Joueuse de rugby : qu’en pensent nos parents ?Le dessous des pelouses (Épisode 7)

Rugby joueuses
Avec leur joyeux podcast « Le dessous des pelouses », nos trois rugbywomen, Alexandra, Delphine et Marion, nous embarquent en équipe dans les coulisses d’un sport « peu recommandable » pour une fille, dit-on encore aujourd’hui. Vraiment ?

Publié le 06 mai 2020 à 16h36, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h33

Chez les filles, le rugby se commence souvent sur le tard. C’est rarement une activité pratiquée depuis l’enfance et de fait… choisie par les parents ! Ils en pensent quoi de ce sport auquel on consacre autant de temps ?

Parce que, les parents, c’est toujours une fierté de les avoir sur le terrain pour nous encourager, sympa de leur montrer ce sport auquel on consacre autant de temps.

Dans ce nouvel épisode du «  Dessous des pelouses », allons à la rencontre des familles de nos joueuses de rugby.

Une mère y confie  :

«  Au début, j’étais surprise que ma fille choisisse le rugby car je ne serais jamais allée vers ce type de sport. Mais après, j’étais fière, je me suis dit qu’elle avait raison de s’approprier des terrains masculins. Je trouve ça génial !

La seule réserve que j’émets, c’est qu’elle se fait mal. Elle s’est cassée le nez trois fois et je trouve ça dommage d’abîmer son beau visage de femme… Si c’était un garçon, je ne m’en ferais pas autant, c’est moins impactant. C’est la casse qui me fait peur. »

Sa fille lui répond  :

«  Moi, ça ne me préoccupe pas. C’est parce que je fais du rugby que je suis aujourd’hui moins dépendante de mon image. »

On les écoute ?

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi écouter…

Béatrice Barbusse : « Le combat dans le milieu sportif, il ne faut pas y aller seule car vous prenez très cher.»

Béatrice Barbusse : « Le combat dans le milieu sportif, il ne faut pas y aller seule car vous prenez très cher.»

Sociologue du sport, ex-handballeuse professionnelle, l’une des premières femmes en France à avoir été nommée présidente d’un club sportif pro masculin, Béatrice Barbusse est une militante acharnée de l’égalité des sexes dans le sport. Au micro d’ÀBLOCK!, elle revient sur son passé de joueuse, de présidente de club et sur les combats qui l’animent.

Écoutez »
Tjiki : « Mes muscles, c’est mon armure. »

Tjiki : « Mes muscles, c’est mon armure. »

Vice-championne du monde et championne d’Europe de body fitness, mannequin à ses heures pour Gucci ou Jean-Paul Gaultier. Khoudièdji Sidibé alias Tjiki est une cover girl qui, adolescente, a eu du mal à accepter son corps et veut aujourd’hui casser les codes grâce à une musculature assumée. Elle est la nouvelle invitée du podcast ÀBLOCK!

Écoutez »

Vous aimerez aussi…

Ons Jabeur, l'histoire est en marche...

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des joueuses sur les courts à Roland-Garros, le nouveau podcast ÀBLOCK! qui accueille une femme qui n’a pas sa langue dans sa poche ou encore un championnat où tenir bon la barre, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bonne lecture !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner