Rechercher

Claire Floret« Le cyclisme m’a permis de devenir une autre femme. »

Claire Floret : « Le cyclisme m’a permis de devenir une autre femme. »
C’est une histoire d’amour qui a donné vie à une autre. Claire Floret a découvert le cyclisme via la passion de son homme, fan de vélo. En 2015, elle lance un pari audacieux : faire renaître le Tour de France au féminin. C’est un peu (beaucoup) grâce à son asso « Donnons des Elles au vélo J-1 » que le Tour de France Femmes a repris la route. Claire Floret est au micro du podcast ÀBLOCK!

Publié le 06 juillet 2023 à 15h20, mis à jour le 02 octobre 2023 à 9h47

Pour elle, le travail n’est pas terminé. Voilà huit ans qu’elle pédale avec son équipe de coureuses pour démontrer que la petite Reine est aussi une histoire de femmes et la 2e édition du Tour de France Femmes n’est, pour elle, pas une fin en soi.

Jusqu’au 22 juillet, veille de l’arrivée du Tour de France masculin sur les Champs-Élysées, sa team, celle de son association « Donnons des Elles au vélo J-1 », réalise le même Tour de France que les hommes, mais avec un jour d’avance. Elles sont là pour promouvoir, encore et toujours, la féminisation du cyclisme.

Claire Floret se raconte, comment et pourquoi elle est devenue passionnée de vélo, mais aussi son combat pour faire renaître le Tour des filles et celui, toujours actuel, pour mettre le cyclisme féminin en lumière.

Extraits choisis :

« Je suis comme beaucoup de femmes qui arrivent dans le vélo, j’y suis venue par un homme. J’étais dans le monde de l’escalade et j’étais à la recherche d’un nouveau sport. Assez vite, avec mon ami, on a fait le choix de monter une équipe féminine dans un club masculin. »

« L’association a été une révélation. Et aujourd’hui, on n’a pas lutté pour rien, notre projet est devenu accomplissement maintenant que le Tour de France Femmes a pris la route. C’était une lutte pacifique, on avait deux objectifs au départ, l’un revendicatif et militant pour le retour du Tour féminin, l’autre qui était le développement et la visibilité du cyclisme féminin. »

« Le cyclisme m’a permis de devenir une autre femme. Comme souvent avec le sport, il m’a construite. »

  • Un podcast à retrouver également sur la plateforme myLymedias et sur toutes les plateformes d’écoute
  • Présenté par la journaliste Valérie Domain, fondatrice d’ÀBLOCK!
Ouverture ©Damien Rosso

D'autres épisodes de "Cyclisme, dans la roue des sportives"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi écouter…

Kids

Terrains de jeux : la cours de récré, un labo de société (2e mi-temps)

Deuxième mi-temps de ce podcast consacré à l’égalité filles-garçons à l’école et plus précisément au sein même de la cour de récréation. Comment l’espace se définit-il, comment les filles trouvent leur place, comment cela peut avoir une incidence sur leur comportement d’adulte… La géographe du genre Edith Maruéjouls nous éclaire dans le podcast Papas Poules en partenariat avec ÀBLOCK! Instructif.

Écoutez »

Vous aimerez aussi…

FISE 2024

FISE 2024, les sports urbains ont vu la vie en or

On y est presque. À quelques jours du début des Jeux Olympiques de Paris 2024, les fans de sports urbains attendent avec impatience que leurs disciplines illuminent la Place de la Concorde. Mais avant ça, ce fut un beau plat de résistance à Montpellier. Du 8 au 12 mai dernier se tenait la 27e édition du Festival International des Sports Extrêmes avec à l’honneur BMX, Skate ou encore Breaking. Et les tricolores ont brillé.

Lire plus »
Sandrine Martinet : « On a tous des différences qui peuvent être des forces. »

Sandrine Martinet : « Petite, on s’est beaucoup moqué de moi, avec le judo j’ai trouvé ma place. »

Habituée des Jeux Paralympiques, la multiple championne de judo Sandrine Martinet se prépare aujourd’hui à ceux de Paris. Atteinte d’une maladie qui réduit l’acuité visuelle, elle a pourtant une vision claire de ce qu’elle veut dans la vie. Et son petit gabarit n’est pas un obstacle non plus. À l’occasion de notre partenariat avec le podcast 1m60max, elle nous parle de ce qui, pour elle, n’est pas un problème de taille.

Lire plus »
Nicole Abar

Nicole Abar : « J’aimerais dire que les filles et le foot, c’est gagné, mais il y a encore beaucoup à faire. »

En 2015, l’ex-internationale de foot Nicole Abar participait au documentaire « Femmes de Foot » réalisé par deux adolescentes. Elle y témoignait de son enthousiasme quant à l’évolution des mentalités pour ce qui est des jeunes filles et du ballon rond. Qu’en est-il presque dix ans après ? Elle nous répond et ce n’est pas aussi « merveilleux » que ça en a l’air.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner