Rechercher

Jeux OlympiquesD'où viennent la devise et la maxime olympiques ?

jeux olympiques maxime
"Citius, Altius, Fortius". À laquelle il faut désormais ajouter "Comunis". C’est ça la devise olympique. Celle qui fédère, qui réunit et définit si bien l’ambiance des Jeux Olympiques. Et elle prend tout son sens quand elle est accompagnée de sa maxime...

Par Manon Gimet

Publié le 14 juillet 2021 à 7h30, mis à jour le 19 juillet 2021 à 16h47

Les Jeux Olympiques tirent leur histoire des Jeux de l’Antiquité. Ainsi, la langue utilisée pour la devise des JO est le latin : « Citius, Altius, Fortius » signifie, en français, « Plus vite, Plus haut, Plus fort », autant d’ambitions que l’on retrouve aux Jeux.

L’histoire de la devise olympique ? Pierre de Coubertin avait tout prévu lorsqu’il a créé le CIO (Comité International Olympique), en 1894. C’est lui qui a proposé cette devise en l’empruntant à un prêtre dominicain, grand promoteur du sport moderne, Henri Didon.

Henri Didon, engagé comme prieur en 1890 par l’internat Albert-le-Grand d’Arcueil, croyait aux vertus du sport dans le cadre de l’éducation.

C’est en créant un championnat pour ses élèves qu’il cita cette devise.

Père Didon, auteur de la devise officielle des Jeux Olympiques

À l’époque, « Citius », plus vite, fait référence à l’esprit et à l’intelligence humaine. « Altius », plus haut, signifie l’élévation de l’âme. Et « Fortius », plus fort, c’est le corps sain, grâce au sport.

Si Pierre de Coubertin était favorable à cette devise, il a dû la vider de son sens religieux puisque, à l’époque, l’Église était séparée de l’État. Il a donc seulement gardé l’allusion à la performance.

Cette année, Thomas Bac, le président du CIO, a décidé de reformuler la devise. Pourquoi ? Vieille de plus d’un siècle, elle n’est plus en accord avec les règlementations du CIO : elle peut, selon le Comité International Olympique, évoquer le culte de la performance et la course au dopage…

Le CIO a donc proposé d’ajouter « Comunis » qui veut dire « ensemble » en français. Ou comment mettre également en valeur l’égalité quels que soient le sexe, la couleur de peau, l’origine…

Thomas Bach, président du Comité International Olympique (CIO)

« Citius, Altius, Fortius, Comunis » sera désormais la devise olympique. Mais qu’est-elle sans sa maxime ?

Lambeth (quartier de Londres), 1908, la maxime est adoptée. Après avoir entendu l’Évêque de Pennsylvanie, Ethelbert Talbot, lors d’une messe pour les Jeux de Londres, Pierre de Coubertin adapta ce sermon avec ses propres mots : « L’important dans la vie, ce n’est point le triomphe, mais le combat ; l’essentiel, ce n’est pas d’avoir vaincu, mais de s’être bien battu. »

Une phrase qui définit à la perfection l’esprit des Jeux Olympiques.

Depuis la modernisation des Jeux, la devise et la maxime ne vont pas l’une sans l’autre. Elles sont tout aussi liées que les équipes et les athlètes qui viennent défendre leur pays. Des valeurs que tous partagent.

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »
Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fusée sous-marine, les filles au MIC dans l’univers du ballon ovale, des cyclistes insatiables (Noëlie et Elsa sur notre photo), un nouveau Carnet de route de notre ambassadrice, un Q&A en vidéo ou encore l’histoire de la boxe au féminin et notre spécial KIDS ? Soyez ÀBLOCK!

Lire plus »
Il était une fois la boxe... féminine

Il était une fois la boxe… féminine

Alors comme ça, la boxe serait une affaire d’hommes ? Que nenni, les gants vont aussi bien aux filles qu’aux garçons ! Et certaines n’ont pas attendu d’autorisation pour le faire savoir. Retour sur l’histoire de ces pionnières gantées.

Lire plus »
Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Attention, première ! Une rencontre internationale de rugby commentée uniquement par des femmes, c’est le programme de ce 16 mars. Cette initiative forte, Ouvrons la voix, soutenue par la fédé du ballon ovale, entend prouver que l’expertise est tout autant du côté des filles que des gars. Alors, girls, marquons l’essai !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Marie Le Net : « Gagner, c’est ce qui me motive le plus ! »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une dingue du volant, une croisière solidaire, un retour sur l’histoire des volleyeuses, une winneuse dans l’âme qui s’attaque au Paris-Roubaix (Marie Le Net sur notre photo), une course mythique qui s’est déroulée ce week-end et qui n’aura plus de secrets pour vous. C’est le meilleur d’ÀBLOCK! Et c’est juste pour vous.

Lire plus »
K-Méléon

K-Méléon

Très jeune, K-Méléon développe une sensibilité aigüe pour la musique tous styles confondus. Ses premières influences se teintent de funk,

Lire plus »
 Maïva Hamadouche : « J’ai pris la boxe comme une bouée de sauvetage. »

 Maïva Hamadouche : « J’ai pris la boxe comme une bouée de sauvetage. »

Elle a poussé la porte d’une salle de boxe par hasard et, depuis, elle n’a plus quitté le ring. Maïva Hamadouche, 24 combats pro à son actif, 22 victoires dont 18 par K-O., a trouvé sa voie. Après un passage en équipe de France pour les JO de Tokyo, l’Albigeoise de 33 ans s’est fixé un objectif majeur pour 2023 : reprendre sa ceinture mondiale en super-plumes. Rencontre avec une fille qui a du punch.

Lire plus »
Il était une fois le ski… féminin

Il était une fois le ski… féminin

À l’heure où les meilleures skieuses de la planète jouent des bâtons pour remporter une médaille aux JO de Pékin, faisons un petit saut dans le passé, histoire de saluer les premières dames à pouvoir fouler les pistes enneigées et les podiums olympiques.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner