Laura ValetteEn piste, hurdleuse !

Laura Valette, Laura Valette, en piste, hurdleuse !
Ce 31 juillet, la blonde hurdleuse au regard clair et au sourire franc s’élancera sur le 100m haies dans l’objectif de se qualifier pour les demi-finales des JO de Tokyo. Championne olympique de la jeunesse en 2015 et multi médaillée dans les compétitions nationales et internationales, Laura Valette la fonceuse veut vivre son rêve olympique à fond.

Par Claire Bonnot

Publié le 30 juillet 2021 à 10h38, mis à jour le 02 août 2021 à 18h31

« Je vais aux Jeux Olympiques !  ». Le 2 juillet dernier, la Nantaise de 24 ans décrochait son pass d’entrée pour ses tout premiers Jeux Olympiques, à Tokyo.

Sur un petit nuage et sautant de joie, la spécialiste du 100 mètres haies était prête à prendre le top départ de cette puissante aventure qui a débuté il y a des mois par un travail acharné.

Le taux d’ABLOCK ! attitude ? Élevé : « J’ai hâte d’en découdre sur la piste du stade de Tokyo sur une compétition phare. Un rêve qui se concrétise et que je prépare depuis plusieurs années. »

L’image des JO qui la marque ? Usain Bolt sur la piste des jeux, son prédécesseur…

« Six ans après mon titre de championne olympique jeune, me voilà dans la cour des grands », avait-elle écrit alors sur ses réseaux sociaux.

La cour des grands après avoir commencé par la cour d’école, là où elle commence à courir et à aimer ça. À l’âge de 7 ans, elle est licenciée au Nantes Métropole Athlétisme. Ce qu’on peut appeler une vocation précoce.

Pourtant, la spécialité des haies est arrivée un peu plus tard : « J’étais bonne un peu partout, confiait-t-elle au site alouette.fr en juillet 2021, je faisais plutôt du demi-fond. Un coach est arrivé dans le club, il proposait le sprint et les haies. J’ai trouvé ça plutôt cool. Du coup, j’y suis venue petit à petit, doucement mais sûrement. » 

S’ensuit un parcours éclair semé de victoires : quand elle se jette sur les haies en 2012, elle établit le record de France minime du 80 m haies en 11 secondes et 19 centièmes.

Deux ans plus tard ? La voilà courant pour les Jeux Olympiques de la jeunesse à Nankin, en Chine, et ramenant la médaille d’or.

Entre-temps, elle remporte le Festival Olympique de la Jeunesse Européenne au Pays-Bas, en 2013, décroche l’or sur chacun des Championnats de France en salle de sa catégorie d’âge, entre 2013 et 2018. Sans oublier de passer son Bac ES !

En 2019, la superperformante décroche la médaille de bronze des Championnats d’Europe espoirs de Gävle, en Suède, et monte sur la première marche des Championnats de France Elite en battant son record personnel de 12s 87 et se qualifie ainsi pour les Championnats du monde de Doha.

Bref, Laura Valette en a dans les jambes !

Bien dans son corps et dans sa tête et déterminée à atteindre son objectif, la demoiselle mesure le chemin parcouru : « Je suis super contente de ma sélection pour les Jeux Olympiques, même si ça fait encore un peu bizarre de le dire. C’est le résultat de beaucoup d’années de travail, de remise en question et de détermination. Je ne pensais pas que ça serait aussi difficile d’y arriver, confie-t-elle à alouette.fr. Maintenant, j’y suis ! Je vais pouvoir m’entraîner à fond pour être compétitrice et arriver en confiance à Tokyo. L’objectif, ce n’est pas juste de se qualifier, mais au minimum d’atteindre les demi-finales. »

Ce qu’elle aime en tant que hurdleuse ? La prise de risque : « Il faut se lancer dans la barrière, ne pas avoir peur, une sensation particulière mais sympa ! »

Fin prête !

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Manon Petit-Lenoir : « Sur mon snowboard, j’ai parfois une sacrée pression, mais j’en ai besoin ! »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des filles sur la glace, sur la neige et sur les plus hautes marches des podiums. Du hockey sur glace, du ski, du snowboard (avec Manon Petit-Lenoir sur notre photo) ou encore du short-track…Semaine glacée pour le lancement des JO de Beijing mais forcément brûlante quand on est ÀBLOCK!

Lire plus »

Du yoga pour mieux vivre le confinement

Si le temps est à l’enfermement, si l’on se prive des autres, que l’on se coupe de l’extérieur, l’ouverture peut être intérieure. C’est ce que propose ce nouveau podcast via des séances guidées de yoga et réalisé par la yogi Isabelle Morin-Larbey. Un cadeau précieux.

Lire plus »
Jeux de Beijing 2022 : 1 fille, 2 garçons pour un drapeau

JO Beijing 2022 : 1 fille, 2 garçons et 1 drapeau

Et le drapeau est attribué à… Tessa Worley, Kevin Rolland et Benjamin Daviet ! Cette semaine ont été désignés les porte-drapeaux de la délégation française pour les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de Pékin 2022. Récompense méritée pour trois sportifs au palmarès de feu et au mental bien trempé. Petite fiche de révision pour ceux qui ne les connaissent pas (encore).

Lire plus »
Jessy Trémoulière

Jessy Trémoulière : « Le rugby m’a fait grandir. »

Elle a à peine 30 ans, mais déjà une riche carrière derrière elle. L’Auvergnate Jessy Trémoulière, devenue une figure incontournable du paysage rugbystique international, vient d’être sacrée meilleure joueuse de la décennie, deux ans après avoir été élue meilleure joueuse du monde, rien que ça ! Rencontre avec une fille qui sait merveilleusement transformer l’essai.

Lire plus »
Maria Sharapova

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une lutteuse qui ne lâche rien, deux femmes dans une auto, un 5 infos pour briller au revers avec une championne dénommée Maria (Sharapova, notre photo), la fameuse question qui tue et une initiative qui a toutes les cordes à son arc, c’est la séance de rattrapage sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Le Money Time, Cékoiça ?

Le Money Time ? Cékoiça ?

Les fans de basket comprendront ce terme, d’autres amateurs de sports collectifs aussi, mais les autres… Car même avec une traduction assez simple à obtenir, ce terme n’est pas clair. C’est quoi, à votre avis ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner