Julia : « J'aime cette idée de partir à la guerre avec les copines et puis d’aller faire la fête avec les adversaires... »Julia, 30 ans, comédienne, cascadeuse, roller danseuse, ex-joueuse de Roller derby

julia clavel roller derby

Publié le 06 février 2020 à 16h25, mis à jour le 17 septembre 2021 à 20h20

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

« Avant de tomber sur le Roller derby, je cherchais un sport de combat. En tant que femme, je voulais apprendre à me défendre toute seule car j’avais déjà connu des problèmes dans la rue.

C’est par hasard que j’ai rencontré une fille qui faisait partie d’une équipe de roller derby et qui m’a convaincue d’intégrer cette ambiance super cool. Je connaissais ce sport via le film « Bliss » (Ndlr, sorti en 2009) mais je ne pensais pas que ça existait en France.

Les premières fois, c’est très difficile car tu dois apprendre un sport avec beaucoup de règles très différentes de celles des sports pratiqués en France – on est proches du football américain -, et que tu n’arrêtes pas de tomber : je me suis brûlé les genoux, cassé le coccyx et ouvert la lèvre… C’est un sport quand même relativement violent, c’est cardio et il faut pas mal réfléchir aussi.

 J’ai eu le coup de foudre pour ce sport et son esprit d’équipe : cette idée de partir à la guerre avec les copines et puis d’aller faire la fête avec les adversaires. Il y a un esprit d’entraide incroyable.

Les ligues avec lesquelles vous disputez des matchs vous hébergent quand vous vous déplacez chez elles. Et quand je voyageais à travers la France pour mon boulot, je prenais mon matériel de roller derby avec moi car les autres clubs m’accueillaient toujours à bras ouverts lors de leurs entraînements.

C’est un sport qui était exclusivement féminin au début et il a été beaucoup mis en valeur par les féministes. Souvent, les gens pensent qu’ils vont voir des filles sexy se taper dessus mais ce sont avant tout des sportives.

La plupart des joueuses sont en maillots de match, c’est beaucoup moins folklore qu’avant. Je pense que beaucoup de filles veulent être prises au sérieux.

Après, certaines gardent encore les maquillages peintures de guerre, les protège-dents personnalisés façon mâchoires de requins ou de zombies, ça crée une combinaison improbable et vraiment sympa !

L’avantage avec le Roller derby, c’est que chacun fait comme il veut, ce sport est très respectueux des personnalités de chacune.

Le sport permet de remettre les choses à plat. Il faut parler avec son corps qu’on a tendance à oublier dans nos vies citadines. Ma formation théâtre en manquait par exemple, je me sentais coincée dans mon corps et c’est ce qui m’a amenée à la cascade.

Désormais, je crée des spectacles sur demande avec ma compagnie de roller danse, Splits !. Grâce à ces trois pratiques, j’ai eu la chance de participer en tant que coach, doublure et comédienne au tournage d’une série télé sur le Roller derby pour France TV, « Derby Girl ». »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Elles aussi sont inspirantes...

Marine : « À vélo, je n’ai peur de rien. »

Marine : « À vélo, je n’ai peur de rien. »

Elle n’était jamais montée sur un vélo. Jusqu’à il y a quatre ans. Une révélation. En 2021, après un périple initiatique sur deux roues en Nouvelle-Zélande, Marine Gualino se frottait à la Race Across France, une course d’ultra cyclisme. Témoignage d’une nana qui avale des kilomètres jusqu’à plus soif.

Lire plus »
Isabelle : « La danse, c’est une pulsion de vie ! »

Isabelle : « La danse, c’est une pulsion de vie ! »

Avec la danse dans le sang et dans la peau, Isabelle Boileau ne pouvait que traverser sa vie en entrechats. C’est ce qu’elle a fait en pratiquant, très jeune, en semi-pro, avant d’opérer un petit saut de ballerine pour aller enseigner la danse. La danse comme une douce thérapie entre sport et création. En piste !

Lire plus »
Tassia : « J’ai tout de suite été douée en kayak, ça aide beaucoup à l’aimer ! »

Tassia : « Le kayak polo est un sport plus beau que brutal. »

Kayak-poloïste, quésaco ? Tassia Konstantinidis, la vingtaine énergique, est de cette espèce trop méconnue : une athlète de kayak-polo, discipline du kayak qui a porté l’équipe française féminine en championnat national, européen et mondial jusqu’au Graal : la première marche du podium des Championnats d’Europe 2021. Avec, à son bord, cette jeunette de l’équipe senior. Témoignage d’une sportive de haut niveau qui tient bon la pagaie.

Lire plus »
Véro Grafe : « Je viens des sports de combat et quand je masse ces sportifs surpuissants, ils me respectent. »

Véro Grafe : « Je viens des sports de combat et quand je masse ces sportifs surpuissants, ils me respectent. »

Métier : réparer les hommes les plus forts du monde. Massothérapeute pour gladiateurs du XXIe siècle alias les Strongmen, Véronique Grafe -appelez-la simplement “Véro“- envoie du lourd pour les remettre d’aplomb ! « Maman » de cette troupe de mecs super balèzes, l’ex-boxeuse se bat pour institutionnaliser sa discipline. Incursion au cœur de l’incroyable corps humain et de la force poussée à son extrême.

Lire plus »
Laurie Phaï

Laurie Phaï : « Le sport tel que je le pratique peut être vu comme un sacrifice, mais qui m’est vital. »

C’est à la force de ses pas et d’une histoire familiale de battants que Laurie Phaï, trentenaire franco-cambodgienne est devenue marathonienne et championne de trails. Après sept ans comme pongiste en équipe de France, elle s’est mise à courir pour conjurer un drame personnel et ça l’a (re)lancée sur le chemin de sa vie. Elle s’apprête aujourd’hui à représenter le Cambodge aux Jeux d’Asie du Sud-Est et s’engage, là-bas, pour le sport féminin.

Lire plus »
Marie-Laurence

Marie-Laurence : « En retrouvant le terrain du sport, j’ai retrouvé comme une lumière en moi… »

Marie-Laurence est totalement ÀBLOCK ! sur le sport depuis le plus jeune âge. Avec lui, elle a trouvé sa bouée de sauvetage, un moyen de canaliser son énergie. Mais c’est avec le football américain qu’elle a définitivement plaqué au sol tous ses conditionnements de vie : maintenant, le sport est un pur plaisir dans lequel elle s’engage à fond, comme une professionnelle. Elle souhaite passer le ballon aux plus jeunes, filles comme garçons : le sport peut changer des vies !

Lire plus »
Course Trophée Rose des sable Jeanne et Emmanuelle

Jeanne et Emmanuelle : « Ce qu’on veut, nous, c’est se dépasser ! »

Quand deux nanas, fanas de road-trips et d’aventures humaines, se lancent dans une grande virée (le prochain rallye Trophée Roses des sables, au Maroc), c’est une sortie de route salvatrice dans leur quotidien de working girls. Mission : découvrir le dépassement de soi et l’adrénaline qu’offrent les sports extrêmes. Elles racontent pourquoi et comment elles sont ÀBLOCK!

Lire plus »
Pink Power Team

Stéphanie : « Le permis moto, ça a été le début de mon émancipation. »

Rien ne prédestinait Stéphanie à devenir une motarde semi-pro rugissante. Pourtant, même une grave blessure n’aura pas abîmé sa passion de la vitesse. Cheveux roses, motos qui dépotent, elle ne lâche pas son rêve et le transmet à d’autres filles qui, comme elle, roulent des mécaniques sur les circuits amateurs mais, cette fois, en karting. La Pink Power Team est de sortie, faites place !

Lire plus »
Leonie Brodmann

Léonie : « Le parkour m’a libérée de certains diktats. »

Basket, équitation, danse moderne… Léonie a toujours eu la bougeotte. Lorsqu’elle a découvert le parkour, c’est devenu son sport de prédilection. À Lausanne, avec les traceurs (comme on nomme les pratiquants de cette discipline) de son association, Léonie Brodmann se réapproprie l’espace public à grand renfort de bonds et de roulades.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Mélanie et Guillaume Touzot

Wasani, l’appli qui veut faire bouger le sport

Rassembler les amateurs et acteurs du sport, soutenir les fédérations, c’est l’ambition de Wasani. Cette application, lancée il y a trois ans, souhaite faciliter la pratique sportive et permettre à tous de partager des valeurs et des moments inoubliables. Tout simplement.

Lire plus »
Émeline Dodard : « Le foot américain, ce n’est pas seulement physique, c’est mental et tactique. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une danseuse née sur les pointes, une gymnaste persévérante, une entraîneure qui n’a pas dit son dernier mot, une joueuse de foot US coriace (Émeline, notre photo) ou encore un coach vocab’ et une initiative qui bouge, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Margot Boch et Carla Sénéchal : « Nous n’avons plus le droit à l’erreur. Ces Jeux d’hiver, c’est un mélange de stress et d’excitation. »

Margot Boch et Carla Sénéchal : « Nous n’avons plus le droit à l’erreur. Ces Jeux d’hiver, c’est un mélange de stress et d’excitation. »

Deux filles on the rocks, sinon rien. Margot Boch, la pilote, et sa partenaire de glisse Carla Sénéchal, la pousseuse, forme le premier binôme de bobsleigh féminin depuis dix ans. Ce n’est pas pour rien qu’on les surnomme « Les sœurs jumelles » dans cet univers de glace qui, pourtant, leur réchauffe le cœur. Rencontre avec des filles pas si givrées que ça et qui s’entraînent dur pour prendre le bon virage aux JO d’hiver 2022.

Lire plus »
Angely Bouillot : « Je suis juste une nana qui est allée au bout de son rêve »

Angely Bouillot : « Je suis juste une nana qui est allée au bout de son rêve. »

Elle a posé, temporairement, kitesurf et bagages en Afrique du Sud. Angely Bouillot a la bougeotte et ce n’est pas nouveau. La rideuse lyonnaise, qui a débuté par le ski, fonctionne, depuis toujours, à l’instinct, à l’envie, et ça lui réussit. Première femme invitée à participer au Red Bull King of the Air, elle pourrait, sous peu, reprendre la route et mettre le cap plus au Nord, sur l’Alaska et le Groenland pour d’autres aventures. Rencontre avec une kitesurfeuse qui manque de tout, sauf d’air !

Lire plus »
Kate Hudson

Kate Hudson, nouvelle étoile de la planète fitness

Au royaume d’Hollywood, il n’y a qu’un pas entre le tapis rouge et l’entrepreneuriat. L’actrice Kate Hudson a fait ce pas de côté, en 2013, en co-créant Fabletics, une marque de sport pour femmes. Ou comment Kate Hudson est devenue un « coach sportif » bankable en deux temps trois mouvements…

Lire plus »
Il était une fois le rugby…féminin

Il était une fois le rugby… féminin

La fédé anglaise de rugby vient (enfin) de retrouver le trophée originel de la Coupe du monde de rugby féminin, égaré depuis quinze ans. Un trophée découvert par un ancien administrateur dans le grenier de la maison de ses parents. L’anecdote valait bien un petit rappel historique. C’est ce qui s’appelle prendre la balle au bond. Ou transformer l’essai.

Lire plus »
Le skating ? Cékoiça ?

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une entraîneuse déterminée, un peu de vocabulaire pour les pistes enneigées, un entretien à cœur ouvert avec une présidente de haut niveau, une dingue de kayak en polo et une course organisée par la RATP, c’est le meilleur d’ABLOCK! cette semaine. Profitez !

Lire plus »

Nathalie Péchalat, sous la glace, le feu !

À tout juste 36 ans, l’ancienne championne de danse sur glace, rechausse les patins et enfile une tenue inédite, celle de grande patronne de la Fédération Française des Sports de Glace (FFSG). Une femme à ce poste ? Une première ! Portrait d’une fonceuse.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner