Rechercher

Du sport, des femmes et de l'amitié... La DropZone Girls est de retour !

la Drop Zone Girls est de retour !
Le 15 mai, si on s'engageait pour le sport féminin lors d'une course d'orientation dans la nature basque ? Ici, évidemment, on est pour ! C'est concocté par la Cap Women Organisation qui a bien l'intention de nous réserver d'autres surprises...

Par Alexandre Hozé

Publié le 02 mai 2022 à 17h30, mis à jour le 15 mai 2022 à 20h35

La course d’orientation… Traumatisme datant du collège pour beaucoup. L’une des rares disciplines en EPS dans laquelle avoir 15/20 est une mission digne d’un Tom Cruise en pleine forme ! 

Il est temps d’affronter ses vieux démons ! Le 15 mai, la Cap Women Organisation lance sa nouvelle édition de la DropZone Girls. Le concept est simple : par équipes de deux à quatre, vous êtes abandonnées dans la nature de la côte basque. Et à partir de là, les premières à sortir de la forêt remportent la course. 

Bien évidemment, il faudra composer avec des cartes, des balises et des boussoles. Une vraie course d’orientation, mais grandeur nature et sans la pression de la note (argument non-négligeable). 

©Cap Women Organisation

Pour rejoindre l’arrivée, quinze à dix-huit kilomètres de parcours, selon la qualité de votre sens de l’orientation. Deux-cent-cinquante participantes sont attendues et l’entraide est possible, la course d’orientation n’est pas encore une discipline olympique, on la joue ÀBLOCK! mais cool. 

D’autant plus que tout le monde est là pour la bonne cause ! La Cap Women Organisation s’engage pour une plus grande reconnaissance du sport féminin, l’environnement, le sport santé… De très nobles causes qu’on connaît bien par ici.

Mais, cette cinquième édition de la DropZone Girls n’est qu’une partie du programme de l’association. Ça avait commencé le 7 avril avec les journées InTerreActive, un événement virtuel qui pousse à se bouger pour notre planète. 

©Cap Women Organisation

Et le 17 et 18 septembre, place au Raid Cap Women. En quelque sorte, la version hardcore de la DropZone Girls. Même principe autour de l’orientation dans la nature, mais avec quelques bonus comme du VTT, du canoë et même une nuit en bivouac. 

Comme sa petite sœur, cette course est pour les femmes débrouillardes, solidaires et sportives. Pas besoin d’être une championne du monde, mais soyez tout de même prêtes à transpirer. 

La DropZone Girls peut ainsi être considérée comme l’échauffement avant le plat de résistance. Sous ce format, y a moyen que la course d’orientation devienne agréable…

Ouverture ©Cap Women Organisation

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manon Genest

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète d’exception et maman épanouie qui se confie sans langue de bois (Manon Genest sur notre photo), une cycliste qui se lance dans un défi fou, notre marathonienne préférée qui se frotte à la piste et notre rubrique Kids, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Hermine Bonvallet : « Dans le monde du surf, la première technique pour performer : savoir s’adapter »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une rideuse de l’extrême, une folle histoire olympique du passé, une nouvelle chronique de notre marathonienne préférée et une championne qui sort la raquette du placard, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

La question qui tue Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

La taille affinée, les tablettes de chocolat, les muscles bombés… on est une ribambelle à se mettre au sport pour sculpter nos corps (que l’on trouve) imparfaits. Et nous voilà un peu frustrés quand, après trois séances, rien ne semble bouger. Mais combien de temps ça va donc prendre pour se réveiller ? T’impatiente pas, on t’explique tout !

Lire plus »
Philippe Herbette/ Podcast

Philippe Herbette : « Aujourd’hui, les salles de sport donnent naissance à des fitness-models. »

Il a été champion de France de culturisme en 1993, avant de lancer l’une des enseignes de salles de sport les plus connues, Fitness Park. De ces salles encore considérées comme des temples de la masculinité, certaines femmes n’osent toujours pas pousser les portes. Pourquoi ? Tentative d’explication au micro d’ÀBLOCK! avec Philippe Herbette, grand patron et grand sportif.

Lire plus »
sport feminin

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Ces derniers jours auront été particulièrement ÀBLOCK! Pour l’opération Sport Féminin Toujours 2023, nous avons ajouté notre pierre à l’édifice. Expertes du sport féminin, témoignages de wonderwomen qui se sont relevées à force de détermination et de sueur, état des lieux de la présence du sport féminin dans les médias, c’était le thème de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Renelle Lamotte

Rénelle Lamote, l’athlète qui fond sur Tokyo pour oublier Rio

Il y a cinq ans, au Brésil, Rénelle Lamote voyait ses ambitions olympiques réduites à néant dès les séries. Après une lente et douloureuse reconstruction, la demi-fondeuse francilienne est parvenue à renouer avec son meilleur niveau. À quelques jours de son entrée en lice aux Jeux Olympiques de Tokyo, la double vice-championne d’Europe du 800 mètres veut rivaliser avec le gratin mondial.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner