Hollie Davidson L'arbitre qui siffle le début d'une nouvelle ère

Hollie Davidson, l'arbitre qui siffle le début d'une nouvelle ère
Le 25 juin, la rencontre de rugby Portugal-Italie sera dirigée par un corps arbitral 100% féminin. Et, à sa tête, Hollie Davidson. L'arbitre écossaise s'est imposée comme l'une des meilleures officielles actuelles. Portrait d'une rouquine dure à cuire.

Par Alexandre Hozé

Publié le 17 juin 2022 à 11h01

Who rules the game ? Girls, girls ! Le 25 juin, grande première dans l’histoire du rugby. À l’occasion de la rencontre Portugal-Italie à Lisbonne, au Portugal, le corps arbitral sera entièrement composé de femmes. Du jamais vu dans l’univers du ballon ovale !

Une première historique qui semble présager d’une belle évolution sur les pelouses, là où les hommes ont encore la mainmise sur le sifflet. 

Les Anglaises Sara Cox et Claire Hodnett ainsi que la Française Aurélie Groizeleau assisteront l’arbitre centrale, l’Ecossaise Hollie Davidson. Ce sera également la première fois qu’une équipe disputant le Tournoi des Six Nations, l’Italie, va être arbitrée par une femme.

Et pas n’importe laquelle… 

©Hollie Davidson

Alors qu’elle n’a pas encore 30 ans, Hollie Davidson s’impose comme une référence de l’arbitrage. Elle semblait pourtant promise à un autre destin… 

Comme tout Écossais qui se respecte, la jeune fille pratique le rugby. Et plutôt bien. Assez en tout cas pour être repérée par le monde du haut niveau. Entre 2010 et 2012, elle cumule les sélections avec les moins de 20 ans de l’équipe nationale basée à Édimbourg, le XV du Chardon. 

Et ses performances ne laissent aucun doute : cette fille est née pour empoigner le ballon ovale. Le sélectionneur de l’équipe nationale senior ne perd pas une miette de son jeu et c’est bientôt l’heure de se plonger dans le grand bain pour Hollie Davidson, elle est appelée chez les A ! 

©Hollie Davidson

Malheureusement, à moins d’une semaine de ses grands débuts, Hollie Davidson se disloque l’épaule. Cruel coup du destin pour la jeune joueuse. Malgré tous ses efforts, il lui est impossible de revenir au plus haut niveau. 

Mais pas question d’abandonner les pelouses, Hollie Davidson se cramponne. Les amateurs de rugby le savent, dans ce sport, il faut savoir et aimer se surpasser. 

Hollie Davidson reste sur les terrains, mais comme arbitre cette fois. Inspirée par l’arbitre Irlandaise Joy Neville, elle s’attaque à sa formation en 2015. Jusqu’en 2017, elle apprend, s’entraîne… Pour devenir, en 2017, la première écossaise arbitre professionnelle à plein temps du rugby à XV écossais. Elle a seulement 24 ans.

©Hollie Davidson

Très vite, la jeune officielle va s’imposer chez les filles puis, chez les hommes. Aujourd’hui, après plus de cinq ans de pratique, Hollie Davidson peut se targuer d’avoir connu de grands moments. 

Le Tournoi des Six Nations femmes, le championnat national masculin, la Challenge Cup hommes (l’équivalent de la Ligue Europa)… Madame est polyvalente, que ce soit des équipes de quinze ou sept, aucun problème ! 

L’Écossaise encadre les rencontres de la Coupe du Monde de rugby à VII et même le tournoi olympique. Pas mal, comme parcours… 

D’autant que la période Covid n’a pas servi ses plans. En 2021, elle avait été choisie pour faire partie du corps arbitral de plusieurs matchs masculins, matchs qui ont été annulés. Mais aujourd’hui, ça y est, Hollie Davidson s’installe et ne lâche pas le sifflet. 

« Être la première femme à arbitrer une équipe masculine issue des Six Nations est un immense honneur et une réussite dont je suis fière », confie miss Davidson.

Le 25 juin, la star, ce sera elle. Une passionnée de rugby qui ne tourne pas en rond mais définitivement en ovale.

©Hollie Davidson

D'autres épisodes de "Rugby, ces filles qui transforment l'essai"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Laura Flessel

Laura Flessel : 5 infos pour briller à l’épée

Celle que l’on surnomme “la Guêpe” pour sa vitesse d’exécution et la précision de ses coups a marqué l’histoire grâce à sa spécificité de toucher ses adversaires aux pieds mais surtout grâce à son palmarès plus qu’impressionnant. Laura Flessel a pris sa retraite sportive en 2012, s’est frottée brièvement à la politique en 2017 avec un passage éclair au ministère des Sports, et demeure toujours très appréciée du public. Retour sur les 5 grandes dates de sa carrière d’escrimeuse.

Lire plus »
Marie-Laurence

Marie-Laurence : « En retrouvant le terrain du sport, j’ai retrouvé comme une lumière en moi… »

Marie-Laurence est totalement ÀBLOCK ! sur le sport depuis le plus jeune âge. Avec lui, elle a trouvé sa bouée de sauvetage, un moyen de canaliser son énergie. Mais c’est avec le football américain qu’elle a définitivement plaqué au sol tous ses conditionnements de vie : maintenant, le sport est un pur plaisir dans lequel elle s’engage à fond, comme une professionnelle. Elle souhaite passer le ballon aux plus jeunes, filles comme garçons : le sport peut changer des vies !

Lire plus »
Nouran Gohar, la « Terminator » du squash mondial

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une reine de glace, une number one du squash (Nouran Gahor sur notre photo), du vélo en mode détente, des filles sur les courts de tennis, une question qui tue spécial été, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Angelina Favario : « Le sport automobile est un sport macho, mais ça ne m’atteint pas. »

Angelina Favario : « Le sport automobile est un sport macho, mais ça ne m’atteint pas. »

Elle n’a pas encore 20 ans mais déjà une détermination de fer. Angelina Favario, jeune pilote, n’a qu’une idée en tête : devenir pro et, pourquoi pas, évoluer, à l’avenir, en Formule 1. La Savoyarde, qui a fait ses gammes l’an passé en F4, sait qu’elle devra, pour cela, se battre tout au long du chemin contre adversaires et préjugés. Rencontre avec une demoiselle que rien ne peut freiner.

Lire plus »
Camille Grassineau, « Le tout, c'est de faire ce dont on a envie. »

Camille Grassineau : « Il y aura toujours des critiques sur une fille qui joue au rugby, moi je fais ce que je veux. »

Avec ses coéquipières de l’équipe de France de rugby à 7, elle vient de décrocher une médaille de bronze au mondial, en Afrique du Sud. Pour Camille Grassineau, c’est le signe de la grande forme d’un rugby féminin qui poursuit son développement discrètement mais sûrement. De bon augure à moins de deux ans de Paris 2024. Rencontre avec une rugbywoman dans une forme olympique.

Lire plus »
Valeria Kechichian

Valeria Kechichian, l’emblématique pasionaria du skateboard

Elle a découvert le skate à 28 ans et en a fait une arme de lutte contre les discriminations de genre. Valeria Kechichian est à l’origine du « Longboard Girls Crew », une communauté qui rassemble des femmes autour d’une même passion, le longboard. L’Argentine de 41 ans est également à la tête d’une ONG venant en aide aux populations défavorisées. Portrait d’une rideuse militante.

Lire plus »
Sophia Bouderbane

Sophia Bouderbane : « Le karaté, c’est puissant, ça t’offre des émotions rares. »

La veste du karatégi sanglée à la perfection, la tête sur les épaules, les pieds ancrés sur le tapis… la karatéka française, multi médaillée, qui a raflé l’an dernier le titre de championne d’Europe, vit sa passion intensément et viscéralement. Pour elle, le karaté est un code moral. Et un épanouissement joyeux qu’elle partage sans retenu. Conversation avec une grande Dan.

Lire plus »

Gabrielle Martin : « Beaucoup d’hommes me voient comme un objet de curiosité. »

À 22 ans et après une adolescence en surpoids, celle qu’on surnomme la “licorne” s’est lancée dans la compétition de force athlétique, le powerlifting. Championnats de France, puis d’Europe, jusqu’aux championnats du monde en Finlande… En trois ans, Gabrielle Martin a raflé tous les trophées. À un tournant de sa carrière sportive, alors qu’elle souhaite se tourner vers le bodybuilding, cette powergirl résolument ÀBLOCK! fait le point sur son parcours.

Lire plus »
Angely Bouillot : « Je suis juste une nana qui est allée au bout de son rêve »

Angely Bouillot : « Je suis juste une nana qui est allée au bout de son rêve. »

Elle a posé, temporairement, kitesurf et bagages en Afrique du Sud. Angely Bouillot a la bougeotte et ce n’est pas nouveau. La rideuse lyonnaise, qui a débuté par le ski, fonctionne, depuis toujours, à l’instinct, à l’envie, et ça lui réussit. Première femme invitée à participer au Red Bull King of the Air, elle pourrait, sous peu, reprendre la route et mettre le cap plus au Nord, sur l’Alaska et le Groenland pour d’autres aventures. Rencontre avec une kitesurfeuse qui manque de tout, sauf d’air !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner