Euro féminin de handball 2022 Le récap'

Euro féminin de handball 2022 Le récap'
Désillusion pour l'équipe de France. Pourtant en très grande forme lors des premiers matchs de cet Euro, les Bleues chutent par deux fois pour conclure la compétition. Pas de médaille et beaucoup de regrets, le bilan est dur malgré tout le talent du groupe tricolore. Le point sur la compet'.

Par Alexandre Hozé

Publié le 22 novembre 2022 à 10h26

Dur week-end pour le handball tricolore. Supporters, joueuses, entraîneurs… Tous se sont réveillés ce lundi 21 novembre avec un arrière-goût de déception. La Norvège, puis le Monténégro ont sabordé le rêve du groupe d’Olivier Krumbholz. Mais comment en est-on arrivé là ? 

On l’avait dit, l’équipe de France débarquaient ÀBLOCK! pour cet Euro 2022. Championnes olympiques, vice-championnes du monde… Les Bleues voulaient tout casser ! Et ça s’est vu dès les premières secondes de la compétition. 

Malgré deux absentes notoires, en la personne de Méline Nocandy et Laura Glauser, ce groupe est talentueux, profond et (très) déterminé. 

©Equipes de France de Handball/FFH

Ni la Macédoine du Nord, la Roumanie, l’Allemagne, l’Espagne ou le Monténégro n’ont trouvé la solution face à la machine tricolore. Même les Néerlandaises devaient s’incliner malgré tout leur talent. 

L’équipe de France sort des poules en patron. Aucune défaite, une attaque flamboyante, une défense comme d’habitude étouffante… L’équilibre entre l’expérience des cadres et la fougue des jeunes est bon, très bon même. 

Cléopatre Darleux dresse la muraille bleue dans ses cages, la capitaine Estelle Nze Minko est omniprésente sur le parquet, les talentueuses Déborah Lassource, Orlane Kanor et Pauletta Foppa font tomber la foudre sur les buts adverses… L’équipe de France est on fire, aucun doute possible ! 

©Equipes de France de Handball/FFH

Le plein de confiance fait, les Bleues arrivent en demi face à leur adversaire numéro 1 : la Norvège. Ce sont ces mêmes Scandinaves qui avaient terrassé les Françaises en finale du dernier mondial. Ce choc a les allures d’une finale avant l’heure pour cet Euro. 

La première mi-temps est équilibrée, les deux formations se rendent coup pour coup. Les tirs fusent, les défenses sont physiques, les gardiennes intrépides… Au bout de trente minutes, difficile de pronostiquer sur le vainqueur de ce choc de titans. 

Les Bleues sont dans le coup. Maintenant, il faut chasser les vieux démons du dernier mondial. Elles étaient passées au travers de leur seconde mi-temps, cette fois, il faut assurer ! 

Mais, hélas, bis repetita. Alors que les Norvégiennes trouvent les moyens d’hausser encore plus leur niveau de jeu, l’équipe de France commencent à perdre pied. Nos Bleues ne lâchent rien, ce sont des battantes ! Mais le dernier quart d’heure est le théâtre de la furia norvégienne : 8 à 3 en quinze minutes, s’en est fini des espoirs dorés de l’équipe de France. 28 à 20 pour la Norvège, les Vikings s’envolent pour une nouvelle finale internationale. 

Le coup est rude. Survoltées par leur série de six victoires consécutives depuis le début de l’Euro, les Bleues chutent au plus mauvais moment. Mais la compétition ne s’arrête pas pour autant. Une énième médaille est à portée de ballon contre le Monténégro avant de faire ses valises. 

L’équipe de France est favorite de cette petite finale. Mais ce week-end de novembre restera définitivement un bien mauvais souvenir pour tous les amateurs français de hand. 

Pour ce match du 20 novembre, la ville slovène de Lubljana est aux couleurs monténégrines. Les adversaires des Françaises sont euphoriques, leur public les transcende. Malgré tout, les Bleues s’accrochent, pas question d’abdiquer ! 

Grâce Zaadi égalise à la dernière seconde sur penalty pour arracher une prolongation. La fête dure dix minutes de plus, mais le dénouement n’est pas heureux pour nos Bleues : 25 à 27, les Monténégrines jubilent devant des Françaises abattues. 

La déception de la demi-finale était trop grande, l’équipe de France était là pour l’or. Mais c’est bien la Norvège qui remporte la finale face au Danemark et qui confirme son statut de numéro 1 mondial. Pour la deuxième fois depuis 2016, le groupe d’Olivier Krumbholz rentre sans médaille. 

Les regrets, certes de mises, mais tout comme la volonté de faire mieux au mondial 2023 puis aux JO 2024 sur notre sol. Le caractère de l’équipe de France n’est plus à démontrer, idem pour son talent et sa richesse.

La chute est âpre, mais l’important, c’est de se relever et de revenir encore plus ÀBLOCK! pour les prochaines échéances. Let’s go girls !

©Equipes de France de Handball/FFH

Ouverture : ©Equipes de France de Handball/FFH 

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Noël en force : Le TOP 10 des livres de sport

S’entraîner, se dépasser, mais aussi s’informer, découvrir, apprendre et partager… les lectures autour du sport sont nombreuses et certaines peuvent aussi bien pousser à faire du sport qu’intéresser les réfractaires au moindre mouvement. Récits, témoignages, exercices, mais aussi livres illustrés comme ce très joli « Comment résoudre un problème » à destination des jeunes avec ce parallèle entre la pratique de l’escalade et la vie. Dix idées cadeaux de dernière minute autour du sport ? on y va !

Lire plus »

Le sport féminin est-il fait pour les hommes ?

Petite sélection de podcasts pré-Covid-19 qui demeurent une source de réflexion alors même que le sport féminin vit des jours difficiles suite à la crise sanitaire. Le « sport de demain » tel que débattu aujourd’hui par les experts ne semble pas intégrer la pratique féminine. Les avancées de l’avant crise seront-elles réduites à néant ? En attendant, écoutons ces échanges qui en disent long sur les stéréotypes de genre encore trop prégnants dans le sport et sur le chemin qu’il nous reste à parcourir pour parvenir à la mixité dans le sport.

Lire plus »
Audrey Tanguy

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Nostalgie pré-JO avec nos championnes du passé, confidences sportives avec une ultra-traileuse inoxydable (Audrey Tanguy, notre photo), échanges de haut vol avec une championne de saut à ski ou encore pionnières contemporaines dans des milieux de mecs, on est ÀBLOCK! et on aime ça ! Petit tour d’horizon de nos sujets de la semaine passée, mais toujours d’actu…

Lire plus »
Marie-Laurence

Marie-Laurence : « En retrouvant le terrain du sport, j’ai retrouvé comme une lumière en moi… »

Marie-Laurence est totalement ÀBLOCK ! sur le sport depuis le plus jeune âge. Avec lui, elle a trouvé sa bouée de sauvetage, un moyen de canaliser son énergie. Mais c’est avec le football américain qu’elle a définitivement plaqué au sol tous ses conditionnements de vie : maintenant, le sport est un pur plaisir dans lequel elle s’engage à fond, comme une professionnelle. Elle souhaite passer le ballon aux plus jeunes, filles comme garçons : le sport peut changer des vies !

Lire plus »
6 juillet 2018, des cyclistes amatrices font le Tour de France un jour avant les hommes

6 juillet 2018, des filles donnent des Elles au vélo sur le Tour de France

Elles sont Treize, treize coureuses cyclistes de l’association « Donnons des Elles au vélo » qui veulent prouver que le cyclisme féminin mérite qu’on se batte pour lui. Ce 6 juillet 2018, c’est la quatrième année consécutive qu’elles prennent le départ pour la Grande Boucle un jour avant les hommes. L’objectif ? Obtenir une meilleure visibilité pour les femmes dans le cyclisme et faire en sorte qu’elles puissent avoir, un jour, leur petite reine.

Lire plus »
Emelie Forsberg et Kilian Jornet

Emelie Forsberg et Kilian Jornet, les amoureux fous du trail

Pour les adeptes de courses extrêmes, ils sont quasiment des icônes. « Vivre et Courir » tel est le credo du couple star du trail-running, Kilian Jornet et Emelie Forsberg. Parents de deux petites filles -la première est déjà embarquée dans leurs excursions montagnardes, ces runners que rien n’arrête vivent une vie (presque) paisible dans leur ferme de Norvège. Mais, méfiez-vous du traileur qui dort…

Lire plus »
La question qui tue fitness

Moi, je veux seulement muscler mes fesses, c’est bien…non ?

Attention, voici venir la question qui tue sur les réseaux sociaux ! Sur Insta ou sur TikTok, les influenceuses au postérieur généreux se multiplient comme des petits squats. C’est devenu une tendance sportive : muscler (surtout) les fessiers. Mais si tu veux savoir rebondir en sport, est-ce vraiment ce qu’il faut fesse, euh, faire ? La réponse avisée de notre coach Nathalie Servais.

Lire plus »
Yohan Penel : « Tout est réuni pour faire du badminton un modèle sportif d’égalité et de mixité. »

Yohan Penel : « Tout est réuni pour faire du badminton un modèle sportif d’égalité et de mixité. »

Le jeune président de la fédé de badminton qui entend faire de son mandat une réussite sur le plan des enjeux sociétaux et ainsi « mettre l’humain au cœur de la performance sportive et sociale du badminton » a bien l’intention d’attirer les filles dans ses filets…des terrains de bad. À l’heure où, hélas, les compétitions interclubs se transforment en championnat masculin faute de compétitrices.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner