Sacre de l’Olympique Lyonnais en Ligue des championsLes 7 phrases de la victoire

Olympique Lyonnais
L’équipe féminine du club de l’Olympique Lyonnais est au septième ciel depuis ce 30 août 2020. Considérée comme l’une des meilleures équipes de football féminin au monde, l’OL et ses Fenottes ont confirmé leur hégémonie sur le terrain européen en remportant une septième Ligue des champions. Un record historique. On fête le match en 7 quotes !

Publié le 31 août 2020 à 17h25, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h04

« Légende s’écrit bien au féminin avec la victoire de Lyon », a tweeté… Emmanuel Macron. Le président de la République félicitait ainsi l’équipe de Lyon pour cette victoire contre le club allemand Wolfsbourg (3-1) qui s’est jouée à San Sebastian, en Espagne, dimanche soir.

Pour couronner le tout, l’audience était au rendez-vous avec plus de 1,7 million de téléspectateurs scotchés devant leurs écrans, entraînant un record d’audience pour W9 et un record historique pour la LDC féminine sur les chaînes Canal +.

Même admiration chez le président du club, Jean-Michel Aulas, qui rappelle à quel point tout s’est joué dans un contexte très difficile de reprise après-Covid :

« C’est légendaire. (…) On repart à Lyon avec une 7ème Ligue des Champions, c’est incroyable. Cette saison a été difficile car il a fallu tenir compte de l’arrêt du championnat. On a des blessées. Mais c’est cela la force de l’OL. On a préparé l’avenir en allant chercher des joueuses. Il fallait innover. C’est ce qu’on va faire encore l’année prochaine. On joue dès dimanche le championnat, on n’a pas demandé de report. On ira savourer la victoire quand cela ira un peu mieux. On sera là ! »

Olympique Lyonnais
©Damien LG/OL

Tout juste décorée du trophée, la capitaine de Lyon, Wendie Renard, a démontré toute la rage de vaincre de sa team exceptionnelle :

« On savoure. C’est dur de gagner, de remporter cette coupe. On se bat chaque année pour ce trophée. Il est beau. C’est un peu exceptionnel. On veut laisser une trace. Je ne suis jamais rassasiée. Vous pouvez compter sur moi pour être là l’année prochaine. Il faut aller chercher la sixième pour battre le record de victoires consécutives ».

Avec la gardienne Sarah Bouhaddi et Eugénie Le Sommer, Wendie Renard a été de tous les titres européens de l’OL féminin.

 Celle qui a ouvert le score, Eugénie Le Sommer, a laissé éclater sa joie rappelant le travail de titan de son équipe :

« C’est que du bonheur. On n’en a pas marre de gagner. Il n’y a pas de lassitude. La joie est différente mais c’est toujours une saveur particulière de gagner. On peut penser que c’est juste un match de foot mais derrière il y a beaucoup de travail. Tout le monde nous voyait tomber mais l’OL est toujours en haut. »

Sa coéquipière, Sarah Bouhaddi, a consacré son équipe au panthéon du sport rappelant que l’OL féminin venait d’égaler le palmarès du Real Madrid dans les années 1950 :

« Il n’y a personne qui nous rattrapera. (…) On nous compare avec le Real Madrid, mais nous, on fait notre chemin. On ne peut être que fières de ce qu’on réalise aujourd’hui. Quand on joue à Lyon on a envie de tout gagner. »

Autre joueuse de premier plan, Delphine Cascarino, désignée ce dimanche meilleure joueuse de la finale de la Ligue des champions, a salué l’esprit d’équipe des Fenottes :

« Je suis super contente, on l’a fait en équipe. (…) On a eu la chance de pouvoir mener 2-0 à la mi-temps, ce qui nous a permis de relâcher la pression en deuxième période. Malheureusement on a pris ce but mais je ne suis pas déçue, on a vraiment tout fait pour tenir le score et aujourd’hui nous sommes championnes. Il y a beaucoup, beaucoup d’émotions. C’est incroyable, incroyable de gagner 5 titres de suite. On se sentait fortes en 1ere mi-temps, ce qui confirmait qu’on était monté crescendo dans la compétition. On doit savourer maintenant. »

Le mot de la fin pour l’entraîneur bienheureux, Jean-Luc Vasseur, définitivement au… septième ciel :

« On parlait de parité, elle est acquise puisque aujourd’hui l’Olympique Lyonnais féminin est au même niveau que le Real Madrid des années 1950-1960. C’est une grande satisfaction. Elles voulaient écrire l’histoire, elles ont commencé il y a quelques années et je pense qu’elles n’ont pas fini. »

 Des sportives ÀBLOCK! bien décidées à écrire leur histoire, mais aussi celle du sport au féminin….

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Il était une fois… le basket-ball féminin

Il était une fois… le basket-ball féminin

À l’heure où les filles battent les parquets australiens pour le Mondial de basket qui se joue jusqu’au 1er octobre, si on remontait un peu le temps ? Lorsque le basket conjugué au féminin n’était que « le jeu favori des jeunes filles » et luttait pour se faire une place dans les instances.

Lire plus »
Laura Marino

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

De l’histoire de la gym féminine à celle d’une plongeuse de haut vol qui a pris la tangente pour ne pas se noyer (Laura Marino sur notre photo), en passant par une sportive écolo, une marathonienne hors-norme et une course parisienne, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois la gymnastique...féminine

Il était une fois la gymnastique… féminine

Les Nouveaux Internationaux de France de Gymnastique débutent le 24 septembre à Paris. Au programme : cent-soixante-quinze gymnastes mondiaux issus de trente-sept pays se bousculeront sur les tapis. Et, bien sûr, il y aura des filles. Mais ce ne fut pas toujours le cas. Petite histoire de la gym conjuguée au féminin.

Lire plus »
Laura Marino

Laura Marino, la plongeuse de haut-vol qui a tout plaqué se livre

Championne d’Europe et du monde en plongeon individuel et d’équipe, elle a mis fin à sa carrière, il y a trois ans, après un burn-out. Aujourd’hui, elle s’élance des plus hautes falaises pour le plaisir. Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », dernier né de la collection ÀBLOCK!, elle se raconte sans fard et partage ses secrets pour se (re)construire sans peurs.

Lire plus »
Caroline Suné : « Dans le sport, il faut être humble et travailler dur. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le come-back de l’instant philo, un fait de société fédérateur, un questionnaire express pour handballeuse qui ne rigole pas, une nouvelle question qui tue, une rugbywoman forte et engagée ou une multi-sportive à l’emploi du temps bien chargé, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

La première division du handball féminin reprend… et, avec elle, la course au titre ! Qui pour détrôner Metz ? La capitaine messine Bruna De Paula compte bien écraser la concurrence avec ses coéquipières. Mais avant ça, elle répond à notre questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »
Caroline Garcia, la saison n'est pas finie…

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un triathlon interactif, deux Ultra-Trails à couper le souffle, une tenniswoman qui est de retour au top (Caroline Garcia sur notre photo), une militaire à la force spéciale, une pionnière du ballon ovale et la Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. En attendant la prochaine…

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

La question qui tue

C’est grave si j’arrête de m’entraîner quelque temps ?  

Envie de se la couler douce en vacances, blessé ou victime d’un gros coup de mou ? Rien à faire, le sport passe à la trappe. Et tu culpabilises. Parce que, forcément, ce sera dur de reprendre, tu vas perdre ton niveau (ou du muscle), tu vas grossir… Mais, en vrai, abandonner (un peu) sa routine sportive, c’est grave ou ça passe ?

Lire plus »
Mathilde Lamolle

Mathilde Lamolle, la tireuse qui dégaine plus vite que son ombre

Elle était déjà de la partie aux Jeux de Rio, au Brésil, en 2016. Une première expérience olympique douloureuse pour Mathilde Lamolle, qui avait mis un terme prématurée à sa virée brésilienne lors des qualifications du tir à 25 mètres. Cinq ans plus tard, la donne a changé. Et la toute récente championne d’Europe de tir compte bien profiter des Jeux Olympiques de Tokyo pour enrichir son palmarès. Portrait d’une surdouée du pistolet.

Lire plus »
Course Trophée Rose des sable Jeanne et Emmanuelle

Jeanne et Emmanuelle : « Ce qu’on veut, nous, c’est se dépasser ! »

Quand deux nanas, fanas de road-trips et d’aventures humaines, se lancent dans une grande virée (le prochain rallye Trophée Roses des sables, au Maroc), c’est une sortie de route salvatrice dans leur quotidien de working girls. Mission : découvrir le dépassement de soi et l’adrénaline qu’offrent les sports extrêmes. Elles racontent pourquoi et comment elles sont ÀBLOCK!

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner