Rechercher

29 juillet 2021L’Australienne Jessica Fox remporte l’or olympique en canoë monoplace slalom

29 juillet 2021, l’Australienne Jessica Fox remporte l’or olympique en canoë monoplace slalom
Et une médaille de plus au palmarès de la famille Fox, une ! La Franco-Australienne, Jessica Fox, fille de deux multiples champions du monde de canoë-kayak slalom, fait honneur à son nom pour la finale olympique de canoë monoplace à Tokyo ce 29 juillet 2021, et remporte l’or olympique. Une médaille qu’elle est la seule à détenir dans la famille.

Par Julie Begon

Publié le 29 juillet 2022 à 10h20

Dans le Kasai Canoe Slalom Centre de Tokyo, les concurrentes du C1, canoë monoplace slalom (à genoux, pagaie simple) s’élancent une à une, gardant la meilleure pour la fin.

En dernière position, la Franco-australienne Jessica Fox, ultra-favorite de la compétition, se jette à l’eau. Elle fait honneur à sa réputation et décroche, grâce à un sans-faute, l’or olympique.

Fille des deux pointures du canoë-kayak slalom, la Française Myriam Jérusalmi (double championne du monde) et l’Anglais Richard Fox (quintuple champion du monde), Jessica Fox n’a que 27 ans mais elle est pourtant en quête de cette breloque dorée depuis près de dix ans.

Initiée très tôt à la discipline (famille oblige), elle s’entraîne depuis 2005 sous les consignes de sa mère. Et puis, très tôt dans sa carrière, elle commence à gagner.

En 2010, elle devient championne du monde junior (16-17 ans) alors qu’elle n’est que cadette (14-15 ans). Puis la même année, elle décroche le bronze lors des mondiaux sénior en C1.

Rien d’étonnant alors à ce que Jessica Fox se qualifie pour les JO de Londres. En 2012, à seulement 18 ans elle participe non seulement à sa première olympiade, mais elle décroche aussi un premier podium olympique.

Jessica Fox remporte la médaille d’argent en K1, Kayak monoplace slalom (assis, pagaie double). La compétition féminine en C1, sa spécialité, n’étant pas encore au programme des jeux.

Un peu d’expérience en poche et Jessica s’envole pour Rio 2016 avec la ferme intention de se parer d’or pour sa deuxième olympiade. Hélas, ce ne sera pas pour cette fois. L’Australienne n’obtient « que » le bronze et devra attendre encore avant de devenir championne olympique.

Jessica Fox arrive donc à Tokyo avec deux médailles olympiques en poche et dix titres de championne du monde, C1 et K1 confondus, à son palmarès. Pour la première fois de l’histoire, le C1 féminin fait son entrée au programme.

Jessica Fox en est alors l’ultra favorite, un brin de superstition trace son chemin dans sa tête. Dans la famille Fox, on commence à penser que le titre olympique échappera toujours à ses membres.

Richard, le père, a manqué le podium en 1992 à Barcelone à cause d’une pénalité contestée et Myriam, la mère, a dû se contenter du bronze en 1996 à Atlanta. « Ça nous rend tendus dans la famille à cause de ça », s’amuse alors Jessica Fox.

Ce 29 juillet 2021, le mauvais sort -s’il n’a jamais existé- semble levé. Avec 105,4 points (zéro pénalité), Jessica Fox devance la Britannique Mallory Franklin (108,68 points, 2 secondes de pénalité) et l’Allemande Andrea Herzog (111,13 points, 2 secondes de pénalité).

Et de remporter (enfin) l’or olympique pour devenir la première femme de l’histoire des JO à remporter la compétition en C1.

Des jeux rondement menés pour celle qui est aussi médaillée de bronze en K1 !

Ouverture ©AUS Olympic Team YouTube

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manon Genest

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète d’exception et maman épanouie qui se confie sans langue de bois (Manon Genest sur notre photo), une cycliste qui se lance dans un défi fou, notre marathonienne préférée qui se frotte à la piste et notre rubrique Kids, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Hermine Bonvallet : « Dans le monde du surf, la première technique pour performer : savoir s’adapter »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une rideuse de l’extrême, une folle histoire olympique du passé, une nouvelle chronique de notre marathonienne préférée et une championne qui sort la raquette du placard, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Agathe Bessard

Agathe Bessard : « En skeleton, t’as pas le choix, il faut foncer ! »

Une fusée qui glisse comme elle respire, un sang-froid et une concentration inébranlables… Celle qui aime se surnommer « Fast & Curious » a une longueur d’avance : pionnière dans le skeleton féminin français, médaillée de bronze aux JO de La Jeunesse 2016, vice-championne d’Europe junior par deux fois et au bout du tunnel (de glace) : les JO d’hiver 2022. Rencontre tout schuss avec une reine de la luge.

Lire plus »
Amélie Mauresmo

Amélie Mauresmo : 5 infos pour briller sur les courts

Joueuse la plus titrée du tennis féminin français, Amélie Mauresmo s’est hissée au rang de légende. Malgré une carrière sportive arrivée à terme, l’ancienne numéro 1 mondiale ne se trouve jamais bien loin des courts. Retour sur les grandes dates d’Amélie Mauresmo, joueuse au remarquable revers à une main.

Lire plus »
Anne-Flore Marxer

Anne-Flore Marxer : « Chez moi, faire bouger les lignes, ça vient des tripes ! »

Depuis ses 18 ans, elle se bat pour l’inclusion des femmes dans les sports de glisse. Grâce à cette snowboardeuse franco-suisse à la personnalité magnétique, la pratique du freestyle et autre freeride évolue, se féminise doucement. À 36 ans, c’est désormais derrière une caméra qu’Anne-Flore Marxer s’engage et poursuit le combat. Passionnante conversation avec une sportive activiste.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner