Alexia CerenysDans les pas d'une arbitre (presque) comme les autres à la Pride Rugby Cup

Alexia Cerenys : « Origine, sexualité, identité… en rugby on s’en fout ! »
Alexia Cerenys est la première joueuse de rugby transgenre à évoluer dans l’élite féminine et elle n'a plus peur de l'assumer. Le 14 octobre 2023, à Marcoussis,elle arbitrait le match de clôture de la Pride Rugby Cup, tournoi LGBTQIA+ friendly. Et nous étions là.

Par Fanny Blanc

Publié le 02 novembre 2023 à 16h30

Elle dit : « D’un côté, c’est un sport que je découvrais et qui me plaisait énormément. On courait, on touchait du ballon, ça me correspondait. Dans le même temps, je me suis aperçue que le fait de rester dans le milieu très viril du rugby me confortait dans l’idée qu’il fallait rester dans les rails, qu’il ne fallait pas dévier et je me forçais à ne plus penser au mal-être que j’avais en moi. »

Alexia Cerenys s’est longtemps cherchée, a longtemps résisté à l’évidence : elle est née dans un corps d’homme, mais elle est définitivement femme. Elle s’est servie du rugby comme d’un exutoire et est aujourd’hui la première joueuse transgenre à évoluer dans l’élite féminine.

Nous l’avons suivie le 14 octobre 2023, à Marcoussis, alors qu’elle arbitrait le match de clôture de la Pride Rugby Cup, tournoi LGBTQIA+ friendly. L’occasion était belle de mettre en lumière l’inclusion dans le rugby en marge de la Coupe du monde. L’occasion était belle de suivre cette fille pas comme les autres.

Dans un premier entretien que nous avions mené avec elle, Alexia Cerenys racontait qu’elle avait longtemps « emprisonné » la femme qu’elle était, avant d’ajouter : « Dès lors que je me suis assumée, que je me suis acceptée, je suis allée dans des associations pour aider d’autres personnes. J’ai reçu plein de mots d’encouragement en privé sur les réseaux sociaux et je me suis dit que j’allais commencer à porter un message positif pour les personnes trans qui voulaient reprendre le sport en club, leur montrer que c’était possible. »

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi écouter…

Marie-Amélie Le Fur

Marie Amélie Le Fur : « J’ai envie de rendre un peu de ce qu’on m’a donné. »

Trois médailles d’or olympiques en para-athlétisme et une confiance en la vie aussi belle qu’inspirante. Marie Amélie Le Fur est une femme de défis qui n’a jamais voulu regarder en arrière. Cet accident de scooter qui lui a volé sa jambe lui a aussi donner de la hargne, une hargne constructive. Aujourd’hui, elle préside le Comité paralympique et a les yeux rivés sur les JOP 2024 à Paris.

Écoutez »
Claire Floret : « Le cyclisme m’a permis de devenir une autre femme. »

Claire Floret : « Le cyclisme m’a permis de devenir une autre femme. »

C’est une histoire d’amour qui a donné vie à une autre. Claire Floret a découvert le cyclisme via la passion de son homme, fan de vélo. En 2015, elle lance un pari audacieux : faire renaître le Tour de France au féminin. C’est un peu (beaucoup) grâce à son asso « Donnons des Elles au vélo J-1 » que le Tour de France Femmes a repris la route. Claire Floret est au micro du podcast ÀBLOCK!

Écoutez »

Vous aimerez aussi…

Kellie Harrington, la boxe comme uppercut vital

Kellie Harrington, la boxe comme uppercut vital

Elle pulvérise tous les records. Championne du monde amateure en 2018, médaillée d’or européenne 2022 et 2023, championne olympique à Tokyo et prête à squatter les rings des JO de Paris, l’Irlandaise Kellie Harrington est une bête de scène sportive. Portrait d’une ex-sale gosse devenue rôle-model.

Lire plus »
Jessica Vetter

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une aventurière qui rend hommage à des exploratrices, une championne olympique polyvalente, une crossfiteuse épanouie (Jessica Vetter sur notre photo), les Carnets de route d’une reine du marathon, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Elena Micheli, la déesse du pentathlon moderne

Elena Micheli, la déesse du pentathlon moderne

Une liane athlétique de 24 ans. Avec sa chevelure couleur d’ébène, l’Italienne Elena Micheli est une star des terrains sportifs. Qu’elle nage, qu’elle court, qu’elle manie l’épée, le pistolet ou saute à cheval, tout semble lui réussir. L’actuelle N°1 mondiale de pentathlon devrait faire sensation aux JO de Paris 2024.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner