Rechercher

Il était une fois le ski… féminin

Il était une fois le ski… féminin
À l’heure où les meilleures skieuses de la planète jouent des bâtons pour remporter une médaille aux JO de Pékin, faisons un petit saut dans le passé, histoire de saluer les premières dames à pouvoir fouler les pistes enneigées et les podiums olympiques.

Par Clotilde Boudet

Publié le 13 février 2022 à 18h41, mis à jour le 18 février 2024 à 12h23

Si le ski est un moyen de locomotion depuis la préhistoire, il faut attendre le XIXe siècle pour que les Scandinaves se lancent dans des compétitions… Dans lesquelles les femmes sont très vite incluses.

Une femme à ski dans les bois, dessin exécuté avant 1890…©Bibliothèque de Norvège

En 1908, le concours international de ski de Chamonix voit le jour organisé par le Club Alpin Français : « Les équipes françaises se présentent munis de leur seul, long et lourd bâton de frêne. Surprise, les skieurs norvégiens sont équipés de deux bâtons légers en bambou…Survolées par les skieurs militaires norvégiens, des courses nationales et internationales sont organisées dans les catégories suivantes : jeunes, dames, messieurs, militaires ; les disciplines principales sont les épreuves de fond et de saut », explique sur son site la Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM).

L’épreuve de ski de fond des dames en 1908, à Chamonix…©Federal de documentation/ffcam

« Neuf participantes feront la course de fond de 3km entre le hameau des Plans en direction des Praz, sur un terrain varié avec obstacles, marche en forêt et dénivelé de 50m : victoire des Chamoniardes Marthe et Marie Simond », nous conte le blogdechristinechamonix.fr.

En 1909, c’est le tour du concours de Morez qui y organise également une épreuve réservée aux femmes. « En 1909, le concours international de ski est organisé du 31 janvier au 5 février dans le Jura à Morez. Ce sont les épreuves de fond, de saut et de vitesse qui sont proposées pour les catégories jeunes, dames, messieurs, et militaires. Le bobsleigh est présenté à cette occasion, il est utilisé sur les routes verglacées… », note la FFCAM.

©Gallica Bnf /Agence Rol

Les dames pratiquent d’abord en robe longue, le port du pantalon ne leur étant autorisé sur les pistes qu’à partir de 1920… C’est donc en pantalon qu’elles participent, bien que peu nombreuses, aux premiers championnats du monde de 1931.

Les skieuses disputent les mêmes épreuves que les hommes : la descente, le slalom et le combiné.

©Gallica Bnf /Agence Rol

La première grande championne du ski français avec notamment un titre mondial remporté en 1954 en slalom géant, s’appelle Lucienne Schmidt-Couttet, il s’agit de la sœur du médaillé olympique, James  Couttet.

Puis, viendront les légendaires sœurs Goitschel, Christine et Marielle Goitschel et le « double doublé », slalom et géant, aux Jeux olympiques d’Innsbruck en 1964.

Lucienne  Schmidt-Couttet

Mais si, femmes et hommes, disputent les mêmes épreuves de descente, slalom et combiné, cette égalité n’est pas une réalité dans toutes les facettes du ski…

Côté saut à ski, la pratique est discipline olympique depuis 1924, mais ne s’est ouverte aux femmes qu’en 2014 ! Gian-Franco Kasper, président de la Fédération internationale de ski (FIS) déclarait en 2005 : le saut à ski n’est pas « adapté aux femmes d’un point de vue médical ». Pourtant, déjà en 1862, la Norvégienne Olavsdottir Vestby s’élançait pour un saut de 6 mètres.

©Nos montagnes, 1943

Cette injustice poussera, en 2008, une quinzaine de sauteuses à ski américaines à poursuivre en justice le comité d’organisation des JO de Vancouver, pour « discrimination de genre ».

Leur demande sera déboutée, mais leur colère sera entendue. En 2014, l’Allemande Carina Vogt devient la première championne olympique de saut à ski de l’histoire.

C’est aussi d’Allemagne que vient la première championne olympique de ski alpin. Elle a 21 ans et a pour nom Cristl Cranz. Nous sommes en 1936, à Garmisch, et l’Allemande remporte dans son pays la descente du combiné en ski alpin.

Durant sa carrière, elle décroche douze médailles d’or aux championnats du monde… Un record qui n’a, jusqu’ici, jamais été battu.

Cristl Cranz… ©CIO

Ouverture Mont Kosciusko, 1926, par Albert James Perier/Alamy

D'autres épisodes de "Il était une fois le sport... conjugué au féminin"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Diana Nyad La nageuse qui s’est jouée des requins en chantant

Diana Nyad, la nageuse qui s’est jouée des requins en chantant

En 2013, elle reliait à la nage, sans aucune protection contre les requins, Cuba à Key West, en Floride. Elle avait 64 ans. L’Américaine Diana Nyad était alors surtout connue pour avoir été championne de squash dans les années 80. Mais son rêve, c’était de relever ce défi aquatique. She did it. Et elle se raconte dans cet épisode du podcast « Merci pour ce moment » signé Quentin Faure.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de…Célia Serber

Le questionnaire sportif de… Célia Serber

Sur les tapis depuis ses 6 ans, Célia Serber est l’une des meilleures gymnastes françaises de sa génération. Championne de France junior 2017, médaillée d’argent au saut et de bronze au sol sur ces mêmes championnats de France élite ou encore médaillée de bronze la saison précédente au FOJE… À 18 ans, la gamine en a encore sous les chaussons ! Elle a répondu au petit questionnaire ÀBLOCK!

Lire plus »
Claire Supiot : « Mon parcours peut faire évoluer le monde du sport et au-delà. »

Claire Supiot : « Mon parcours peut faire évoluer le monde du sport et au-delà. »

En participant aux JO de Tokyo, l’été dernier, elle devenait la première athlète française à avoir participé aux Jeux Olympiques puis, trente-trois ans plus tard, aux Jeux Paralympiques. Claire Supiot est une force de la nature. Souffrant depuis 2008 d’une pathologie évolutive qui entraîne une faiblesse musculaire, elle a pu sortir la tête de l’eau grâce à la natation qui lui offre de quoi vaincre les flots de la maladie. Un exemple de résilience dans le monde du sport 100 % ÀBLOCK!

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner