Rechercher

Marcher, on me dit que c’est pas du sport... C’est vrai, ça ?

Marcher, on me dit que c’est pas du sport, c’est vrai ça ?
Se promener en famille le dimanche, pratiquer la marche nordique, faire les 1 515 km du Chemin de Compostelle… La marche a toujours eu un pied dans le monde du sport et un autre dans le monde des loisirs. ÀBLOCK! te dit tout sur ce moment où d’une simple activité physique, la marche devient un sport.

Publié le 05 mars 2022 à 11h30, mis à jour le 11 mars 2022 à 18h03

N’allez pas dire à la jeune Maële Biré-Heslouis, devenue championne de France espoirs du 3 000m marche, en février dernier à Rennes, qu’elle n’est pas une vraie sportive… Les 10 000 pas par jour recommandés par l’OMS, pour cette marcheuse manchoise, c’est du gâteau ! 

Alors, quoi ? Pour comprendre pourquoi la marche est considérée, un coup comme un sport, un coup comme une activité physique, allons à l’essentiel : le sport est une activité physique, mais la réciproque n’est pas vraie.  Bon, une fois qu’on a dit ça, qu’est-ce qu’on fait ? On explique !

©Shutterstock

L’OMS définit l’activité physique comme « tout mouvement produit par les muscles squelettiques entraînant une dépense d’énergie supérieure à celle du repos ». Donc jouer avec des enfants, faire le ménage, promener son chien, barboter dans la piscine ou aller en boîte de nuit… toutes ces activités sont « physiques »… Mais, parce qu’il y a un mais (bah, oui), elles ne sont pas sportives.  

Ce qui fait d’une activité physique un sport, c’est simplement sa réglementation. Taper la balle avec ses potes au parc (même en étant à fond), ça n’est pas un sport. En revanche, taper la balle sur un terrain délimité, dans une équipe définie, avec un objectif précis, ça, ça s’appelle du… ? Du football, voilà.

Autre aspect différenciant : le sport peut faire l’objet de compétition, pas l’activité physique.  

Donc, marcher (comme danser, nager, courir etc. enfin, vous voyez) peut, selon lintensité et la forme quon donne à la pratique, être une activité physique ou un sport. C’est plus clair, maintenant ?

En tout cas, sport ou pas, l’activité physique est toujours très bonne pour la santé. T’as ta réponse : tais-toi et marche !

©Sleeve endoscopique

  • L’avis de Nina Kanto*, ex-handballeuse de l’équipe de France et aujourd’hui coach sportive

« La différence, en fait, c’est que par « activité physique », on va comprendre « sport bien-être ». Moi, je dirais que la marche rapide rentre dans la case du sport bien-être.  

Mais, après, la marche est une discipline olympique, donc c’est délicat de dire que ce n’est pas du sport. Il y a la marche sportive, la marche olympique, la marche nordique, la balade qu’on fait avec sa copine pendant laquelle on papote, la marche où on ne peut pas parler parce que l’intensité est plus forte et on est essoufflé…  

Dans un sens, on pourrait dire que c’est l’un des meilleurs sports pour les pratiquants, car ça procure très peu de traumatismes suite à un trop gros effort, c’est accessible à tous, peu importe la condition physique, et à part des baskets, il n’y a pas besoin de matériel.  

Et même quand des personnes font de la course à pied, la notion de marche revient puisque c’est un temps de récupération. Elle propose aussi une alternative plus agréable pour les articulations. On sait maintenant que courir sur une surface trop dure comme du béton, ça abime les articulations. Avec la marche, ce genre de traumatisme est évité.  

Et puis, allez marcher presque 1h à une vitesse de 10km par heure, et vous verrez bien si ce n’est pas du sport ! » 

*Nina Kanto, c’est deux médailles internationales de handball avec les Bleues en 214 sélections. Ses 15 années en sélection ont fait d’elle une inspiration pour les joueuses d’aujourd’hui. Elle prend sa retraite en 2016 et devient coach sportive, entraînant le club de Montigny-lès-Metz puis, depuis cette année, les U17 France de Metz Handball. 

Ouverture ©Shutterstock

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »
Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fusée sous-marine, les filles au MIC dans l’univers du ballon ovale, des cyclistes insatiables (Noëlie et Elsa sur notre photo), un nouveau Carnet de route de notre ambassadrice, un Q&A en vidéo ou encore l’histoire de la boxe au féminin et notre spécial KIDS ? Soyez ÀBLOCK!

Lire plus »
Il était une fois la boxe... féminine

Il était une fois la boxe… féminine

Alors comme ça, la boxe serait une affaire d’hommes ? Que nenni, les gants vont aussi bien aux filles qu’aux garçons ! Et certaines n’ont pas attendu d’autorisation pour le faire savoir. Retour sur l’histoire de ces pionnières gantées.

Lire plus »
Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Attention, première ! Une rencontre internationale de rugby commentée uniquement par des femmes, c’est le programme de ce 16 mars. Cette initiative forte, Ouvrons la voix, soutenue par la fédé du ballon ovale, entend prouver que l’expertise est tout autant du côté des filles que des gars. Alors, girls, marquons l’essai !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Adrienne Bolland

Adrienne Bolland, l’intrépide étoile de l’aviation française

Elle était un drôle de phénomène, une casse-cou de l’aviation des Années folles. Il y a cent ans, le 1er avril 1921, en devenant la première femme à traverser la mythique Cordillère des Andes, à bord de son G3 Caudron, Adrienne Bolland a ouvert l’horizon à ses semblables, bien avant les grands noms célébrés de l’aviation : des hommes tels que Mermoz ou Saint-Exupéry. Récit d’une pionnière terriblement attachante.

Lire plus »
Suzanne Lenglen

Suzanne Lenglen, « la Divine » insoumise des courts de tennis

Championne du monde à 15 ans, la Française Suzanne Lenglen a grandi avec une raquette de tennis dans les mains. Six fois gagnante à Wimbledon et six fois à Roland-Garros, elle sera la première star internationale du tennis féminin ouvrant la voie aux grandes tenniswomen. Son audace vestimentaire sur les courts libérera pour des générations la sportive qui sommeille en chaque femme. Jeu, set et match !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner