Sacre de l’Olympique Lyonnais en Ligue des champions

Les 7 phrases de la victoire

Olympique Lyonnais
L’équipe féminine du club de l’Olympique Lyonnais est au septième ciel depuis ce 30 août 2020. Considérée comme l’une des meilleures équipes de football féminin au monde, l’OL et ses Fenottes ont confirmé leur hégémonie sur le terrain européen en remportant une septième Ligue des champions. Un record historique. On fête le match en 7 quotes !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

« Légende s’écrit bien au féminin avec la victoire de Lyon », a tweeté… Emmanuel Macron. Le président de la République félicitait ainsi l’équipe de Lyon pour cette victoire contre le club allemand Wolfsbourg (3-1) qui s’est jouée à San Sebastian, en Espagne, dimanche soir.

Pour couronner le tout, l’audience était au rendez-vous avec plus de 1,7 million de téléspectateurs scotchés devant leurs écrans, entraînant un record d’audience pour W9 et un record historique pour la LDC féminine sur les chaînes Canal +.

Même admiration chez le président du club, Jean-Michel Aulas, qui rappelle à quel point tout s’est joué dans un contexte très difficile de reprise après-Covid :

« C’est légendaire. (…) On repart à Lyon avec une 7ème Ligue des Champions, c’est incroyable. Cette saison a été difficile car il a fallu tenir compte de l’arrêt du championnat. On a des blessées. Mais c’est cela la force de l’OL. On a préparé l’avenir en allant chercher des joueuses. Il fallait innover. C’est ce qu’on va faire encore l’année prochaine. On joue dès dimanche le championnat, on n’a pas demandé de report. On ira savourer la victoire quand cela ira un peu mieux. On sera là ! »

Olympique Lyonnais
©Damien LG/OL

Tout juste décorée du trophée, la capitaine de Lyon, Wendie Renard, a démontré toute la rage de vaincre de sa team exceptionnelle :

« On savoure. C’est dur de gagner, de remporter cette coupe. On se bat chaque année pour ce trophée. Il est beau. C’est un peu exceptionnel. On veut laisser une trace. Je ne suis jamais rassasiée. Vous pouvez compter sur moi pour être là l’année prochaine. Il faut aller chercher la sixième pour battre le record de victoires consécutives ».

Avec la gardienne Sarah Bouhaddi et Eugénie Le Sommer, Wendie Renard a été de tous les titres européens de l’OL féminin.

 Celle qui a ouvert le score, Eugénie Le Sommer, a laissé éclater sa joie rappelant le travail de titan de son équipe :

« C’est que du bonheur. On n’en a pas marre de gagner. Il n’y a pas de lassitude. La joie est différente mais c’est toujours une saveur particulière de gagner. On peut penser que c’est juste un match de foot mais derrière il y a beaucoup de travail. Tout le monde nous voyait tomber mais l’OL est toujours en haut. »

Sa coéquipière, Sarah Bouhaddi, a consacré son équipe au panthéon du sport rappelant que l’OL féminin venait d’égaler le palmarès du Real Madrid dans les années 1950 :

« Il n’y a personne qui nous rattrapera. (…) On nous compare avec le Real Madrid, mais nous, on fait notre chemin. On ne peut être que fières de ce qu’on réalise aujourd’hui. Quand on joue à Lyon on a envie de tout gagner. »

Autre joueuse de premier plan, Delphine Cascarino, désignée ce dimanche meilleure joueuse de la finale de la Ligue des champions, a salué l’esprit d’équipe des Fenottes :

« Je suis super contente, on l’a fait en équipe. (…) On a eu la chance de pouvoir mener 2-0 à la mi-temps, ce qui nous a permis de relâcher la pression en deuxième période. Malheureusement on a pris ce but mais je ne suis pas déçue, on a vraiment tout fait pour tenir le score et aujourd’hui nous sommes championnes. Il y a beaucoup, beaucoup d’émotions. C’est incroyable, incroyable de gagner 5 titres de suite. On se sentait fortes en 1ere mi-temps, ce qui confirmait qu’on était monté crescendo dans la compétition. On doit savourer maintenant. »

Le mot de la fin pour l’entraîneur bienheureux, Jean-Luc Vasseur, définitivement au… septième ciel :

« On parlait de parité, elle est acquise puisque aujourd’hui l’Olympique Lyonnais féminin est au même niveau que le Real Madrid des années 1950-1960. C’est une grande satisfaction. Elles voulaient écrire l’histoire, elles ont commencé il y a quelques années et je pense qu’elles n’ont pas fini. »

 Des sportives ÀBLOCK! bien décidées à écrire leur histoire, mais aussi celle du sport au féminin….

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

Pole Dance

La Pole Dance, des « putains » d’héroïnes à la barre

Entre sport-performance et sport-thérapeutique, la Pole Dance met la barre haut. Cette discipline sportive et artistique à l’aura sulfureuse sortie tout droit des clubs de strip-tease (mais pas que) n’a jamais été autant d’actualité, à l’ère où les femmes reprennent possession de leur histoire, de leurs voix et de leurs corps. Le docu Netflix, « Pole Dance, haut les corps ! » suit le parcours d’Américaines de tous âges, morphologies et origines, cherchant à retrouver confiance en elles grâce à cette danse au parfum de scandale. Un parcours de combattantes puissant qui fera écho dans le cœur et le corps de chaque femme.

Lire plus »
Fanny Caspar

« Bump It » : tout schuss pour le ski freestyle féminin !

Ce 25 février 2021 aurait dû avoir lieu, en Andorre, un show de ski freestyle 100% féminin. Des rideuses devaient y promouvoir la cause des femmes dans le sport extrême. La Covid-19 est passée par là et la démo est reportée en 2022, mais pas le soutien aux sportives du ski freestyle. Ni à celles qui rêvent, en secret, de se lancer sur la piste. On se lève tous et toutes pour « Bump It » !

Lire plus »
i'm sorry majolie mccann

« I’m sorry » ou le sarcastique cri des sportives

C’est l’histoire d’un clip engagé, créé par un couple de jeunes cinéastes au fin fond du Québec et qui devient viral. L’histoire d’une vidéo tournée à la demande d’un coach de soccer qui milite pour l’égalité des sexes dans le sport. C’est l’histoire d’une vidéo qui claque.

Lire plus »
Tanya Naville

Le best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une badiste qui nous a pris dans ses filets, une championne d’aviron qui ne nous cache rien, deux pionnières des Jeux Olympiques qui ont su briller dans l’eau et sur terre, une alpiniste engagée et ébouriffante (la preuve sur notre photo !) et une tenniswoman qui nous fait craquer…Régalez-vous !

Lire plus »
Audrey Tanguy

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Nostalgie pré-JO avec nos championnes du passé, confidences sportives avec une ultra-traileuse inoxydable (Audrey Tanguy, notre photo), échanges de haut vol avec une championne de saut à ski ou encore pionnières contemporaines dans des milieux de mecs, on est ÀBLOCK! et on aime ça ! Petit tour d’horizon de nos sujets de la semaine passée, mais toujours d’actu…

Lire plus »
Laura Tarantola

Le questionnaire sportif de… Laura Tarantola

Elle vient de remporter le titre de championne de France indoor d’aviron. Sans réelle surprise, toutefois : Laura Tarantola a les épaules larges ! Mais c’est sur l’eau que la Championne du Monde 2018 passe la plupart de son temps, s’entraînant pour décrocher l’or aux prochains JO de Tokyo. Entre deux coups de rame, elle a bien voulu nous éclairer sur quelques pans de sa personnalité.

Lire plus »
Yoshiro Mori

Yoshiro Mori, patron des JO de Tokyo : “Oups, pardon, je l’ai dit !”

Des “commentaires inappropriés”. C’est ainsi que le CIO (Comité international olympique) vient de qualifier les propos de Yoshiro Mori, 83 ans, président du Comité d’organisation des prochains Jeux olympiques. Celui qui fut également Premier ministre au Japon affirmait la semaine dernière que “les femmes parlaient trop pendant les réunions”. Aïe.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin