Rechercher

18 juillet 2021Alice Modolo s'offre un record du monde d’apnée féminin

18 juillet 2021 Alice Modolo s'offre un record du monde d’apnée féminin
Dans l’eau claire et chaude des Bahamas, le 18 juillet 2021, la Française Alice Modolo a porté le record du monde d’apnée en poids constant bi-palmes à 95 mètres de profondeur. Un exploit réalisé dans le cadre de la célèbre compétition Vertical Blue, qui réunit les meilleures apnéistes mondiaux. Un record qui en appelle d’autres quand on connaît le mental de la championne.

Par Julie Begon

Publié le 17 juillet 2022 à 17h00, mis à jour le 17 juillet 2023 à 16h06

Toutes les conditions sont réunies pour un exploit : les conditions météos (toujours agréables aux Bahamas), le physique et surtout le mental. Dans les eaux profondes du Dean’s Blue Hole, un trou naturel de 202 mètres de profondeur, Alice Modolo s’apprête à marquer l’histoire.

Ce 18 juillet 2021, lors de la Vertical Blue, la mythique compétition d’apnée des Bahamas, l’apnéiste française établit un nouveau record du monde en poids constant bi-palmes à 95 mètres.

Pour ceux qui n’ont pas fait apnée LV1, la descente en poids constant bi-palmes signifie que la plongeuse descend à la verticale le long d’un câble, mais sans le toucher, avec une palme à chaque pied.

Mais attention, c’est bien un trajet aller-retour ! Le record est validé une fois l’apnéiste remontée à la surface, et consciente… les malaises sont plutôt courants après ces efforts extrêmes.

©Jacob Lee

Maintenant que nous savons de quoi on parle, revenons à Alice. Sa performance aux Bahamas l’établit encore un peu plus parmi les toutes meilleures apnéistes mondiales. Rien de plus normal pour celle qui a tout consacré à sa passion.

Dentiste de profession, elle décide d’arrêter d’exercer en janvier 2019 pour se concentrer sur ce qui l’anime, la fait vibrer : l’apnée. Clermontoise d’origine, Alice Modolo n’est pas une enfant de l’eau, elle ne découvre l’apnée qu’une fois la vingtaine passée.

Mais quelle découverte ! Elle apprend et s’expatrie dans le sud de la France près de Nice pour se rapprocher de la mer. La voilà prête à relever tous les défis. Réaliser l’impossible, voilà son rêve. Prouver à ceux qui lui disent qu’elle est « folle », qu’elle n’en est « pas capable » … que rien ne l’arrête et que tout est une affaire de mental.

©Howard Holtzman

« J’ai tout misé sur le mental », c’est même elle qui le confiait, ce 18 juillet, après son record du monde. Pour cela, elle s’est adjugée les services d’un préparateur mental. Et surtout elle s’est entourée d’une équipe au sein de laquelle elle se sent bien, prête à tout affronter :

« Je suis parvenue à réunir une équipe qui me comprend, qui m’apporte son expérience, son talent. C’est un échange, un partage, on fait bloc. Quand je bascule sans respirer, ces personnes-là prennent une partie de mon stress. La victoire ne m’appartient pas, je suis juste le personnage principal de cet exploit, », confiait Alice Modolo à ÀBLOCK! en septembre 2020.

Ensemble, ils vont faire éclater les préjugés. L’Auvergnate va faire tomber les records de France et même le record du monde. Mais quand on vit pour dépasser ses limites on ne s’arrête pas en si bon chemin.

Alors c’est, sans surprise pour ceux qui la suivent, qu’Alice Modolo inscrit un peu plus son nom dans l’histoire de l’apnée, en devenant quelques jours plus tard, le 24 juillet 2021, la première Française à atteindre les 100 mètres de profondeur en poids constant monopalme. Alors, c’était vraiment « impossible » ?

©Unlimited Prod

  • C’était aussi un 18 juillet 

Sur la quatrième journée des championnats du monde de natation 2017, la Russie conserve son titre de championne du monde du ballet technique en natation synchronisée à Budapest.

Sans surprise tellement elle domine la scène (ou la piscine) mondiale de ce sport, les huit nageuses russes se sont hissées sur la première marche du podium avec 96,0109 points. Elles devancent les Chinoises médaillées d’argent et les Japonaises qui complètent le podium.

Ouverture ©DAAN VERHOEVEN

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Jutta Kleinschmidt

Jutta Kleinschmidt, la folle du volant

C’était en 2001. Il y a vingt ans, Jutta Kleinschmidt mettait « à mâle » les sports mécaniques en inscrivant son nom au palmarès du Paris-Dakar. Première femme à remporter le plus célèbre des rallyes-raids du monde, elle continue, depuis, à militer pour la cause des femmes dans un domaine très masculin. Portrait d’une pionnière qui en a sous le capot.

Lire plus »
Nathalie Servais

Nathalie Servais

Après des années de danse pratiquée parallèlement à ses études de lettres à l’université Paris-Sorbonne, Nathalie découvre le fitness et

Lire plus »
Julie Bresset : « J’arrête au bon moment. Dans ma tête désormais, c’est parti pour une autre vie ! »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une tenniswoman de légende, une histoire du rugby féminin, une masseuse de mecs balèzes, une vététiste touchante et tout terrain (Julie Bresset sur notre photo), une joueuse de hockey à la peau dure et une baseball girl militante, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! et c’est musclé !

Lire plus »
Marie Patouillet la para cycliste qui veut rouler sur l’or

Marie Patouillet, la para cycliste qui veut rouler sur l’or

Devenir sportive de haut niveau était son rêve d’enfant. Mais Marie Patouillet est née avec des malformations au pied et à la cheville. Son envie de sport la distance : elle n’y croit plus… Pourtant, en 2017, le vélo lui offre une percée fantastique dans le monde du sport de haut niveau. Une lancée dans le cyclisme fulgurante : vice-championne du monde en 2020 et double championne de France de paracyclisme dans sa catégorie. Portrait d’une fille qui tient la piste.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner