Amélie Mauresmo

5 infos pour briller sur les courts

Amélie Mauresmo
Joueuse la plus titrée du tennis féminin français, Amélie Mauresmo s’est hissée au rang de légende. Malgré une carrière sportive arrivée à terme, l’ancienne numéro 1 mondiale ne se trouve jamais bien loin des courts. Retour sur les grandes dates d’Amélie Mauresmo, joueuse au remarquable revers à une main.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email
  1. Croire en ses rêves !

C’est simple, presque évident. C’est en regardant la victoire de Yannick Noah à Roland-Garros en 1983 que la petite Amélie, haute comme trois pommes, s’imagine elle aussi championne.

Amélie Mauresmo fait ses premiers pas sur les courts dès l’âge de 4 ans. Déterminée, elle quitte sa famille à 11 ans pour intégrer une section sport-études à Blois, en Centre-Val de Loire.

À seulement 16 ans, elle remporte le tournoi de Roland-Garros juniors ainsi que celui de Wimbledon. Elle est sacrée championne du monde juniors, en 1996.

Amélie Mauresmo
©Jimmy Harris
  1. Se faire remarquer sur la scène internationale

À 19 ans, la jeune championne fait une entrée fracassante sur la scène internationale du tennis qui s’apprête à lui dérouler le tapis rouge. 

Amélie Mauresmo a en effet un tempérament de winneuse, puissante et impeccable dans ses coups, et remporte la demi-finale de l’Open d’Australie à Melbourne face à l’Américaine Lindsay Davenport.

Un an plus tard, Miss Mauresmo entre dans le top 10 du classement mondial. 

Amélie Mauresmo
©Charlie Cowins
  1. Être sacrée Vice-championne olympique

En 2004, roulements de tambour… Amélie Mauresmo atteint la finale aux Jeux Olympiques d’Athènes et même si elle ne parvient pas à battre la Belge Justine Henin qui semble avoir toute l’attention des dieux du tennis ce jour-là, elle décroche une médaille d’argent bienvenue pour la délégation française.

Et elle s’apprête à offrir le meilleur d’elle-même. 

Amélie Mauresmo
©Kevin/Flickr
  1. S’imposer N°1 mondiale et gagner deux titres du Grand Chelem

Le 13 septembre 2004, la joueuse devient numéro un mondiale et le reste pendant 39 semaines. Elle est la seule française à avoir occupé cette première place tant enviée. 

En 2006, elle remporte deux titres du prestigieux Grand Chelem. La championne s’illustre en finale de l’Open d’Australie en menant face à… Justine Henin qui, malade, finit par abandonner. Si elle est privée de balle de match, ce sera tout de même une victoire, cette fois !

La même année, Amélie Mauresmo retrouve la joueuse belge sur le gazon de Wimbledon. Malgré un début de match difficile, Mauresmo s’accroche et inverse le scénario : la victoire est française au terme d’une bataille de revers à une main, le coup fétiche de Mauresmo. 

Elle devient la première Française à remporter Wimbledon depuis Suzanne Lenglen en 1925 et reçoit les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur des mains du président Jacques Chirac.

  1. Remporter la raquette de diamants

Pour la troisième fois consécutive, la joueuse remporte en 2007 le tournoi d’Anvers, en Belgique.

Elle s’impose face à la joueuse belge Kim Clijsters.

Le règlement de ce tournoi prévoit en guise de trophée, une raquette incrustée de diamants d’une valeur d’un million d’euros pour la joueuse capable de remporter trois fois l’épreuve sur une période de cinq ans.

Amélie Mauresmo devient la première joueuse à réussir cet exploit…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

Running

Si on tentait un marathon fractionné ?

Le #42HealthyRunningDays est lancé ! Un top départ donné à l’issue de la journée internationale de la santé, le 7 avril dernier. Késako ? Portés par la motivation, le bien-être et la santé, les coureurs se lancent le défi de réaliser 42 kilomètres en 42 jours. À leur rythme. Ainsi, l’application Running Care propose une toute nouvelle version du marathon pour les plus démotivés. Explications.

Lire plus »
Trophées FemixSports

Les Trophées Femix’Sports, 4e !

5 catégories pour 15 prix. L’asso Femix’Sports vient de lancer la quatrième édition de ses Trophées récompensant sportives, arbitres, bénévoles et fédés, autant de personnalités engagées dans le sport féminin. À vous de voter !

Lire plus »
Alice Modolo

Le questionnaire sportif de…Alice Modolo

Elle vient de signer 3 records de France d’affilée. Un tiercé gagnant réalisé lors des Mondiaux d’apnée (AIDA) qui se tenait au Blue Hole de Dahab, en Égypte : 85, 87 et 89 mètres en bi palmes. Un beau lancement de saison pour la championne d’Europe qui a, cerise sur le gâteau, remporté la compétition, hommes et femmes confondus. De retour sur terre, Alice Modolo a répondu à notre petit questionnaire qui ne manque pas de souffle !

Lire plus »
Laetitia Blot

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un sport de combat explosif et de plus en plus féminin, le MMA est dans la place sur ÀBLOCK! avec quelques guerrières en cage (comme Laetitia Blot sur notre photo) qui s’expriment comme elles se battent, mais aussi une boxeuse sous les projecteurs de notre questionnaire sportif et une campagne digitale pour le mouvement de la paix par le sport, c’est le menu de la semaine, enjoy !

Lire plus »
Laure Coanus

Le questionnaire sportif de…Laure Coanus

Arbitre de Jeep Elite, Pro B et Ligue Féminine de Basket (LFB), Laure Coanus est sur tous les terrains, sifflet juste et gestes assurés. Entre deux rencontres sportives, elle répond à quelques questions simples, mais si révélatrices !

Lire plus »
Didier Drogba

#WhiteCard ou le sport comme arme de paix

Elle invite le monde à soutenir le mouvement de la paix par le sport. Et avec elle, champions et championnes s’engagent, de Didier Drogba (notre photo) à Tony Estanguet, en passant par Laurence Fisher, Marlène Harnois, Siya Kolisi, Paula Radcliff, ou encore Sarah Ourahmoune. L’organisation internationale Peace and Sport lance aujourd’hui sa campagne digitale mondiale #WhiteCard visant à promouvoir les valeurs positives et structurantes du sport.

Lire plus »
Ingrid Graziani

Le questionnaire sportif de…Ingrid Graziani

Elle a été à la fois Miss Île-de-France et championne du monde de boxe française en 2003 puis, elle a balancé sa couronne pour se consacrer au combat, devenant championne d’Europe en 2006 et triple championne de France. Aujourd’hui comédienne, Ingrid Graziani allie ses deux passions, le sport et le jeu, en racontant ses histoires de fille boxeuse dans un one woman show « Du ring à la scène » qui devrait revenir après la crise sanitaire. Entre deux séances de boxe, elle a pris le temps de répondre à notre petit questionnaire ÀBLOCK!

Lire plus »
Jeanne Richard

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une légende du foot féminin, une lanceuse de marteau au mental d’acier, une pionnière des JO, une jeune biathlète épanouie et au palmarès déjà bien rempli (Jeanne Richard sur notre photo), une trampoliniste attendue à Tokyo en juillet ou encore une cascadeuse à moto qui ne fait que ce qu’elle veut quand elle veut, voici le programme !

Lire plus »

JO 1928 : Lina Radke, l’athlète trop “disgracieuse” pour courir

Elle s’appelait Karoline Radke-Batschauer dite Lina Radke. Pionnière de l’athlétisme, cette Allemande qui courait comme un lièvre fut la première médaillée d’or olympique au 800m, mais aussi la dernière jusqu’en…1960. Après sa victoire, l’épreuve fut tout bonnement supprimée. Miss Radke avait manqué de grâce en franchissant la ligne d’arrivée…

Lire plus »
Gabriella Papadakis

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fille à couettes qui soulève plus lourd que Hulk en personne, une espionne qui ne lâche pas le sport, même en prison, une « mère indigne » championne olympique, des patineuses d’hier et d’aujourd’hui (comme Gabriella Papadakis sur notre photo) ou encore une sportive dingue de windsurf, demandez le programme !

Lire plus »
Léa Labrousse

Le questionnaire sportif de…Léa Labrousse

Elle pourrait nous offrir ses plus belles figures à Tokyo, elle qui se prépare pour les prochains JO, en juillet. La trampoliniste Léa Labrousse, 6 médailles européennes en tumbling et trampoline et 2 pour la France, a atterri en douceur pour répondre à notre questionnaire Proustien.

Lire plus »
Fanny Blankers-Koen

JO 1948 : Fanny Blankers-Koen, « mère indigne » devenue star de la piste

On la surnommait « La ménagère volante ». Spécialiste du sprint, elle est la seule à avoir décroché quatre médailles d’or en une seule édition. Un palmarès d’autant plus bluffant à une époque où les femmes n’étaient pas les bienvenues dans les compétitions, encore moins les mères de famille. Récit d’une femme au foyer devenue femme médaillée.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Ronda Rousey

Ronda Rousey, une héroïne à la Zola dans le MMA

Première championne de l’histoire de l’UFC, celle qui a ouvert le MMA aux femmes a su donner les coups qu’il fallait pour toujours se relever dans une vie traversée par les drames. L’Américaine Ronda Rousey, cascadeuse et actrice dans des blockbusters hollywoodiens, a écrit le propre film de sa vie à la force de ses poings et de son mental d’acier. Une combattante hors norme et une pionnière du game !

Lire plus »
Charlie Moss

Speakers dans les stades : les femmes aussi donnent de la voix !

Elles chauffent des stades de foot et de rugby blindés de supporters prêts à en découdre. Elles, ce sont les speakers femmes, ces voix de l’ombre qui s’expriment haut et fort dans un milieu souvent majoritairement masculin. Des matchs ambiancés d’une main de maître…de cérémonie. Lançons la Ola pour ces ladies du micro !

Lire plus »
Cecilia Berder

Cécilia Berder, « L’escrime, c’est une conversation avec soi-même. »

La gagne chevillée au corps, la fougueuse multi-championne de France et vice-championne du monde d’escrime, manie pourtant le sabre comme un félin tournant autour de sa proie, avec stratégie, élégance et explosivité. Quand la sabreuse Cécilia Berder part à l’assaut, c’est une leçon de vie qui la fait grandir un peu plus chaque jour. En piste pour une démonstration de passion !

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin