Il était une fois le hockey sur glace…féminin

Il était une fois le hockey sur glace…féminin
Même si l’équipe de France de hockey n’a (hélas !) pas été qualifiée pour les JO de Pékin à partir du 4 février, remisons nos drapeaux et prenons date sans rougir avec les dix équipes féminines du reste du monde qui vont s’affronter sur la glace. Car l’affiche est belle. Et ça valait bien un petit saut dans le passé, lorsque ces dames ont pu mettre la main sur la crosse.

Par Clotilde Boudet

Publié le 31 janvier 2022 à 16h11, mis à jour le 15 février 2022 à 6h17

Le hockey sur glace voit le jour au Canada, à la fin du XIXe siècle. Dès 1889, la presse canadienne s’intéresse à un match pas comme les autres… Les dames du palais du Gouverneur du Canada s’opposent aux dames du club de patinage de Rideau.

Sur la glace, la fille du Gouverneur : Miss Isobel Stanley, considérée aujourd’hui comme une des pionnières dans ce sport.

Isobel Stanley, en blanc, à gauche…©McFarlane

Rapidement, le hockey sur glace s’exporte à l’étranger. Il arrive en France en 1891 et le premier match féminin est organisé à Paris en 1908.

Mais le hockey sur glace féminin fait surtout des émules outre-atlantique. George Kennedy, DG des légendaires Canadiens Montréal, déclare en 1916 dans le Montreal Star, au sujet des joueuses de la Eastern Ladies Hockey League de Montréal : « Ces joueuses de hockey semblent être plus en demande que n’importe qui d’autre dans la ville en ce moment… La moitié de mes gars ne pourraient pas jouer dans cette ligue. »

Les joueuses de la Eastern Ladies Hockey League de Montréal

Albertine Lapensée, tout juste 16 ans, est LA star du moment. Sur les 226 buts que son équipe, les Victorias de Cornwall, marquera lors de la saison 1916-1917, 150 lui reviennent ! Certains affirment que pour jouer aussi bien, Albertine ne peut pas être une fille.

La rumeur enfle au point que son père doive témoigner publiquement du sexe de son enfant. La hockeyeuse prodige prend sa retraite à la fin de la guerre et disparaît… Tout comme la Eastern Ladies Hockey League.

Les Victorias de Cornwall dirigées par Albertine Lapensée, au centre de la première rangée, en 1917…©Wikipedia

En France, en 1908, le premier match féminin fut disputé à Paris, il s’appelait le « Challenge Savoye ». Après une première interruption, le hockey sur glace féminin refait son apparition dans les années 30.

Le premier championnat national féminin de hockey sur glace est organisé à Megève en 1932. Comme le raconte très bien le site du club de hockey Besançon Doubs, l’équipe parisienne des « Droit au but » bat alors l’équipe féminine de Chamonix, les « Edelweiss ».

Une équipe, « Droit au but », qui remporte également le titre de championne de France, par deux fois, en 1933 puis en 1934, après avoir défait leurs ennemies jurées, les « Flèches noires ». Des « Flèches noires » qui leur rendra l’appareil, l’année suivante, en les battant lors du quatrième et dernier titre national décerné.

L’équipe féminine des « Droit au but »

La guerre, à nouveau, oblige les athlètes à ranger crosses et palets. A la libération, la Fédération Française des Sports de Glace (fondée en 1941) interdira les compétitions aux personnes du sexe féminin… Une interdiction levée en 1985 avec l’intégration d’un premier club féminin à la fédération, celui de Grenoble.

Interdiction levée grâce notamment à la bataille juridique d’une jeune fille de Strasbourg, Angela Lezziero. Elle déposa un recours devant le Conseil d’état avec pour principal argument qu’on lui interdisait sans raison de pratiquer son sport favori comme son frère jumeau, Alexandre.

La première équipe féminine du Gap hockey club, en 1985, avec la championne Céline Levasseur, à droite… ©Le Dauphiné

En 1989, la Fédération Internationale de Hockey sur Glace (IIHF) crée un championnat d’Europe féminin pour promouvoir la pratique. Les premiers championnats sont organisés l’année suivante.

Le hockey sur glace féminin continue de se battre pour sa légitimité, jusqu’à faire son entrée aux Jeux Olympiques en 1998 à Nagano, soixante-quatorze ans après sa version masculine…

À Vaujany, en 2018, le championnat du monde senior de hockey féminin voit les Françaises l’emporter.

©Library and Archives Canada

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Nouran Gohar, la « Terminator » du squash mondial

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une reine de glace, une number one du squash (Nouran Gahor sur notre photo), du vélo en mode détente, des filles sur les courts de tennis, une question qui tue spécial été, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Ronda Rousey

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un photographe aux clichés détonants, une athlète aux rebonds imprévisibles, l’histoire des wonderwomen du MMA (dont Ronda Rousey sur notre photo) et la Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine.

Lire plus »
Il était une fois le MMA… féminin !

Il était une fois le MMA… féminin

Le MMA s’organise. Légalisé il y a deux ans en France, le ministère des Sports vient de confirmer son affiliation à la Fédération française de boxe. La deuxième édition des Championnats de France devrait avoir lieu à la fin de l’année et ses moyens renforcés. Une occasion en or pour cette discipline d’Arts Martiaux Mixtes de restaurer une réputation sulfureuse. Mais qui sont les premières combattantes à s’être battues pour avoir le droit d’entrer dans la cage ?

Lire plus »
Le questionnaire sportif de Maëlle Dumitru-Marin

Le questionnaire sportif de… Maëlle Dumitru-Marin

Le 1er juin prochain, elle sera de celles qui s’envoleront tutoyer les nuages pour décrocher un titre aux Championnats d’Europe de trampoline et tumbling en Italie. La Bretonne Maëlle Dumitru-Marin, championne du monde et d’Europe de tumbling par équipe l’an dernier, représentera cette fois la France en individuel. À 22 ans, la tumbleuse fait partie des quatre meilleures Françaises de cette discipline acrobatique. Elle a répondu à notre questionnaire express entre deux séances de préparation.

Lire plus »
Photo...griffe, Antoine Bréard/Carissa Moore

Antoine Bréard : « Que je photographie une sportive ou un sportif ne change rien, le sport, c’est avant tout de l’émotion. »

ÀBLOCK! lance une série consacrée aux photographes de talent, pros ou amateurs, qui ont l’œil pour mettre en lumière les femmes dans le sport. Mais pas que…car le sport n’a pas sexe, c’est en tout cas ainsi qu’Antoine Bréard voit les choses. Journaliste et photographe, il balade son objectif sur tous les terrains de sport depuis maintenant une dizaine d’années. Il partage, avec ÀBLOCK!, 5 clichés qui lui ressemblent.

Lire plus »
Les triathlètes (re)débarquent à Paris !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une course d’orientation nouvelle génération, un triathlon en capitale (celui de Paris, le retour, sur notre photo), une pro de la ride, une volleyeuse qui nous bluffe et une question qui tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

La taille affinée, les tablettes de chocolat, les muscles bombés… on est une ribambelle à se mettre au sport pour sculpter nos corps (que l’on trouve) imparfaits. Et nous voilà un peu frustrés quand, après trois séances, rien ne semble bouger. Mais combien de temps ça va donc prendre pour se réveiller ? T’impatiente pas, on t’explique tout !

Lire plus »
Maame Biney, la black short-track attitude

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un mix de course, natation et paysages, une flèche sur glace (Maame Biney sur notre photo), une artiste tatouée, une monumentale capitaine et une question qui tue, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Misty Dong, la “race” au corps

Misty Dong, la “race” au corps

Première femme de l’Histoire intronisée au « BMX Hall of Fame », la rideuse Misty Dong est une légende de ce sport de l’extrême, l’une des pionnières à avoir foulé ces circuits pour pilotes casse-cous. Portrait d’une Californienne qui a su prendre son envol !

Lire plus »
« Sportives : le parcours médiatique des combattantes »

Un ciné 100 % sportives et plus encore…

Mettre les sportives sur le devant de la scène et le doigt sur leurs problématiques, c’est ce que fait Marie Lopez-Vivanco à travers son documentaire « Sportives : le parcours médiatique des combattantes ». Elle nous donne rendez-vous le 29 mai pour une nouvelle soirée ciné et débat. On y va !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner