Rechercher

Aude Biannic Celle qui pédale pour les autres

Aude Biannic, celle qui pédale pour les autres
On met très souvent en avant les leaders de chaque formation, mais qui sont-ils sans leurs équipiers ? En fin de carrière, Aude Biannic reste une coéquipière de luxe pour sa leadeuse Annemiek van Vleuten. Portrait d’une Bretonne qui est d’une aide précieuse pour la suprématie de son équipe.

Par Timéo Gomes

Publié le 26 juillet 2023 à 7h58

D’apparence individuel, le cyclisme est pourtant bien un sport collectif, et n’importe quelle équipe aurait besoin d’une Aude Biannic dans ses rangs. Née le 27 mars 1991 à Landerneau, la Bretonne impressionne dès ses débuts en jeune. En 2008, alors âgée de 17 ans, elle remporte le championnat de France sur route junior puis, en 2010, le contre-la-montre espoirs. Exactement le même parcours que réalisera quelques années plus tard une autre Bretonne prometteuse, Cédrine Kerbaol.

En 2011, elle se hisse à la dixième place des championnats du Monde sur route. Des débuts impressionnants qui lui valent d’être sélectionnée pour représenter la France aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. Encore une fois, Aude Biannic surprend le public londonien qui la voit se placer dixième de la course en ligne.

Cette entame de carrière la pousse à signer chez les professionnels l’année suivante, dans l’équipe SC Michela Fanini Rox. Sa carrière va suivre son petit bout de chemin. Aude Biannic enchaîne les équipes différentes, Lointek en 2014, la formation française Poitou-Charentes Futuroscope 86 de 2015 à 2017.

Mais le vrai tournant s’opère en 2018 lorsqu’elle rejoint l’équipe espagnole Movistar, alors en pleine création. C’est cette année-là que Aude Biannic réalise ses meilleures performances individuelles. Elle rapporte à sa nouvelle formation sa première victoire, en remportant le prologue du Tour de Belgique. Tour dans lequel elle frôle la victoire au classement général, à seulement neuf secondes de l’Allemande Liane Lippert.

Malgré cette frustration, la saison est teintée de réussite pour la Finistérienne au niveau national. Elle sort vainqueure des championnats de France sur route dix secondes devant sa compatriote Gladys Verhulst. Tous ses efforts méritent récompense, c’est ainsi qu’Aude Biannic intègre le top 50 du classement UCI.

Jusqu’ici, Aude Biannic occupait le plus souvent le rôle de leader de son équipe, mais en 2021, ses habitudes sont bousculées par l’arrivée dans la formation espagnole d’une certaine Annemiek van Vleuten, meilleure coureuse du monde. C’est donc un changement drastique que doit opérer la Bretonne dans son style, elle ne roule plus pour gagner, mais pour faire gagner son équipière néerlandaise.

Une mue en coéquipière de luxe qui lui réussit particulièrement et donc par extension à la Movistar. Depuis l’arrivée de Annemiek van Vleuten c’est trois Vuelta, deux Giro et un Tour de France remportés par l’équipe considérée comme la meilleure du monde. La native de Vleuten en tête d’affiche, certes, mais pour qui il serait bien difficile de gagner sans des guerrières comme Aude Biannic pour la propulser au sommet.

Ce rôle convient à merveille à Aude Biannic, comme elle le raconte au Télégramme : « Maintenant je sais que je vais sur les courses en étant coéquipière. Je pense que c’est ma place, j’apprécie vraiment travailler pour les autres ». Le prochain objectif pour la landivisienne est clair : aider son équipe à arracher un deuxième Tour de France d’affilée, avant de raccrocher le vélo à la fin de son contrat en 2024.

Une retraite bien méritée pour celle qui a mis ses derniers coups de pédales au service des autres.

D'autres épisodes de "Cyclisme, dans la roue des sportives"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Maame Biney, la black short-track attitude

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un mix de course, natation et paysages, une flèche sur glace (Maame Biney sur notre photo), une artiste tatouée, une monumentale capitaine et une question qui tue, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Tour de France Femmes 2023

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un tour cycliste qui mérite bien son récap’, des footeuses qui veulent la Coupe, des volleyeuses de feu, une histoire de l’escrime conjugué au féminin et un petit coup d’oeil dans le rétro sur les événements marquants du sport, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Un Sacré-Coeur pour un trail à pleins poumons

Un Sacré-Coeur pour un trail à pleins poumons

Le 2 octobre, la foule de touristes sera remplacée par des sportifs tout en jambes sur la butte Montmartre et autour du Sacré-Cœur. La troisième édition de l’Urban Trail de la Fondation du Souffle accueillera 1000 volontaires, le tout pour la bonne cause. C’est déjà l’heure de s’inscrire !

Lire plus »
Coralie Lassource

Le questionnaire sportif de… Coralie Lassource

Championne olympique, médaillée d’argent au championnat d’Europe 2021, la handballeuse Coralie Lassource est toujours ÀBLOCK! pour aller chercher de nouveaux succès. La capitaine de l’équipe brestoise (BBH) et membre de l’équipe de France répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Agathe Bessard

Best-of 2020 (suite) : les mots exquis de nos championnes

« On ne peut contribuer à l’émancipation des femmes si on n’écoute pas leurs histoires », disait la féministe américaine Gloria Steinem. Depuis 9 mois maintenant, ÀBLOCK! invite les sportives à se raconter. Au-delà du sport et de ses performances, nous entrons dans leur univers très privé, cet univers fait de dépassement de soi qui leur permet de s’imposer, de se réaliser dans toutes les sphères de leur vie. En 2020, ÀBLOCK! a mis en lumière des femmes d’exception qui ont fait du sport un acte de militantisme, même si ce n’est, le plus souvent, ni conscient ni voulu. Et ce n’est qu’un début. Lisons-les, écoutons-les, ces confidences sont sources d’inspiration : leur force, leurs réussites, leur joie à aller toujours plus loin, mais aussi leurs doutes, leurs échecs sont une leçon de vie autant que de sport. Et 2021 sera encore une année riche de rencontres. Mais, pour l’instant, pour encore quelques heures, retrouvons celles qui ont illuminé 2020 à nos côtés !

Lire plus »
Sharni Pinfold

Le best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des anecdotes insolites pour patienter avant les prochains JO de Tokyo, une motarde désenchantée qui préfère fuir les circuits que de subir encore et encore la misogynie, une jockey girl de 21 ans, Cravache d’or et bien en selle, une haltérophile à la détermination en fonte ou encore une baronne qui s’envoyait en l’air il y a plus de cent ans… retour sur quelques-unes des pépites de la semaine.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner