Cyclisme : 5 championnes qui tiennent la route

Pauline Ferrand Prevot
Riche, pleine de promesses, l’histoire du cyclisme français féminin est pourtant assez peu connue. Pourtant, de nombreuses coureuses se sont illustrées tout au long du XXe siècle et continuent d’inspirer la nouvelle génération qui tente aujourd’hui d’entretenir cet héritage. Quoi de mieux que de leur rendre hommage à l’heure où les hommes s’illustrent sur le Tour de France ? Revenons sur l’histoire de cinq championnes du passé au présent, au parcours différent, mais toujours lumineux.

Par Djeinaba Kante

Publié le 10 septembre 2020 à 15h35, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h02

  • Lyli Herse, la pionnière
Lily Herse
©DR Reneherse

Première grande figure du cyclisme féminin français, Lysiane Herse-Desbois mieux connue sous le nom de Lyli Herse est une pionnière dans la discipline.

Fille de René Herse, constructeur de vélos de course et d’une maman elle-même cycliste avant-gardiste, la jeune Lyli a grandi dans un univers où le vélo avait une place centrale. Très vite, elle se découvre un talent pour la montagne : en 1951 elle gagne la Grimpée du Puy de Dôme en un temps record que personne ne parvient à battre… pas même la reine Jeannie Longo ! 

Lyli Herse participe au tout premier Tour de France féminin en 1955 où elle se fait remarquer en remportant la première épreuve. Elle termine le Tour en quatrième position. Par la suite, entre 1956 et 1967, elle remporte neuf fois le titre de Championne de France sur route.

À 39 ans, après un neuvième titre national en 1967, Lyli Herse décide de mettre un terme à sa carrière, mais son histoire avec le cyclisme n’est pas terminée. Elle entreprend une carrière d’entraîneuse et prend sous son aile des grandes coureuses d’alors comme Geneviève Gambillon.

Elle finit par quitter le monde du coaching dans les années 70 dans le but de reprendre l’entreprise familiale. Lyli Herse ne se détachera jamais du cyclisme.

Elle s’est éteinte en 2018, mais restera dans la légende du cyclisme féminin français comme une audacieuse aux jambes de feu. 

  • Geneviève Gambillon, la championne oubliée
Genevieve Gambillon
©DR

Avant Jeannie Longo, il y eut Geneviève Gambillon. Disciple de Lyli Herse, elle est la meilleure coureuse française des années 1970.

Qu’elle soit sur des compétitions de route ou encore de vitesse, la Normande a dominé la discipline en France et également à l’internationale. Geneviève Gambillon possède un palmarès qui parle pour elle : sept fois championne de France sur route, six fois championne de France de vitesse, et double championne du monde sur route en 1972 et 1974, tout simplement hors-normes à cette époque !

La protégée de Lyli Herse aura brillé pendant toute une décennie. Elle se retire discrètement de la compétition en 1978 pour une carrière d’aide-soignante. Geneviève Gambillon aura brillé en deux roues, mais l’Histoire a bien du mal à lui rendre hommage !

  • Jeannie Longo, la reine
Jeannie Longo
©Ludovic/DR

Elle est LA figure du cyclisme féminin français. Avec ses 59 titres nationaux, 13 titres mondiaux et même ses médailles olympiques, on peut affirmer sans aucun doute que Jeannie Longo est l’une des plus grandes sportives françaises de l’Histoire.

Si sa carrière démarre sur des planches, dans le ski, elle se réoriente vers le cyclisme où elle s’illustre très vite au très haut niveau. En 1983, elle décide de ne plus descendre de selle et remporte deux ans plus tard son premier titre de championne du monde sur route, titre qu’elle conserve jusqu’en 1989.

L’année de son titre mondial, Jeannie Longo se présente au départ du Tour de France féminin et grimpe sur la deuxième marche du podium. Par la suite, elle remportera trois fois le Tour.

Au-delà de son riche palmarès, c’est la longévité de sa carrière qui permet à Jeannie Longo d’être considérée comme la plus grande figure du cyclisme féminin français. Lorsqu’elle remporte en 2011 son dernier titre national, certaines de ses adversaires n’étaient même pas nées au début de sa carrière !

Elle n’est plus professionnelle depuis 2011, mais à 62 ans aujourd’hui, elle participe toujours à des compétitions.  

  • Pauline Ferrand-Prévot, la battante
Pauline Ferrand Prevot
©Bartek Wolinski/Red Bull

Lorsqu’on parle de cyclisme féminin en France, comment ne pas citer Pauline Ferrand-Prévot ? Polyvalente, atypique, elle est une figure du cyclisme en France depuis bientôt dix ans.

À son palmarès : tous les titres mondiaux. En 2014, elle est championne du monde sur route et championne du monde du relais mixte VTT. Puis en 2015, elle est championne du monde de cyclo-cross et de cross-country. Plusieurs fois championne de France dans toutes ces disciplines, elle domine, à 28 ans, le monde du vélo.

  • Jade Wiel, l’avenir 
Jade Viel

Sa carrière vient tout juste de commencer, mais ses débuts sont très prometteurs. Jade Wiel a 20 ans et a déjà accompli de belles choses dans sa jeune carrière de cycliste.

La francilienne qui s’est formée à Besançon n’a pas attendu longtemps pour décrocher des titres nationaux en junior. Elle s’illustre en 2017 avec son équipe amateur du VCC Morteau-Montbenoit où elle remporte la coupe de France élite avec Juliette Labous et Évita Muzic.

L’an dernier, elle remporte le titre de championne de France sur route. Avec cette victoire, elle entre dans le cercle très fermé -composé notamment de Geneviève Gambillon, des championnes de France les plus jeunes de l’histoire.

Cette saison 2019/2020, sa première au sein d’une équipe professionnelle, celle de la FDJ nouvelle Aquitaine-Futuroscope, est une nouvelle étape dans une carrière qui promet de faire d’elle une future grande championne.  

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le questionnaire sportif de… Manon Houette

Le questionnaire sportif de… Manon Houette

En novembre dernier, elle jouait les consultantes pour TF1 lors de l’Euro de hand féminin, avant de revenir sur les parquets pour sa nouvelle saison avec le club de Chambray. La handballeuse Manon Houette, très en forme, répond à notre petit questionnaire de sport entre deux matches de la Ligue Butagaz Énergie…

Lire plus »
Laura Georges : « Je ne me suis jamais dit que le football n’était pas fait pour moi. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une footeuse engagée (Laura Georges sur notre photo), une Question Qui Tue essentielle, une histoire du breakdance conjugué au féminin, des femmes musclées et fières de l’être ou encore un zoom sur du handball écolo, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Le handball brestois se met au vert !

Le handball brestois se met au vert !

Quand le sport joue la carte de l’environnement, il rejoint les rangs d’une asso au nom qui claque : Fair Play For Planet. Une asso qui va pouvoir compter sur le soutien du Brest Bretagne Handball et de la salle Brest Arena. Le but ? Que le sport soit plus propre.

Lire plus »
Il était une fois le breakdance… féminin

Il était une fois le breakdance… féminin

Née dans les rues du Bronx dans les seventies, cette danse acrobatique voit s’affronter des « crew » sur le bitume et sur les pistes à coups de mouvements saccadés. Et les Bgirls y font bonne figure. Petite histoire du breaking conjugué au féminin.

Lire plus »
Capucine : « Être entre filles nous permet d’oser nous lancer. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière de la planche, une fille de la glisse qui n’a peur de rien (Capucine avec ses copines les Shreddeuses sur notre photo), un récap’ de l’Euro de hand, une runneuse toujours ÀBLOCK! (même en diagonale) ou une Question qui tue spécial insomniaques… C’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Isabelle : « Continuer le sport fait partie de ma lutte contre le cancer du sein. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une étude sur les corps féminins musclés à l’extrême, une crossfiteuse qui combat la maladie par le sport (Isabelle sur notre photo), une nouvelle chronique philo signée Marie Robert, un récap’ de la dernière compet de ballon ovale, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bonne (re)découverte !

Lire plus »
 Lilou Ruel : "Il faut donner confiance aux filles, leur dire qu'elles peuvent devenir hyper forte en parkour." 

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des filles qui partent à l’assaut du désert péruvien, une jeune gardienne qui connaît sa première compétition internationale, une championne qui vise les sommets (Lilou Ruel sur notre photo) et une pionnière sifflet en bouche ? C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine, bonne lecture !

Lire plus »
Tour de France Femmes 2023, la route sera longue !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le parcours 2023 du plus fameux road trip français à vélo et un zoom sur le handball avec l’Euro qui débute. Une Bleue du hand toujours en activité qui répond à notre questionnaire sportif et une autre qui retrace son parcours avec l’équipe de France, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

K-Méléon

K-Méléon

Très jeune, K-Méléon développe une sensibilité aigüe pour la musique tous styles confondus. Ses premières influences se teintent de funk,

Lire plus »
Camille Prigent

Camille Prigent : « Le kayak, ça t’apprend la résilience… »

Tombée dans la marmite tourbillonnante du kayak quand elle était petite, la kayakiste de 22 ans semble voler sur l’eau depuis son titre aux JO de la Jeunesse et ses victoires en championnats nationaux, européens et mondiaux. La tête sur les épaules et armée d’une motivation sans faille, Camille Prigent trace avec détermination son sillon pour Paris 2024.

Lire plus »
Baronne Raymonde de Laroche

Raymonde de Laroche ou l’histoire de la baronne qui ne manque pas d’air

Elle a, sans regret, délaissé les arts pour la mécanique. Élisa Léontine Deroche, dite Baronne Raymonde de Laroche, a été comédienne avant de tout quitter pour grimper dans un aéroplane. Première femme au monde à décrocher un brevet de pilote-aviateur, la Parisienne a marqué de son empreinte les débuts de l’aviation. Récit d’une actrice devenue casse-cou.

Lire plus »
Hal Connolly et Olga Fikotova

JO 1956 : Hal Connolly et Olga Fikotová, love story au temps de la guerre froide

Elle était lanceuse de disque, il était lanceur de marteau. Elle était tchécoslovaque, il était américain. En plein cœur des Jeux Olympiques de Melbourne, ils ont connu à la fois gloire et déshonneur en décrochant une médaille d’or et en vivant une histoire d’amour interdite entre bloc de l’Est et bloc de l’Ouest. Récit d’une « olympic romance » qui a enflammé le monde.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner