Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Il était une fois le tir à l’arc… féminin
Les femmes ont manié l’arc dès la Grèce Antique… De cette époque à la naissance des premières championnes, l’archerie s’est toujours composée au féminin. À l’occasion de la Coupe du Monde organisée du 21 au 26 juin à Paris, retour sur ces archères qui ont tiré en plein dans le mille.

Par Clotilde Boudet

Publié le 20 juin 2022 à 17h00

Avant d’être un sport, le tir à l’arc a été (quasiment depuis toujours) un outil de chasse et de guerre. Mais, l’attrait sportif de la discipline n’a pas attendu très longtemps pour se faire connaître…

Certaines sources historiques estiment qu’on a pratiqué le tir à l’arc en compétition dès l’Antiquité ! Selon l’acteur et historien Robert Hardy, le héros légendaire Achille organisait des tournois d’archers.  

D’ailleurs, on peut dire que la première figure féminine à avoir marqué l’histoire du tir à l’arc n’est autre qu’Artémis, la déesse grecque de la chasse. Fille de Zeus et sœur d’Apollon, cette chasseresse impitoyable était inséparable de son arc et de ses flèches.  

La déesse Artémis, munie de son arc, protègent les Amazones.

Utilisés par les divinités… Puis, par les souverain·e·s. On a ainsi pu voir la Reine Victoria tirant à l’arc. À cette époque-là (au XIXe siècle), la pratique est devenue quasi exclusivement sportive ou ludique et ce, depuis l’invention des armes à feu, dans la seconde moitié du Moyen-âge.

La toute première compétition officielle de tir à l’arc se serait déroulée en 1583 à Finsburg, en Grande-Bretagne.  

La discipline intègre les Jeux olympiques dès 1900, avant de disparaître des programme en 1920. Durant cette période, les participants sont exclusivement masculins.

La première organisation internationale voit le jour en 1931, en Pologne : sept pays, dont la France, créent la Fédération internationale de tir à l’arc (FITA) -devenue World Archery Federation en 2011.

Des archères en 1931…©The Toronto Evening Telegram

Puis, après cinquante-deux ans d’absence aux JO, le tir à l’arc fait son grand retour aux Jeux d’été de Munich, en 1972. Cette fois, des femmes participent, comme l’archère américaine Doreen Wilber, première championne olympique de l’histoire de ce sport.  

Coachée par son mari « Skeeter », et grâce à un talent naturel pour l’archerie, Doreen atteint rapidement les sommets. Entre 1963 et 1973, elle ne perd pas un seul tournoi ! Elle marque par son adresse, son palmarès, ses flèches empennées de vraies plumes, mais aussi sa générosité…

La championne n’a pas que la main sur son arc, elle l’a aussi sur le cœur. Lors de ses compétitions à l’étranger, elle distribue des flèches, cordes et autres accessoires à ses adversaires qui peinent à se fournir en matériel.  

Pendant une dizaine d’années, entre 1965 et 1975, Doreen Wilber rafle quantité de victoires à travers le monde, mais pas seulement ! Cette archère de génie a été à l’origine de 10 nouveaux records et a été la première femme à tirer, lors d’une compétition internationale, à plus de 1200 pieds (soit environ 366 m).

« Concentrez-vous, croyez en vous et tirez une seule flèche à la fois. » Doreen Wilber

Aujourd’hui, de nombreuses jeunes femmes se sont élancées sur ses traces, comme les archères françaises Sophie Dodémont, Virginie Arnold et Bérengère Schuh, qui ont remporté la médaille de bronze en équipe aux JO de Pékin, en 2008.

Surtout, la Fédération Française de tir à l’arc souhaitent que les archères se sentent à leur place dans cette discipline. Cette année, pour la journée internationale du droit des femmes, en mars, la FFTA a lancé l’opération « le mois 100 % tir à l’arc féminin ».  

Un bon moyen d’inciter les filles à empoigner un arc et des flèches ! À priori, on n’a pas trop de soucis à se faire pour la relève… Elle est notamment assurée par Lisa Barbelin, devenue, l’année dernière, à 21 ans, championne d’Europe de tir à l’arc…

La Française Lisa Barbelin, 21 ans, championne d’Europe et n°1 mondiale…©World Archery

Ouverture Doreen Wilbert...©Archery Parent

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

La genèse du basket féminin, une réalisatrice qui roule sur les préjugés (via son doc Bande de Skateuses sur notre photo), une joueuse de rugby qui les plaque, une QQT (Question qui tue) pour s’ouvrir l’appétit et un Q&A (Questionnaire sportif) avec une handballeuse qui en impose, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

On y est, la première division de handball féminin a repris. L’occasion d’admirer des joueuses qui se donnent à 200 % sur le terrain. Pauline Robert, pivot de Besançon, ne fait pas exception à la règle. Elle répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Il était une fois… le basket-ball féminin

Il était une fois… le basket-ball féminin

À l’heure où les filles battent les parquets australiens pour le Mondial de basket qui se joue jusqu’au 1er octobre, si on remontait un peu le temps ? Lorsque le basket conjugué au féminin n’était que « le jeu favori des jeunes filles » et luttait pour se faire une place dans les instances.

Lire plus »
Laura Marino

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

De l’histoire de la gym féminine à celle d’une plongeuse de haut vol qui a pris la tangente pour ne pas se noyer (Laura Marino sur notre photo), en passant par une sportive écolo, une marathonienne hors-norme et une course parisienne, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois la gymnastique...féminine

Il était une fois la gymnastique… féminine

Les Nouveaux Internationaux de France de Gymnastique débutent le 24 septembre à Paris. Au programme : cent-soixante-quinze gymnastes mondiaux issus de trente-sept pays se bousculeront sur les tapis. Et, bien sûr, il y aura des filles. Mais ce ne fut pas toujours le cas. Petite histoire de la gym conjuguée au féminin.

Lire plus »
Laura Marino

Laura Marino, la plongeuse de haut-vol qui a tout plaqué se livre

Championne d’Europe et du monde en plongeon individuel et d’équipe, elle a mis fin à sa carrière, il y a trois ans, après un burn-out. Aujourd’hui, elle s’élance des plus hautes falaises pour le plaisir. Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », dernier né de la collection ÀBLOCK!, elle se raconte sans fard et partage ses secrets pour se (re)construire sans peurs.

Lire plus »
Caroline Suné : « Dans le sport, il faut être humble et travailler dur. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le come-back de l’instant philo, un fait de société fédérateur, un questionnaire express pour handballeuse qui ne rigole pas, une nouvelle question qui tue, une rugbywoman forte et engagée ou une multi-sportive à l’emploi du temps bien chargé, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

La première division du handball féminin reprend… et, avec elle, la course au titre ! Qui pour détrôner Metz ? La capitaine messine Bruna De Paula compte bien écraser la concurrence avec ses coéquipières. Mais avant ça, elle répond à notre questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

« Le vélo m'a appris qu'on a plus de ressources que ce que l’on pense. »

Fiona : « Le vélo m’a appris qu’on a plus de ressources que ce que l’on pense.”

À 22 ans, Fiona Colantuono, future ingénieure en énergies renouvelables, a décidé de prendre une année sabbatique pour mener à bien un projet un peu fou : parcourir l’Europe de l’Ouest en vélo solaire. Un défi de 8 000 kilomètres pour aller au bout d’elle-même, mais aussi pour mettre en lumière des initiatives locales consacrées à la transition énergétique. On vous embarque !

Lire plus »
Sharni Pinfold

Sharni Pinfold, portrait d’une motarde désenchantée

Fatiguée de se battre contre la misogynie. Éreintée après des années à tenter de trouver sa place dans le monde des sports mécaniques. Sharni Pinfold, 25 ans, lâche le guidon. Amère. L’Australienne avait tout quitté pour un rêve, devenir pilote professionnelle de moto, aujourd’hui, elle fuit les circuits. Et laisse sur le bitume une carrière prometteuse et quelques illusions.

Lire plus »
Cyclisme

La Grande Boucle fait un pied de nez au Covid-19

Le Tour de France aura finalement lieu en août. Il est le seul événement sportif à être maintenu en 2020. Ni reporté ni annulé, la plus célèbre course cycliste prendra la route avec plus d’un mois de retard sur le calendrier, mais ça va rouler malgré tout. Les coureuses, elles, vont (encore) devoir patienter. Autant dire que le Tour féminin n’est plus envisagé.

Lire plus »
Amy Bond

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une Pole danseuse qui tient bon la barre (Amy Bond, notre photo), une arbitre et une apnéiste soumises à la question et qui ne nous cachent rien (ou presque), une étoile du parkour qui a la tête dure, mais aussi une légende de l’athlétisme mondial, une reine des tapis qui a pris la bonne vague et quelques initiatives pour être ÀBLOCK! ensemble, c’est bon, ça !

Lire plus »
Chamari Atapattu, l'inspirante cricket woman

Chamari Atapattu, l’inspirante cricket woman

Sport adulé dans les anciennes colonies anglaises, le cricket voit monter la notoriété d’une joueuse au talent indéniable. Chamari Atapattu brille batte en main depuis 2009. En club ou avec l’équipe nationale du Sri Lanka, elle écrit l’histoire de son sport.

Lire plus »
Naomi Osaka

Naomi Osaka, la petite prodige engagée du tennis

Sportive la mieux payée de l’Histoire devant sa challenger Serena Williams, la toute jeune Naomi Osaka a plus d’une corde à sa raquette de tennis. Au top 10 du classement mondial WTA, forte de deux titres consécutifs de Grand Chelem, elle garde la tête froide et donne l’exemple en haussant la voix contre le racisme. Portrait de l’une des sportives les plus influentes en 2020.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner