Rechercher

Laura ValetteEn piste, hurdleuse !

Laura Valette, Laura Valette, en piste, hurdleuse !
Ce 31 juillet, la blonde hurdleuse au regard clair et au sourire franc s’élancera sur le 100m haies dans l’objectif de se qualifier pour les demi-finales des JO de Tokyo. Championne olympique de la jeunesse en 2015 et multi médaillée dans les compétitions nationales et internationales, Laura Valette la fonceuse veut vivre son rêve olympique à fond.

Par Claire Bonnot

Publié le 30 juillet 2021 à 10h38, mis à jour le 02 août 2021 à 18h31

« Je vais aux Jeux Olympiques !  ». Le 2 juillet dernier, la Nantaise de 24 ans décrochait son pass d’entrée pour ses tout premiers Jeux Olympiques, à Tokyo.

Sur un petit nuage et sautant de joie, la spécialiste du 100 mètres haies était prête à prendre le top départ de cette puissante aventure qui a débuté il y a des mois par un travail acharné.

Le taux d’ABLOCK ! attitude ? Élevé : « J’ai hâte d’en découdre sur la piste du stade de Tokyo sur une compétition phare. Un rêve qui se concrétise et que je prépare depuis plusieurs années. »

L’image des JO qui la marque ? Usain Bolt sur la piste des jeux, son prédécesseur…

« Six ans après mon titre de championne olympique jeune, me voilà dans la cour des grands », avait-elle écrit alors sur ses réseaux sociaux.

La cour des grands après avoir commencé par la cour d’école, là où elle commence à courir et à aimer ça. À l’âge de 7 ans, elle est licenciée au Nantes Métropole Athlétisme. Ce qu’on peut appeler une vocation précoce.

Pourtant, la spécialité des haies est arrivée un peu plus tard : « J’étais bonne un peu partout, confiait-t-elle au site alouette.fr en juillet 2021, je faisais plutôt du demi-fond. Un coach est arrivé dans le club, il proposait le sprint et les haies. J’ai trouvé ça plutôt cool. Du coup, j’y suis venue petit à petit, doucement mais sûrement. » 

S’ensuit un parcours éclair semé de victoires : quand elle se jette sur les haies en 2012, elle établit le record de France minime du 80 m haies en 11 secondes et 19 centièmes.

Deux ans plus tard ? La voilà courant pour les Jeux Olympiques de la jeunesse à Nankin, en Chine, et ramenant la médaille d’or.

Entre-temps, elle remporte le Festival Olympique de la Jeunesse Européenne au Pays-Bas, en 2013, décroche l’or sur chacun des Championnats de France en salle de sa catégorie d’âge, entre 2013 et 2018. Sans oublier de passer son Bac ES !

En 2019, la superperformante décroche la médaille de bronze des Championnats d’Europe espoirs de Gävle, en Suède, et monte sur la première marche des Championnats de France Elite en battant son record personnel de 12s 87 et se qualifie ainsi pour les Championnats du monde de Doha.

Bref, Laura Valette en a dans les jambes !

Bien dans son corps et dans sa tête et déterminée à atteindre son objectif, la demoiselle mesure le chemin parcouru : « Je suis super contente de ma sélection pour les Jeux Olympiques, même si ça fait encore un peu bizarre de le dire. C’est le résultat de beaucoup d’années de travail, de remise en question et de détermination. Je ne pensais pas que ça serait aussi difficile d’y arriver, confie-t-elle à alouette.fr. Maintenant, j’y suis ! Je vais pouvoir m’entraîner à fond pour être compétitrice et arriver en confiance à Tokyo. L’objectif, ce n’est pas juste de se qualifier, mais au minimum d’atteindre les demi-finales. »

Ce qu’elle aime en tant que hurdleuse ? La prise de risque : « Il faut se lancer dans la barrière, ne pas avoir peur, une sensation particulière mais sympa ! »

Fin prête !

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Marie-Amélie Le Fur, une vie (sportive) à cent à l’heure

Marie Amélie Le Fur, une vie (sportive) à cent à l’heure

La présidente du Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) était très attendue pour ces Jeux Paralympiques de Tokyo, ses derniers. La reine française du saut en longueur et ambassadrice du handisport n’a pas démérité et a remporté sa neuvième médaille paralympique, venant couronner une carrière buffante.

Lire plus »
Kids

Terrains de jeux : la cours de récré, un labo de société (2e mi-temps)

Deuxième mi-temps de ce podcast consacré à l’égalité filles-garçons à l’école et plus précisément au sein même de la cour de récréation. Comment l’espace se définit-il, comment les filles trouvent leur place, comment cela peut avoir une incidence sur leur comportement d’adulte… La géographe du genre Edith Maruéjouls nous éclaire dans le podcast Papas Poules en partenariat avec ÀBLOCK! Instructif.

Lire plus »
Championnat du monde de para athlétisme, le récap'

Mondiaux de para athlétisme 2023, l’heure du récap’

Ils ont quitté la piste. Le 17 juillet, les athlètes handisport ont bouclé, à Paris, leurs Championnats du monde de para athlétisme. Dernière grosse échéance avant le rendez-vous des Jeux Paralympiques de Paris 2024, ces Mondiaux faisaient office de test avant le grand bain. Petit résumé de la compet’.

Lire plus »
24 juillet 2004, la Britannique Alison Streeter traverse la Manche pour la 43e fois

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une escrimeuse qui tire vite, des jeunes pousses au sacré coup de pédale, nos dossiers spéciaux foot et cyclisme ou encore notre série Un jour un événement (avec Alison Streeter sur notre photo), c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bonne lecture !

Lire plus »
Emmanuelle Bonnet-Oulaldj

Emmanuelle Bonnet-Oulaldj : « Faire du sport n’est pas juste une finalité pour être en bonne santé, mais un processus d’émancipation… »

Il y a des décisions qu’on ne prend pas à la légère. Ce fut mon cas, soutenu par la Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT), dont je suis la co-présidente, concernant ma candidature à la présidence du CNOSF. Femme, quadragénaire, représentante d’une fédération multisports, n’ayant jamais été sportive de haut-niveau, cette démarche inédite a surpris. Tant mieux !

Lire plus »
Elena Micheli, la déesse du pentathlon moderne

Elena Micheli, la déesse du pentathlon moderne

Une liane athlétique de 24 ans. Avec sa chevelure couleur d’ébène, l’Italienne Elena Micheli est une star des terrains sportifs. Qu’elle nage, qu’elle court, qu’elle manie l’épée, le pistolet ou saute à cheval, tout semble lui réussir. L’actuelle N°1 mondiale de pentathlon devrait faire sensation aux JO de Paris 2024.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner