Rechercher

Julie Chupin Elle tire dans le mille pour le handisport

Julie Chupin tire dans le mille pour le handisport
Amputée de la jambe gauche à l’aube de la trentaine, elle a réussi à trouver une nouvelle cible de vie : le tir à l’arc à haut niveau. Athlète handisport depuis seulement sept ans, championne de France handisport et 5e mondiale, Julie Chupin, 38 ans, se charge de « prendre du plaisir à tirer les bonnes flèches » pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2021.

Par Claire Bonnot

Publié le 27 août 2021 à 16h16, mis à jour le 03 août 2023 à 15h55

C’est par un drame que la vie sportive de Julie Chupin a débuté. En 2011, à l’âge de vingt-huit ans, alors qu’elle est en moto, cette jeune cuisinière est victime d’un grave accident de la route.

Elle perd alors sa jambe gauche, amputée. Elle la surnomme, depuis, sa « jambe de robot » ou sa « petite jambe », dédramatisant la situation avec un courage qui force l’admiration.

C’est que Julie Chupin a un grand appétit de la vie. Sa devise ? « La vie est trop courte, vis là. »

©Luc Percival

Alors accidentée de la vie, elle découvre la discipline du tir à l’arc, en 2014, suite à un séjour de deux ans en centre de rééducation. C’est la providence qui passe par là… et le sport qui la sauve.

Pourtant, elle n’a jamais été une grande sportive : « Le sport et moi, ça faisait deux. La seule activité que je pratiquais, c’était la natation », confie-t-elle dans Ouest-France.

C’est un entraîneur national de tir à l’arc, Anthony Rigault, missionné par la Fédération française handisport, qui, cherchant à former des athlètes féminines en vue des Jeux de Rio de 2016, la contacte.

Le comité handisport des Deux-Sèvres l’oriente alors vers l’établissement où Julie Chupin fait sa rééducation.

©Luc Percival

La réaction de la demoiselle ? « Qu’est-ce qu’il veut celui-là ? Il me parle de tir à l’arc, de Jeux Paralympiques, je n’y comprenais rien, je n’y croyais pas », continue-t-elle dans Ouest France.

Elle s’y essaye pourtant, se prend au jeu et…de passion. La suite est un conte de fées : Anthony Rigault devient son entraîneur et son mari, l’embarquant vers les plus hauts sommets de ce sport d’adresse…

Première compétition en 2014 puis premier Championnat de France en 2015 et sélection en équipe de France la même année. La machine est lancée !

©Luc Percival

Celle qui pratique l’arc à poulies ne cesse de progresser sur les compétitions internationales prenant la neuvième place aux Championnats du monde en 2019, devenant championne de France en 2021 et se classant en cinquième position sur le plan mondial.

À Tokyo, elle est la touche féminine de l’équipe de France des archers handisport et dispute ainsi ses tout premiers Jeux Paralympiques.

Si elle a toutes ses chances de médaille et rêve d’en ramener une à la maison, elle souhaite avant tout prendre du plaisir à tirer les bonnes flèches !

Le sport de haut niveau comme promesse d’une nouvelle vie : par son implication, ses succès et sa détermination, Julie Chupin est l’exemple même que le handicap n’empêche pas de « réaliser ce que l’on souhaite ». Une athlète 100 % ÀBLOCK !

  • Julie Chupin s’est classée cinquième des Jeux Paralympiques de Tokyo en arc à poulie et a déjà Paris 2024 dans sa ligne de mire.

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Retour vers le passé… à pied

Entre le 1er et le 3 avril, préparez-vous pour un S’Cape Run antique. Cette nouvelle formule de l’escape game va vous transporter dans l’univers de la mythologie grecque. L’occasion idéale d’allier sport, esprit d’équipe et digital. On vous dit tout.

Lire plus »
Marie-Amélie Le Fur

Marie Amélie Le Fur : « J’ai envie de rendre un peu de ce qu’on m’a donné. »

Trois médailles d’or olympiques en para-athlétisme et une confiance en la vie aussi belle qu’inspirante. Marie Amélie Le Fur est une femme de défis qui n’a jamais voulu regarder en arrière. Cet accident de scooter qui lui a volé sa jambe lui a aussi donner de la hargne, une hargne constructive. Aujourd’hui, elle préside le Comité paralympique et a les yeux rivés sur les JOP 2024 à Paris.

Lire plus »
Tessa Worley : « Je n'ai pas de regrets, je suis fière de ce que j'ai fait. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne qui raccroche les skis (Tessa Worley sur notre photo), une autre qui prend le large, une troisième qui, elle, prend la route ou encore une initiative solidaire et une toute nouvelle rubrique juridique qui décrypte la place des femmes dans le sport, c’est le best d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Ronda Rousey

Ronda Rousey, une héroïne à la Zola dans le MMA

Première championne de l’histoire de l’UFC, celle qui a ouvert le MMA aux femmes a su donner les coups qu’il fallait pour toujours se relever dans une vie traversée par les drames. L’Américaine Ronda Rousey, cascadeuse et actrice dans des blockbusters hollywoodiens, a écrit le propre film de sa vie à la force de ses poings et de son mental d’acier. Une combattante hors norme et une pionnière du game !

Lire plus »
Handball féminin : le récap' du Mondial 2021 de l'équipe de France

Handball féminin : le récap’ du Mondial 2021 de l’équipe de France

Dimanche soir, l’équipe de France de handball féminin perdait la finale du Championnat du monde contre la Norvège. La victoire était à un jet de ballon, mais cette défaite ne doit pas faire oublier la compétition dans son ensemble, compétition durant laquelle les Bleues ont fait vibrer leurs supporters. Retour en 5 points sur ce Mondial riche en émotions.

Lire plus »
Romane Miradoli, ce n'est que le début…

Romane Miradoli, ce n’est que le début…

Le futur du ski alpin français féminin s’annonce chargé. Romane Miradoli compte bien s’en assurer. Malgré les coups durs, la spécialiste du Super-G a prouvé qu’elle pouvait rivaliser avec les meilleures. Et elle n’a pas fini de progresser…

Lire plus »
Claire Floret : « Le cyclisme m’a permis de devenir une autre femme. »

Claire Floret : « Le cyclisme m’a permis de devenir une autre femme. »

C’est une histoire d’amour qui a donné vie à une autre. Claire Floret a découvert le cyclisme via la passion de son homme, fan de vélo. En 2015, elle lance un pari audacieux : faire renaître le Tour de France au féminin. C’est un peu (beaucoup) grâce à son asso « Donnons des Elles au vélo J-1 » que le Tour de France Femmes a repris la route. Claire Floret est au micro du podcast ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Jessica Vetter

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une aventurière qui rend hommage à des exploratrices, une championne olympique polyvalente, une crossfiteuse épanouie (Jessica Vetter sur notre photo), les Carnets de route d’une reine du marathon, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner