Martina Navratilova5 infos pour briller avec une raquette

Martina Navratilova 5 infos pour briller avec une raquette
Elle vient de fêter ses 65 ans. Et alors ? Et alors, tout est bon pour revenir sur l'exceptionnelle carrière de la tête d’affiche du tennis féminin mondial des eighties. Retour en 5 infos sur la reine des courts au revers puissant.

Par Manon Gimet

Publié le 29 octobre 2021 à 10h07, mis à jour le 15 novembre 2021 à 15h23

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

1. Partir s’entraîner aux États-Unis

À 18 ans, elle était déjà une joueuse prodige du tennis, un espoir tchécoslovaque de la raquette, qui a remporté haut la main, à l’âge de 15 ans, le championnat national de tennis de son pays. Mais Martina Navratilova, née en 1956 à Prague, ne voit pas d’autre solution que de fuir.

Nous sommes en 1975 et la Tchécoslovaquie, alors communiste, lui refuse l’accès aux plus grands tournois, entendez par là, aux tournois américains.

« Ma fédération ne voulait pas me laisser partir jouer aux États-Unis, où se déroulaient alors 90 % des tournois, ce qui signifiait que je n’allais pas pouvoir poursuivre ma carrière », explique Martina Navratilova dans une interview alors qu’elle part s’installer aux USA.

Elle sera déchue de sa citoyenneté, mais signera l’un des plus beaux palmarès de l’histoire du tennis.

En 2008, Martina Navratilova récupérera la nationalité tchèque. Elle a aujourd’hui la double nationalité, demeurant Américaine.

2. Détenir des records en simple et en double

Lorsque l’on parle de Martina Navratilova, on ne compte plus le nombre de victoires… Des records de titres en simple, 167, et en double, 177. Sans oublier son maintien au 1er rang mondial pendant cinq années consécutives (1982-1986) pendant lesquelles elle remporte 428 matchs sur 442 en simple.

En double, elle manie la raquette comme personne. Avec sa partenaire, Pam Shriver, elle détient l’un des palmarès les plus impressionnants : 109 matchs consécutifs remportés dont le Grand Chelem (gagner les quatre tournois majeurs la même année, Open d’Australie, Roland-Garros, Wimbledon, Us Open) en 1984.

Martina Navratilova est la troisième joueuse de l’histoire (avec Doris Hart et Margaret Smith Court) à remporter les quatre tournois du Grand Chelem en simple, en double et en mixte.

3. Avoir une âme de militante

Martina Navratilova s’est toujours engagée pour des causes qui lui tiennent à cœur, en particulier pour les droits des communautés LGBT.

En juillet 1981, elle est poussée à faire son coming out à la suite d’un article de presse. Elle disait en privé : « Si je dis que je suis gay et que j’en parle ouvertement, cela pourrait créer des dommages au circuit féminin. » Elle n’a pourtant pas le choix. Et perd son sponsor…

En 2000, elle reçoit le prix national de l’égalité de la Human Rights Campaign, groupe de défense et le lobby le plus important en matière de droits des personnes LGBT aux États-Unis.

Elle fait également partie d’organismes pour la défense des animaux ou portant assistance aux enfants en difficultés.

En 1974, elle créé sa fondation pour soutenir les jeunes sportives, les inspirer et les aider à développer leur potentiel, la Women’s Sports foundation.

4. Passer librement des courts de tennis à la bibliothèque

Lorsqu’elle ne joue pas, Martina Navratilova se raconte. À commencer par son tennis : en 1982, alors au sommet, elle publie un manuel d’instructions pour mieux briller sur les courts, « Mon tennis à votre service », co-écrit avec une autre joueuse, l’Américaine Mary Carillo.

Puis, elle écrit sur sa vie : en 1985, elle publie une autobiographie avec George Vecsey, un chroniqueur sportif du New York Times, intitulée « Being Myself ».

L’écriture la démange et elle décide de prendre la plume pour signer trois romans policiers avec la romancière Liz Nickles : « The Total Zone », « Breaking Point » et « Killer Instinct ».

5. Devenir entraîneure

Après avoir raccroché sa raquette, en 2006, Martina Navratilova retrouve les terrains en 2014, mais cette fois-ci côté coulisses. La polonaise Agnieszka Radwanska s’offre les services de la légende vivante du tennis féminin. Navratilova, 58 ans, travaillera ainsi avec Tomasz Wiktorowski, l’entraîneur historique de Radwanska.

« Je n’ai pas bien dormi hier car j’ai pensé au fait que j’allais devoir me remettre en mode compétition, confie Martina Navratilova après avoir accepté le challenge. Mais je suis excitée à l’idée de rejoindre le staff d’Agnieszka. Ce sera un défi sympa. »

L’expérience ne durera qu’un an, la reine des courts préférant dès lors assister aux matches en spectatrice.

Depuis, elle ne se lasse pas de partager ses ressentis. Le mois dernier, elle se disait impressionnée par Emma Raducanu en suivant le match des huitièmes de finale de l’US Open de la joueuse Britannique contre l’Américaine Shelby Rogers. « Sa technique est impeccable. Son QI de tennis est extrêmement élevé. Et la pondération émotionnelle qu’elle a, c’est vraiment difficile à trouver. Donc, elle possède vraiment le package complet. »

À l’image d’une certaine Navratilova…

D'autres épisodes de "Tennis : femmes sur court"

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

Le skating ? Cékoiça ?

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une entraîneuse déterminée, un peu de vocabulaire pour les pistes enneigées, un entretien à cœur ouvert avec une présidente de haut niveau, une dingue de kayak en polo et une course organisée par la RATP, c’est le meilleur d’ABLOCK! cette semaine. Profitez !

Lire plus »
Prenez le métro… au pas de course !

Prenez le métro… au pas de course !

Ce jeudi, le RATP Running Challenge a été lancé, revenant bousculer nos habitudes. Et ce sera, chaque mois, une course entre deux métros ou RER qui sera organisée pour dérouiller un peu les jambes des citadins. Objectif ? Sensibiliser à la pratique quotidienne d’une demi-heure de sport.

Lire plus »
Le skating ? Cékoiça ?

Le skating ? Cékoiça ?

On ne parle pas ici de skateboard, mais de sport de glisse. Les amateurs de ski de fond comprennent ce terme, mais les novices moins. C’est quoi, à votre avis ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Laura Marino : « Ma médaille d’Europe au plongeon, je l’ai vécue comme une honte. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une reine des neiges, une sirène trop grande pour entrer dans un moule (Laura Marino sur notre photo), une danseuse sur glace devenue présidente, un festival en altitude et une compétition à haut rythme, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. Bonne lecture.

Lire plus »
Un petit break ? C’est le Battle Pro !

Un petit break ? C’est le Battle Pro !

Vous avez le rythme dans la peau ? Ça tombe bien, le 5 décembre, au théâtre du Châtelet à Paris, on fête les 20 ans de l’évènement Battle Pro ! Les meilleur.e.s breakdanceurs et breakdanceuses vont s’affronter dans cette salle qui accueille régulièrement des cérémonies comme le Ballon d’Or ou les Césars.

Lire plus »
La question qui tue Un apéro après mon sport, ça peut pas faire de mal, si ?

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une arbitre qui refuse qu’on la mette sur la touche, une question qui tue sur le sport et l’alcool (notre photo), un 5 infos sur l’une des meilleures karatekas au monde, l’histoire du skateboard féminin, deux événements sportifs inédits à venir et un mouvement d’haltérophilie décrypté, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
Tanya Naville

Des femmes, des films et des cimes

La montagne est inspirante et les femmes qui s’y frottent n’ont rien à lui envier. Le festival de films “Femmes en Montagne“ qui aura lieu en Haute-Savoie et en version digitale, s’apprête à mettre en avant, pour sa deuxième édition, des sommets conquis et filmés par des grimpeuses, des réalisatrices ou même des spectatrices.

Lire plus »
Il était une fois le skateboard…féminin

Il était une fois le skateboard…féminin

Aujourd’hui, si le monde du skate doit compter sur les filles, elles aussi présentes aux Jeux Olympiques où la discipline a fait son entrée, quelques pionnières ont ouvert la voie pour leur permettre d’être sous les feux de la rampe. Petite histoire du skateboard conjugué au féminin.

Lire plus »
Hey, les kids, prêts à vous dépasser ?

Hey, les kids, prêts à vous dépasser ?

Des warriors en culottes courtes. C’est ce que nous proposent les organisateurs de la Spartan Kids, première course compétitive organisée en France par Spartan Race, roi du parcours d’obstacles. Il faudra du courage pour venir à bout de l’épreuve qui se déroulera à Morzine, au creux des Alpes. Même pas peur !

Lire plus »
Laurence Fischer 5 infos pour briller en karatégi

Laurence Fischer : 5 infos pour briller en karatégi

Elle a marqué les tatamis et œuvre aujourd’hui au sein du ministère des Affaires étrangères pour faire du sport un outil d’influence, de développement et de reconstruction. Une sportive combinant grand cœur et mental de guerrière, ça valait bien un retour en 5 infos sur la carrière d’une des plus grandes karatékas du monde.

Lire plus »
Une course écolo, ça vous tente ?

Une course écolo, ça vous tente ?

Comment allier la découverte et le respect de la nature française à la bonne ambiance du sport ? Maud et Frédéric relèvent le défi en organisant la première édition du Trail de France. On vous dit tout.

Lire plus »
L'épaulé-jeté ? Cékoiça ?

L’épaulé-jeté ? Cékoiça ?

Les pratiquant.e.s d’haltérophilie et de CrossFit le connaissent bien. Mais, pour les néophytes, ce mouvement est difficile à imaginer. C’est quoi, à votre avis ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Arno leray

Arno Leray

« Originaire de Bretagne, je suis directeur artistique/graphiste depuis 2004, avec 5 ans passés en agence de communication entre Paris

Lire plus »
La question qui tue fitness

Moi, je veux seulement muscler mes fesses, c’est bien…non ?

Attention, voici venir la question qui tue sur les réseaux sociaux ! Sur Insta ou sur TikTok, les influenceuses au postérieur généreux se multiplient comme des petits squats. C’est devenu une tendance sportive : muscler (surtout) les fessiers. Mais si tu veux savoir rebondir en sport, est-ce vraiment ce qu’il faut fesse, euh, faire ? La réponse avisée de notre coach Nathalie Servais.

Lire plus »
200 nanas sur 200 km

200 nanas sur 200km, let’s go girls !

Un parcours de 200km à vélo destiné aux filles, c’est l’initiative inédite du jour ! Le top départ sera donné le 26 juin 2021. Le Club Audax Parisien allie le cyclisme et la région parisienne pour valoriser une pratique féminine de longue distance. En selle !

Lire plus »
Laurie Phaï

Laurie Phaï : « Le sport tel que je le pratique peut être vu comme un sacrifice, mais qui m’est vital. »

C’est à la force de ses pas et d’une histoire familiale de battants que Laurie Phaï, trentenaire franco-cambodgienne est devenue marathonienne et championne de trails. Après sept ans comme pongiste en équipe de France, elle s’est mise à courir pour conjurer un drame personnel et ça l’a (re)lancée sur le chemin de sa vie. Elle s’apprête aujourd’hui à représenter le Cambodge aux Jeux d’Asie du Sud-Est et s’engage, là-bas, pour le sport féminin.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner