Rechercher

Albane Rochut : « Ce qui m'a tout de suite plu dans le tennis de table, c'est de gagner. » Pongiste, collégienne, 11 ans

Albane Rochut : « Ce qui m'a tout de suite plu dans le tennis de table, c'est de gagner. »
Ultra compétitive et un rien hyperactive, cette championne haute comme trois pommes fait figure de prodige du tennis de table. Double championne de France en benjamines et multi-sélectionnée en équipe de France, Albane Rochut est carrément ÀBLOCK!

Propos recueillis par Alexandre Hozé

Publié le 09 janvier 2024 à 19h06

« J’ai découvert le tennis de table à l’école, pendant un cours de sport. Ce qui m’a tout de suite plu, c’est de gagner ! J’aime la compétition et encore aujourd’hui, c’est ça qui me plaît le plus dans le tennis de table. 

Au niveau des entraînements, je varie entre des séances collectives et individuelles. Je trouve que je progresse plus en étant juste avec mon coach, mais le collectif me plaît aussi. 

Je suis rentrée en sixième en septembre, et comme je suis dans un collège de section, je peux m’entraîner tous les jours sans problème. Avant, c’était quand même plus compliqué. Donc là, je peux m’entraîner tous les jours de la semaine plus le samedi. Quand on quitte les cours à 15h30 ou 16h30, les entraîneurs viennent nous chercher pour tout de suite enchaîner avec les séances. On s’entraîne jusque 18h30. Et les compétitions se passent le week-end. 

L’exercice que je préfère à l’entraînement, c’est le « X coup droit et le X revers », c’est-à-dire l’enchaînement d’un ou deux coups droits et d’un ou deux revers. Il n’y a pas vraiment d’exercice que je n’aime pas, en général je passe toujours un bon moment à l’entraînement. 

J’avais comme objectif de remporter mes championnats de France, donc je n’étais pas trop surprise de gagner, je m’y attendais. Pareil pour l’équipe de France, je m’attendais un peu à être sélectionnée. 

Pour les Euro Mini Champs de cet été, j’ai été un peu plus surprise d’aller jusqu’en finale. Mais, je m’attendais quand même à faire un bon résultat. 

Quand je participe à une compétition, j’arrive toujours en voulant gagner. Après, ça dépend aussi forcément des joueuses sur qui je tombe. Ma « rivale » c’est Lisa Zhao, c’est elle qui m’a battue lors de la finale des Euro Mini Champs. On s’entend plutôt bien, mais quand on s’affronte, il n’y a plus de complicité ! J’aime bien jouer contre elle, ça me fait progresser. C’est en jouant contre des filles très fortes que je peux donner le meilleur de moi-même. 

Quand on m’a annoncé que j’étais sélectionnée en équipe de France, j’étais super contente ! La première fois, je ne connaissais pas trop, j’étais là pour découvrir, je ne savais pas trop comment ça allait se passer. Maintenant, je connais mieux et je suis toujours heureuse de faire des tournois avec la sélection nationale. Ces sélections me permettent de continuer de progresser, d’affronter des adversaires encore plus fortes. Et aussi, en gagnant lors de ces tournois, ça me permet d’être encore plus sélectionnée ! 

©️FFTT

La compétition que j’ai eu le plus de mal à gagner, c’est le WTT en Espagne. C’était surtout la finale qui était dure, j’étais justement face à Lisa Zhao. Avec mon titre de championne de France, c’est de cette victoire en Espagne dont je suis la plus fière. 

À l’inverse, quand j’ai perdu en finale des Euro Mini Champs contre Lisa, j’étais un peu dégoûtée !

Dans les prochains mois, je veux de nouveau gagner un WTT. Et aussi, on va travailler le jeu de jambes à l’entraînement pour que je progresse encore plus dans ce domaine. 

Quand je joue au tennis de table, je me sens vraiment bien, et ça me donne envie de me battre pour gagner. Après, ça fait aussi du bien de temps en temps de se reposer en famille, c’est important. » 

©️FFTT

Ouverture ©️FFTT

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Elles aussi sont inspirantes...

Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Maman d’un enfant en bas âge, la trentenaire Noëlie n’a pourtant jamais lâché le guidon et s’est fait une place de choix dans le monde du vélo. Son prochain défi ? La course reine de l’ultra-cyclisme, la RAF 2500km, sans assistance et en totale autonomie. Avec sa coéquipière Elsa, elles seront le premier duo féminin de toute l’histoire de la RAF. De vraies Indiana Jones au féminin !

Lire plus »
Jessica Vetter : « Le CrossFit, c’est le girl power absolu ! »

Jessica Vetter : « Le CrossFit, c’est le girl power absolu ! »

Aussi solaire que son Sud natal et dopée à l’énergie du sport-passion, elle envoie du lourd. Mais désormais, c’est tout en douceur. Ou presque. La coach Jessica Vetter, ex-gymnaste et championne de CrossFit, désire aujourd’hui aider les autres à se sentir bien dans leur corps, sans jamais se départir de son humour communicatif. Les muscles n’ont qu’à bien se tenir !

Lire plus »
Charlotte Cormouls-Houlès : « Pour aimer la voile, il faut savoir s’émerveiller. »

Charlotte Cormouls-Houlès : « Pour aimer la voile, il faut savoir s’émerveiller. »

Elle a donné un an de sa vie pour la Transat Jacques Vabre qui vient de s’élancer du Havre. Elle, c’est Charlotte Cormouls-Houlès, 27 ans, navigatrice passionnée qui n’aurait jamais imaginé pouvoir s’embarquer dans pareille aventure. Nous l’avons rencontrée deux jours avant son grand départ. Avec sa co-skippeuse Claire-Victoire de Fleurian, la voilà à flot pour voguer vers un rêve devenu réalité.

Lire plus »
Hélène Clouet : « En tant que fille, on n’est pas moins légitime qu’un homme quand on veut faire de la course au large. »

Hélène Clouet : « En tant que fille, on n’est pas moins légitime qu’un homme quand on veut faire de la course au large. »

Elle a déjà eu mille vies. Océanographe, éducatrice sportive en voile légère et croisière avant de travailler sur un chantier d’IMOCA pour finalement se lancer dans le commerce de voiles. Hélène Clouet, 34 ans, n’a de cesse, à travers ses aventures, d’assouvir sa passion pour la navigation. Engagée au départ de la Mini Transat en 2021, la Caennaise, Rochelaise d’adoption, a monté une association, « Famabor », afin d’inciter d’autres filles à se lancer !

Lire plus »
Adeline Trazic : « Les Championnats du monde d’Ironman ? Jamais je n'aurais pensé faire ça dans ma vie. »

Adeline Trazic : « Les Championnats du monde d’Ironman ? Jamais je n’aurais pensé faire ça dans ma vie. »

En juin dernier, elle est arrivée première de l’Ironman de Nice dans la catégorie 40-44 ans, la voilà maintenant en route pour les Championnats du monde de la spécialité qui se dérouleront à Hawaï le 14 octobre. Adeline Trazic, professeure d’arts plastiques, n’a qu’une ambition : franchir la ligne d’arrivée et faire le plein d’émotions sur la terre du triathlon.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Oriane Bertone, la femme araignée qui a trouvé sa voie

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le ballon rond qui ne s’arrête pas de tourner, un retour sur les Mondiaux d’athlétisme, une lettre sur un avenir ÀBLOCK! pour le sport de haut niveau, une demoiselle araignée (Oriane Bertone sur notre photo), un show toulousain avec les meilleures triathlètes et une navigatrice on ne peut plus ÀBLOCK!, c’est le meilleur de la semaine.

Lire plus »
Coralie Lassource

Coralie Lassource : « Tokyo, je veux en profiter et kiffer ! »

Rio lui avait échappé en raison d’une blessure. Elle ne laissera pas passer Tokyo. Coralie Lassource, 29 ans, s’apprête à disputer les premiers Jeux Olympiques de sa carrière de handballeuse, au Japon, du 23 juillet au 8 août. L’ailière gauche de Brest, toute récente finaliste de la Ligue des Champions, endossera, pour l’occasion, le rôle de capitaine de l’équipe de France. Rencontre avec une championne qui va droit au but.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

On y est, la première division de handball féminin a repris. L’occasion d’admirer des joueuses qui se donnent à 200 % sur le terrain. Pauline Robert, pivot de Besançon, ne fait pas exception à la règle. Elle répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Carole Castellani : « Le CrossFit me permet de repousser mes limites. »

Carole Castellani : « Le CrossFit me permet de repousser mes limites. »

Elle se définit comme une hyper active survoltée. Carole Castellani, 33 ans, est l’une des plus acharnées de nos crossfiteuses françaises. À son actif : deux participations et une médaille de bronze en équipe aux Games, le championnat du monde de la discipline qui a lieu aux États-Unis. Aujourd’hui, enceinte, mademoiselle chante des berceuses tout en rêvant de repartir sur la route de Madison…

Lire plus »
Pop In The City Marseille 2022, une rentrée qui fait plaisir !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des courses engagées, le gratin européen du handball aquatique, un moment philo, une sportive à nulle autre pareil, une coureuse on ne peut plus perchée, la rentrée de la Question Qui Tue et la fin du dossier de l’histoire du sport en août, une sacrée semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner