17 août 2006Jessicah Schipper s'empare du record du monde du 200m papillon

17 août 2006 Jessicah Schipper s'empare du record du monde du 200m papillon
Elle entame la compétition du Pacifique en sirène. Dès la première journée des Championnats pan-pacifiques, la nageuse australienne Jessicah Schipper fait des vagues en s’offrant un record mondial du 200m papillon. Tous à l’eau !

Par Manon Gimet

Publié le 16 août 2021 à 19h33, mis à jour le 17 août 2021 à 18h46

17 août 2006, Victoria, Canada. En pleine saison estivale, les températures grimpent, il est l’heure de se jeter à l’eau. La première journée des Championnats pan-pacifiques, cette compétition de natation qui a lieu tous les quatre ans entre nations bordées par l’océan Pacifique, est lancée.

Trente-six épreuves sont organisées, mais, aujourd’hui, c’est le 200m papillon qui joue les stars. Via une jeune prodige australienne, 19 printemps, qui a déjà plongé allègrement dans le groupe des meilleures nageuses du monde en raflant la médaille d’or au Championnats du monde de Shanghai, quatre mois plus tôt. Son nom : Jessicah Schipper.

Et lorsqu’elle entre dans le Saanich Commonwealth Place Pool pour s’avancer vers son couloir de nage, on la suit du regard.

Bonnet bien placé sur les oreilles, lunettes sur les yeux, Jessicah Schipper s’avance vers son plongeoir lorsqu’elle entend son nom retentir dans le stade nautique. Les mains en l’air, elle salue le public tout en restant concentrée.

Jessicah Schipper prend place, se recroqueville sur elle-même pour assurer une meilleure impulsion et atterrir dans l’eau le plus loin possible : 200m à parcourir, soit quatre longueurs dans la piscine canadienne.

Elle part à une vitesse folle sous le regard des spectateurs qui encouragent les nageuses à donner le meilleur d’elles-mêmes. Jessicah Schipper prend de l’avance dès la première longueur.

Entourée des deux japonaises, Yūko Nakanishi et Yurie Yano, qui essaient de réduire la distance, l’Australienne ne lâche rien.

Virages, papillon, respiration, Jessicah Schipper ne bat pas que de l’aile. Elle avance, encore et encore, sans même, semble-t-il, ressentir de l’épuisement.

Dernière ligne droite, c’est le sprint final. Toujours sous la pression des deux Japonaises, la nageuse continue dans son élan. Jusqu’au bouquet finale : la première place en 2min 5,40s.

Le tableau géant qui affiche les résultats, se teinte de rouge : Jessicah Schipper bat le record du monde du 200m papillon, ême ne semble pas y croire.

Et pourtant, ce n’est encore qu’un début : elle remportera la médaille d’or du 200m papillon l’année suivante, chez elle, en Australie, aux Championnats du Monde de Melbourne, le bronze sur 100m papillon et 200 m papillon aux JO de Pékin, en 2008, ainsi que l’or en relais 4 × 100 mètres 4 nages.

En ce Jessicah Schipper a encore beaucoup à gagner.

C’était aussi un 17 août :

En 1944, un an avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, le quotidien L’Auto, principal quotidien sportif français paru dès 1900 (d’abord sous le titre L’Auto-Vélo), publie son tout dernier numéro. Considéré comme ayant été favorable à l’Occupant allemand, il est désormais interdit de publication.

Couverture du journal L’Auto

  • Rendez-vous demain pour : Ça s’est passé un… 18 août

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Hélène Pietrenko

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine…

De l’arc et des flèches en mode féminin, un triathlon XXL (avec la toujours motivée championne Hélène Pietrenko sur notre photo), une pratiquante qui a trouvé confiance en elle grâce au sport et qui se raconte avec passion, une sportive qui a porté trois maillots de l’équipe de France dans trois sports différents ou encore une arbitre qui révolutionne le monde du rugby, c’est sur ÀBLOCK! et c’est tout. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Les femmes ont manié l’arc dès la Grèce Antique… De cette époque à la naissance des premières championnes, l’archerie s’est toujours composée au féminin. À l’occasion de la Coupe du Monde organisée du 21 au 26 juin à Paris, retour sur ces archères qui ont tiré en plein dans le mille.

Lire plus »
Hazal Nehir, folle de toits

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une acrobate de la street (Hazal Nehir sur notre photo), une batteuse d’exception, du paddle pour la bonne cause, une marathonienne aux souliers d’or ou encore une arbitre qui ouvre la voie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue : pourquoi, quand je cours, j'ai un point de côté ?

Pourquoi, quand je cours, j’ai un point de côté ?

Ce sentiment désagréable d’avoir un doigt coincé dans la poitrine, on le connaît tous… On commence son footing, tranquillement, et tout à coup PAF, un point de côté ! Minute, prend une grande respiration, ÀBLOCK! te dit d’où ils viennent et comment s’en débarrasser.

Lire plus »
Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Elle est sauveteuse en mer et au-delà. Stéphanie Barneix accompagnée de cinq autres waterwomen rallient actuellement Monaco et Athènes en paddleboard. Un échauffement avant le défi Cap Optimist, qui se déroulera entre le Pérou et la Polynésie Française en janvier 2023. Un défi à la seule force des bras pour soutenir les personnes atteintes de cancer.

Lire plus »
Camille : « Le sport outdoor me permet de revenir à l'essentiel.»

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une Question qui tue pour la fin de séance, le parfait alliage entre sport et bronzage, une fan du sport outdoor (Camille sur notre photo) et une gymnaste qui a l’Europe dans la peau, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bon récap !

Lire plus »
Le Beach Handball : sea, sport and sun...

Le Beach Handball : sea, sport and sun…

Sous le soleil, exactement… Du 1er au 3 juillet, la ville de Lacanau accueille le tournoi international de Beach Handball. Entre exploits sportifs et spectacle à ciel ouvert, c’est la deuxième édition de ce Lacanau Beach Handball Xperience qui se tient en bord de mer. De quoi découvrir un sport méconnu et pour le moins original.

Lire plus »
Iga Swiatek, un air de déjà vu…

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une acrobate de rue, un événement vert et sportif, l’histoire des filles de l’aviron et les portraits des deux jeunes joueuses, finalistes de Roland-Garros (dont Iga Swiatek, deuxième fois victorieuse du tournoi), c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Marguerite Broquedis La Déesse du tennis trop vite éclipsée par la Divine Lenglen

Marguerite Broquedis, la Déesse du tennis trop vite éclipsée par la Divine Lenglen

Elle a régné sur le tennis hexagonal quelques années avant que Suzanne Lenglen ne rafle tout sur son passage. Tout comme « la Divine », Marguerite Broquedis a, elle aussi, marqué de son empreinte l’histoire de son sport. La « Déesse », sacrée deux fois en simple, Porte d’Auteuil, à une époque où les Internationaux de France étaient réservés aux seuls joueurs du cru, est également la première Française à avoir été sacrée olympique et ce, toutes disciplines confondues.

Lire plus »
Agathe Runs Bordeaux

Agathe : « La course m’a appris à ne plus fuir la difficulté. Je n’abandonne plus, je fonce ! »

Jamais elle n’aurait imaginé se sentir aussi bien dans ses baskets. Dans tous les sens du terme. Agathe est devenue addict à la course à pied après avoir commencé le running pour perdre ses kilos en trop. Aujourd’hui, elle s’offre des shoots d’adrénaline en multipliant les marathons. Une aventureuse profondément inspirante qui donne envie de parcourir le monde à grandes foulées pour mieux se réconcilier avec soi-même.

Lire plus »
Émilie le Fur

Émilie Le Fur : « Les sports mécaniques font partie du monde d’avant, il faut les repenser…»

Après plus de dix ans à évoluer en F1, moto et rallye, Émilie Le Fur a choisi d’emprunter une voie plus verte. La triple Championne d’Europe Xterra, ancienne ingénieure piste et essais des pilotes Sébastien Loeb ou encore Sébastien Ogier, s’est reconvertie dans l’alimentation durable et milite pour une pratique sportive plus écologique. Rencontre avec une fille nature.

Lire plus »
Sandrine Martinet, le judo pour mettre le handicap au tapis

Sandrine Martinet, le judo pour mettre le handicap au tapis

Championne paralympique de judo en 2016, à Rio, deux fois médaillée d’argent et douze fois Championne de France, Sandrine Martinet, porte-drapeau de la délégation française aux Jeux Paralympiques qui débutent le 24 août, est une incontournable du parajudo qui s’avance, plus forte que jamais, sur le tatami pour ses cinquièmes Jeux. Attention, elle va faire ippon à Tokyo 2021 !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner