Marie-José Pérec5 infos pour briller sur la piste d'athlé

Marie-Jo Pérec
Surnommée « la gazelle des Antilles », elle a marqué, par sa vitesse, l’histoire de l’athlétisme français. Si elle a mis un point final à sa carrière en 2004, le souvenir de ses exploits traverse les années. Retour sur les grandes dates de Marie-Jo Pérec, championne à la foulée foudroyante.

Publié le 24 juillet 2020 à 17h26, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h11

  1. Briller à l’international

C’est en 1991 que l’athlète guadeloupéenne crève l’écran.

Si elle avait déjà remporté une médaille d’or au 200m à La Haye en 1989, elle a 23 ans lorsque le monde découvre cette gazelle qui deviendra la plus brillante athlète française d’après-guerre.

Lors des championnats du monde de Tokyo, Marie-Jo Pérec remporte l’or sur le 400 mètres en 49 secondes et 13 centièmes. C’est le début d’un palmarès étourdissant !

Marie-Jo Pérec
  1. Devenir la seule athlète française triple championne du monde

En 1992, alors qu’elle avait déjà établi la meilleure performance mondiale lors du Nikaïa de Nice, avec 49 secondes 50, Marie-Jo Pérec décroche une médaille d’or aux Jeux de Barcelone sur 400 mètres en descendant encore le chrono.

En 1996, elle réalise le doublé olympique, avec deux médailles d’or aux Jeux d’Atlanta sur 400 mètres et 200 mètres.

Elle entre alors au panthéon sportif national, étant la seule athlète chez les Bleus à obtenir une triple médaille d’or olympique. La gazelle Pérec est dans la place !

Marie-Joe Perec
©Nick Knowles
  1. Détenir (presque) tous les records

Marie-José Pérec réalise une série d’exploits, tous aussi ébouriffants les uns que les autres.

 En 1994, elle remporte le seul titre qui manque à son palmarès : le titre de Championne d’Europe à Helsinki sur sa distance fétiche, le 400 mètres.

Trois jours plus tard, elle s’impose en relais 4 × 400 mètres en 3 minutes 22 secondes 34 centièmes.Et ce n’est pas fini !

En 1995, Pérec réalise l’épreuve du 400 mètres haies en seulement 53 secondes 21 centièmes, record de France lors du Weltklasse de Zurich.

Marie-Jo Perec
©FFA
  1. Réaliser un doublé 200 mètres – 400 mètres aux Jeux Olympiques

C’est un des plus beaux moments du sport français ! Aux jeux Olympiques d’Atlanta, en 1996, le nom de Marie-José Pérec est sur toutes les lèvres. 

Et pour cause, la championne réalise un doublé exceptionnel. Elle remporte le 400 mètres en 48 secondes 25 centièmes.

Trois jours plus tard, elle s’arroge le 200 mètres en 21 secondes 07 centièmes.

Aucun athlète français n’est parvenu à réaliser un tel doublé…

Marie-Jo Pérec
©DR
  1. Être récompensée d’un ESPY Award

En 1997, Marie-José Pérec, est reconnue par un jury de sportifs,  journalistes, cadres du monde sportif et diffuseurs comme la meilleure athlète féminine sur piste de l’année.

Elle reçoit en effet l’EPSY Award, avec à ses côtés, le Boxeur Mohamed Ali, honoré lui aussi par ce prix prestigieux américain qui récompense les plus grands sportifs de la planète.

Marie-Jo Pérec
©DR

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Hélène Pietrenko

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine…

De l’arc et des flèches en mode féminin, un triathlon XXL (avec la toujours motivée championne Hélène Pietrenko sur notre photo), une pratiquante qui a trouvé confiance en elle grâce au sport et qui se raconte avec passion, une sportive qui a porté trois maillots de l’équipe de France dans trois sports différents ou encore une arbitre qui révolutionne le monde du rugby, c’est sur ÀBLOCK! et c’est tout. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Les femmes ont manié l’arc dès la Grèce Antique… De cette époque à la naissance des premières championnes, l’archerie s’est toujours composée au féminin. À l’occasion de la Coupe du Monde organisée du 21 au 26 juin à Paris, retour sur ces archères qui ont tiré en plein dans le mille.

Lire plus »
Hazal Nehir, folle de toits

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une acrobate de la street (Hazal Nehir sur notre photo), une batteuse d’exception, du paddle pour la bonne cause, une marathonienne aux souliers d’or ou encore une arbitre qui ouvre la voie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue : pourquoi, quand je cours, j'ai un point de côté ?

Pourquoi, quand je cours, j’ai un point de côté ?

Ce sentiment désagréable d’avoir un doigt coincé dans la poitrine, on le connaît tous… On commence son footing, tranquillement, et tout à coup PAF, un point de côté ! Minute, prend une grande respiration, ÀBLOCK! te dit d’où ils viennent et comment s’en débarrasser.

Lire plus »
Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Elle est sauveteuse en mer et au-delà. Stéphanie Barneix accompagnée de cinq autres waterwomen rallient actuellement Monaco et Athènes en paddleboard. Un échauffement avant le défi Cap Optimist, qui se déroulera entre le Pérou et la Polynésie Française en janvier 2023. Un défi à la seule force des bras pour soutenir les personnes atteintes de cancer.

Lire plus »
Camille : « Le sport outdoor me permet de revenir à l'essentiel.»

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une Question qui tue pour la fin de séance, le parfait alliage entre sport et bronzage, une fan du sport outdoor (Camille sur notre photo) et une gymnaste qui a l’Europe dans la peau, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bon récap !

Lire plus »
Le Beach Handball : sea, sport and sun...

Le Beach Handball : sea, sport and sun…

Sous le soleil, exactement… Du 1er au 3 juillet, la ville de Lacanau accueille le tournoi international de Beach Handball. Entre exploits sportifs et spectacle à ciel ouvert, c’est la deuxième édition de ce Lacanau Beach Handball Xperience qui se tient en bord de mer. De quoi découvrir un sport méconnu et pour le moins original.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Eva Yaneva : « Le sport m’a pris par la main et m’a relevée. »

Eva Yaneva : « Le sport m’a prise par la main et m’a relevée. »

Pétillante sportive aux boucles brunes et au sourire communicatif, la volleyeuse Eva Yaneva, championne, début avril, de la Coupe de France et membre de l’équipe nationale de Bulgarie, est une globe-trotteuse des parquets. Quand elle quittera le terrain, ce sera pour enseigner son art aux jeunes filles rêvant de parties de volley endiablées. La transmission de sa passion est en ligne de mire de son prochain service.

Lire plus »
Claire la sirène

Sport de sirène : enquête sur une vague déferlante

Dans la famille natation, je demande le dernier-né palmé : le “mermaiding“ ou comment nager comme une sirène. Désormais reconnu comme une activité sportive, à l’enseignement encadré, il prend dans ses filets de plus en plus d’adeptes heureux de plonger dans leurs rêves d’enfant. Immersion toute !

Lire plus »
Alexia Cerenys : « Origine, sexualité, identité… en rugby on s’en fout ! »

Alexia Cerenys : « Origine, sexualité, identité… en rugby, on s’en fout ! »

Elle est née dans un corps d’homme et s’est longtemps servie du rugby comme d’un exutoire. Alexia Cerenys, 35 ans, est la première joueuse transgenre à évoluer dans l’élite féminine. La troisième ligne de Lons, dans les Pyrénées-Atlantiques, est une femme engagée qui veut désormais montrer à tous et toutes que sport et transexualité peuvent naturellement fonctionner de pair. Rencontre avec une militante qui a brillamment transformé l’essai.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner