Rechercher

29 juillet 2021L’Australienne Jessica Fox remporte l’or olympique en canoë monoplace slalom

29 juillet 2021, l’Australienne Jessica Fox remporte l’or olympique en canoë monoplace slalom
Et une médaille de plus au palmarès de la famille Fox, une ! La Franco-Australienne, Jessica Fox, fille de deux multiples champions du monde de canoë-kayak slalom, fait honneur à son nom pour la finale olympique de canoë monoplace à Tokyo ce 29 juillet 2021, et remporte l’or olympique. Une médaille qu’elle est la seule à détenir dans la famille.

Par Julie Begon

Publié le 29 juillet 2022 à 10h20

Dans le Kasai Canoe Slalom Centre de Tokyo, les concurrentes du C1, canoë monoplace slalom (à genoux, pagaie simple) s’élancent une à une, gardant la meilleure pour la fin.

En dernière position, la Franco-australienne Jessica Fox, ultra-favorite de la compétition, se jette à l’eau. Elle fait honneur à sa réputation et décroche, grâce à un sans-faute, l’or olympique.

Fille des deux pointures du canoë-kayak slalom, la Française Myriam Jérusalmi (double championne du monde) et l’Anglais Richard Fox (quintuple champion du monde), Jessica Fox n’a que 27 ans mais elle est pourtant en quête de cette breloque dorée depuis près de dix ans.

Initiée très tôt à la discipline (famille oblige), elle s’entraîne depuis 2005 sous les consignes de sa mère. Et puis, très tôt dans sa carrière, elle commence à gagner.

En 2010, elle devient championne du monde junior (16-17 ans) alors qu’elle n’est que cadette (14-15 ans). Puis la même année, elle décroche le bronze lors des mondiaux sénior en C1.

Rien d’étonnant alors à ce que Jessica Fox se qualifie pour les JO de Londres. En 2012, à seulement 18 ans elle participe non seulement à sa première olympiade, mais elle décroche aussi un premier podium olympique.

Jessica Fox remporte la médaille d’argent en K1, Kayak monoplace slalom (assis, pagaie double). La compétition féminine en C1, sa spécialité, n’étant pas encore au programme des jeux.

Un peu d’expérience en poche et Jessica s’envole pour Rio 2016 avec la ferme intention de se parer d’or pour sa deuxième olympiade. Hélas, ce ne sera pas pour cette fois. L’Australienne n’obtient « que » le bronze et devra attendre encore avant de devenir championne olympique.

Jessica Fox arrive donc à Tokyo avec deux médailles olympiques en poche et dix titres de championne du monde, C1 et K1 confondus, à son palmarès. Pour la première fois de l’histoire, le C1 féminin fait son entrée au programme.

Jessica Fox en est alors l’ultra favorite, un brin de superstition trace son chemin dans sa tête. Dans la famille Fox, on commence à penser que le titre olympique échappera toujours à ses membres.

Richard, le père, a manqué le podium en 1992 à Barcelone à cause d’une pénalité contestée et Myriam, la mère, a dû se contenter du bronze en 1996 à Atlanta. « Ça nous rend tendus dans la famille à cause de ça », s’amuse alors Jessica Fox.

Ce 29 juillet 2021, le mauvais sort -s’il n’a jamais existé- semble levé. Avec 105,4 points (zéro pénalité), Jessica Fox devance la Britannique Mallory Franklin (108,68 points, 2 secondes de pénalité) et l’Allemande Andrea Herzog (111,13 points, 2 secondes de pénalité).

Et de remporter (enfin) l’or olympique pour devenir la première femme de l’histoire des JO à remporter la compétition en C1.

Des jeux rondement menés pour celle qui est aussi médaillée de bronze en K1 !

Ouverture ©AUS Olympic Team YouTube

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Jessica Vetter : « Le CrossFit, c’est le girl power absolu ! »

Le Best-of ÀBLOCK!

Une crack qui nage à très grande vitesse, une fille qui prend son envol, une danseuse qui rêve de JO, les pionnières du baseball, une championne qui grimpe, une autre qui nous booste avec ses tutos (Jess Vetter sur notre photo) et un nouveau mercredi où les KIDS ont pris le MIC, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Audrey Cordon-Rajot : « Je suis très fière de participer à l’essor du cyclisme féminin. »

Audrey Cordon-Ragot : « Je suis très fière de participer à l’essor du cyclisme féminin. »

Elle est l’une de ces défricheuses qui viennent de s’élancer sur les routes de l’Hexagone pour y disputer la plus prestigieuse des courses cyclistes du monde : le Tour de France. Un rêve pour Audrey Cordon-Ragot, qui, après avoir participé à la première édition du Paris-Roubaix féminin, s’apprête, à 33 ans, à marquer un peu plus encore l’histoire de sa discipline.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

On y est, la première division de handball féminin a repris. L’occasion d’admirer des joueuses qui se donnent à 200 % sur le terrain. Pauline Robert, pivot de Besançon, ne fait pas exception à la règle. Elle répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Jeux Paralympiques d’hiver Deuxième épisode bleu sur les pistes chinoises

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Retour sur une semaine axée sur le début des Jeux Paralympiques d’hiver. Au programme : quelques rappels sur leur devise, leurs valeurs et leur histoire, des infos sur la délégation française et une rencontre avec l’une de ses para-athlètes. Mais aussi, une chaîne anglaise engagée, l’histoire du snow féminin, une étude pour aider les sportifs de haut niveau ou une question qui tue. Maxi Best-of de la semaine sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Emmanuelle Bonnet-Oulaldj

Emmanuelle Bonnet-Oulaldj : « Faire du sport n’est pas juste une finalité pour être en bonne santé, mais un processus d’émancipation… »

Il y a des décisions qu’on ne prend pas à la légère. Ce fut mon cas, soutenu par la Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT), dont je suis la co-présidente, concernant ma candidature à la présidence du CNOSF. Femme, quadragénaire, représentante d’une fédération multisports, n’ayant jamais été sportive de haut-niveau, cette démarche inédite a surpris. Tant mieux !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner