Rechercher

Cédrine KerbaolPédaler pour s’échapper

Cédrine Kerbaol, pédaler pour s’échapper
L’an dernier, une blessure l’avait privée de la première édition de la grande boucle féminine, cette fois, rien ne pouvait l’empêcher d’être sur la ligne de départ. Et la Bretonne Cédrine Kerbaol, 22 ans, y fait déjà des étincelles. Si on se plongeait dans la tête de l’une des coureuses françaises les plus prometteuses ?

Par Timéo Gomes

Publié le 24 juillet 2023 à 10h26

On vante souvent les mérites physiques de la pratique sportive, mais elle sert également d’échappatoire à un parcours qui peut parfois être rude. Alors qu’en est-il lorsque ce qui sert d’échappatoire devient profession, une profession pas comme les autres, avec le lot de pression qui va avec ?

Celle qui symbolise cette question, c’est Cédrine Kerbaol. La Finistérienne, née le 15 mai 2001, a grandi dans une famille de sportifs. Cet héritage l’a poussée à pratiquer bon nombre de sports : le triathlon, le surf, le judo, la gymnastique… elle teste tout, ou presque.

Mais, à 14 ans, à l’âge où l’on se cherche, elle vit de plein fouet une adolescence tourmentée. Mal dans sa peau,  Cédrine Kerbaol trouvera sa délivrance dans le vélo. C’est grâce aux deux roues que la petite Bretonne reprend confiance en elle. Ce qui n’était à l’origine qu’une simple passion se transforme peu à peu en profession de foi.

Année après année, la Plouarzéliste gravit les échelons du cyclisme national. En 2019, elle remporte les Championnats de France sur route juniors puis, en 2021, le contre-la-montre, catégorie espoirs cette fois. En parallèle, elle fait son entrée dans le monde professionnel du côté d’Arkéa Pro Cycling Team. Elle a seulement 20 ans.

Un tremplin qui lui permet de se montrer et d’enchaîner, la saison suivante, dans les rangs de Cofidis. Hélas, Cédrine Kerbaol connaît quelques déboires avec la formation de Cédric Vasseur, l’ancien coureur professionnel reconverti en manager général. Il va falloir gérer l’émotion, le relationnel, autant que la performance.

Mais que s’est-il passé ? Une situation délicate causée par l’équipe allemande Ceratizit-WNT qui souhaite monter un effectif le plus varié possible en termes de nationalités pour intégrer le World Tour et a annoncé son arrivée sans qu’elle n’ait eu le temps d’évoquer une rupture de contrat à l’amiable avec Vasseur. Maladresse de Ceratizit ? Coup de pression sur Cofidis ? À ce stade, difficile de savoir. Ce qui est certain en revanche, c’est que cet épisode aura desservi toutes les parties impliquées.

Cédrine Kerbaol qui s’était engagée pour deux saisons au sein de Cofidis, est annoncée partante au bout de seulement un an et un imbroglio dont elle se passerait bien, elle qui veut demeurer focus sur sa réussite. Un coup dur, d’autant que ces déboires sportifs sont couplés à des difficultés à équilibrer vie estudiantine et carrière.

Pour autant, la Bretonne, qui souhaite intégrer le World Tour, sera bel et bien membre de Ceratizit-WNT en 2023. Et va profiter de ce transfert pour progresser. Diplômée et enfin libérée de ses cours, elle peut désormais se concentrer pleinement sur ses performances et le moins que l’on puisse dire c’est que ça se voit.

Sur ce début d’année, Cédrine Kerbaol fait des ravages. En mars, elle remporte le classement général du premier Tour de Normandie féminin, son premier succès en professionnel. Trois mois plus tard, elle devient championne de France du contre-la-montre en s’imposant juste devant la tenante du titre, Audrey Cordon Ragot.

©Facebook Cédrine Kerbaol

L’année 2023 semble bien l’année de la confirmation pour Cédrine Kerbaol, qui garde, en ligne de mire, l’épreuve reine : le Tour de France. Absente l’an dernier en raison d’une blessure à un pied, l’heure de la revanche a donc sonné.

Une revanche qu’elle s’apprête à prendre avec, sur le dos, le maillot tricolore – le signe distinctif des vainqueurs des France dans le peloton -. Une vraie fierté pour la coureuse à qui il ne reste plus désormais qu’à bien figurer face aux plus grandes coureuses du monde et dans la course la plus mythique du cyclisme mondial.

Et pour l’instant, elle ne déçoit pas : à l’issue de la première étape, le 23 juillet à Clermont-Ferrand, elle a endossé le maillot blanc de meilleure jeune, première coureuse française à endosser un maillot significatif. Pour autant, elle tempère, la tête sur les épaules, toujours : « C’est bien beau de l’avoir le premier jour, mais il va falloir le défendre jusqu’au bout ». Bref, on y va !

Cédrine Kerbaol sur le podium du Tour avec son maillot blanc, le 23 juillet…©ASO/Thomas Maheux

D'autres épisodes de "Cyclisme, dans la roue des sportives"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

 Lilou Ruel : "Il faut donner confiance aux filles, leur dire qu'elles peuvent devenir hyper forte en parkour." 

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des filles qui partent à l’assaut du désert péruvien, une jeune gardienne qui connaît sa première compétition internationale, une championne qui vise les sommets (Lilou Ruel sur notre photo) et une pionnière sifflet en bouche ? C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine, bonne lecture !

Lire plus »
Le Beach Handball : sea, sport and sun...

Le Beach Handball : sea, sport and sun…

Sous le soleil, exactement… Du 1er au 3 juillet, la ville de Lacanau accueille le tournoi international de Beach Handball. Entre exploits sportifs et spectacle à ciel ouvert, c’est la deuxième édition de ce Lacanau Beach Handball Xperience qui se tient en bord de mer. De quoi découvrir un sport méconnu et pour le moins original.

Lire plus »
Les triathlètes (re)débarquent à Paris !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une course d’orientation nouvelle génération, un triathlon en capitale (celui de Paris, le retour, sur notre photo), une pro de la ride, une volleyeuse qui nous bluffe et une question qui tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
Wanda Noury « Si le rugby en est là aujourd’hui, c’est grâce à des joueuses qui ont ouvert la voie et qu’on a hélas oublié un peu vite ! »

Wanda Noury : « Si le rugby en est là aujourd’hui, c’est grâce à des joueuses qui ont ouvert la voie et qu’on a hélas oublié un peu vite ! »

Elle est l’une des pionnières du rugby féminin moderne. Wanda Noury a passé, une grande partie de sa vie, à promouvoir une discipline pour laquelle elle avait eu un coup de foudre. Tour à tour dirigeante, joueuse, arbitre, manager de l’équipe de France, membre du comité directeur de la FFR, elle continue à œuvrer, en coulisses, aux destinées de son sport de prédilection. Rencontre rafraîchissante avec une femme qui s’est toujours retrouvée au cœur de la mêlée.

Lire plus »
Nina Kanto

Nina Kanto

Après un parcours junior dans le club de Noisy-le-Grand, Nina Kanto commence sa carrière professionnelle en

Lire plus »
Françoise Dürr

Françoise Dürr ou l’histoire d’un doublé historique à Roland-Garros

Elle est la troisième et dernière Française de l’ère pré-open à avoir remporté Roland-Garros. Françoise Dürr, 78 ans, a rejoint ses compatriotes Suzanne Lenglen, Simonne Mathieu et Nelly Adamson dans la légende, en 1967. Cette année là, la native d’Alger remporte le simple face à l’Australienne Lesley Turner et s’impose également en double dames aux côtés de sa compatriote Gail Sherriff. Portrait d’une outsider qui a su dompter la terre battue parisienne.

Lire plus »
Khadjou Sambe

Khadjou Sambe, le surf comme planche de salut

Première surfeuse pro du Sénégal devenue symbole d’émancipation, elle glisse sur l’eau pour mieux noyer les préjugés. Changer les mentalités est son crédo dans un pays où certains sports ne se conjuguent pas au féminin. Khadjou Sambe s’entraîne dur pour se qualifier aux prochains JO de Tokyo et ça va tanguer !

Lire plus »
Mondiaux de para athlétisme 2023 : en piste, les filles ! Typhaine Soldé

Mondiaux de para athlétisme 2023 : en piste, les filles !

Deuxième plus grande compétition paralympique internationale juste après les Jeux, les Championnats du monde de para athlétisme rassemblent, dès ce 8 juillet, l’élite de l’handisport au Stade Charléty, à Paris. Dix jours d’épreuves, dernier gros test avant les JOP 2024. Demandez le programme !

Lire plus »
Marche

En marche pour Paris 2024 !

Portée par le partage, l’unité et la découverte, l’Association Leti Sports Académie passera la ligne de départ le 26 avril prochain au Havre pour un Tour de France à la marche jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Vous en êtes ?

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner