Le sport qui fait bouger les lignes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Cyclisme : 5 championnes qui tiennent la route

Pauline Ferrand Prevot
Riche, pleine de promesses, l’histoire du cyclisme français féminin est pourtant assez peu connue. Pourtant, de nombreuses coureuses se sont illustrées tout au long du XXe siècle et continuent d’inspirer la nouvelle génération qui tente aujourd’hui d’entretenir cet héritage. Quoi de mieux que de leur rendre hommage à l’heure où les hommes s’illustrent sur le Tour de France ? Revenons sur l’histoire de cinq championnes du passé au présent, au parcours différent, mais toujours lumineux.
  • Lyli Herse, la pionnière
Lily Herse
©DR Reneherse

Première grande figure du cyclisme féminin français, Lysiane Herse-Desbois mieux connue sous le nom de Lyli Herse est une pionnière dans la discipline.

Fille de René Herse, constructeur de vélos de course et d’une maman elle-même cycliste avant-gardiste, la jeune Lyli a grandi dans un univers où le vélo avait une place centrale. Très vite, elle se découvre un talent pour la montagne : en 1951 elle gagne la Grimpée du Puy de Dôme en un temps record que personne ne parvient à battre… pas même la reine Jeannie Longo ! 

Lyli Herse participe au tout premier Tour de France féminin en 1955 où elle se fait remarquer en remportant la première épreuve. Elle termine le Tour en quatrième position. Par la suite, entre 1956 et 1967, elle remporte neuf fois le titre de Championne de France sur route.

À 39 ans, après un neuvième titre national en 1967, Lyli Herse décide de mettre un terme à sa carrière, mais son histoire avec le cyclisme n’est pas terminée. Elle entreprend une carrière d’entraîneuse et prend sous son aile des grandes coureuses d’alors comme Geneviève Gambillon.

Elle finit par quitter le monde du coaching dans les années 70 dans le but de reprendre l’entreprise familiale. Lyli Herse ne se détachera jamais du cyclisme.

Elle s’est éteinte en 2018, mais restera dans la légende du cyclisme féminin français comme une audacieuse aux jambes de feu. 

  • Geneviève Gambillon, la championne oubliée
Genevieve Gambillon
©DR

Avant Jeannie Longo, il y eut Geneviève Gambillon. Disciple de Lyli Herse, elle est la meilleure coureuse française des années 1970.

Qu’elle soit sur des compétitions de route ou encore de vitesse, la Normande a dominé la discipline en France et également à l’internationale. Geneviève Gambillon possède un palmarès qui parle pour elle : sept fois championne de France sur route, six fois championne de France de vitesse, et double championne du monde sur route en 1972 et 1974, tout simplement hors-normes à cette époque !

La protégée de Lyli Herse aura brillé pendant toute une décennie. Elle se retire discrètement de la compétition en 1978 pour une carrière d’aide-soignante. Geneviève Gambillon aura brillé en deux roues, mais l’Histoire a bien du mal à lui rendre hommage !

  • Jeannie Longo, la reine
Jeannie Longo
©Ludovic/DR

Elle est LA figure du cyclisme féminin français. Avec ses 59 titres nationaux, 13 titres mondiaux et même ses médailles olympiques, on peut affirmer sans aucun doute que Jeannie Longo est l’une des plus grandes sportives françaises de l’Histoire.

Si sa carrière démarre sur des planches, dans le ski, elle se réoriente vers le cyclisme où elle s’illustre très vite au très haut niveau. En 1983, elle décide de ne plus descendre de selle et remporte deux ans plus tard son premier titre de championne du monde sur route, titre qu’elle conserve jusqu’en 1989.

L’année de son titre mondial, Jeannie Longo se présente au départ du Tour de France féminin et grimpe sur la deuxième marche du podium. Par la suite, elle remportera trois fois le Tour.

Au-delà de son riche palmarès, c’est la longévité de sa carrière qui permet à Jeannie Longo d’être considérée comme la plus grande figure du cyclisme féminin français. Lorsqu’elle remporte en 2011 son dernier titre national, certaines de ses adversaires n’étaient même pas nées au début de sa carrière !

Elle n’est plus professionnelle depuis 2011, mais à 62 ans aujourd’hui, elle participe toujours à des compétitions.  

  • Pauline Ferrand-Prévot, la battante
Pauline Ferrand Prevot
©Bartek Wolinski/Red Bull

Lorsqu’on parle de cyclisme féminin en France, comment ne pas citer Pauline Ferrand-Prévot ? Polyvalente, atypique, elle est une figure du cyclisme en France depuis bientôt dix ans.

À son palmarès : tous les titres mondiaux. En 2014, elle est championne du monde sur route et championne du monde du relais mixte VTT. Puis en 2015, elle est championne du monde de cyclo-cross et de cross-country. Plusieurs fois championne de France dans toutes ces disciplines, elle domine, à 28 ans, le monde du vélo.

  • Jade Wiel, l’avenir 
Jade Viel

Sa carrière vient tout juste de commencer, mais ses débuts sont très prometteurs. Jade Wiel a 20 ans et a déjà accompli de belles choses dans sa jeune carrière de cycliste.

La francilienne qui s’est formée à Besançon n’a pas attendu longtemps pour décrocher des titres nationaux en junior. Elle s’illustre en 2017 avec son équipe amateur du VCC Morteau-Montbenoit où elle remporte la coupe de France élite avec Juliette Labous et Évita Muzic.

L’an dernier, elle remporte le titre de championne de France sur route. Avec cette victoire, elle entre dans le cercle très fermé -composé notamment de Geneviève Gambillon, des championnes de France les plus jeunes de l’histoire.

Cette saison 2019/2020, sa première au sein d’une équipe professionnelle, celle de la FDJ nouvelle Aquitaine-Futuroscope, est une nouvelle étape dans une carrière qui promet de faire d’elle une future grande championne.  

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

S’inscrire à la newsletter mensuelle :

(Nous ne sommes pas prêteurs, nous garderons vos coordonnées bien au chaud chez nous…)

D’autres actus en brèves…

OL feminin

Dans les petits secrets des joueuses de l’OL

Cinquante ans. Voilà pile un demi-siècle que la pratique du foot par les filles a été reconnue officiellement par la fédé française. Parfaite occasion pour s’inviter sur le terrain d’une des meilleures équipes féminines au monde, celle de l’OL, star d’un documentaire qui tire en pleine lucarne !

Lire plus »
Louise Lenoble

Highline : Louise Lenoble, en recherche d’adrénaline

La highline est sa vie, l’air son élément. À l’occasion du Tour de France, de passage au Mont-Dore, la reine de la slack, se lance un nouveau défi. Avec ses camarades de vide, Louise Lenoble va marcher sur la deuxième plus longue ligne de France, à deux-cents mètres au-dessus de la ville. On lève les yeux ?

Lire plus »
Tour de France féminin

En attendant le Tour de France au féminin…

À l’heure où les coureurs s’apprêtent à s’élancer pour un nouveau Tour de France, l’édition féminine n’est pas d’actualité. Selon Christian Prudhomme, directeur du Tour, elle devrait toutefois renaître en 2022. ÀBLOCK! prend les devants en donnant un coup de projo sur son histoire et son parcours semé d’embûche. Car la Grande Boucle au féminin a déjà un lourd passé derrière elle. Retour sur 5 dates marquantes de cette course féminine qui tient la route !

Lire plus »
Laura Flessel

Laura Flessel : 5 infos pour briller à l’épée

Celle que l’on surnomme “la Guêpe” pour sa vitesse d’exécution et la précision de ses coups a marqué l’histoire grâce à sa spécificité de toucher ses adversaires aux pieds mais surtout grâce à son palmarès plus qu’impressionnant. Laura Flessel a pris sa retraite sportive en 2012, s’est frottée brièvement à la politique en 2017 avec un passage éclair au ministère des Sports, et demeure toujours très appréciée du public. Retour sur les 5 grandes dates de sa carrière d’escrimeuse.

Lire plus »

Cet été, si on courait pour la bonne cause ?

Depuis le 7 août et jusqu’au 7 septembre, la fondation Alice Milliat qui œuvre à la médiatisation du sport féminin, – lance la 5e édition de son Challenge Alice Milliat, une course connectée solidaire et gratuite pour valoriser le sport au féminin, sa médiatisation, sa pratique et l’égalité dans le milieu sportif. On y va ?

Lire plus »
Maud Fontenoy

Maud Fontenoy : 5 infos pour briller en mer

L’eau, c’est son élément ! Navigatrice aux multiples exploits, Maud Fontenoy est presque née en mer. Battante dans l’âme, elle est l’une des « premières ». Première femme à traverser l’Atlantique Nord et le Pacifique à la rame. Première Française à réaliser le tour du monde à contre-courant.
À travers sa fondation, elle se bat désormais pour la protection des eaux : sauver l’océan, c’est sauver l’homme.

Lire plus »

Plongée libre : les femmes comme des poissons dans l’eau

Nouvelle pépite sur les écrans dans le viseur de ÀBLOCK! : la série documentaire « Sports d’ailleurs » sur Netflix. Une plongée fascinante dans diverses cultures et les sports originaux que ces communautés pratiquent. On vous emmène faire un voyage dans « Le Grand bleu » avec l’épisode 3 consacré à la plongée libre, sport national aux Philippines où les femmes règnent sur les mers…

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

violette morris

Violette Morris, cette amazone qui voulait vivre comme un homme

« Ce qu’un homme fait, Violette peut le faire ! ». Ce cri féministe date des années 1920. Son porte-voix ? Violette Morris, athlète omnisports qui fit sensation sur les terrains. Esprit libre s’habillant en homme et aimant des femmes, la sportive aux seins coupés fit scandale, traçant la voie d’un féminisme ultra contemporain. Histoire peu ordinaire d’une pionnière du sport féminin au destin hors du commun.

Lire plus »