Rechercher

1er août 1936Les Jeux Olympiques s’ouvrent à Berlin

1er août JO 1936 Berlin
Ils vont vite prendre une signification très politique. Les Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, vont devenir le lieu idéal d’une propagande du parti nazi par le sport. Ce 1er août, c’est donc dans une atmosphère festive, mais néanmoins tendue, que s’ouvrent ces Jeux de la XIe olympiade de l'ère moderne.

Par Manon Gimet

Publié le 31 juillet 2022 à 18h00, mis à jour le 31 juillet 2023 à 23h02

Le 1er août 1936, une atmosphère sportive s’installe dans les rues de Berlin et dans toute l’Allemagne. D’une densité extrême, la ville est plus que jamais préparée à ouvrir les portes de son stade olympique aux athlètes et spectateurs venus nombreux : l’Olympiastadion de Berlin accueille pas moins de 100 000 personnes.

Des fanfares musicales accompagnées du compositeur allemand Richard Strauss, annoncent l’arrivée du chancelier allemand, Adolf Hitler. Orchestrée par le danseur et chorégraphe hongrois Rudolf Laban, la cérémonie d’ouverture débute.

Dans son stade construit pour l’occasion, les 100 000 places sont occupées par les Allemands et quelques supporters étrangers venus encourager les athlètes et apprécier le spectacle qui n’est pas que sur le stade. Un spectacle qui s’apprête à se jouer en coulisses, sur fond de tensions politiques.

Adolf Hitler déclare ouvert les Jeux de la XIe olympiade ! Sous l’œil du parti nazi au pouvoir, 3 963 athlètes représentant 49 pays, défilent par ordre alphabétique des équipes, en portant haut les couleurs de leur nation, vêtus d’une tenue officielle pour la cérémonie d’ouverture.

Tous les pays qualifiés sont présents à ces Jeux Olympiques, y compris après les campagnes de boycott d’une partie de l’Europe et des États-Unis pour dénoncer les violations des droits de l’homme dans le pays hôte. En juillet 1936, Barcelone s’apprêtait même à accueillir les Olympiades populaires pour les athlètes boycottant les Jeux officiels de Berlin…avant d’annuler.

Ainsi, les Jeux Olympiques de Berlin seront le lieu de propagande idéal pour le parti Nazi (l’image d’une Allemagne nouvelle, forte et unie est mise en valeur), mais ces JO resteront également dans les mémoires grâce à l’inauguration d’un nouveau rituel olympique qui perdurera à travers les années : le port de la flamme !

Un coureur apparaît au centre du stade, porte une torche transmise par le dernier maillon d’un relais dont le départ a été fêté sur le site mythique des Jeux Antiques, à Olympie, en Grèce : 3 422 porteurs ont ainsi couru chacun un kilomètre avec la flamme, jusqu’à Berlin.

La cérémonie terminée, les athlètes se retrouvent tous au village olympique de Dallgow-Döberitz, à l’ouest de Berlin. Ils sont attendus dès l’aube pour le premier jour de compétition de ces XIᵉ olympiade de l’ère moderne.

Les Jeux Olympiques de 1936 s’apprêtent alors à vivre une épopée sportive dont l’issue ne manquera pas de déstabiliser Adolf Hitler qui avait tout prévu, sauf une surprise de taille : alors que ces Jeux de Berlin ont pour ambition de démontrer la supériorité de la « race » allemande, l’Afro-américain Jesse Owens, petit fils d’esclave de l’Alabama, remporte quatre médailles d’or (100m, 200m, saut en longueur et relais 4x100m), parvient à battre ou à égaler 9 records olympiques et établit 3 records du monde.

Le journal français L’Humanité du 7 août 1936 écrit : «Ce camouflet au racisme est donné dans la capitale et dans le sanctuaire du racisme. Le chancelier Hitler, en présence d’une foule immense, est contraint de mettre la couronne de chêne sur une tête noire et de proclamer ainsi la faillite d’un de ses dogmes. »

Après les premières victoires de Jesse Owens, le journal français L’Humanité écrivait, le 5 août 1936 : « Le « Führer » félicite théâtralement tous les vainqueurs, sauf le magnifique athlète noir Owens (…) Les champions américains de couleur continuent à mettre en pièces les plus belles théories racistes de la supériorité des aryens. »

  • C’était aussi un 1er août

Aux championnats du monde de natation 2015, la nageuse brésilienne Ana Marcela monte sur la plus haute marche de podium au 25 km nage libre.

Ana Marcela, un 1er août 2015…

  • Rendez-vous demain pour : Ça s’est passé un… 2 août

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Jessica Vetter : « Le CrossFit, c’est le girl power absolu ! »

Le Best-of ÀBLOCK!

Une crack qui nage à très grande vitesse, une fille qui prend son envol, une danseuse qui rêve de JO, les pionnières du baseball, une championne qui grimpe, une autre qui nous booste avec ses tutos (Jess Vetter sur notre photo) et un nouveau mercredi où les KIDS ont pris le MIC, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Delphine Cascarino, l’agréable surprise de l’attaque française

Delphine Cascarino, l’agréable surprise de l’attaque française

L’Euro Foot 2022 va-t-il la révéler ? Delphine Cascarino a marqué les esprits lors du premier match des Bleues en inscrivant le troisième but de la rencontre face à l’Italie. Son palmarès est déjà bien garni, mais une victoire lui fait de l’œil : celle qu’elle ravira sous le maillot tricolore en équipe A. Et elle a tout pour réaliser son rêve. Portrait d’une attaquante inattendue qui vaut le détour.

Lire plus »
200 nanas sur 200 km

200 nanas sur 200km, let’s go girls !

Un parcours de 200km à vélo destiné aux filles, c’est l’initiative inédite du jour ! Le top départ sera donné le 26 juin 2021. Le Club Audax Parisien allie le cyclisme et la région parisienne pour valoriser une pratique féminine de longue distance. En selle !

Lire plus »

Cet été, si on courait pour la bonne cause ?

Depuis le 7 août et jusqu’au 7 septembre, la fondation Alice Milliat qui œuvre à la médiatisation du sport féminin, – lance la 5e édition de son Challenge Alice Milliat, une course connectée solidaire et gratuite pour valoriser le sport au féminin, sa médiatisation, sa pratique et l’égalité dans le milieu sportif. On y va ?

Lire plus »
Camille : « Le sport outdoor me permet de revenir à l'essentiel.»

Camille : « Le sport outdoor, ça permet de revenir à l’essentiel.»

Elle a quitté Paris et une vie confortable sur un coup de tête. Camille Dubois-Leipp s’est installée à Annecy avec l’envie de profiter, chaque jour, d’un terrain de jeu naturel propice à la pratique sportive. Une passionnée des grands espaces qui a mis à profit ce nouveau départ pour créer Outtrip, une plateforme dont l’ambition est de rendre les activités de pleine nature plus accessibles et plus inclusives.

Lire plus »
Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Elle est photographe et réalisatrice de documentaires. Son dernier film, « Bande de skateuses », est une épopée immersive sur l’explosion du skateboard féminin en France. Partie à la rencontre de plusieurs générations du milieu de la glisse sur bitume, Marion Desquenne en a rapporté un témoignage qui va au-delà de la simple pratique du skate et en dit long sur une société qui a encore du boulot en matière d’égalité des genres.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner