Rechercher

J’ai le cœur qui flanche, je peux faire du sport ou pas ?

La question qui tue : J’ai le cœur qui flanche, je peux faire du sport ou pas ?
C’est vrai, on aurait plutôt tendance à penser que si on a le cœur fragile, mieux vaut pas trop le bousculer. Alors, faire du sport, franchement… Détrompe-toi, si tu pratiques comme il faut, c’est tout benef’. ÀBLOCK ! prend les choses à cœur et t’explique comment t’occuper de ton myocarde.

Par Clotilde Boudet

Publié le 16 décembre 2022 à 11h44

En France, entre 140 000 et 150 000 AVC sont recensés chaque année. Cela représente une personne toutes les quatre minutes… Les infarctus, de leur côté, concernent 120 000 français par an. Quant aux personnes victimes d’insuffisance cardiaque, elles sont un million à travers le pays.

Les maladies et problèmes cardiaques sont malheureusement nombreux, et représentent la première cause de mortalité au monde. Et si on a tendance à penser qu’avoir des problèmes de santé du côté du cœur empêche toute pratique du sport, sur ÀBLOCK! on est heureux de te révéler que cette idée reçue est fausse !  

©Shutterstock

D’après le gouvernement, pratiquer un sport d’intensité faible à modérée est même recommandé si l’on est malade du cœur ou si l’on a été victime d’un accident cardiovasculaire. On parle d’une « activité physique adaptée » (APA). Sa pratique, si elle est bien encadrée, permet de protéger ce muscle essentiel qu’est le cœur, et même de réduire le risque d’un nouvel accident. On aurait tort de s’en priver !

Mais quelle pratique choisir ? Les sports dits d’endurance, comme la marche, le jogging, la natation ou le cyclisme sont jugés bénéfiques en cas de maladies cardiaques puisqu’ils permettent d’améliorer progressivement la condition physique de celui ou celle qui les pratique.

La Fédération Française de Cardiologie recommande ainsi aux personnes concernées de pratiquer un sport d’endurance à intensité faible ou modérée entre 20 à 30 minutes par jour et ce une à trois fois par semaine.

Pour les plus fragiles, le gouvernement se montre rassurant : tu peux privilégier 4 sessions d’activité de 5 minutes ou, 2 sessions de 10 minutes, réparties dans la journée. 

©Shutterstock

Comme tout muscle, plus tu travailles ton myocarde, plus ses compétences augmentent. Le sport permet donc au cœur malade ou affaibli d’avoir moins d’efforts à fournir pour propulser le sang dans l’organisme.

En plus, la pratique régulière d’un sport, même « doux », aide à diminuer la tension artérielle. Courir sans forcer, faire du yoga, du Pilates ou encore de la marche nordique peut donc aussi avoir un effet préventif ! Hé oui, l’hypertension artérielle augmente le risque d’être victime d’une angine de poitrine, d’un AVC ou d’un infarctus. Même chose pour le diabète ! 

©Shutterstock

Pour celles et ceux qui ont déjà été victimes d’un accident cardiovasculaire, vous avez sans doute entendu parler de la réadaptation cardiaque. Celle-ci n’est pas obligatoire, pourtant, elle permet de renforcer le muscle cardiaque et de prévenir des récidives. À l’inverse, les sports intensifs qui font grimper le cardio comme le tennis, les arts martiaux ou le football sont fortement déconseillés.  

Quoi qu’il arrive, si tu as des problèmes cardiaques, demande conseil à ton cardiologue ou ton médecin traitant avant d’envisager toute activité physique. Le sport, c’est toujours bon pour la santé, à condition de ne pas faire n’importe quoi. Alors, vas-y, mais mollo ! 

Ouverture ©Shutterstock

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »
Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fusée sous-marine, les filles au MIC dans l’univers du ballon ovale, des cyclistes insatiables (Noëlie et Elsa sur notre photo), un nouveau Carnet de route de notre ambassadrice, un Q&A en vidéo ou encore l’histoire de la boxe au féminin et notre spécial KIDS ? Soyez ÀBLOCK!

Lire plus »
Il était une fois la boxe... féminine

Il était une fois la boxe… féminine

Alors comme ça, la boxe serait une affaire d’hommes ? Que nenni, les gants vont aussi bien aux filles qu’aux garçons ! Et certaines n’ont pas attendu d’autorisation pour le faire savoir. Retour sur l’histoire de ces pionnières gantées.

Lire plus »
Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Attention, première ! Une rencontre internationale de rugby commentée uniquement par des femmes, c’est le programme de ce 16 mars. Cette initiative forte, Ouvrons la voix, soutenue par la fédé du ballon ovale, entend prouver que l’expertise est tout autant du côté des filles que des gars. Alors, girls, marquons l’essai !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Alizée Baron

Alizée Baron : « Je fais du skicross pour me dépasser et j’aime ce risque-là. »

Une impétueuse, toujours en quête d’adrénaline. Après une saison blanche pour cause de blessure au dos et malgré les conditions particulières liées, entre autres, à la situation sanitaire, Alizée Baron reprend du service en Coupe du monde de skicross. La skieuse d’Orcières-Merlette aborde cet hiver avec une envie décuplée. Sereine et déterminée. Rencontre avec une fille qui ne laisse pas de glace.

Lire plus »
Aliya Luty

Un master d’Escrime 100 % féminin ? Touché !

Un tout premier Master d’Escrime 100 % féminin, c’est ce que propose la station-village de Vaujany, dans les Alpes. En collaboration avec le club d’Escrime Parmentier de Grenoble, elle organise un événement pour que les meilleures épéistes de France et du monde s’affrontent. À vos marques !

Lire plus »
Laura Marino : « Ma médaille d’Europe au plongeon, je l’ai vécue comme une honte. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une reine des neiges, une sirène trop grande pour entrer dans un moule (Laura Marino sur notre photo), une danseuse sur glace devenue présidente, un festival en altitude et une compétition à haut rythme, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. Bonne lecture.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner