Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Ça n'engage que moi...

« Le sport fait de toi la personne adulte que tu es, un bon citoyen. »

Frédérique Bangué

Par Frédérique Bangué*

«  Quand j’étais ado, le seul endroit où mon père me permettait d’aller seule, c’était le club sportif. Alors, quand j’ai découvert le sport, j’ai respiré. C’était la liberté.

J’ai commencé l’athlétisme au collège. J’avais toujours été nulle dans les autres sports : j’étais choisie en dernier pour constituer les équipes à l’école, j’étais complexée par ma grande taille, pas très sociable. Mais j’adorais y aller pour retrouver des copines et avoir un rôle à jouer dans une équipe.

Jusqu’au jour où j’ai découvert que j’avais la capacité physique de courir vite. J’étais enfin bonne à quelque chose, du coup, je l’ai développée jusqu’à devenir championne.

« Tous les enfants bougent spontanément, il suffit de les encourager, les stimuler… »

Tout le monde a une histoire avec le sport. Souvent, chez les enfants, elle vient du fait que les parents sont eux-mêmes sportifs et/ou poussent à la pratique. Mais tous les enfants bougent spontanément, il suffit de les encourager, les stimuler ou les canaliser pour en faire un atout.

Certains n’aiment pas le sport, la plupart du temps c’est parce qu’ils n’ont pas trouvé celui qui leur correspond. Il faut leur donner envie de sortir, d’aller tester des pratiques. Les personnes qui peuvent le mieux motiver un enfant, c’est un parent ou un copain, davantage encore qu’un entraîneur ou un prof de sport.

« Ma fille a été le déclic. Un jour, elle m’a dit : « Maman tu as gagné plein de médailles, moi aussi je veux en gagner ! »

J’ai créé Salto, un magazine éducatif gratuit qui explique le sport aux jeunes, afin de leur donner envie de faire du sport, de les accompagner dans leur pratique. Au départ, salto c’était pour les parents, j’y ai ajouté ensuite dix pages pour les 2 à 17 ans, avec des interviews de champions, des jeux, des BD, des réponses à des questions simples sur le sport, des sujets de société.

En réalité, c’est ma fille qui a été le déclic. Un jour, elle m’a dit : « Maman tu as gagné plein de médailles, moi aussi je veux en gagner  ! » Je n’ai pas su quoi lui répondre. Qu’est-ce qu’on peut dire dans ce cas-là à son enfant ?

L’idée est venue de là. J’ai commencé à réfléchir à la meilleure façon de lui répondre. Et j’ai trouvé  : le sport va au-delà de la performance.

Utilisons-le pour les valeurs qu’il représente, ses vertus : le civisme, le respect des règles, le lien social, la vie en communauté, le fair-play, l‘humilité, le dépassement de soi. Et ça fera de toi la personne adulte que tu es, ça fera de toi un bon citoyen.

« Salto encourage, ouvre les esprits, titille la curiosité, propose des solutions. »

Ensuite, il y a la santé. Car le sport santé pour moi, c’est intrinsèque au projet. Et pas seulement la bonne santé physique, mais aussi mentale, psychologique.

Alors, comment fait-on pour que les enfants s’épanouissent dans le sport et n’arrêtent pas à l’adolescence, comme c’est souvent le cas  ? Salto encourage, ouvre les esprits, titille la curiosité, propose des solutions.

Parce que la pratique sportive, ça doit devenir aussi normal que respirer ou prendre trois repas par jour. »

* Frédérique Bangué est ancienne athlète de haut niveau, conférencière et fondatrice de Salto Mag.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

S’inscrire à la newsletter mensuelle :

(Nous ne sommes pas prêteurs, nous garderons vos coordonnées bien au chaud chez nous…)

Vous aimerez aussi…

Martina Hingis

Martina Hingis, la « Swiss Miss » qui jouait au tennis comme on joue aux échecs

Plus jeune N°1 mondiale de l’histoire du tennis, la Suissesse Martina Hingis est une championne qui marqua aussi les esprits par sa défaite tragique à Roland-Garros en 1999. Elle a remporté 25 tournois du Grand Chelem au cours de sa carrière mais seule la terre battue parisienne lui aura fait défaut, et par deux fois ! Retour sur une surdouée du tennis au jeu rare et au caractère bien trempé.

Lire plus »
bigorexie

Bigorexie : Enquête sur une maladie du sport tabou

Il n’existe pas de stats, très peu d’études sur le sujet. La bigorexie ou addiction au sport est pourtant une maladie reconnue par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) depuis 2011. Mais dans une société où le sport se doit d’être synonyme de bien-être, les répercussions physiques et psychiques liées à une pratique excessive sont très souvent éludées. Enquête sur une pathologie tabou.

Lire plus »
equitation femme

L’équitation, un sport mixte, vraiment ?

À la différence de nombreux autres sports, l’équitation a toujours été un sport mixte. En compétition, sur ses trois disciplines majeures – saut d’obstacles, dressage et concours complet -, les femmes sont les égales des hommes. Pourtant, il ne s’agit pas encore d’une réelle parité.

Lire plus »
sport de combat

Sports de combat, bien plus qu’un exutoire

Sur ring ou sur tatamis, on les confond souvent. Pourtant, entre la boxe anglaise, le judo, l’escrime en passant par la lutte ou le krav maga, il en existe de très différents. Et si certains les disent violents, ils peuvent aussi et surtout apporter des bénéfices inattendus. Décryptage.

Lire plus »