Report du Tour de France ? Pas encore à l’ordre du jour…

pexels-photo-260409gimpgimp2
Même si la Fédération française de cyclisme demande à ses afficionados de ne plus rouler afin de respecter les consignes de confinement en cette période de crise sanitaire, l’organisateur du Tour de France ne souhaite pas se prononcer pour l’instant sur un éventuel report de la Grande Boucle qui doit partir de Nice le 27 juin.

Publié le 25 mars 2020 à 11h48, mis à jour le 29 juin 2021 à 15h24

Selon la radio télévision belge francophone RTBF, l’heure n’est pas venue pour les organisateurs du Tour de France, ASO, de reconsidérer son événement estival.

L’attente est donc la stratégie adoptée. L’évolution de la situation n’étant pas connue, rien ne sert apparemment de réfléchir à un remaniement du Tour qui, certes plus modulable que les JO ou l’Euro de Foot déjà reportés, provoquerait une belle pagaille au sein des comités locaux d’organisation.

Aucune équipe n’a par ailleurs jusqu’ici demandé clairement le report ou l’annulation du Tour.

Un mois pour se retourner…

« Sur le plan technique, France Télévision, qui réalise la captation, demande un délai minimum d’un mois pour pouvoir se retourner, explique la RTBF. Cela laisserait encore huit semaines aux organisateurs pour plancher sur différents scénarios.

Car contrairement aux Jeux Olympiques, le Tour est beaucoup plus modulable. Il pourrait par exemple être maintenu aux dates initiales mais dans un format différent, beaucoup plus centré sur l’aspect sportif.

Pour maintenir la plus grande course de l’année, ASO envisagerait différentes options. Retirer la caravane publicitaire, réduire les zones techniques et les nombreux médias présents, limiter le public dans certaines zones cruciales (départs et arrivées), etc.… Ces solutions sont à l’étude.  »

Bernard Hinault :  » On parle de risque de mort. Le vélo, franchement, on s’en fout dans ces cas-là. « 

En revanche, une annulation n’est pour l’instant pas envisagée tant elle signifieraient un manque à gagner important pour les villes qui doivent accueillir une étape, pour l’organisateur, mais aussi pour les équipes professionnelles. 

L’ancien quintuple vainqueur de l’épreuve, Bernard Hinault balaye lui d’un revers de la main toutes les conséquences économiques d’une telle annulation :

 » Le sport, c’est fabuleux, dit-il. Le Tour de France, c’est une fête fantastique. Mais c’est en dessous de la vie. On parle de risque de mort. Le vélo, franchement, on s’en fout dans ces cas-là.

L’amoureux du Tour, il veut surtout voir des gens en bonne santé. S’il faut annuler le Tour, n’hésitons pas. En face, il y a une putain de maladie. C’est beaucoup plus grave ! « 

Une dérogation pour les pros ?

La ligue professionnelle française a prévu de s’entretenir avec les différents ministères en charge de la question, sur une éventuelle dérogation qui permettrait aux cyclistes de poursuivre leurs entraînements. Dans le cas où le Tour de France s’élance bien le 27 juin prochain, ils seraient ainsi fins prêts à reprendre la route.

Parce qu’en 117 ans d’histoire seules les deux guerres mondiales ont jusqu’ici privé les coureurs de départ. Pas étonnant que cela paraisse inimaginable aux yeux des Français de ne pas voir leur été rythmé par les klaxons 3 tons à trompe…

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Pierra Menta 2022 : le bonheur est dans le trail

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine !

Une triathlète pas comme les autres, un trail grandeur nature (Pierra Menta sur notre photo), une pionnière qui chérit le ballon rond, un retour sur une finale de tennis interminable et sur des JO en noir et blanc et une portière déterminée… C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour bien commencer les vacances !

Lire plus »
Hélène Pietrenko

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine…

De l’arc et des flèches en mode féminin, un triathlon XXL (avec la toujours motivée championne Hélène Pietrenko sur notre photo), une pratiquante qui a trouvé confiance en elle grâce au sport et qui se raconte avec passion, une sportive qui a porté trois maillots de l’équipe de France dans trois sports différents ou encore une arbitre qui révolutionne le monde du rugby, c’est sur ÀBLOCK! et c’est tout. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Les femmes ont manié l’arc dès la Grèce Antique… De cette époque à la naissance des premières championnes, l’archerie s’est toujours composée au féminin. À l’occasion de la Coupe du Monde organisée du 21 au 26 juin à Paris, retour sur ces archères qui ont tiré en plein dans le mille.

Lire plus »
Hazal Nehir, folle de toits

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une acrobate de la street (Hazal Nehir sur notre photo), une batteuse d’exception, du paddle pour la bonne cause, une marathonienne aux souliers d’or ou encore une arbitre qui ouvre la voie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue : pourquoi, quand je cours, j'ai un point de côté ?

Pourquoi, quand je cours, j’ai un point de côté ?

Ce sentiment désagréable d’avoir un doigt coincé dans la poitrine, on le connaît tous… On commence son footing, tranquillement, et tout à coup PAF, un point de côté ! Minute, prend une grande respiration, ÀBLOCK! te dit d’où ils viennent et comment s’en débarrasser.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

C’est la rentrée, on bouge !

C’est la rentrée, on bouge !

La Fédération Française de Triathlon lance son opération de décrassage ! Avec  » Rentrée ? Bougez ! », elle souhaite permettre à toutes et tous de découvrir les bienfaits de la discipline du triple effort. À la clé : du sport pour pas cher !

Lire plus »
Sophia Flörsch

24 Heures du Mans : les filles vont faire fumer l’asphalte !

Une (quasi) première dans l’histoire du sport automobile : un équipage 100 % féminin est sur la grille de départ de la mythique course d’endurance, en LMP2. Un seul précédent : le trio Lyn St. James, Desiré Wilson et Cathy Muller, en 1991, qui avaient finalement dû abandonner la course. Prouver que les femmes ont leur place dans le sport auto, trop souvent trusté par les hommes, est l’ambition clairement affichée par son sponsor, l’horloger Richard Mille. Entretien sans langue de bois avec sa directrice marketing, Amanda Mille.

Lire plus »
Paty Audebert « Une fois sur la moto, je fais corps avec elle. »

Paty Audebert : « Une fois sur la moto, je fais corps avec elle. »

Pionnière des courses de motos féminines, championne de France à multiples reprises, Patricia Audebert alias “Paty“ a la moto dans la peau. Pilote passionnée et innée, la belle blonde n’a jamais eu froid aux yeux (bleus). À 66 ans, la voilà repartie sur la route mythique du Bol d’Or Classic, armée de son flegme légendaire.

Lire plus »
Le skating ? Cékoiça ?

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une entraîneuse déterminée, un peu de vocabulaire pour les pistes enneigées, un entretien à cœur ouvert avec une présidente de haut niveau, une dingue de kayak en polo et une course organisée par la RATP, c’est le meilleur d’ABLOCK! cette semaine. Profitez !

Lire plus »

Steffi Graf : 5 infos pour briller au filet

Alors que la finale dames de Roland-Garros vient de se jouer, ÀBLOCK! rend hommage à une sacrée nana du tennis. 22 titres du Grand Chelem, 5 en Masters et l’or olympique, c’est tout simplement une légende vivante. L’ancienne joueuse de tennis, Steffi Graf, reste dans les plus belles archives des courts. Dans le sport comme dans l’humanitaire, elle a trouvé sa place. Retour sur une love-story entre une joueuse et sa raquette en 5 infos.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner