Marie-José Pérec5 infos pour briller sur la piste d'athlé

Marie-Jo Pérec
Surnommée « la gazelle des Antilles », elle a marqué, par sa vitesse, l’histoire de l’athlétisme français. Si elle a mis un point final à sa carrière en 2004, le souvenir de ses exploits traverse les années. Retour sur les grandes dates de Marie-Jo Pérec, championne à la foulée foudroyante.

Publié le 24 juillet 2020 à 17h26, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h11

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email
  1. Briller à l’international

C’est en 1991 que l’athlète guadeloupéenne crève l’écran.

Si elle avait déjà remporté une médaille d’or au 200m à La Haye en 1989, elle a 23 ans lorsque le monde découvre cette gazelle qui deviendra la plus brillante athlète française d’après-guerre.

Lors des championnats du monde de Tokyo, Marie-Jo Pérec remporte l’or sur le 400 mètres en 49 secondes et 13 centièmes. C’est le début d’un palmarès étourdissant !

Marie-Jo Pérec
  1. Devenir la seule athlète française triple championne du monde

En 1992, alors qu’elle avait déjà établi la meilleure performance mondiale lors du Nikaïa de Nice, avec 49 secondes 50, Marie-Jo Pérec décroche une médaille d’or aux Jeux de Barcelone sur 400 mètres en descendant encore le chrono.

En 1996, elle réalise le doublé olympique, avec deux médailles d’or aux Jeux d’Atlanta sur 400 mètres et 200 mètres.

Elle entre alors au panthéon sportif national, étant la seule athlète chez les Bleus à obtenir une triple médaille d’or olympique. La gazelle Pérec est dans la place !

Marie-Joe Perec
©Nick Knowles
  1. Détenir (presque) tous les records

Marie-José Pérec réalise une série d’exploits, tous aussi ébouriffants les uns que les autres.

 En 1994, elle remporte le seul titre qui manque à son palmarès : le titre de Championne d’Europe à Helsinki sur sa distance fétiche, le 400 mètres.

Trois jours plus tard, elle s’impose en relais 4 × 400 mètres en 3 minutes 22 secondes 34 centièmes.Et ce n’est pas fini !

En 1995, Pérec réalise l’épreuve du 400 mètres haies en seulement 53 secondes 21 centièmes, record de France lors du Weltklasse de Zurich.

Marie-Jo Perec
©FFA
  1. Réaliser un doublé 200 mètres – 400 mètres aux Jeux Olympiques

C’est un des plus beaux moments du sport français ! Aux jeux Olympiques d’Atlanta, en 1996, le nom de Marie-José Pérec est sur toutes les lèvres. 

Et pour cause, la championne réalise un doublé exceptionnel. Elle remporte le 400 mètres en 48 secondes 25 centièmes.

Trois jours plus tard, elle s’arroge le 200 mètres en 21 secondes 07 centièmes.

Aucun athlète français n’est parvenu à réaliser un tel doublé…

Marie-Jo Pérec
©DR
  1. Être récompensée d’un ESPY Award

En 1997, Marie-José Pérec, est reconnue par un jury de sportifs,  journalistes, cadres du monde sportif et diffuseurs comme la meilleure athlète féminine sur piste de l’année.

Elle reçoit en effet l’EPSY Award, avec à ses côtés, le Boxeur Mohamed Ali, honoré lui aussi par ce prix prestigieux américain qui récompense les plus grands sportifs de la planète.

Marie-Jo Pérec
©DR
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

1er août JO 1936 Berlin

1er août 1936 : les Jeux Olympiques s’ouvrent à Berlin

Ils vont vite prendre une signification très politique. Les Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, vont devenir le lieu idéal d’une propagande du parti nazi par le sport. Ce 1er aout, c’est donc dans une atmosphère festive, mais néanmoins tendue, que s’ouvrent ces Jeux de la XIe olympiade de l’ère moderne.

Lire plus »
Alice Modolo Best of

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des femmes à Tokyo ! Mais pas que… Une pongiste qui y croit, une femme jamais sans son canoë, une lanceuse de disque qui rêve d’or, une sprinteuse adepte de records, une hurdleuse qui avale les haies sont de la partie pour les Jeux. En bonus, un sauvetage dans le grand bassin des JO de 1960, un nouveau record de France pour la sirène de l’apnée (Alice Modolo sur notre photo) et une rencontre avec une femme qui borde ses voiles. Un peu de lecture pour boucler juillet !

Lire plus »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »
Alice Modolo

Alice Modolo : 100 mètres, le rêve !

La divine descente en eaux troubles d’un poisson nommé Modolo. L’apneiste française vient de réaliser son rêve de toujours : plonger à plus de 100 mètres dans les profondeurs. Et, hop, un nouveau record de France !

Lire plus »
7 symboles olympiques

Jeux Olympiques, les 7 symboles capitaux

Ils sont le sel de cet événement sportif planétaire. Les valeurs olympiques, l’hymne, la devise, la flamme, le serment, les anneaux, la langue, 7 emblèmes qui régissent les Jeux Olympiques, certains depuis l’Antiquité, d’autres depuis les JO modernes. Petite leçon d’histoire pour bien comprendre l’esprit olympique.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Martine Rolland

Martine Rolland : « Je suis une alpiniste avant d’être une femme. »

Elle fut la première femme guide de haute montagne en Europe. L’alpinisme, pour elle, c’est avant tout une histoire d’amour. Celle qui la lie à son mari, Jean-Jacques, qui l’a initiée à la montagne et l’a soutenue lorsqu’elle a voulu faire de sa passion son métier. Martine Rolland est une pionnière discrète, étonnante et captivante. Elle se raconte dans un livre* et sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Pauline Deroulede

Le questionnaire sportif de… Pauline Déroulède

Elle vise les Jeux paralympiques 2024. Pauline Déroulède, amputée d’une jambe après avoir été percutée par une voiture en 2018, est une combattante. Et c’est avec une raquette de tennis qu’elle lutte pour se reconstruire. Et gagner. Laissons-la se dévoiler en quelques questions Proustiennes.

Lire plus »
Anne-Flore Marxer

Anne-Flore Marxer : « Chez moi, faire bouger les lignes, ça vient des tripes ! »

Depuis ses 18 ans, elle se bat pour l’inclusion des femmes dans les sports de glisse. Grâce à cette snowboardeuse franco-suisse à la personnalité magnétique, la pratique du freestyle et autre freeride évolue, se féminise doucement. À 36 ans, c’est désormais derrière une caméra qu’Anne-Flore Marxer s’engage et poursuit le combat. Passionnante conversation avec une sportive activiste.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner