Rechercher

Jeux OlympiquesDe 1896 à aujourd'hui, quand l’hymne olympique résonne...

Jeux Olympiques hymne
Il est sans doute le plus ancien des symboles olympiques des temps modernes. Lors des cérémonies d’ouverture, une musique est adoptée : l’hymne olympique. Vieille de plus de 120 ans, voici son histoire.

Par Manon Gimet

Publié le 16 juillet 2021 à 7h00, mis à jour le 19 juillet 2021 à 16h47

Elle fait pleinement partie du protocole olympique. L’hymne est le plus ancien symbole des Jeux Olympiques.

Datant de 1896, pour les premiers Jeux d’Athènes, deux ans après la création du CIO (Comité International Olympique) par Pierre de Coubertin, il a été écrit par le compositeur grec, Spýros Samáras.

Le compositeur Spyros Samaras

Un peu d’histoire ? Devant 80 000 personnes, dans le stade olympique d’Athènes en 1896, le compositeur grec voit son œuvre jouée par un orchestre et 250 choristes. Un moment digne de la grandeur des Jeux Olympiques.

« Cette imposante formation symphonique sut toucher si profondément l’âme des spectateurs que tous, du roi au citoyen le plus modeste, voulurent réécouter ce chant. Le morceau fut donc rejoué », explique Ioannis Chrissafis, un gymnaste et dirigeant du sport grec de l’époque.

L’hymne n’est pas simplement une composition musicale, c’est aussi un chant. Le poète grec Kostis Palamas prête sa plume pour accompagner l’œuvre de Spýros Samáras et marquer la différence entre les Jeux Antiques et les Jeux Modernes. Tous deux figurent alors parmi les plus grands artistes grecs de la fin du XIXe siècle.

« Esprit antique et éternel, créateur auguste,

De la beauté, de la grandeur et de la vérité

Descends ici, parais, brille comme l’éclair,

Dans la gloire de la terre et de ton ciel.

 

Dans la course et la lutte et le poids

Des nobles jeux éclaire l’élan

Prépare la couronne

Faite de la branche immortelle,

Et donne au corps la force

De l’acier et la dignité.

 

Les campagnes, les monts,

Les mers brillent autour de toi,

Comme un grand temple fait

De pourpre et de blancheur,

Et dans le temple ici accourent tous les peuples

Esprit antique et éternel »

(paroles traduites en français)

L’hymne olympique chanté en langue grecque

Caractère bien spécial des cérémonies d’ouverture des Jeux Olympiques, l’hymne est repris pour des concours d’art entre les Jeux de Stockholm en 1912 et ceux de Londres en 1948.

Pourtant, pendant plus de 60 ans, depuis le XXe siècle, l’original de Samáras et Palamas disparaît du programme… soit c’est l’œuvre d’un compositeur local qui est entendue, soit c’est l’hymne national du pays hôte.

Tokyo, 1958, une décision est prise à l’unanimité par les membres du CIO : l’hymne olympique originel sera rejoué lors des cérémonies d’ouverture des Jeux et devient l’hymne olympique officiel.

Après les Jeux d’hiver de Squaw Valley (États-Unis) en 1960, il retentit de nouveau dans le stade olympique de Rome pour les Jeux d’été, la même année, mais cette fois-ci avec des paroles en italien.

Depuis, il est définitivement intégré dans le protocole olympique. Il est joué après le défilé des athlètes et l’ouverture officielle prononcée par le chef d’État du pays accueillant.

Interprété de différentes manières, l’hymne peut être traduit dans les langues des pays hôtes, amélioré par un orchestre ou une chorale.

Il s’agit d’un des moments les plus émouvants lors des cérémonies d’ouverture des JO… Ne sonne-t-il pas le début du rêve olympique pour les athlètes ?

 

L’hymne Olympique joué par l’Harmonie de Grenoble

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Kids

Pour commencer le sport, y a un âge… ou pas ?

Développer son équilibre, apprendre l’esprit d’équipe, se dépenser… Nombreux sont les enfants à pratiquer un sport en dehors de l’école. D’ailleurs, les clubs s’ouvrent de plus en plus aux tout-petits. Mais à partir de quel âge peut-on vraiment faire du sport ?

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Adrienne Bolland

Adrienne Bolland, l’intrépide étoile de l’aviation française

Elle était un drôle de phénomène, une casse-cou de l’aviation des Années folles. Il y a cent ans, le 1er avril 1921, en devenant la première femme à traverser la mythique Cordillère des Andes, à bord de son G3 Caudron, Adrienne Bolland a ouvert l’horizon à ses semblables, bien avant les grands noms célébrés de l’aviation : des hommes tels que Mermoz ou Saint-Exupéry. Récit d’une pionnière terriblement attachante.

Lire plus »
Le sport se met au vert à Besançon

Le sport se met au vert à Besançon

Rando-Kayak, VTT, trails, l’une des régions les plus vertes de France lance sa nouvelle édition du festival Grandes Heures Nature. Du 24 au 26 juin, ça va pagayer, pédaler et courir sur les sentiers ! Prêt à faire le plein d’oxygène ?

Lire plus »
Magalie Pottier

Magalie Pottier : « En BMX, l’inégalité des primes, ça me rend dingue ! »

Rideuse philosophe, plus artiste que casse-cou, cette multi-championne du monde et de France de BMX Race, 31 ans au compteur, s’éclate aujourd’hui en Freestyle. Première Championne de France de la discipline, Magalie Pottier excelle dans la maîtrise de son vélo, mais aussi de son mental. Favorite, elle prenait le départ ce week-end pour les Championnats de France. Et d’ouvrir la voie pour les futures rideuses dans une discipline en pleine envolée.

Lire plus »
Laurie Phaï

Laurie Phaï : « Le sport tel que je le pratique peut être vu comme un sacrifice, mais qui m’est vital. »

C’est à la force de ses pas et d’une histoire familiale de battants que Laurie Phaï, trentenaire franco-cambodgienne est devenue marathonienne et championne de trails. Après sept ans comme pongiste en équipe de France, elle s’est mise à courir pour conjurer un drame personnel et ça l’a (re)lancée sur le chemin de sa vie. Elle s’apprête aujourd’hui à représenter le Cambodge aux Jeux d’Asie du Sud-Est et s’engage, là-bas, pour le sport féminin.

Lire plus »
Florence Arthaud Cette insatiable louve des mers

Florence Arthaud, cette insatiable louve des mers

Le 9 mars 2015, il y a tout juste six ans, l’aventurière perdait la vie dans un crash d’hélico. Avec elle, le mot marin s’était conjugué au féminin. À 33 ans, en 1990, l’intrépide à la crinière bouclée et au teint halé devenait la première femme à remporter la mythique Route du Rhum. Une entrée fracassante au sein du milieu testostéroné des « vieux » loups de mer. Une grande dame qui tracera la voie pour les autres navigatrices. Portrait-hommage d’une fille qui avait tant besoin de prendre le large…

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner