1er août 1936Les Jeux Olympiques s’ouvrent à Berlin

1er août JO 1936 Berlin
Ils vont vite prendre une signification très politique. Les Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, vont devenir le lieu idéal d’une propagande du parti nazi par le sport. Ce 1er août, c’est donc dans une atmosphère festive, mais néanmoins tendue, que s’ouvrent ces Jeux de la XIe olympiade de l'ère moderne.

Par Manon Gimet

Publié le 31 juillet 2022 à 18h00, mis à jour le 02 août 2022 à 16h40

Le 1er août 1936, une atmosphère sportive s’installe dans les rues de Berlin et dans toute l’Allemagne. D’une densité extrême, la ville est, plus que jamais, préparée à ouvrir les portes de son stade olympique aux athlètes et spectateurs venus nombreux : l’Olympiastadion de Berlin accueille pas moins de 100 000 personnes.

Des fanfares musicales, accompagnées du compositeur allemand Richard Strauss, annoncent l’arrivée du chancelier allemand, Adolf Hitler. Orchestrée par le danseur et chorégraphe hongrois, Rudolf Laban, la cérémonie d’ouverture débute.

Dans son stade construit pour l’occasion, les 100 000 places sont occupées par les Allemands et quelques supporters étrangers venus encourager les athlètes et apprécier le spectacle qui n’est pas que sur le stade. Un spectacle qui s’apprête à se jouer en coulisses, sur fond de tensions politiques.

Adolf Hitler déclare ouvert les Jeux de la XIe olympiade ! Sous l’œil du parti nazi au pouvoir, 3 963 athlètes, représentant 49 pays, défilent par ordre alphabétique des équipes, en portant haut les couleurs de leur nation, vêtus d’une tenue officielle pour la cérémonie d’ouverture.

Tous les pays qualifiés sont présents, même après les campagnes de boycott d’une partie de l’Europe et des États-Unis pour dénoncer les violations des droits de l’homme dans le pays hôte. En juillet 1936, Barcelone s’apprêtait même à accueillir les Olympiades populaires pour les athlètes boycottant les Jeux officiels de Berlin…avant d’annuler.

Ainsi, les Jeux Olympiques de Berlin seront le lieu de propagande idéal pour le parti Nazi (l’image d’une Allemagne nouvelle, forte et unie est mise en valeur), mais ces JO resteront également dans les mémoires grâce à l’inauguration d’un nouveau rituel olympique qui perdurera à travers les années : le port de la flamme !

Un coureur apparaît au centre du stade, porte une torche transmise par le dernier maillon d’un relais dont le départ a été fêté sur le site mythique des Jeux Antiques, à Olympie, en Grèce : 3 422 porteurs ont ainsi couru chacun un kilomètre avec la flamme, jusqu’à Berlin.

La cérémonie terminée, les athlètes se retrouvent tous au village olympique de Dallgow-Döberitz, à l’ouest de Berlin. Ils sont attendus dès l’aube pour le premier jour de compétition de ces XIᵉ olympiade de l’ère moderne.

Les Jeux Olympiques de 1936 s’apprêtent alors à vivre une épopée sportive dont l’issue ne manquera pas de déstabiliser Adolf Hitler qui avait tout prévu, sauf une surprise de taille : alors que ces Jeux de Berlin ont pour ambition de démontrer la supériorité de la « race » allemande, l’Afro-américain Jesse Owens, petit fils d’esclave de l’Alabama, remporte quatre médailles d’or (100m, 200m, saut en longueur et relais 4x100m), parvient à battre ou à égaler 9 records olympiques et établit 3 records du monde.

Le journal français L’Humanité du 7 août 1936 écrit : «Ce camouflet au racisme est donné dans la capitale et dans le sanctuaire du racisme. Le chancelier Hitler, en présence d’une foule immense, est contraint de mettre la couronne de chêne sur une tête noire et de proclamer ainsi la faillite d’un de ses dogmes. »

Après les premières victoires de Jesse Owens, le journal français L’Humanité écrivait, le 5 août 1936 : « Le « Führer » félicite théâtralement tous les vainqueurs, sauf le magnifique athlète noir Owens (…) Les champions américains de couleur continuent à mettre en pièces les plus belles théories racistes de la supériorité des aryens. »

  • C’était aussi un 1er août

Aux championnats du monde de natation 2015, la nageuse brésilienne Ana Marcela monte sur la plus haute marche de podium au 25 km nage libre.

Ana Marcela, un 1er août 2015…

  • Rendez-vous demain pour : Ça s’est passé un… 2 août

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Capucine : « Être entre filles nous permet d’oser nous lancer. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière de la planche, une fille de la glisse qui n’a peur de rien (Capucine avec ses copines les Shreddeuses sur notre photo), un récap’ de l’Euro de hand, une runneuse toujours ÀBLOCK! (même en diagonale) ou une Question qui tue spécial insomniaques… C’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Isabelle : « Continuer le sport fait partie de ma lutte contre le cancer du sein. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une étude sur les corps féminins musclés à l’extrême, une crossfiteuse qui combat la maladie par le sport (Isabelle sur notre photo), une nouvelle chronique philo signée Marie Robert, un récap’ de la dernière compet de ballon ovale, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bonne (re)découverte !

Lire plus »
 Lilou Ruel : "Il faut donner confiance aux filles, leur dire qu'elles peuvent devenir hyper forte en parkour." 

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des filles qui partent à l’assaut du désert péruvien, une jeune gardienne qui connaît sa première compétition internationale, une championne qui vise les sommets (Lilou Ruel sur notre photo) et une pionnière sifflet en bouche ? C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine, bonne lecture !

Lire plus »
Tour de France Femmes 2023, la route sera longue !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le parcours 2023 du plus fameux road trip français à vélo et un zoom sur le handball avec l’Euro qui débute. Une Bleue du hand toujours en activité qui répond à notre questionnaire sportif et une autre qui retrace son parcours avec l’équipe de France, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Coralie Lassource

Le questionnaire sportif de… Coralie Lassource

Championne olympique, médaillée d’argent au championnat d’Europe 2021, la handballeuse Coralie Lassource est toujours ÀBLOCK! pour aller chercher de nouveaux succès. La capitaine de l’équipe brestoise (BBH) et membre de l’équipe de France répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Courtney Dauwalter

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un zoom sur une ultra-traileuse qui trace (Courtney Dauwalter sur notre photo), une arbitre qui change les règles et une plongeuse de haut-vol. Ou encore un nouvel Instant philo signé Marie Robert, une Question qui tue pour reprendre son souffle, un geste technique ballon ovale en main… C’est le meilleur d’ÀBLOCK pour cette semaine. En attendant la prochaine…

Lire plus »
J'veux améliorer mon cardio, je fais comment ? La question qui tue

J’veux améliorer mon cardio, je fais comment ?

« Faire monter le cardio », chez toi, ça prend 3 minutes ? Au moindre effort ton cœur s’emballe, tu suffoques ? Pas de panique ! Le cardio, c’est comme tout, ça se travaille ! Reprend ton souffle le temps qu’ÀBLOCK! te dise quel sport pratiquer pour l’améliorer.

Lire plus »
Laura Marino

Le questionnaire sportif de… Laura Marino

Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », elle nous invite à tester nos limites. L’ex-championne de plongeon, aujourd’hui spécialiste de Cliff Diving, répond à notre petit questionnaire entre deux voyages, là où elle plonge des plus hautes falaises.

Lire plus »
La Chistera rugby

La chistera ? Cékoiça ?

Les amateurs de ballon ovale le connaissent mais, pour les autres, impossible de poser une image sur ce terme. Alors que la Coupe du Monde féminine de rugby à XV se joue en Nouvelle-Zélande, séance de rattrapage pour impressionner son monde. Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Véronique Sandler

Véronique Sandler, la vététiste qui n’a pas peur de sortir du cadre

Elle n’a d’abord vécu que pour la compétition. Avant de lui tourner le dos, notamment faute de sponsors. Depuis 2016, Véronique Sandler a décidé de ne plus rider que pour le plaisir. Un choix payant pour la vététiste néo-zélandaise qui s’engage pour le VTT au féminin et régale, à grands coups de vidéos, une communauté grandissante sur les réseaux sociaux. Portrait d’une fille qui a la tête dans le guidon. Et en redemande.

Lire plus »
Photo...griffe, Antoine Bréard/Carissa Moore

Antoine Bréard : « Que je photographie une sportive ou un sportif ne change rien, le sport, c’est avant tout de l’émotion. »

ÀBLOCK! lance une série consacrée aux photographes de talent, pros ou amateurs, qui ont l’œil pour mettre en lumière les femmes dans le sport. Mais pas que…car le sport n’a pas sexe, c’est en tout cas ainsi qu’Antoine Bréard voit les choses. Journaliste et photographe, il balade son objectif sur tous les terrains de sport depuis maintenant une dizaine d’années. Il partage, avec ÀBLOCK!, 5 clichés qui lui ressemblent.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner