29 juillet 2021L’Australienne Jessica Fox remporte l’or olympique en canoë monoplace slalom

29 juillet 2021, l’Australienne Jessica Fox remporte l’or olympique en canoë monoplace slalom
Et une médaille de plus au palmarès de la famille Fox, une ! La Franco-Australienne, Jessica Fox, fille de deux multiples champions du monde de canoë-kayak slalom, fait honneur à son nom pour la finale olympique de canoë monoplace à Tokyo ce 29 juillet 2021, et remporte l’or olympique. Une médaille qu’elle est la seule à détenir dans la famille.

Par Julie Begon

Publié le 29 juillet 2022 à 10h20

Dans le Kasai Canoe Slalom Centre de Tokyo, les concurrentes du C1, canoë monoplace slalom (à genoux, pagaie simple) s’élancent une à une, gardant la meilleure pour la fin.

En dernière position, la Franco-australienne Jessica Fox, ultra-favorite de la compétition, se jette à l’eau. Elle fait honneur à sa réputation et décroche, grâce à un sans-faute, l’or olympique.

Fille des deux pointures du canoë-kayak slalom, la Française Myriam Jérusalmi (double championne du monde) et l’Anglais Richard Fox (quintuple champion du monde), Jessica Fox n’a que 27 ans mais elle est pourtant en quête de cette breloque dorée depuis près de dix ans.

Initiée très tôt à la discipline (famille oblige), elle s’entraîne depuis 2005 sous les consignes de sa mère. Et puis, très tôt dans sa carrière, elle commence à gagner.

En 2010, elle devient championne du monde junior (16-17 ans) alors qu’elle n’est que cadette (14-15 ans). Puis la même année, elle décroche le bronze lors des mondiaux sénior en C1.

Rien d’étonnant alors à ce que Jessica Fox se qualifie pour les JO de Londres. En 2012, à seulement 18 ans elle participe non seulement à sa première olympiade, mais elle décroche aussi un premier podium olympique.

Jessica Fox remporte la médaille d’argent en K1, Kayak monoplace slalom (assis, pagaie double). La compétition féminine en C1, sa spécialité, n’étant pas encore au programme des jeux.

Un peu d’expérience en poche et Jessica s’envole pour Rio 2016 avec la ferme intention de se parer d’or pour sa deuxième olympiade. Hélas, ce ne sera pas pour cette fois. L’Australienne n’obtient « que » le bronze et devra attendre encore avant de devenir championne olympique.

Jessica Fox arrive donc à Tokyo avec deux médailles olympiques en poche et dix titres de championne du monde, C1 et K1 confondus, à son palmarès. Pour la première fois de l’histoire, le C1 féminin fait son entrée au programme.

Jessica Fox en est alors l’ultra favorite, un brin de superstition trace son chemin dans sa tête. Dans la famille Fox, on commence à penser que le titre olympique échappera toujours à ses membres.

Richard, le père, a manqué le podium en 1992 à Barcelone à cause d’une pénalité contestée et Myriam, la mère, a dû se contenter du bronze en 1996 à Atlanta. « Ça nous rend tendus dans la famille à cause de ça », s’amuse alors Jessica Fox.

Ce 29 juillet 2021, le mauvais sort -s’il n’a jamais existé- semble levé. Avec 105,4 points (zéro pénalité), Jessica Fox devance la Britannique Mallory Franklin (108,68 points, 2 secondes de pénalité) et l’Allemande Andrea Herzog (111,13 points, 2 secondes de pénalité).

Et de remporter (enfin) l’or olympique pour devenir la première femme de l’histoire des JO à remporter la compétition en C1.

Des jeux rondement menés pour celle qui est aussi médaillée de bronze en K1 !

Ouverture ©AUS Olympic Team YouTube

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Euro de natation 2022, les Tricolores vont faire des vagues !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le récap’ historique du mois d’août, une cycliste pleine d’espoir, une championne dans les nuages, un Euro dans l’eau, une Coupe du Monde sur la vague, neuf championnats d’Europe en un, le retour sur les femmes et la natation et un trail pour transpirer, c’est sur ÀBLOCK! cette semaine. À lire on the rocks.

Lire plus »
14 août 1982 Deux femmes en tête du Rallye du Brésil

14 août 1982, deux femmes en tête du Rallye du Brésil

La conduite et la direction sont leurs atouts. Depuis quatre jours, pilotes et copilotes sont lancés dans la 4e édition du Rallye du Brésil. L’arrivée de la course est plus attendue que jamais. D’autant plus quand, dans la première voiture, deux femmes sont à la manoeuvre, Michèle Mouton et Fabrizia Pons !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Nantenin Keïta, la fusée française du tour de piste

Nantenin Keïta, la fusée française du tour de piste

Elle est une incontournable du para athlétisme. Trois fois championne du monde du 200 et 400m, championne paralympique du 400m aux Jeux de Rio 2016, Nantenin Keïta, 36 ans, ultra-déterminée avec un mental de lionne, s’est élancée pour la finale du 400m T13 femmes ce samedi après avoir terminé première de sa série pour les qualifications. Son objectif ? Aller chercher une médaille, peu importe la couleur.

Lire plus »
sport femme banlieue

Les filles, pas de quartiers !

Longtemps oubliée, la problématique de l’accès des filles au sport dans certains quartiers est désormais mieux traitée, et les actions se multiplient pour réinjecter un peu de mixité dans ces territoires délaissés.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner