Rechercher

Roland-Garros 2023 Le récap'

Iga Swiatek, un air de déjà vu…
Roland-Garros 2023 s'est conclu sur la victoire d'Iga Swiatek face à la surprenante Karolina Muchova. Avant ça, cette quinzaine parisienne dédiée au tennis a offert son lot de déceptions, confirmations, surprises... Place aux moments forts de cette édition 2023 du tournoi de la Porte d'Auteuil !

Par Alexandre Hozé

Publié le 13 juin 2023 à 8h04

Circulez, il n’y a plus rien à voir ! Après deux semaines de compétition intensive, le Roland-Garros 2023 a pris fin ce dimanche après la finale masculine. Félicitations à Novak Djokovic qui est allé chercher son vingt-troisième tournoi du Grand Chelem, mais ce n’est pas de lui dont nous allons parler… 

Quid des dames ? Les favorites annoncées ont-elles brillé ? Quelles surprises ont conquis le public français ? Ce tournoi Porte d’Auteuil mérite bien un récap’… 

Pour commencer, évacuons les déceptions. Aucune Française n’a passé le second tour. C’est abrupt, mais révélateur d’un tennis français qui est complètement passé au travers de son tournoi du Grand Chelem. Le sort des messieurs n’a d’ailleurs pas été différent… 

Caroline Garcia…©Antoine Couvercelle

Caroline Garcia, certes tête de série numéro 5 mais arrivant à Paris sans cette bonne dynamique qu’elle cultivait il y a peu, n’est pas parvenue à inverser la tendance. Après avoir remporté poussivement son premier tour, la Française a chuté face à Anna Blinkova. Une déception, malgré des circonstances atténuantes. 

Pour le reste des tricolores, il n’y a malheureusement pas eu de grandes surprises. Ni Léolia Jeanjean, ni Océane Odin, ni Diane Parry ou même l’expérimentée Alizé Cornet n’ont réussi à créer la sensation. Et si la jeunesse a encore besoin de temps pour se former, on espère tout de même que les prochains Roland-Garros ne seront pas aussi moroses que celui-ci pour le tennis français. 

Pour ce qui est d’autres déceptions, on peut avoir une pensée pour la Grecque Maria Sakkari, éliminée dès le premier tour par la future finaliste surprise, Karolina Muchova. L’élimination au troisième tour de la numéro 3 mondiale Jessica Pegula face à Elise Mertens, est également surprenante. Le forfait d’Elena Rybakina pour ce même troisième tour laisse aussi un sentiment d’inachevé pour la jeune numéro 4 mondiale. 

Karolina Muchova

Tout n’a donc pas été rose lors de ce Roland-Garros 2023. Mais, une chose est sûre, le spectacle était tout de même bien au rendez-vous jusqu’au samedi 10 juin ! 

Malgré plusieurs frayeurs, Coco Gauff s’est hissée jusqu’aux quarts de finale, nous offrant un remake de la dernière finale face à Iga Swiatek. Intraitable, la Polonaise n’a pas plus tremblé face à l’Américaine que devant n’importe quel autre adversaire précédent. 

Ce ne fut pas la même histoire pour Ons Jabeur en revanche ! En forme jusque-là, la Tunisienne est tombée dans le piège de la Brésilienne Beatriz Haddad Maia à la porte des demi-finales. 

De l’autre côté du tableau, la surprenante Karolina Muchova continuait son parcours et se permettait d’aller défier Aryna Sabalenka pour une place en finale. Et une fois n’a pas été coutume avec la Tchèque lors de ce Roland-Garros, tout le monde a été surpris. Au bout de 3 heures et 13 minutes de combat acharné, c’est elle qui gagnait le droit d’aller défier la numéro 1 mondiale pour le trophée Suzanne Lenglen. 

Aryna Sabalenka

Avant la finale, Iga Swiatek n’avait toujours pas perdu le moindre set du tournoi. Autant vous dire que les paris n’étaient pas en faveur de Karolina Muchova. Beaucoup pensaient que la lumière d’un tel événement serait certainement trop forte pour la jeune Tchèque… Que nenni ! 

Après un premier set dominé et remporté par Iga Swiatek, sa challenger reprend du poil de la bête et fait vaciller la tenante du titre ! Elle arrache le deuxième set, avant de breaker d’entrée la numéro 1 mondiale dans la troisième et dernière manche ! 

Mais voilà, en face d’elle, il y avait un monstre bien décidé à écrire une nouvelle page de l’histoire du tennis féminin. Même dans l’adversité, même bousculée, Iga Swiatek réagit comme une championne. C’est bien la Polonaise qui remporte cette finale au bout de 2 heures et 46 minutes. Troisième succès à Roland-Garros et quatrième dans un tournoi du Grand Chelem pour la prodige de 21 ans, ça donne le tournis ! 

Même défaite, Karolina Muchova a pris rendez-vous pour les tournois à venir. L’effet de surprise sera passée cette fois, la confirmation est attendue… 

Et pour Iga Swiatek, son règne sur le circuit WTA ne semble que commencer. En attendant d’autres succès… Long life to the Queen of Paris ! 

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Sara Labrousse

Sara Labrousse : « La natation artistique à haut-niveau m’a appris à repousser mes limites… »

Ses rêves ne prennent jamais l’eau. À 32 ans, après avoir participé aux plus grandes compétitions internationales qui la mèneront jusqu’aux Jeux Olympiques, cette championne de natation artistique a quitté les bassins, mais pas l’univers aquatique. Sara Labrousse est désormais docteur en biologie marine. Les souvenirs cependant lui tiennent chaud. Et elle nous raconte avec ferveur comment ces années sous l’eau l’ont aidée à respirer.

Lire plus »
Émilie le Fur

Émilie Le Fur : « Les sports mécaniques font partie du monde d’avant, il faut les repenser…»

Après plus de dix ans à évoluer en F1, moto et rallye, Émilie Le Fur a choisi d’emprunter une voie plus verte. La triple Championne d’Europe Xterra, ancienne ingénieure piste et essais des pilotes Sébastien Loeb ou encore Sébastien Ogier, s’est reconvertie dans l’alimentation durable et milite pour une pratique sportive plus écologique. Rencontre avec une fille nature.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de Maëlle Dumitru-Marin

Le questionnaire sportif de… Maëlle Dumitru-Marin

Le 1er juin prochain, elle sera de celles qui s’envoleront tutoyer les nuages pour décrocher un titre aux Championnats d’Europe de trampoline et tumbling en Italie. La Bretonne Maëlle Dumitru-Marin, championne du monde et d’Europe de tumbling par équipe l’an dernier, représentera cette fois la France en individuel. À 22 ans, la tumbleuse fait partie des quatre meilleures Françaises de cette discipline acrobatique. Elle a répondu à notre questionnaire express entre deux séances de préparation.

Lire plus »
Adélaïde : « En parkour, pas besoin de faire des vrilles ou de grimper sur les toits pour s’amuser ! »

Adélaïde : « En parkour, pas besoin de faire des vrilles ou de grimper sur les toits pour s’amuser ! »

Elle a découvert ce sport acrobatique par hasard. Et n’a plus jamais cessé de pratiquer depuis. Adélaïde Gandrille, traceuse et présidente de l’association Pink Parkour, a trouvé dans le PK comme on appelle le parkour chez les initiés, un moyen de s’épanouir, physiquement et intellectuellement. Témoignage d’une fille qui sait comment franchir tous les obstacles.

Lire plus »
Kim Robitaille

Kim Robitaille : « Mon cœur de sportive bat pour le volley. »

Passeuse-philosophe de l’équipe canadienne féminine de volley-ball et des différents clubs européens dans lesquels elle officie depuis cinq ans, la québecoise Kim Robitaille joue au volley comme au jeu d’échecs. Tactique, réfléchie, adaptable, la sportive cosmopolite lance aussi la balle dans le champ des inégalités du sport féminin. Rencontre avec une nana qui sait ce qu’elle veut et ce qu’elle vaut.

Lire plus »
EuroBasket 2021

Basketteuses françaises, Dribblez maintenant !

C’est l’heure. Tout le monde sur le parquet ! L’EuroBasket féminin 2021 est lancé et les basketteuses françaises sont en mode compet’. Sûres d’elles, en confiance, elles ont mangé du lion. Ça se passe entre Strasbourg et Valence, en Espagne. C’est jusqu’au 27 juin. Et la distribution est plutôt belle. On vous fait un petit recap’ ?

Lire plus »
Perrine Laffont, 5 infos pour briller sur les cimes

Perrine Laffont, 5 infos pour briller sur les bosses enneigées

Une belle glissade qui n’en finit pas. Au lendemain de son sacre sur l’épreuve simple, elle a remporté, ce dimanche, le parallèle, son deuxième titre mondial des bosses en 24h lors des Mondiaux de Bakuriani. Perrine Laffont devient à 24 ans la skieuse la plus titrée de l’histoire des Mondiaux. Zoom sur la carrière d’une skieuse qui sait si bien rouler sa bosse.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner