Rechercher

Yulimar Rojas L'athlète qui se rit de la gravité

Yulimar Rojas, la reine qui plane
À seulement 28 ans, elle est connue et reconnue comme la meilleure triple sauteuse de l'histoire. Recordwoman du monde, championne olympique et mondiale, Yulimar Rojas porte les couleurs du Vénézuéla jusqu'aux sommets de l'athlétisme. Prochain objectif : Paris 2024...

Par Alexandre Hozé

Publié le 29 février 2024 à 13h59

« En apesanteur »… Les paroles de Calogero prennent un autre sens avec Yulimar Rojas, ça devient du concret ! Quand on regarde la Vénézuélienne s’envoler régulièrement à plus de quinze mètres en triple saut, on se dit que la gravité n’impacte peut-être pas tout le monde de la même manière… Et quand de telles qualités physiques sont accompagnées d’une rigueur et d’une détermination sans faille, forcément, ça donne des ailes.

Née le 21 octobre 1995 à Caracas, la petite Yulimar grandit dans un quartier pauvre de Puerto La Cruz. Avec les années, la jeune fille n’est plus si petite, jusqu’à atteindre le mètre quatre-vingt-douze. Et sa taille est loin d’être la seule chose remarquable chez elle… Sur une piste d’athlétisme, dès qu’il s’agit de prendre de la hauteur (ou de la longueur), Yulimar Rojas est à son aise.

La preuve en est faite assez rapidement. D’abord en saut en hauteur, lors des Jeux Panaméricains juniors et des Jeux Bolivariens de 2013, durant lesquels elle obtient systématiquement la deuxième place, avant de remporter le titre lors des Jeux Sud-Américains en 2014.

©️Facebook/World Athletics

Mais en fin de compte, c’est plus vers le bac à sable que Yulimar Rojas va s’orienter. Et si son talent en longueur est indéniable, comme en atteste sa médaille d’or aux Championnats d’Amérique du Sud espoirs en 2014, c’est réellement en triple saut que la Vénézuélienne va écrire l’histoire.

On pouvait le sentir venir, avec un titre aux Championnats d’Amérique du Sud espoirs 2014, ou encore lors de la même compétition mais avec les seniors, un an après, lorsqu’elle remporte ces deux concours. Malgré ces succès, son année 2016 aura laissé l’univers de l’athlétisme en état de choc. Du haut de ses 20 ans, Yulimar Rojas commence par remporter les championnats du monde en salle à Portland, devenant la première vénézuélienne à réussir cette performance.

Elle continue sur cette lancée historique en atterrissant à quinze mètres et deux centimètres à Madrid le 23 juin, une performance qui fait d’elle la plus jeune athlète à atteindre une telle distance. Et pour finir, Yulimar Rojas obtient la seconde place aux Jeux Olympiques de Rio, derrière la légende colombienne Catherine Ibarguen. Plutôt pas mal comme saison…

©️Yulimar Rojas/Facebook

Et ce n’était qu’un prélude… En 2017, l’athlète Sud-Américaine s’impose définitivement comme la numéro 1, devenant championne du monde en extérieure à Londres devant Catherine Ibarguen, jusque là invaincue en grand championnat depuis 2013. À 21 ans, elle est la plus jeune de l’histoire du triple saut à ramener la coupe à la maison lors d’un championnat du monde.

La suite est du même acabit… Championne du monde en salle en 2018, en extérieur en 2019, en signant la deuxième performance de l’histoire au passage avec quinze mètres et quarante-et-un centimètres, Yulimar Rojas semble n’avoir aucunes limites. Elle-même le sait bien, après être devenue recordwoman en salle avec un saut à quinze mètres et quarante-trois centimètres, puis athlète féminine de l’année 2020, elle déclare viser les seize mètres. Rien que ça.

Un objectif relevée, mais dont elle s’est déjà bien approchée !

Cela semblait écrit d’avance, Yulimar Rojas remporte l’or olympique tout en battant le record du monde à Tokyo.

Lors des Jeux Olympiques de Tokyo en 2021, Yulimar Rojas fait honneur à son statut de grandissime favorite du triple saut. La victoire ne lui suffit pas, elle signe le nouveau record du monde de la discipline avec un saut à quinze mètres et soixante-sept centimètres lors de son dernier essai.

L’année suivante, elle continue au même rythme, enchaînant les victoires, notamment aux championnats du monde en salle et en extérieur. Sans oublier bien évidemment un nouveau record du monde, porté cette fois à quinze mètres et soixante-quatorze centimètres.

La gravité semble s’être stoppée le temps d’un essai de Yulimar Rojas…

L’année 2023 ne change rien à la domination de Yulimar Rojas. Après avoir remporté les Jeux d’Amérique Centrale et des Caraïbes, seul titre qui manquait alors à son palmarès, la Vénézuélienne va chercher son quatrième titre de championne du monde en extérieur au bout du suspense. Huitième jusqu’à son sixième et dernier essai, Yulimar Rojas prend finalement son envol pour atterrir à quinze mètres et huit centimètres. Un saut synonyme de nouveau titre pour « la reina del triple salto ».

Un dernier saut pour l’or mondial…

Sa série d’invincibilités depuis 2019 n’est donc toujours pas finie. Pour la deuxième fois, elle est élue athlète féminine de l’année par la Fédération Internationale d’Athlétisme. Et désormais, c’est vers les Jeux Olympiques de Paris 2024 que Yulimar Rojas se tourne. En triple saut, mais peut-être également en longueur. Dans cette discipline également, elle fait partie des meilleures…

Rien ne semble trop grand pour cette géante de la piste. Ouvertement homosexuelle, elle n’hésite pas à se faire entendre pour lutter contre la discrimination et l’homophobie.

Yulimar Rojas est définitivement ÀBLOCK!. Paris en sera bientôt témoin…

©️Yulimar Rojas/Facebook

Ouverture ©️ Facebook/World Athletics

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Changeons les règles

Les femmes et l’océan, vers de nouvelles « règles »

Un distributeur de protections périodiques éco-responsables pour les navigatrices, c’est l’initiative du jour. L’association Horizon Mixité de la navigatrice Isabelle Joschke et son partenaire le Club Nautique de Lorient (CNL) s’engagent pour les femmes et pour la protection de l’environnement. Prenons la vague.

Lire plus »
Angelina Favario : « Le sport automobile est un sport macho, mais ça ne m’atteint pas. »

Angelina Favario : « Le sport automobile est un sport macho, mais ça ne m’atteint pas. »

Elle n’a pas encore 20 ans mais déjà une détermination de fer. Angelina Favario, jeune pilote, n’a qu’une idée en tête : devenir pro et, pourquoi pas, évoluer, à l’avenir, en Formule 1. La Savoyarde, qui a fait ses gammes l’an passé en F4, sait qu’elle devra, pour cela, se battre tout au long du chemin contre adversaires et préjugés. Rencontre avec une demoiselle que rien ne peut freiner.

Lire plus »
EuroBasket 2021

Basketteuses françaises, Dribblez maintenant !

C’est l’heure. Tout le monde sur le parquet ! L’EuroBasket féminin 2021 est lancé et les basketteuses françaises sont en mode compet’. Sûres d’elles, en confiance, elles ont mangé du lion. Ça se passe entre Strasbourg et Valence, en Espagne. C’est jusqu’au 27 juin. Et la distribution est plutôt belle. On vous fait un petit recap’ ?

Lire plus »
zumba

Zumba, entrez dans la danse !

Une tornade, un raz de marée. Cette discipline venue de Colombie a su trouver le combo gagnant – transpirer en s’éclatant – pour séduire des femmes qui veulent bouger sans pour autant avoir l’impression de faire du sport. Reportage au pays de cette danse devenue trendy.

Lire plus »
Euro féminin 2022, le récap en 5 étapes

Euro féminin 2022, le récap’ en 5 étapes

On y était presque ! À un chouia de l’emporter, pas vrai ? Cet Euro 2022 n’était que les prémices pour des joueuses talentueuses et déterminées à tout rafler sur leur passage. Le plafond de verre des quarts de finale n’existe plus pour l’équipe de France de foot qui reviendra en force. Petit résumé de la compet’.

Lire plus »
Kadidiatou Diani, celle par qui la victoire a failli arriver

Kadidiatou Diani, la prodige bleue

Parisienne de cœur, Kadidiatou Diani partage son temps entre le PSG et l’équipe de France. Après la Coupe du Monde U17 en 2012 et le Championnat de France 2021, l’attaquante rêvait d’un nouveau trophée collectif. Et elle a bien failli être décisive lors de la demi-finale de l’Euro 2022 avec les Bleues… Ce n’est que partie remise.

Lire plus »
Reality Winner

Reality Winner : l’espionne qui venait du sport

Avant le 3 juin 2017, date de son arrestation, cette blondinette balèze était surtout connue pour ses exploits de crossfiteuse. Ex-militaire dans l’US Air Force, employée des services secrets américains, Reality Winner purge une peine de 5 ans de prison pour avoir exfiltré des documents confidentiels. Portrait d’une lanceuse d’alerte qui, même emprisonnée, ne transige jamais avec sa routine sportive.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner