1er août 1936Les Jeux Olympiques s’ouvrent à Berlin

1er août JO 1936 Berlin
Ils vont vite prendre une signification très politique. Les Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, vont devenir le lieu idéal d’une propagande du parti nazi par le sport. Ce 1er aout, c’est donc dans une atmosphère festive, mais néanmoins tendue, que s’ouvrent ces Jeux de la XIe olympiade de l'ère moderne.

Par Manon Gimet

Publié le 01 août 2021 à 7h00, mis à jour le 09 août 2021 à 17h12

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Le 1er août 1936, une atmosphère sportive s’installe dans les rues de Berlin et dans toute l’Allemagne. D’une densité extrême, la ville est, plus que jamais, préparée à ouvrir les portes de son stade olympique aux athlètes et spectateurs venus nombreux : l’Olympiastadion de Berlin accueille pas moins de 100 000 personnes.

Des fanfares musicales, accompagnées du compositeur allemand Richard Strauss, annoncent l’arrivée du chancelier allemand, Adolf Hitler. Orchestrée par le danseur et chorégraphe hongrois, Rudolf Laban, la cérémonie d’ouverture débute.

Dans son stade construit pour l’occasion, les 100 000 places sont occupées par les Allemands et quelques supporters étrangers venus encourager les athlètes et apprécier le spectacle qui n’est pas que sur le stade. Un spectacle qui s’apprête à se jouer en coulisses, sur fond de tensions politiques.

Adolf Hitler déclare ouvert les Jeux de la XIe olympiade ! Sous l’œil du parti nazi au pouvoir, 3 963 athlètes, représentant 49 pays, défilent par ordre alphabétique des équipes, en portant haut les couleurs de leur nation, vêtus d’une tenue officielle pour la cérémonie d’ouverture.

Tous les pays qualifiés sont présents, même après les campagnes de boycott d’une partie de l’Europe et des États-Unis pour dénoncer les violations des droits de l’homme dans le pays hôte. En juillet 1936, Barcelone s’apprêtait même à accueillir les Olympiades populaires pour les athlètes boycottant les Jeux officiels de Berlin…avant d’annuler.

Ainsi, les Jeux Olympiques de Berlin seront le lieu de propagande idéal pour le parti Nazi (l’image d’une Allemagne nouvelle, forte et unie est mise en valeur), mais ces JO resteront également dans les mémoires grâce à l’inauguration d’un nouveau rituel olympique qui perdurera à travers les années : le port de la flamme !

Un coureur apparaît au centre du stade, porte une torche transmise par le dernier maillon d’un relais dont le départ a été fêté sur le site mythique des Jeux Antiques, à Olympie, en Grèce : 3 422 porteurs ont ainsi couru chacun un kilomètre avec la flamme, jusqu’à Berlin.

La cérémonie terminée, les athlètes se retrouvent tous au village olympique de Dallgow-Döberitz, à l’ouest de Berlin. Ils sont attendus dès l’aube pour le premier jour de compétition de ces XIᵉ olympiade de l’ère moderne.

Les Jeux Olympiques de 1936 s’apprêtent alors à vivre une épopée sportive dont l’issue ne manquera pas de déstabiliser Adolf Hitler qui avait tout prévu, sauf une surprise de taille : alors que ces Jeux de Berlin ont pour ambition de démontrer la supériorité de la « race » allemande, l’Afro-américain Jesse Owens, petit fils d’esclave de l’Alabama, remporte quatre médailles d’or (100m, 200m, saut en longueur et relais 4x100m), parvient à battre ou à égaler 9 records olympiques et établit 3 records du monde.

Le journal français L’Humanité du 7 août 1936 écrit : «Ce camouflet au racisme est donné dans la capitale et dans le sanctuaire du racisme. Le chancelier Hitler, en présence d’une foule immense, est contraint de mettre la couronne de chêne sur une tête noire et de proclamer ainsi la faillite d’un de ses dogmes. »

Après les premières victoires de Jesse Owens, le journal français L’Humanité écrivait, le 5 août 1936 : « Le « Führer » félicite théâtralement tous les vainqueurs, sauf le magnifique athlète noir Owens (…) Les champions américains de couleur continuent à mettre en pièces les plus belles théories racistes de la supériorité des aryens. »

  • C’était aussi un 1er août : aux championnats du monde de natation 2015, la nageuse brésilienne Ana Marcela monte sur la plus haute marche de podium au 25 km nage libre.

 

Ana Marcela, un 1er août 2015…

  • Rendez-vous demain pour : Ça s’est passé un… 2 août
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Marielle et Christine Goitsche

Jeux de Beijin 2022 : les pionnières des JO d’hiver

Les Jeux Olympiques de Pékin sont maintenant à porté de skis. En attendant le 4 février, ÀBLOCK! vous propose de (re)plonger dans l’histoire féminine des JO d’hiver. Retour sur 6 pionnières olympiques (dont les soeurs Goitschel sur notre photo) qui ont fait de la neige et la glace leurs podiums.

Lire plus »
Julie Pujols

ÀBLOCK! lance sa collection de livres !

L’année 2022 sera une année ÀBLOCK! Le média digital s’édite avec une collection de livres qui fait bouger les lignes, inspirante et différente. On commence avec la reine du fitness, la coach (pas en chocolat) Julie Pujols-Benoit (en photo) dès aujourd’hui. Puis, ce sera le tour de la danseuse rebelle et virevoltante Octavie Escure… Faisons les présentations !

Lire plus »
Lolo Jones, la course à la revanche olympique

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Du patinage version famille nombreuse, un geste sportif décrypté, une pionnière de la « ride », une obstinée olympique (Lolo Jones sur notre photo), une chronique bien sentie et une rencontre avec une pilote acharnée, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Tourbillons sur glace attendus à Rouen

Tourbillons sur glace attendus à Rouen

L’apéritif se poursuit avant de déguster les JO d’hiver de Pékin. Cette fois, c’est à Rouen qu’une compétition de glisse fait son show. Les 4 et 5 février, la French Cup de patinage artistique synchronisé aura lieu dans la patinoire Nathalie Péchalat. À vos lames, citoyens !

Lire plus »
Le service à la cuillère ? Cékoiça ?

Le service à la cuillère ? Cékoiça ?

On ne l’emploie pas en cuisine mais sur les cours de tennis. Les pros de la balle jaune connaissent bien ce coup qui n’est pas des plus nobles mais qui a ses adeptes. Pour les néophytes, l’expression peut paraître un rien obscure. Alors, c’est quoi, à votre avis, le service à la cuillère ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Bgirl Kimie

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une activiste que rien n’arrête, une danseuse new gen’ (BGirl Kimie sur notre photo), une cycliste tout sauf ordinaire, un retour sur l’histoire du tennis féminin et une compétition pour monter sur ses grands chevaux, voici le récap de la première semaine 2022 sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Un petit échauffement avec les Jo d'hiver ?

Un petit échauffement avant les JO d’hiver ?

Quand le monde des sports de glisse a les yeux rivés sur les JO d’hiver de Pékin qui commencent le 4 février, une autre compétition s’annonce dans la station de l’Alpe d’Huez. Les Championnats du Monde Open de Ski Augmenté se dérouleront du 28 au 30 janvier. Un apéritif gourmand avant le plat de résistance olympique.

Lire plus »
Il était une fois le tennis…féminin

Il était une fois le tennis…féminin

Le 17 janvier, s’ouvre la première grande compétition de l’année, celle de l’Open d’Australie. L’occasion pour ÀBLOCK! de revenir sur l’épopée tennistique des femmes sur les courts. Ou comment les dames ont pu sortir des garden-party pour jouer de la raquette en compet’.

Lire plus »
Sur le Champ-de-Mars et au galop !

Sur le Champ-de-Mars et au galop !

Pendant trois jours, du 24 au 26 juin prochain, le gratin du milieu équestre sera présent à Paris, face à la tour Eiffel. La 8e édition du Longines Global Champions Tour-Longines Paris Eiffel Jumping, compétition de haut niveau, est très attendue.

Lire plus »
Myriam Nicole

Best-of 2021, la totale ÀBLOCK!

Avez-vous été ÀBLOCK! cette année ? Que s’est-il passé en 2021 dans nos colonnes ? Vous avez loupé quelque chose ? Attention, séance de rattrapage, voici donc le Best-of des Best-of de cette fin d’année. Enjoy !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

equitation femme

L’équitation, un sport mixte, vraiment ?

À la différence de nombreux autres sports, l’équitation a toujours été un sport mixte. En compétition, sur ses trois disciplines majeures – saut d’obstacles, dressage et concours complet -, les femmes sont les égales des hommes. Pourtant, il ne s’agit pas encore d’une réelle parité.

Lire plus »
La Traversée Marthe Robert 2021

À l’eau pour Marthe Robert !

En maillot ou en combinaison, le Lac de Neuchâtel, en Suisse, accueille ce week-end des nageurs prêts à se mouiller pour rendre hommage à la pionnière Marthe Robert. Organisée par la Société de Sauvetage et de Vigilance Nautique de Neuchâtel, la première édition de la Traversée Marthe Robert se jette à l’eau. À vos lunettes et bonnets !

Lire plus »
L'épaulé-jeté ? Cékoiça ?

L’épaulé-jeté ? Cékoiça ?

Les pratiquant.e.s d’haltérophilie et de CrossFit le connaissent bien. Mais, pour les néophytes, ce mouvement est difficile à imaginer. C’est quoi, à votre avis ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Lise Billon

Le best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des paroles de filles sur leur métier passion, une as du tir à l’arc qui a un appétit de lionne, une emblématique pasionaria du skateboard, une footballeuse transgenre qui dégomme les barrières, elles étaient toutes ÀBLOCK! cette semaine pour nous régaler de leurs confidences, nous embarquant ni une ni deux sur leur chemin sportif parfois semé de doutes, mais toujours exaltant. Retour sur les (belles) histoires de la semaine.

Lire plus »
Althea Gibson

Althea Gibson, la première icône noire du tennis si vite oubliée

À l’heure où Wimbledon se termine, l’occasion est toute trouvée de rendre hommage à une figure du circuit qui a, à elle seule, révolutionné le monde du tennis. Douze ans avant son compatriote Arthur Ashe, Althea Gibson est la première athlète noire à s’être imposée en Grand Chelem. L’Américaine, victorieuse de Roland-Garros en 1956 a ajouté à son impressionnant palmarès deux victoires, en simple, à Wimbledon et à l’US Open. Avant de sombrer dans l’oubli.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner