Il était une fois le MMA… féminin

Il était une fois le MMA… féminin !
Le MMA s’organise. Légalisé il y a deux ans en France, le ministère des Sports vient de confirmer son affiliation à la Fédération française de boxe. La deuxième édition des Championnats de France devrait avoir lieu à la fin de l’année et ses moyens renforcés. Une occasion en or pour cette discipline d'Arts Martiaux Mixtes de restaurer une réputation sulfureuse. Mais qui sont les premières combattantes à s’être battues pour avoir le droit d’entrer dans la cage ?

Par Clotilde Boudet

Publié le 12 mai 2022 à 9h49, mis à jour le 14 juin 2022 à 9h02

En avril dernier, on vous présentait le destin fascinant de Ronda Rousey, première championne féminine à intégrer l’Ultimate Fighting Championship (UFC), l’organisation professionnelle américaine du MMA.

Mais jusqu’où remonte l’intérêt des femmes pour les Arts Martiaux Mixtes ? Qui, à l’image de Ronda Rousey, a défoncé des portes pour laisser des « femmes de combat », souvent subversives, débarquer dans ce sport dégoulinant de testostérone ?

Ronda Rousey, première championne de l’histoire de l’UFC, celle qui a ouvert le MMA aux femmes.

C’est une erreur de penser que les débuts du MMA féminin ont pris place au tout début du XXIe siècle. Pour découvrir les prémices de la pratique, il faut s’envoler pour le Japon vers 1992…

Là, deux entraîneuses de lutte fondent la « promotion » Ladies Legends Professional Wrestling (LLPW). Lors de la rencontre phare du premier évènement, organisée par cette organisation 100 % féminine, la Russe Sveltana Goundarenko bat la Japonaise Shiobu Kandori lors d’un combat épique.

Entre 2001 et 2008, la Ladies Legends Professional Wrestling cède sa place au Smackgirl. Plusieurs combattantes y laisseront une trace marquante, comme l’Américaine Laura d’Auguste (huit victoires/zéro défaite), ancienne étudiante infirmière qui se tourna vers le MMA pour se protéger d’un ex-conjoint abusif.

Cela ne fait que deux ans que les compétitions d’Arts Martiaux Mixtes ont été légalisées en France, mais les femmes n’ont pas attendu pour préparer le terrain (ou plutôt les cages) !

Tevi Say, adepte de kung-fu, pratiquante de pancrace (combat sportif qui allie la lutte et le pugilat), décide de se lancer dans le MMA et devient la première Française à combattre au sein du fameux Smackgirl, en 2004. « Quand j’ai commencé, je venais de prendre mon indépendance. J’avais une vingtaine d’années, je découvrais la vie d’adulte, je devais me débrouiller seule. Le MMA correspondait à ce que je vivais. »

En 2017, elle décide à son tour de s’engager pour les femmes dans les sports de combat et lance les MMA Girls, une équipe 100 % féminine basée à Paris et à Nantes.

Tevi Say, militante du sport féminin, a créé les MMA Girls, une équipe 100 % féminine.

La même année, Manon Fiorot surnommée “The Beast”, ceinture noire de karaté et championne de France de muay-thaï, est devenue la première française championne du monde de MMA amateur.

Aujourd’hui, elle évolue au sein de l’organisation américaine Ultimate Fighting Championship, la plus importante ligue mondiale de MMA, dans la catégorie des poids mouches. Et possède deux titres de championne.

Ne quittez pas la cage des yeux, ces lionnes-là ont les crocs !

Ouverture Manon Fiorot

D'autres épisodes de "MMA, des combattantes en cage"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Jessica Vetter

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une aventurière qui rend hommage à des exploratrices, une championne olympique polyvalente, une crossfiteuse épanouie (Jessica Vetter sur notre photo), les Carnets de route d’une reine du marathon, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Sarah Baum

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une génie tactique, une surfeuse en vogue (Sarah Baum sur notre photo), une pilote historique, une dame attachée au ballon rond ou encore notre ambassadrice qui parle cross, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Enyo Women's Fightwear, pour les combattantes ÀBLOCK!

Myriam Benadda, la combattante de MMA qui s’engage

Peu importe les terrains, les femmes dans le sport s’imposent. Et, là, c’est du côté de nos armoires que ça se passe. La combattante de MMA Myriam Benadda vient de lancer une collection pour les fighteuses, de quoi les vêtir comme bon leur semble et de manière responsable. Un combo gagnant !

Lire plus »
Il était une fois la voile… féminine/Kirsten Neuschafer

Il était une fois la voile… féminine

Les « vieux » loups de mer qui ont marqué l’histoire du nautisme ne manquent pas. Et les louves dans tout ça ? Comme le prouve l’histoire de la voile, le langage des mers se conjugue bien à tous les genres. On vous embarque dans un petit tour d’horizon de ces filles qui font des vagues.

Lire plus »

Le Trail de la Peur… mieux vaut courir vite !

Il était une fois un… territoire zombie. Le Samedi 4 novembre, l’île de Loisirs de Jablines-Annet (77) se métamorphose, tel un loup-garou, à la nuit tombée. À vous le parcours nocturne immersif 100 % Halloween vibes. Prêts pour le trail de la peur de votre vie ?

Lire plus »
Marathon Rose, les femmes en marche contre le cancer du sein

Marathon Rose, les femmes en marche contre le cancer du sein

« Le sport pour vaincre ! » Comme un cri du cœur, le slogan de l’association Casiopeea résume parfaitement le projet de son Marathon Rose qui prendra la route en octobre : marcher côte à côte pour lutter contre la maladie durant le mois de sensibilisation nationale, Octobre Rose. ÀBLOCK ! soutient cet essentiel top départ…

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Il était une fois le judo… féminin

Art martial, il a longtemps été une « histoire de bonhommes ». Les compétitions de judo, littéralement « voie de la souplesse », ne se sont ouvertes aux femmes qu’en 1980. Une certaine Rena « Rusty » Kanokogi trouva pourtant un subterfuge pour fouler les tatamis bien avant l’heure…

Lire plus »
violette morris

Violette Morris, cette amazone qui voulait vivre comme un homme

« Ce qu’un homme fait, Violette peut le faire ! ». Ce cri féministe date des années 1920. Son porte-voix ? Violette Morris, athlète omnisports qui fit sensation sur les terrains. Esprit libre s’habillant en homme et aimant des femmes, la sportive aux seins coupés fit scandale, traçant la voie d’un féminisme ultra contemporain. Histoire peu ordinaire d’une pionnière du sport féminin au destin hors du commun.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner