Rechercher

La Grande Boucle fait un pied de nez au Covid-19

Cyclisme
Le Tour de France aura finalement lieu en août. Il est le seul événement sportif à être maintenu en 2020. Ni reporté ni annulé, la plus célèbre course cycliste prendra la route avec plus d’un mois de retard sur le calendrier, mais ça va rouler malgré tout. Les coureuses, elles, vont (encore) devoir patienter. Autant dire que le Tour féminin n'est plus envisagé.

Publié le 15 avril 2020 à 16h41, mis à jour le 29 juin 2021 à 15h28

Son parcours demeure inchangé. Le Tour de France s’élancera de Nice et il passera par toutes les étapes prévues pendant un mois. Seule concession épidémique  : il débutera le 29 août et non le 27 juin.

C’est Christian Prudhomme, le directeur de la Grande Boucle, qui vient d’officialiser cette nouvelle date de départ. La 107e édition du Tour devrait donc terminer sa course le 20 septembre sur les Champs-Élysées parisiens.

Un mois d’entraînement et quelques semaines pour s’immerger…

« Nous imaginions d’abord un décalage pour début août, nous n’avons jamais rien envisagé sur juillet, mais avec l’intervention du professeur Xavier Bigard  (le médecin référent de l’UCI), on s’est dit qu’il fallait qu’on aille le plus loin possible, a expliqué Christian Prudhomme, dans les colonnes de l’Équipe. Il fallait absolument deux mois pour les coureurs avant le départ du Tour : un gros mois d’entraînement et ensuite quelques semaines avec au moins une épreuve de référence. »

Un temps évoqué par la ministre des Sports, le huis clos a été très vite considéré comme « inimaginable »   par Christian Prudhomme. Tout comme l’annulation pure et simple du Tour de France.

Tour cycliste

«  ASO, l’organisateur, peut assumer un coup dur, les équipes ne peuvent pas. S’il n’y a pas de Tour de France, le modèle entier du cyclisme peut s’effondrer », jugeait Patrick Lefevere, directeur de l’équipe belge Deceuninck-Quick Step à l’heure où le Tour était menacé d’annulation.

«  A l’étranger, je vois certaines équipes qui se délitent, dont les sponsors se retirent ou qui ne paient plus leurs coureurs ou l’encadrement. Leur système de protection est inexistant », explique quant à lui le grimpeur français Romain Bardet dans Le Monde.

allie-smith-1H0jyBraVdo-unsplashgimp

Autant dire que dans la bataille, le Tour de France féminin a été remis aux calendes grecques. À peine évoqué, déjà enterré. 

L’année prochaine si tout va bien  ?

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

La genèse du basket féminin, une réalisatrice qui roule sur les préjugés (via son doc Bande de Skateuses sur notre photo), une joueuse de rugby qui les plaque, une QQT (Question qui tue) pour s’ouvrir l’appétit et un Q&A (Questionnaire sportif) avec une handballeuse qui en impose, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Le skating ? Cékoiça ?

Le skating ? Cékoiça ?

On ne parle pas ici de skateboard, mais de sport de glisse. Les amateurs de ski de fond comprennent ce terme, mais les novices moins. C’est quoi, à votre avis ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Wanda Noury « Si le rugby en est là aujourd’hui, c’est grâce à des joueuses qui ont ouvert la voie et qu’on a hélas oublié un peu vite ! »

Wanda Noury : « Si le rugby en est là aujourd’hui, c’est grâce à des joueuses qui ont ouvert la voie et qu’on a hélas oublié un peu vite ! »

Elle est l’une des pionnières du rugby féminin moderne. Wanda Noury a passé, une grande partie de sa vie, à promouvoir une discipline pour laquelle elle avait eu un coup de foudre. Tour à tour dirigeante, joueuse, arbitre, manager de l’équipe de France, membre du comité directeur de la FFR, elle continue à œuvrer, en coulisses, aux destinées de son sport de prédilection. Rencontre rafraîchissante avec une femme qui s’est toujours retrouvée au cœur de la mêlée.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner