Marcher, on me dit que c’est pas du sport... C’est vrai, ça ?

Marcher, on me dit que c’est pas du sport, c’est vrai ça ?
Se promener en famille le dimanche, pratiquer la marche nordique, faire les 1 515 km du Chemin de Compostelle… La marche a toujours eu un pied dans le monde du sport et un autre dans le monde des loisirs. ÀBLOCK! te dit tout sur ce moment où d’une simple activité physique, la marche devient un sport.

Publié le 05 mars 2022 à 11h30, mis à jour le 11 mars 2022 à 18h03

N’allez pas dire à la jeune Maële Biré-Heslouis, devenue championne de France espoirs du 3 000m marche, en février dernier à Rennes, qu’elle n’est pas une vraie sportive… Les 10 000 pas par jour recommandés par l’OMS, pour cette marcheuse manchoise, c’est du gâteau ! 

Alors, quoi ? Pour comprendre pourquoi la marche est considérée, un coup comme un sport, un coup comme une activité physique, allons à l’essentiel : le sport est une activité physique, mais la réciproque n’est pas vraie.  Bon, une fois qu’on a dit ça, qu’est-ce qu’on fait ? On explique !

©Shutterstock

L’OMS définit l’activité physique comme « tout mouvement produit par les muscles squelettiques entraînant une dépense d’énergie supérieure à celle du repos ». Donc jouer avec des enfants, faire le ménage, promener son chien, barboter dans la piscine ou aller en boîte de nuit… toutes ces activités sont « physiques »… Mais, parce qu’il y a un mais (bah, oui), elles ne sont pas sportives.  

Ce qui fait d’une activité physique un sport, c’est simplement sa réglementation. Taper la balle avec ses potes au parc (même en étant à fond), ça n’est pas un sport. En revanche, taper la balle sur un terrain délimité, dans une équipe définie, avec un objectif précis, ça, ça s’appelle du… ? Du football, voilà.

Autre aspect différenciant : le sport peut faire l’objet de compétition, pas l’activité physique.  

Donc, marcher (comme danser, nager, courir etc. enfin, vous voyez) peut, selon lintensité et la forme quon donne à la pratique, être une activité physique ou un sport. C’est plus clair, maintenant ?

En tout cas, sport ou pas, l’activité physique est toujours très bonne pour la santé. T’as ta réponse : tais-toi et marche !

©Sleeve endoscopique

  • L’avis de Nina Kanto*, ex-handballeuse de l’équipe de France et aujourd’hui coach sportive

« La différence, en fait, c’est que par « activité physique », on va comprendre « sport bien-être ». Moi, je dirais que la marche rapide rentre dans la case du sport bien-être.  

Mais, après, la marche est une discipline olympique, donc c’est délicat de dire que ce n’est pas du sport. Il y a la marche sportive, la marche olympique, la marche nordique, la balade qu’on fait avec sa copine pendant laquelle on papote, la marche où on ne peut pas parler parce que l’intensité est plus forte et on est essoufflé…  

Dans un sens, on pourrait dire que c’est l’un des meilleurs sports pour les pratiquants, car ça procure très peu de traumatismes suite à un trop gros effort, c’est accessible à tous, peu importe la condition physique, et à part des baskets, il n’y a pas besoin de matériel.  

Et même quand des personnes font de la course à pied, la notion de marche revient puisque c’est un temps de récupération. Elle propose aussi une alternative plus agréable pour les articulations. On sait maintenant que courir sur une surface trop dure comme du béton, ça abime les articulations. Avec la marche, ce genre de traumatisme est évité.  

Et puis, allez marcher presque 1h à une vitesse de 10km par heure, et vous verrez bien si ce n’est pas du sport ! » 

*Nina Kanto, c’est deux médailles internationales de handball avec les Bleues en 214 sélections. Ses 15 années en sélection ont fait d’elle une inspiration pour les joueuses d’aujourd’hui. Elle prend sa retraite en 2016 et devient coach sportive, entraînant le club de Montigny-lès-Metz puis, depuis cette année, les U17 France de Metz Handball. 

Ouverture ©Shutterstock

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Nouran Gohar, la « Terminator » du squash mondial

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une reine de glace, une number one du squash (Nouran Gahor sur notre photo), du vélo en mode détente, des filles sur les courts de tennis, une question qui tue spécial été, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Ronda Rousey

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un photographe aux clichés détonants, une athlète aux rebonds imprévisibles, l’histoire des wonderwomen du MMA (dont Ronda Rousey sur notre photo) et la Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine.

Lire plus »
Il était une fois le MMA… féminin !

Il était une fois le MMA… féminin

Le MMA s’organise. Légalisé il y a deux ans en France, le ministère des Sports vient de confirmer son affiliation à la Fédération française de boxe. La deuxième édition des Championnats de France devrait avoir lieu à la fin de l’année et ses moyens renforcés. Une occasion en or pour cette discipline d’Arts Martiaux Mixtes de restaurer une réputation sulfureuse. Mais qui sont les premières combattantes à s’être battues pour avoir le droit d’entrer dans la cage ?

Lire plus »
Le questionnaire sportif de Maëlle Dumitru-Marin

Le questionnaire sportif de… Maëlle Dumitru-Marin

Le 1er juin prochain, elle sera de celles qui s’envoleront tutoyer les nuages pour décrocher un titre aux Championnats d’Europe de trampoline et tumbling en Italie. La Bretonne Maëlle Dumitru-Marin, championne du monde et d’Europe de tumbling par équipe l’an dernier, représentera cette fois la France en individuel. À 22 ans, la tumbleuse fait partie des quatre meilleures Françaises de cette discipline acrobatique. Elle a répondu à notre questionnaire express entre deux séances de préparation.

Lire plus »
Photo...griffe, Antoine Bréard/Carissa Moore

Antoine Bréard : « Que je photographie une sportive ou un sportif ne change rien, le sport, c’est avant tout de l’émotion. »

ÀBLOCK! lance une série consacrée aux photographes de talent, pros ou amateurs, qui ont l’œil pour mettre en lumière les femmes dans le sport. Mais pas que…car le sport n’a pas sexe, c’est en tout cas ainsi qu’Antoine Bréard voit les choses. Journaliste et photographe, il balade son objectif sur tous les terrains de sport depuis maintenant une dizaine d’années. Il partage, avec ÀBLOCK!, 5 clichés qui lui ressemblent.

Lire plus »
Les triathlètes (re)débarquent à Paris !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une course d’orientation nouvelle génération, un triathlon en capitale (celui de Paris, le retour, sur notre photo), une pro de la ride, une volleyeuse qui nous bluffe et une question qui tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

La taille affinée, les tablettes de chocolat, les muscles bombés… on est une ribambelle à se mettre au sport pour sculpter nos corps (que l’on trouve) imparfaits. Et nous voilà un peu frustrés quand, après trois séances, rien ne semble bouger. Mais combien de temps ça va donc prendre pour se réveiller ? T’impatiente pas, on t’explique tout !

Lire plus »
Maame Biney, la black short-track attitude

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un mix de course, natation et paysages, une flèche sur glace (Maame Biney sur notre photo), une artiste tatouée, une monumentale capitaine et une question qui tue, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Jeux de Beijing 2022 : 1 fille, 2 garçons pour un drapeau

JO Beijing 2022 : 1 fille, 2 garçons et 1 drapeau

Et le drapeau est attribué à… Tessa Worley, Kevin Rolland et Benjamin Daviet ! Cette semaine ont été désignés les porte-drapeaux de la délégation française pour les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de Pékin 2022. Récompense méritée pour trois sportifs au palmarès de feu et au mental bien trempé. Petite fiche de révision pour ceux qui ne les connaissent pas (encore).

Lire plus »
Julie Bresset : « J’arrête au bon moment. Dans ma tête désormais, c’est parti pour une autre vie ! »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une tenniswoman de légende, une histoire du rugby féminin, une masseuse de mecs balèzes, une vététiste touchante et tout terrain (Julie Bresset sur notre photo), une joueuse de hockey à la peau dure et une baseball girl militante, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! et c’est musclé !

Lire plus »
La question qui tue Un apéro après mon sport, ça peut pas faire de mal, si ?

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une arbitre qui refuse qu’on la mette sur la touche, une question qui tue sur le sport et l’alcool (notre photo), un 5 infos sur l’une des meilleures karatekas au monde, l’histoire du skateboard féminin, deux événements sportifs inédits à venir et un mouvement d’haltérophilie décrypté, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
Lisa Pou

Lisa Pou, comme un poisson dans l’eau

Elle a 22 ans et son oxygène, elle le puise dans les flots. La nageuse de l’AS Monaco, vient de décrocher son premier titre de Championne de France d’eau libre, en solitaire, sur 10 km, et son 3e titre consécutif sur le 25 km. Une fille dans son élément.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner