Il était une fois le canoë-kayak… féminin !

Il était une fois le canoë-kayak… féminin !
En mars, on pagaie ! Le week-end dernier, l’Open de France lançait la saison 2022 de nombreux ceïstes et kayakistes sur les plans d’eau. Parmi eux, des femmes aujourd’hui à l’aise sur les flots. Mais ne l’ont-elles pas toujours été ?

Par Clotilde Boudet

Publié le 24 mars 2022 à 14h30, mis à jour le 05 avril 2022 à 14h27

Dès 1895, dans le tableau « Le saut du barrage » du peintre Ferdinand Gueldry, on remarque la présence d’une embarcation en bois – appelée à l’époque « baladeuse » – occupée à l’arrière par un homme et à l’avant par… une femme !

Preuve, puisqu’il en faut toujours une, que le kayak est pratiqué par des femmes depuis toujours, au moins dans le cadre des loisirs.

« Le saut du barrage » de Ferdinand Gueldry

Les clubs de tourisme justement, comme le Touring Club de France et le Canoë Club de France ont vu passer beaucoup d’équipes mixtes, constituées notamment de couples mariés ou prêts à l’être.

Très vite, ces dames s’émancipent de leur conjoint pour braver seules les rapides, mais le canoë-kayak féminin reste un sport auquel on ne donne pas toute la place qu’il mérite !

Aux Jeux de Londres, en 2012, les athlètes féminines n’avaient qu’une épreuve de slalom contre trois pour les athlètes masculins. Quant au sprint, deux tiers des douze catégories étaient masculines.

En expédition ou en compétition, les femmes canoëistes (ou céistes) ne cessent pourtant de repousser les limites. À l’image de la Française Nouria Newman qui, après avoir arrêté les compétitions officielles, est devenue en 2014 la première femme à descendre le Grand Canyon de la Stikine, au Canada.

Pas une mince affaire quand on sait que ces rapides, de classe V / V+, font partie des plus difficiles et des plus dangereux au Monde ! Mais rien n’arrête Nouria… Entre 2014 et 2017, elle a été sacrée trois fois championne du monde de kayak extrême.

Nouria Newman…©Dean Treml/Red Bull

On parle le plus souvent de « canoë-kayak », mais il faut noter que jusqu’à l’année dernière, le canoë était l’un des derniers bastions masculins aux JO et les femmes ne pouvait prétendre à un titre olympique qu’en kayak…

Mais pourquoi a-t-on longtemps poussé les femmes hors des canoë (où l’on est à genoux, armé·e d’une seule pagaie) sans leur interdire le kayak (où l’on est assis·e, avec deux pagaies) ? La « légende » voulait que la pratique intense du canoë déforme le bassin et finisse donc par nuire, sur le long terme, à une possible grossesse…

Du coup, puisque le canoë leur est interdit, c’est à bord de kayaks que les femmes se sont imposées dans ce sport. Dès 1938, elles sont admises aux premiers championnats du monde de course en ligne (en kayak monoplace), à Vaxholm en Suède.

En 1949, elles se font aussi une place lors des premiers championnats du monde d’eaux vives en slalom à Genève (en kayak toujours).

©CGC

Les femmes en ont sous la pagaie et le prouvent encore aujourd’hui. Grâce à l’investissement de canoëistes engagées comme Haley Daniels, les choses évoluent : des athlètes ont pu prétendre, l’été dernier à Tokyo, aux premières médailles olympiques de l’histoire du canoë féminin.

Ouverture ©Wikipedia

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Ronda Rousey

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un photographe aux clichés détonants, une athlète aux rebonds imprévisibles, l’histoire des wonderwomen du MMA (dont Ronda Rousey sur notre photo) et la Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine.

Lire plus »
Il était une fois le MMA… féminin !

Il était une fois le MMA… féminin

Le MMA s’organise. Légalisé il y a deux ans en France, le ministère des Sports vient de confirmer son affiliation à la Fédération française de boxe. La deuxième édition des Championnats de France devrait avoir lieu à la fin de l’année et ses moyens renforcés. Une occasion en or pour cette discipline d’Arts Martiaux Mixtes de restaurer une réputation sulfureuse. Mais qui sont les premières combattantes à s’être battues pour avoir le droit d’entrer dans la cage ?

Lire plus »
Le questionnaire sportif de Maëlle Dumitru-Marin

Le questionnaire sportif de… Maëlle Dumitru-Marin

Le 1er juin prochain, elle sera de celles qui s’envoleront tutoyer les nuages pour décrocher un titre aux Championnats d’Europe de trampoline et tumbling en Italie. La Bretonne Maëlle Dumitru-Marin, championne du monde et d’Europe de tumbling par équipe l’an dernier, représentera cette fois la France en individuel. À 22 ans, la tumbleuse fait partie des quatre meilleures Françaises de cette discipline acrobatique. Elle a répondu à notre questionnaire express entre deux séances de préparation.

Lire plus »
Photo...griffe, Antoine Bréard/Carissa Moore

Antoine Bréard : « Que je photographie une sportive ou un sportif ne change rien, le sport, c’est avant tout de l’émotion. »

ÀBLOCK! lance une série consacrée aux photographes de talent, pros ou amateurs, qui ont l’œil pour mettre en lumière les femmes dans le sport. Mais pas que…car le sport n’a pas sexe, c’est en tout cas ainsi qu’Antoine Bréard voit les choses. Journaliste et photographe, il balade son objectif sur tous les terrains de sport depuis maintenant une dizaine d’années. Il partage, avec ÀBLOCK!, 5 clichés qui lui ressemblent.

Lire plus »
Les triathlètes (re)débarquent à Paris !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une course d’orientation nouvelle génération, un triathlon en capitale (celui de Paris, le retour, sur notre photo), une pro de la ride, une volleyeuse qui nous bluffe et une question qui tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

La taille affinée, les tablettes de chocolat, les muscles bombés… on est une ribambelle à se mettre au sport pour sculpter nos corps (que l’on trouve) imparfaits. Et nous voilà un peu frustrés quand, après trois séances, rien ne semble bouger. Mais combien de temps ça va donc prendre pour se réveiller ? T’impatiente pas, on t’explique tout !

Lire plus »
Maame Biney, la black short-track attitude

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un mix de course, natation et paysages, une flèche sur glace (Maame Biney sur notre photo), une artiste tatouée, une monumentale capitaine et une question qui tue, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
La question qui tue

C’est grave si j’arrête de m’entraîner quelque temps ?  

Envie de se la couler douce en vacances, blessé ou victime d’un gros coup de mou ? Rien à faire, le sport passe à la trappe. Et tu culpabilises. Parce que, forcément, ce sera dur de reprendre, tu vas perdre ton niveau (ou du muscle), tu vas grossir… Mais, en vrai, abandonner (un peu) sa routine sportive, c’est grave ou ça passe ?

Lire plus »
Les Gorges du Verdon s'ouvrent aux Swimrunners

Les Gorges du Verdon s’ouvrent aux Swimrunners

Le 1er mai, les Gorges du Verdon accueilleront tous les Swinrunners et Swimrunneuses de France. Un événement sportif dans un cadre idyllique qui propose de courir et nager pour la bonne cause : récolter des fonds pour la recherche sur le cancer du pancréas.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Cecilia Berder

Cécilia Berder, « L’escrime, c’est une conversation avec soi-même. »

La gagne chevillée au corps, la fougueuse multi-championne de France et vice-championne du monde d’escrime, manie pourtant le sabre comme un félin tournant autour de sa proie, avec stratégie, élégance et explosivité. Quand la sabreuse Cécilia Berder part à l’assaut, c’est une leçon de vie qui la fait grandir un peu plus chaque jour. En piste pour une démonstration de passion !

Lire plus »
Maud Thierry

Maud Thierry – Iron(wo)man sinon rien

« Petit format, grande détermination » a-t-elle écrit sur sa bio Instagram. Pour Maud alias « Petit goûter », 26 ans, le sport, c’est un peu l’affrontement de David contre Goliath. Cette triathlète acharnée au petit gabarit a réalisé un exploit sportif envié : l’Ironman. Prenons le top départ avec une sportive généreuse et heureuse qui a fait du sport son mode de vie.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner