Rechercher

Muchova pour un nouvel exploit ?

Muchova pour un nouvel exploit ?
Terminée la passe compliquée. Karolina Muchova, en délicatesse depuis l’US Open 2021, a créé la surprise en s’invitant en finale du tournoi de Roland-Garros après une remontée spectaculaire face à la Biélorusse Aryna Sabalenka, N°2 mondiale. La Tchèque devra réitérer l’exploit ce samedi face à la patronne du circuit Iga Swiatek.

Par Sophie Danger

Publié le 09 juin 2023 à 11h41

C’était il y a un an quasi-jour pour jour. Après une victoire solide sur la Grecque Maria Sakkari, numéro 4 mondiale, au deuxième tour des Internationaux de France, Karolina Muchova se voyait contrainte de renoncer dès le round suivant.

En délicatesse avec une de ses chevilles, la Tchèque quittait alors le court Suzanne-Lenglen en fauteuil roulant, incapable de retenir ses larmes. La suite d’une mauvaise passe entamée après l’US Open 2021 et qui se soldait, mi-décembre, par un bilan négatif de seulement quatre succès en sept tournois post Roland-Garros, le tout assorti d’une dégringolade vertigineuse de plus d’une centaine de places au classement WTA.

Un enchaînement de contre-performances et de déceptions qui semblent désormais de l’histoire ancienne. Quart de finaliste à Auckland, en Nouvelle-Zélande, Dubaï, aux Émirats Arabes Unis et Indian Wells, aux USA depuis janvier, seizième de finaliste à Rome, en Italie, Karolina Muchova s’offre, cerise sur le gâteau, le meilleur parcours de sa carrière en Majeur sur la terre battue de la porte d’Auteuil. Et avec la manière !

Tombeuse de Sakkari – encore elle – tête de série numéro 8 au premier tour, la joueuse a écarté de sa route deux autres têtes de série, la Roumaine Irina-Camélia Begu (n°27) face à laquelle elle restait sur deux défaites dont une ici-même en 2019, et la Biélorusse Aryna Sabalenka (n°2), victorieuse de l’Open d’Australie 2023, et passée tout près d’un premier accessit en finale à Roland-Garros.

Il est vrai que Sabalenka était plus que favorite. Mais c’était sans compter sur la détermination de Muchova qui a régalé le public du court Philippe-Chatrier de son jeu agressif et riche de variations pour finalement venir à bout de sa rivale du jour après plus de trois heures de jeu et une fin de partie irrespirable.

Suite à un premier set enlevé 7-6 sur un revers gagnant au terme du bataille intense de 68 minutes, la protégée de David Kotyza cédait la deuxième manche sur le même score. Un partout, donc, et des compteurs remis à zéro.

Émoussée par la fatigue et la chaleur, la 43e joueuse mondiale commençait tout doucement à perdre pied. Menée 2-5 dans la dernière manche, elle trouvait néanmoins les ressources pour écarter une balle de match et revenir à 3-5.

Le début d’un festival pour cette fan incontestée de Roger Federer, auteure d’une remontée fantastique qui restera, à n’en pas douter, dans les annales du tournoi. Muchova réduisait l’écart, 5-4 sur service adverse, avant de recoller au score après un jeu blanc. 5 partout.

Après une ultime tentative de rébellion maîtrisée dans le jeu 11, la Tchèque de 26 ans qui n’a, en dix années passées chez les professionnels, remporté qu’un seul tournoi de tennis (Seoul en Corée, 2019), s’offrait un second jeu blanc, ultime parade qui lui valait de s’imposer 7-6, 6-7, 7-5 et de s’inviter pour la première fois en finale d’un Grand Chelem.

Il reste désormais une ultime marche à franchir pour Muchova qui va se mesurer à un autre monument du circuit, Iga Swiatek. Le Polonaise, 22 ans, N°1 mondiale, a connu un parcours plutôt tranquille jusqu’à présent. Victorieuse du rendez-vous parisien par deux fois déjà, en 2020 et en 2022, elle s’est qualifiée pour la finale sans avoir perdu un set.

Seul avantage pour l’outsider tchèque : les deux joueuses de tennis se sont affrontées une fois il y a quatre ans à Prague. Un face-à-face qui avait tourné à l’avantage de la locale de l’étape, intraitable sur ses terres. Un atout bien mince pour un duel qui reste, sur le papier, déséquilibré mais, peu importe, Muchova a déjà prouvé qu’elle avait de la ressource et un mental d’acier.

Un combo gagnant, promesse d’un ultime duel de haute volée et l’assurance, pour elle, d’intégrer le Top20 à l’issue de la quinzaine. Si c’est pas beau, ça…

D'autres épisodes de "Tennis : femmes sur court"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Juliana Buhring

Le Top 10 des livres pour attaquer l’été ÀBLOCK!

La tête et les jambes, ça vous dit ? Le sport, certes, c’est là pour bouger, mais aussi pour nourrir l’esprit. La preuve en 10 ouvrages (comme celui de Juliana Buhring sur notre photo) à dévorer cet été, entre deux séances d’activité physique ou sur son transat, au choix. Et sans que ça nous fasse suer !

Lire plus »
Chamari Atapattu, l'inspirante cricket woman

Chamari Atapattu, l’inspirante cricket woman

Sport adulé dans les anciennes colonies anglaises, le cricket voit monter la notoriété d’une joueuse au talent indéniable. Chamari Atapattu brille batte en main depuis 2009. En club ou avec l’équipe nationale du Sri Lanka, elle écrit l’histoire de son sport.

Lire plus »
Anne-Flore Marxer

Sport Féminin Toujours 2023, ces expertes qui nous éclairent

Elles en ont fait une vocation. Chercher, analyser, décrypter, combattre, ces spécialistes ont toutes le même objectif : faire bouger les lignes en matière de sport féminin. En cette semaine de Sport Féminin Toujours qui milite pour une plus grande visibilité des championnes, l’occasion était trop belle de les mettre elles aussi en valeur. Nous les avons rencontrées et elles ne pratiquent pas la langue de bois !

Lire plus »
Laura Valette, Laura Valette, en piste, hurdleuse !

Laura Valette : en piste, hurdleuse !

Ce 31 juillet, la blonde hurdleuse au regard clair et au sourire franc s’élancera sur le 100m haies dans l’objectif de se qualifier pour les demi-finales des JO de Tokyo. Championne olympique de la jeunesse en 2015 et multi médaillée dans les compétitions nationales et internationales, Laura Valette la fonceuse veut vivre son rêve olympique à fond.

Lire plus »
Cori Schumacher

Cori Schumacher, la surfeuse indignée

Ses trois titres de championne du monde de longboard lui ont permis, non seulement, de marquer l’histoire du surf mais aussi, et surtout, de se faire entendre. Depuis vingt ans, Cori Schumacher se bat pour un monde plus juste. L’Américaine, retraitée du circuit mondial depuis neuf ans, a choisi, pour se faire, d’entrer en politique. Portrait d’une activiste qui ne se contente pas de surfer sur la vague.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner