Jeux Olympiques Retour sur la brûlante histoire de la flamme olympique

Flamme olympique
Un symbole. La flamme donne tout son sens aux Jeux Olympiques. Omniprésente pendant toute la compétition, elle s'offre un long périple jusqu’à la ville hôte de l’événement avant d'être placée dans une vasque lors de la cérémonie d’ouverture. Allumez le feu !

Par Manon Gimet

Publié le 19 juillet 2021 à 7h00, mis à jour le 19 juillet 2021 à 16h46

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

L’ouverture des Jeux Olympiques est illustrée par l’embrasement de la vasque et se clôture par son extinction.

Tous les quatre ans, la flamme olympique est un symbole spectaculaire. Elle incarne à la perfection « un idéal de paix et d’amitié entre les peuples ».

Pourquoi une flamme ? Elle fait référence aux Jeux de l’Antiquité. Des messagers partaient alors annoncer dans le monde grec les dates des compétitions, en relais, une flamme à la main.

Tous les athlètes et les spectateurs devaient arrêter de combattre pour se rendre à Olympie, situé sur la péninsule grecque du Péloponnèse. La flamme représente une trêve.

À l’époque, un feu brûlait en permanence sur les différents autels des dieux. Constamment surveillé : si l’un des feux venait à s’éteindre, les vestales devaient le rallumer en convergeant les rayons du soleil dans ce qui était l’ancêtre du miroir parabolique, un récipient appelé « skaphia ».

Le feu a une origine sacrée dans la mythologie grecque. Seuls les dieux pouvaient le posséder, jusqu’à que Prométhée (Titan grec, figure héritée du transmetteur du feu) le subtilisa pour en faire don aux Hommes. Il est le symbole de la connaissance, mais aussi de l’énergie, de la force, de la volonté.

Depuis, c’est devenu un rituel, l’allumage de la flamme est un événement incontournable, « s’inscrivant dans un ensemble de cérémonies, de rites et de principes qui confèrent aux Jeux son caractère sacré ».

Les membres du CIO (Comité International Olympique), des athlètes, des personnalités de la sphère sportive… se rendent à Olympie quelques mois avant l’ouverture des Jeux. C’est toujours devant le temple d’Héra (maintenant en ruines) et à proximité du stade où se déroulaient les Jeux de l’Antiquité que la flamme est allumée.

Encore aujourd’hui, la cérémonie d’allumage de la flamme est emplie de rites sacrés antiques : pour garantir sa pureté et respecter la tradition, on utilise toujours les rayons du soleil pour embraser la torche…

Une torche construite pour résister aux effets du vent et de la pluie, qui porte des motifs uniques représentant le pays hôte et l’esprit des Jeux.

Le temple d’Héra, épouse de Zeus, à Olympie.

Toute flambante, elle part pour un relais jusqu’au stade olympique de la ville hôte où elle y demeure pendant toute la durée de la compétition.

Son trajet ? D’Olympie, elle court jusqu’à Athènes pour ensuite prendre des chemins différents, plus ou moins longs, et transportée de diverses façons.

À l’origine, le transport était la marche, maintenant, elle prend l’avion et parfois des transports atypiques : pour les Jeux de Montréal, en 1976, d’Athènes à Ottawa, la flamme fut transmise par satellite. À Sydney, en 2000, elle visita la Grande Barrière de Corail.

Elle a fait halte dans tous les continents et a gravit l’Everest avant de rejoindre Beijing en 2008. Une flamme sportive !

Rendez-vous le 23 juillet prochain, à Tokyo, pour voir la flamme s’embraser dans un feu de joie et de jeux !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

1er août JO 1936 Berlin

1er août 1936 : les Jeux Olympiques s’ouvrent à Berlin

Ils vont vite prendre une signification très politique. Les Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, vont devenir le lieu idéal d’une propagande du parti nazi par le sport. Ce 1er aout, c’est donc dans une atmosphère festive, mais néanmoins tendue, que s’ouvrent ces Jeux de la XIe olympiade de l’ère moderne.

Lire plus »
Alice Modolo Best of

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des femmes à Tokyo ! Mais pas que… Une pongiste qui y croit, une femme jamais sans son canoë, une lanceuse de disque qui rêve d’or, une sprinteuse adepte de records, une hurdleuse qui avale les haies sont de la partie pour les Jeux. En bonus, un sauvetage dans le grand bassin des JO de 1960, un nouveau record de France pour la sirène de l’apnée (Alice Modolo sur notre photo) et une rencontre avec une femme qui borde ses voiles. Un peu de lecture pour boucler juillet !

Lire plus »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »
Alice Modolo

Alice Modolo : 100 mètres, le rêve !

La divine descente en eaux troubles d’un poisson nommé Modolo. L’apneiste française vient de réaliser son rêve de toujours : plonger à plus de 100 mètres dans les profondeurs. Et, hop, un nouveau record de France !

Lire plus »
7 symboles olympiques

Jeux Olympiques, les 7 symboles capitaux

Ils sont le sel de cet événement sportif planétaire. Les valeurs olympiques, l’hymne, la devise, la flamme, le serment, les anneaux, la langue, 7 emblèmes qui régissent les Jeux Olympiques, certains depuis l’Antiquité, d’autres depuis les JO modernes. Petite leçon d’histoire pour bien comprendre l’esprit olympique.

Lire plus »
La question qui tue

Si je me sens fatigué, je fais pas de sport, on est d’accord ?

J’y vais ? J’y vais pas ? On la connaît cette conversation avec nous-mêmes, une heure avant la séance de sport et qui, on va pas se mentir, aboutit (presque) toujours à un : “Allez, j’irai demain ! “. Alors, quoi ? flemme ou réel coup de fatigue ? Faudrait savoir. Et notre coach a sa petite idée, ça tombe bien !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Suzanne Lenglen

Suzanne Lenglen, « la Divine » insoumise des courts de tennis

Championne du monde à 15 ans, la Française Suzanne Lenglen a grandi avec une raquette de tennis dans les mains. Six fois gagnante à Wimbledon et six fois à Roland-Garros, elle sera la première star internationale du tennis féminin ouvrant la voie aux grandes tenniswomen. Son audace vestimentaire sur les courts libérera pour des générations la sportive qui sommeille en chaque femme. Jeu, set et match !

Lire plus »
Marie Houdré

Marie Houdré, la rugbywoman qui a transformé l’essai

Elle n’imaginait pas sa vie sans sport. Non contente d’avoir participé à la naissance du mouvement sportif féminin en France, Marie Houdré s’est attachée à le développer et le promouvoir à travers la barette, une version revue et corrigée du rugby dans les années 20. Portrait d’une avant-gardiste qui s’est toujours refusée à botter en touche.

Lire plus »
Gabriella Papadakis

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fille à couettes qui soulève plus lourd que Hulk en personne, une espionne qui ne lâche pas le sport, même en prison, une « mère indigne » championne olympique, des patineuses d’hier et d’aujourd’hui (comme Gabriella Papadakis sur notre photo) ou encore une sportive dingue de windsurf, demandez le programme !

Lire plus »
Martina Hingis

Martina Hingis, la « Swiss Miss » qui jouait au tennis comme on joue aux échecs

Plus jeune N°1 mondiale de l’histoire du tennis, la Suissesse Martina Hingis est une championne qui marqua aussi les esprits par sa défaite tragique à Roland-Garros en 1999. Elle a remporté 25 tournois du Grand Chelem (en simple et en double) au cours de sa carrière mais seule la terre battue parisienne lui aura fait défaut, et par deux fois ! Retour sur une surdouée du tennis au jeu rare et au caractère bien trempé.

Lire plus »
Ana Carrasco

Ana Carrasco, la motarde qui fait souffler un vent nouveau dans les paddocks

Première femme à remporter une course de moto dans un Grand Prix, Championne du monde de vitesse, la pilote espagnole est une forte tête, peu soucieuse de ce que l’on dit d’elle. Les clichés, les stéréotypes, elle les balaye d’un revers de main gantée, les yeux fixés sur l’horizon. Son moteur, c’est la moto. Alors, accélérons un peu. Elle n’a pas que ça à faire. Portrait express de celle qui n’a besoin de personne…en Kawasaki.

Lire plus »
Lucie Bertaud

Lucie Bertaud, jamais aussi libre que dans une cage

Voix rauque et débit de mitraillette, Lucie Bertaud est une passionnante pipelette. Cette figure de la boxe féminine française, aujourd’hui championne de MMA (arts martiaux mixtes), se raconte comme elle combat : sans triche et sans artifice. Sur le ring, dans une cage ou dans la vie, elle donne tout ce qu’elle a. Échanges percutants.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner