Rechercher

Il était une fois le BMX... féminin

Il était une fois… le BMX féminin
Ce week-end ont eu lieu les Championnats de France de BMX Freestyle Park à Montpellier. Si les filles étaient en piste, il leur aura fallu quelques années pour s’imposer dans le monde des rideurs. L’occasion pour ÀBLOCK! de mettre en lumière les pionnières de la discipline. Entrez dans la “race“ !

Par Clotilde Boudet

Publié le 15 octobre 2021 à 17h58, mis à jour le 22 novembre 2021 à 9h47

C’est en Californie, sur des terrains inspirés des circuits de motocross, qu’est né le BMX. Nous sommes en 1968. À cette époque, les amateurs se pavanent sur leur Stingray, un modèle iconique lancé par la marque Schwinn.

Peu de filles osent se confronter aux têtes brulées du BMX, mais l’une d’elles deviendra une rideuse emblématique du milieu des années 70. Elle a pour nom Misty Dong.

La Californienne qui a débuté le BMX en famille est la coqueluche des adeptes de la discipline. Elle fait parler d’elle en remportant plusieurs compétitions et représente, fait rare à l’époque, certaines des plus grandes marques du BMX – de Patterson Racing à l’équipe de BMX de George Anthill, ouvrant ainsi (timidement pour l’heure) la piste aux filles.

Misty Dong

Le BMX s’exporte rapidement en Europe et la Fédération Française de Bicrossing est créée en 1978, quatre ans avant la Fédération Internationale de BMX (IBMXFF).

Dès 1982 sont organisés les premiers championnats du monde, à Dayton (Ohio, USA) et malgré ce sport que l’on décrit comme dangereux, extrêmement physique, les femmes n’hésitent pas à enfourcher ces petits vélos légers et robustes.

La championne américaine Cheri Elliott est l’une des figures légendaires de l’histoire du BMX, quatre fois championne des États-Unis et quatre fois championne du monde.

Son idole n’était autre que…Misty Dong. Chouette inspiration pour celle qui devient, en 1989, la première femme intronisée au « BMX Hall of Fame ».

En France, l’AFB rejoint la Fédération Française de Cyclisme en 1990, donnant ainsi ses lettres de noblesse à ce sport qui intègre l’Union Cycliste Internationale (UCI) en 1993.

Le BMX « race » fait son entrée aux JO d’été de 2008 avec des épreuves hommes et femmes. La Française Anne-Caroline Chausson y devient la première championne olympique de l’histoire du BMX.

C’est même un doublé pour la France puisque Laëtitia Le Corguillé se tient à sa droite sur le podium.

Anne-Caroline Chausson demeure encore aujourd’hui la plus grande championne de BMX française.

Un petit tour qui décoiffe avec Anne-Caroline Chausson

Cette année, à Pékin, les Jeux ont accueilli les toutes premières épreuves de BMX « freestyle park », la britannique Charlotte Worthington y a décroché la première médaille d’or côté féminin en réalisant un 360 backflip (un tour sur soi-même, tête en arrière, avec une rotation)…

Une figure encore jamais réalisée par une femme en compétition.

Charlotte Worthington

D'autres épisodes de "Cyclisme, dans la roue des sportives"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner