Report du Tour de France ? Pas encore à l’ordre du jour…

pexels-photo-260409gimpgimp2
Même si la Fédération française de cyclisme demande à ses afficionados de ne plus rouler afin de respecter les consignes de confinement en cette période de crise sanitaire, l’organisateur du Tour de France ne souhaite pas se prononcer pour l’instant sur un éventuel report de la Grande Boucle qui doit partir de Nice le 27 juin.

Publié le 25 mars 2020 à 11h48, mis à jour le 29 juin 2021 à 15h24

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Selon la radio télévision belge francophone RTBF, l’heure n’est pas venue pour les organisateurs du Tour de France, ASO, de reconsidérer son événement estival.

L’attente est donc la stratégie adoptée. L’évolution de la situation n’étant pas connue, rien ne sert apparemment de réfléchir à un remaniement du Tour qui, certes plus modulable que les JO ou l’Euro de Foot déjà reportés, provoquerait une belle pagaille au sein des comités locaux d’organisation.

Aucune équipe n’a par ailleurs jusqu’ici demandé clairement le report ou l’annulation du Tour.

Un mois pour se retourner…

« Sur le plan technique, France Télévision, qui réalise la captation, demande un délai minimum d’un mois pour pouvoir se retourner, explique la RTBF. Cela laisserait encore huit semaines aux organisateurs pour plancher sur différents scénarios.

Car contrairement aux Jeux Olympiques, le Tour est beaucoup plus modulable. Il pourrait par exemple être maintenu aux dates initiales mais dans un format différent, beaucoup plus centré sur l’aspect sportif.

Pour maintenir la plus grande course de l’année, ASO envisagerait différentes options. Retirer la caravane publicitaire, réduire les zones techniques et les nombreux médias présents, limiter le public dans certaines zones cruciales (départs et arrivées), etc.… Ces solutions sont à l’étude.  »

Bernard Hinault :  » On parle de risque de mort. Le vélo, franchement, on s’en fout dans ces cas-là. « 

En revanche, une annulation n’est pour l’instant pas envisagée tant elle signifieraient un manque à gagner important pour les villes qui doivent accueillir une étape, pour l’organisateur, mais aussi pour les équipes professionnelles. 

L’ancien quintuple vainqueur de l’épreuve, Bernard Hinault balaye lui d’un revers de la main toutes les conséquences économiques d’une telle annulation :

 » Le sport, c’est fabuleux, dit-il. Le Tour de France, c’est une fête fantastique. Mais c’est en dessous de la vie. On parle de risque de mort. Le vélo, franchement, on s’en fout dans ces cas-là.

L’amoureux du Tour, il veut surtout voir des gens en bonne santé. S’il faut annuler le Tour, n’hésitons pas. En face, il y a une putain de maladie. C’est beaucoup plus grave ! « 

Une dérogation pour les pros ?

La ligue professionnelle française a prévu de s’entretenir avec les différents ministères en charge de la question, sur une éventuelle dérogation qui permettrait aux cyclistes de poursuivre leurs entraînements. Dans le cas où le Tour de France s’élance bien le 27 juin prochain, ils seraient ainsi fins prêts à reprendre la route.

Parce qu’en 117 ans d’histoire seules les deux guerres mondiales ont jusqu’ici privé les coureurs de départ. Pas étonnant que cela paraisse inimaginable aux yeux des Français de ne pas voir leur été rythmé par les klaxons 3 tons à trompe…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

1er août JO 1936 Berlin

1er août 1936 : les Jeux Olympiques s’ouvrent à Berlin

Ils vont vite prendre une signification très politique. Les Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, vont devenir le lieu idéal d’une propagande du parti nazi par le sport. Ce 1er aout, c’est donc dans une atmosphère festive, mais néanmoins tendue, que s’ouvrent ces Jeux de la XIe olympiade de l’ère moderne.

Lire plus »
Alice Modolo Best of

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des femmes à Tokyo ! Mais pas que… Une pongiste qui y croit, une femme jamais sans son canoë, une lanceuse de disque qui rêve d’or, une sprinteuse adepte de records, une hurdleuse qui avale les haies sont de la partie pour les Jeux. En bonus, un sauvetage dans le grand bassin des JO de 1960, un nouveau record de France pour la sirène de l’apnée (Alice Modolo sur notre photo) et une rencontre avec une femme qui borde ses voiles. Un peu de lecture pour boucler juillet !

Lire plus »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »
Alice Modolo

Alice Modolo : 100 mètres, le rêve !

La divine descente en eaux troubles d’un poisson nommé Modolo. L’apneiste française vient de réaliser son rêve de toujours : plonger à plus de 100 mètres dans les profondeurs. Et, hop, un nouveau record de France !

Lire plus »
7 symboles olympiques

Jeux Olympiques, les 7 symboles capitaux

Ils sont le sel de cet événement sportif planétaire. Les valeurs olympiques, l’hymne, la devise, la flamme, le serment, les anneaux, la langue, 7 emblèmes qui régissent les Jeux Olympiques, certains depuis l’Antiquité, d’autres depuis les JO modernes. Petite leçon d’histoire pour bien comprendre l’esprit olympique.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Mary Davis

Mary Davis, la femme qui ouvre le monde du sport aux handicapés mentaux

À la tête de l’organisation des jeux mondiaux Special Olympics pour les athlètes ayant un handicap mental, Mary Davis emploie son énergie à supprimer les barrières de l’accès au sport. Sa mission ? Favoriser une plus grande inclusion, afin de changer des vies et de faire évoluer les mentalités. Portrait de l’une des dirigeantes sportives les plus influentes en 2020.

Lire plus »

Le best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fille des montagnes (Pauline sur notre photo), une vidéo féministe, une folle du volant, une championne de VTT militante, une triathlète qui a réponse à tout, des parcours de combattantes qui tiennent bon la barre de Pole Dance ou encore une athlète des années 30 qui n’en était pas vraiment une… C’est le résumé de la semaine sur ÀBLOCK! Profitez !

Lire plus »
Sharni Pinfold

Sharni Pinfold, portrait d’une motarde désenchantée

Fatiguée de se battre contre la misogynie. Éreintée après des années à tenter de trouver sa place dans le monde des sports mécaniques. Sharni Pinfold, 25 ans, lâche le guidon. Amère. L’Australienne avait tout quitté pour un rêve, devenir pilote professionnelle de moto, aujourd’hui, elle fuit les circuits. Et laisse sur le bitume une carrière prometteuse et quelques illusions.

Lire plus »
Wilma Rudolph

Wilma Rudolph, la « Gazelle Noire » du ghetto devenue athlète de légende

Une antilope semble courir sur la piste des JO de Rome, en 1960. Des jambes élancées au tonus impressionnant, une course d’une vitesse époustouflante alliée à une grâce d’exécution sans pareille. Cette tornade délicate, c’est Wilma Rudolph, ancienne infirme devenue athlète à 20 ans. Elle remportera trois médailles d’or au sprint. Surnommée la « Gazelle Noire », elle s’est bâti une destinée de légende à la force de ses jambes et de son mental d’acier.

Lire plus »
Althea Gibson

Althea Gibson, la première icône noire du tennis si vite oubliée

À l’heure où Wimbledon se termine, l’occasion est toute trouvée de rendre hommage à une figure du circuit qui a, a elle seule, révolutionné le monde du tennis. Douze ans avant son compatriote Arthur Ashe, Althea Gibson est la première athlète noire à s’être imposée en Grand Chelem. L’Américaine, victorieuse de Roland-Garros en 1956 a ajouté à son impressionnant palmarès deux victoires, en simple, à Wimbledon et à l’US Open. Avant de sombrer dans l’oubli.

Lire plus »
Marie Loiseau

Marie Loiseau : « M’entraîner avec des filles m’a ouvert les yeux sur un autre univers. »

Ceinture noire de taekwondo, elle a découvert le MMA (Mixed Martial Arts) grâce à Tevi Say, pionnière française de la discipline. Une révélation pour Marie Loiseau, qui a choisi, depuis, de reprendre le flambeau. Combattante pro, elle milite pour ouvrir la pratique afin que les femmes se sentent, enfin, légitimes dans tous les sports. Rencontre avec une fille explosive qui s’apprête à disputer son premier combat en France à l’occasion du MMA Grand Prix.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner