Rechercher

Lisa Pou Comme un poisson dans l’eau

Lisa Pou
Elle a 22 ans et son oxygène, elle le puise dans les flots. La nageuse de l’AS Monaco, vient de décrocher son premier titre de Championne de France d’eau libre, en solitaire, sur 10 km, et son 3e titre consécutif sur le 25 km. Une fille dans son élément.

Publié le 14 juin 2021 à 12h22, mis à jour le 28 juillet 2021 à 10h43

Il faisait beau à Gravelines, dans le Nord. Et Lisa Pou a profité de l’embellie pour décrocher, le week-end dernier, son premier titre de Championne de France d’eau libre en solitaire, remportant le 10 km en 2h 2’51 » devant Caroline Jouisse et devançant, à la touche, la Néo-Calédonienne Lara Grangeon, seule Française qualifiée pour Tokyo.

Mais il faut croire que l’eau était à la bonne température pour Lisa Pou qui s’est offert un doublé en remportant également le 25 km de ces championnats de France, son 3e titre consécutif sur cette distance, en 5h19mn.

Dans sa bulle, le crawl fluide, la victoire en tête, Lisa Pou, deux fois sacrée sportive de l’année, en 2015 puis en 2018, membre du relais français médaillé de bronze, en 2018, aux championnats d’Europe de Glasgow, en Écosse, poursuit son ascension.

Plutôt rassurant, d’ailleurs. En mars dernier, lors de la première étape de la Coupe du monde organisée à Doha, au Qatar, elle n’avait pas tenu la distance sur le 10 km, reprise difficile pour celle qui voit grand et qui avait jugé sa prestation « pas terrible ».

Lisa Pou est connue pour ne jamais se noyer dans des émotions négatives. Elle est jeune, mais sa maturité est celle d’une winneuse : « Cette course n’a pas été évidente, écrit-elle sur son compte Insta. Je suis forcément déçue de ne pas avoir pu m’exprimer comme je l’aurais souhaité. Mais c’est aussi ça le sport de haut niveau, on prend le négatif et on s’en sert pour avancer. »

La Monégasque, officiellement espoir de la natation française, est prête à nous faire entendre son chant de sirène.

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

La question qui tue

Une brassière, ça serre trop, j’peux pas juste mettre un sous-tif ?

Oh, ça va, avouons-le, on a toutes rêvé de faire du sport à poil sous le t-shirt ! Tellement plus confort de pas avoir un truc qui compresse la poitrine et vous scie la peau du dos ! Oui, mais non. La question qui tue, du coup, c’est : « Une brassière, c’est obligé ? Si je mettais plutôt un bon vieux soutien-gorge ? » Euh…la réponse de notre coach Nathalie Servais. Ça vaut mieux.

Lire plus »
Il était une fois la boxe... féminine

Il était une fois la boxe… féminine

Alors comme ça, la boxe serait une affaire d’hommes ? Que nenni, les gants vont aussi bien aux filles qu’aux garçons ! Et certaines n’ont pas attendu d’autorisation pour le faire savoir. Retour sur l’histoire de ces pionnières gantées.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner