Rechercher

17 août 2006Jessicah Schipper s'empare du record du monde du 200m papillon

17 août 2006 Jessicah Schipper s'empare du record du monde du 200m papillon
Elle entame la compétition du Pacifique en sirène. Dès la première journée des Championnats pan-pacifiques, la nageuse australienne Jessicah Schipper fait des vagues en s’offrant un record mondial du 200m papillon. Récit d'une course contre la montre.

Par Manon Gimet

Publié le 16 août 2022 à 19h07, mis à jour le 13 août 2023 à 17h31

17 août 2006, Victoria, Canada. En pleine saison estivale, les températures grimpent, il est l’heure de se jeter à l’eau. La première journée des Championnats pan-pacifiques, cette compétition de natation qui a lieu tous les quatre ans entre nations bordées par l’océan Pacifique, est lancée.

Trente-six épreuves sont organisées, mais, aujourd’hui, c’est le 200m papillon qui joue les stars. Via une jeune prodige australienne, 19 printemps, qui a déjà plongé allègrement dans le groupe des meilleures nageuses du monde en raflant la médaille d’or au Championnats du monde de Shanghai, quatre mois plus tôt. Son nom : Jessicah Schipper.

Et lorsqu’elle entre dans le Saanich Commonwealth Place Pool pour s’avancer vers son couloir de nage, on la suit du regard.

Bonnet bien placé sur les oreilles, lunettes sur les yeux, Jessicah Schipper s’avance vers son plongeoir lorsqu’elle entend son nom retentir dans le stade nautique. Les mains en l’air, elle salue le public tout en restant concentrée.

Jessicah Schipper prend place, se recroqueville sur elle-même pour assurer une meilleure impulsion et atterrir dans l’eau le plus loin possible : 200m à parcourir, soit quatre longueurs dans la piscine canadienne.

Elle part à une vitesse folle sous le regard des spectateurs qui encouragent les nageuses à donner le meilleur d’elles-mêmes. Jessicah Schipper prend de l’avance dès la première longueur.

Entourée des deux japonaises, Yūko Nakanishi et Yurie Yano, qui essaient de réduire la distance, l’Australienne ne lâche rien.

Virages, papillon, respiration, Jessicah Schipper ne bat pas que de l’aile. Elle avance, encore et encore, sans même, semble-t-il, ressentir de l’épuisement.

Dernière ligne droite, c’est le sprint final. Toujours sous la pression des deux Japonaises, la nageuse poursuit dans son élan. Jusqu’au bouquet finale : la première place en 2min 5,40s.

Le tableau géant qui affiche les résultats, se teinte de rouge : Jessicah Schipper bat le record du monde du 200m papillon, ême ne semble pas y croire.

Et pourtant, ce n’est encore qu’un début : elle remportera la médaille d’or du 200m papillon l’année suivante, chez elle, en Australie, aux Championnats du Monde de Melbourne, le bronze sur 100m papillon et 200m papillon aux Jeux Olympiques de Pékin, en 2008, ainsi que l’or en relais 4 × 100m 4 nages.

En ce Jessicah Schipper a encore beaucoup à gagner.

  • C’était aussi un 17 août

En 1944, un an avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, le quotidien L’Auto, principal quotidien sportif français paru dès 1900 (d’abord sous le titre L’Auto-Vélo), publie son tout dernier numéro. Considéré comme ayant été favorable à l’Occupant allemand, il est désormais interdit de publication.

  • Rendez-vous demain pour : Ça s’est passé un… 18 août

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Benoit Beaufils 

Benoit Beaufils : « Quand j’ai commencé la natation artistique, on s’est bien foutu de ma gueule. »

Il a été un pionnier de la discipline en France. Exilé aux États-Unis depuis plus de vingt ans, Benoit Beaufils a accueilli avec une joie immense l’annonce de la participation des hommes aux épreuves olympiques de natation artistique à Paris 2024. Une occasion unique de faire évoluer le regard sur une discipline traditionnellement associée aux seules athlètes féminines. Rencontre avec un triton des bassins.

Lire plus »
la Course du Cœur 2023

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Deux amoureuses du ballon rond, une tenniswoman espionne à ses heures, une fille pour qui ça va comme sur des roulettes, une course pour les jambes mais avec le cœur (sur notre photo) ou une Question qui tue spécial muscles, c’est le choix d’ÀBLOCK! cette semaine. Régalez-vous !

Lire plus »
Il était une fois le patinage artistique…féminin

Il était une fois le patinage artistique…féminin

À l’heure où débutent les Championnats de France Élites des Sports de Glace à l’Aren’Ice de Cergy-Pontoise, ÀBLOCK! revient sur l’histoire, pas si féminine que ça, du patinage artistique. Le patinage dont les héroïnes d’antan ont malheureusement été oubliées. À vos patins !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner