Marcher, on me dit que c’est pas du sport... C’est vrai, ça ?

Marcher, on me dit que c’est pas du sport, c’est vrai ça ?
Se promener en famille le dimanche, pratiquer la marche nordique, faire les 1 515 km du Chemin de Compostelle… La marche a toujours eu un pied dans le monde du sport et un autre dans le monde des loisirs. ÀBLOCK! te dit tout sur ce moment où d’une simple activité physique, la marche devient un sport.

Publié le 05 mars 2022 à 11h30, mis à jour le 11 mars 2022 à 18h03

N’allez pas dire à la jeune Maële Biré-Heslouis, devenue championne de France espoirs du 3 000m marche, en février dernier à Rennes, qu’elle n’est pas une vraie sportive… Les 10 000 pas par jour recommandés par l’OMS, pour cette marcheuse manchoise, c’est du gâteau ! 

Alors, quoi ? Pour comprendre pourquoi la marche est considérée, un coup comme un sport, un coup comme une activité physique, allons à l’essentiel : le sport est une activité physique, mais la réciproque n’est pas vraie.  Bon, une fois qu’on a dit ça, qu’est-ce qu’on fait ? On explique !

©Shutterstock

L’OMS définit l’activité physique comme « tout mouvement produit par les muscles squelettiques entraînant une dépense d’énergie supérieure à celle du repos ». Donc jouer avec des enfants, faire le ménage, promener son chien, barboter dans la piscine ou aller en boîte de nuit… toutes ces activités sont « physiques »… Mais, parce qu’il y a un mais (bah, oui), elles ne sont pas sportives.  

Ce qui fait d’une activité physique un sport, c’est simplement sa réglementation. Taper la balle avec ses potes au parc (même en étant à fond), ça n’est pas un sport. En revanche, taper la balle sur un terrain délimité, dans une équipe définie, avec un objectif précis, ça, ça s’appelle du… ? Du football, voilà.

Autre aspect différenciant : le sport peut faire l’objet de compétition, pas l’activité physique.  

Donc, marcher (comme danser, nager, courir etc. enfin, vous voyez) peut, selon lintensité et la forme quon donne à la pratique, être une activité physique ou un sport. C’est plus clair, maintenant ?

En tout cas, sport ou pas, l’activité physique est toujours très bonne pour la santé. T’as ta réponse : tais-toi et marche !

©Sleeve endoscopique

  • L’avis de Nina Kanto*, ex-handballeuse de l’équipe de France et aujourd’hui coach sportive

« La différence, en fait, c’est que par « activité physique », on va comprendre « sport bien-être ». Moi, je dirais que la marche rapide rentre dans la case du sport bien-être.  

Mais, après, la marche est une discipline olympique, donc c’est délicat de dire que ce n’est pas du sport. Il y a la marche sportive, la marche olympique, la marche nordique, la balade qu’on fait avec sa copine pendant laquelle on papote, la marche où on ne peut pas parler parce que l’intensité est plus forte et on est essoufflé…  

Dans un sens, on pourrait dire que c’est l’un des meilleurs sports pour les pratiquants, car ça procure très peu de traumatismes suite à un trop gros effort, c’est accessible à tous, peu importe la condition physique, et à part des baskets, il n’y a pas besoin de matériel.  

Et même quand des personnes font de la course à pied, la notion de marche revient puisque c’est un temps de récupération. Elle propose aussi une alternative plus agréable pour les articulations. On sait maintenant que courir sur une surface trop dure comme du béton, ça abime les articulations. Avec la marche, ce genre de traumatisme est évité.  

Et puis, allez marcher presque 1h à une vitesse de 10km par heure, et vous verrez bien si ce n’est pas du sport ! » 

*Nina Kanto, c’est deux médailles internationales de handball avec les Bleues en 214 sélections. Ses 15 années en sélection ont fait d’elle une inspiration pour les joueuses d’aujourd’hui. Elle prend sa retraite en 2016 et devient coach sportive, entraînant le club de Montigny-lès-Metz puis, depuis cette année, les U17 France de Metz Handball. 

Ouverture ©Shutterstock

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

La genèse du basket féminin, une réalisatrice qui roule sur les préjugés (via son doc Bande de Skateuses sur notre photo), une joueuse de rugby qui les plaque, une QQT (Question qui tue) pour s’ouvrir l’appétit et un Q&A (Questionnaire sportif) avec une handballeuse qui en impose, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

On y est, la première division de handball féminin a repris. L’occasion d’admirer des joueuses qui se donnent à 200 % sur le terrain. Pauline Robert, pivot de Besançon, ne fait pas exception à la règle. Elle répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Il était une fois… le basket-ball féminin

Il était une fois… le basket-ball féminin

À l’heure où les filles battent les parquets australiens pour le Mondial de basket qui se joue jusqu’au 1er octobre, si on remontait un peu le temps ? Lorsque le basket conjugué au féminin n’était que « le jeu favori des jeunes filles » et luttait pour se faire une place dans les instances.

Lire plus »
Laura Marino

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

De l’histoire de la gym féminine à celle d’une plongeuse de haut vol qui a pris la tangente pour ne pas se noyer (Laura Marino sur notre photo), en passant par une sportive écolo, une marathonienne hors-norme et une course parisienne, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois la gymnastique...féminine

Il était une fois la gymnastique… féminine

Les Nouveaux Internationaux de France de Gymnastique débutent le 24 septembre à Paris. Au programme : cent-soixante-quinze gymnastes mondiaux issus de trente-sept pays se bousculeront sur les tapis. Et, bien sûr, il y aura des filles. Mais ce ne fut pas toujours le cas. Petite histoire de la gym conjuguée au féminin.

Lire plus »
Laura Marino

Laura Marino, la plongeuse de haut-vol qui a tout plaqué se livre

Championne d’Europe et du monde en plongeon individuel et d’équipe, elle a mis fin à sa carrière, il y a trois ans, après un burn-out. Aujourd’hui, elle s’élance des plus hautes falaises pour le plaisir. Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », dernier né de la collection ÀBLOCK!, elle se raconte sans fard et partage ses secrets pour se (re)construire sans peurs.

Lire plus »
Caroline Suné : « Dans le sport, il faut être humble et travailler dur. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le come-back de l’instant philo, un fait de société fédérateur, un questionnaire express pour handballeuse qui ne rigole pas, une nouvelle question qui tue, une rugbywoman forte et engagée ou une multi-sportive à l’emploi du temps bien chargé, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

La première division du handball féminin reprend… et, avec elle, la course au titre ! Qui pour détrôner Metz ? La capitaine messine Bruna De Paula compte bien écraser la concurrence avec ses coéquipières. Mais avant ça, elle répond à notre questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Le questionnaire sportif de…Lorette Charpy

Le questionnaire sportif de…Lorette Charpy

Médaillée de bronze à la poutre aux championnats d’Europe de 2019, en Pologne, couplé à l’argent au concours général individuel des Jeux européens de Minsk, en Biélorussie, la gymnaste de Saint-Etienne, Lorette Charpy, victime d’une grave blessure au genou en mars dernier, n’avait pas pu participer aux JO de Tokyo et ne sera pas non plus aux Championnats du monde, le mois prochain. Mais elle ne lâche rien et se prépare déjà pour Paris 2024. Entre deux séances de rééducation, elle a répondu à notre petit questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »
Le skating ? Cékoiça ?

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une entraîneuse déterminée, un peu de vocabulaire pour les pistes enneigées, un entretien à cœur ouvert avec une présidente de haut niveau, une dingue de kayak en polo et une course organisée par la RATP, c’est le meilleur d’ABLOCK! cette semaine. Profitez !

Lire plus »
Charlotte Bonnet

Charlotte Bonnet : « Quand on fait de la compétition, il faut savoir revenir plus forte, rebondir, apprendre à se faire battre. »

Elle en a fait du chemin ! Championne de natation précoce, Charlotte Bonnet, médaillée olympique alors qu’elle n’avait que 17 ans, a traversé, malgré elle, une longue et douloureuse période de doute. Presque dix ans plus tard, la Brestoise a radicalement changé. Plus mûre, plus forte, elle est parvenue à retrouver le goût de la compétition. Confessions touchantes d’une fille pour qui la natation n’est pas un long fleuve tranquille.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner