Rechercher

Il était une fois le golf… féminin

Il était une fois le golf… féminin
Les meilleures golfeuses sont de retour sur le green. Alors qu’elles viennent de lancer la saison du LPGA Tour avec le Tournoi des Championnes, ÀBLOCK! se penche sur l’histoire du golf conjugué au féminin…

Par Clotilde Boudet

Publié le 21 janvier 2022 à 14h38, mis à jour le 18 février 2024 à 12h23

Il paraît qu’au Moyen-Âge, à Bruxelles, les autorités furent obligées d’interdire la pratique du golf (appelé alors « kolf ») dans l’enceinte de la Cité.

En même temps, avant 1483, ni fairway ni parcours… Le jeu se pratiquait n’importe où.

©Wikipedia

En Grande-Bretagne, le golf est très apprécié des têtes couronnées et des francs-maçons. C’est à eux que l’on doit les premiers « clubs », comme le « Silver Club » de l’Honorable Compagnie d’Edimbourg, qui codifia le golf en 1744.

Mais retournons deux siècles en arrière… L’histoire révèle que Mary, Reine d’Ecosse, adorait le golf. Elle serait la première femme à l’avoir régulièrement pratiqué. On dit même qu’il aurait quelque chose à voir avec son exécution en 1587… N’y avait-elle pas joué peu après l’assassinat de son époux ? Quelle impudence !

Petit à petit les femmes, d’où qu’elles viennent, s’emparent de clubs et tapent la balle ! Le premier tournoi féminin est organisé en 1811 par des femmes de pêcheurs de la bourgade écossaise de Musselburgh. Le lot pour la gagnante : un panier de pêche et un châle.

En 1893, la Ladies Golf Union crée le Championnat amateur féminin. La première édition est remportée par l’anglaise Lady Margaret Scott.

Lady Margaret Scott remporte le Ladies British Amateur Championship 1893-95…©Scottish golf history

Sept ans après, sur le parcours de Compiègne, Margaret Abott est devenue sans même le savoir la première championne olympique de l’histoire… Elle ignorait que le tournoi qu’elle avait remporté n’était autre que l’épreuve de Golf de la seconde Olympiade, à laquelle les femmes étaient admises pour la première fois.

Margaret Abott

La France aussi a ses pionnières : Pauline Roissard de Bellet est devenue en 1908 la première Championne de France Dames. Geneviève Le Derff, quant à elle, est la première golfeuse à avoir affronté des joueurs pros, lors de l’Open de France 1929.

À l’époque, les Opens féminins n’existaient pas, mais rien n’interdisait aux femmes de s’inscrire aux compétitions masculines.

Aujourd’hui, les femmes sont plus que bienvenues sur les greens. Le LPGA Tour a annoncé une hausse de la dotation de l’U.S. Women’s Open : elle passera de 5,5 millions en 2021 à 10 millions de dollars pour 2022. Avant d’être portée à 11 puis 12 millions lors des cinq prochaines années…

D'autres épisodes de "Il était une fois le sport... conjugué au féminin"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Gabriella Papadakis

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fille à couettes qui soulève plus lourd que Hulk en personne, une espionne qui ne lâche pas le sport, même en prison, une « mère indigne » championne olympique, des patineuses d’hier et d’aujourd’hui (comme Gabriella Papadakis sur notre photo) ou encore une sportive dingue de windsurf, demandez le programme !

Lire plus »

Angélique : « Éduquer par le sport, c’est aussi casser les clichés. »

Elle permet à tous d’accéder à une activité sportive. Angélique est éducatrice sportive en collectivité territoriale dans un milieu rural où les installations sportives peuvent venir à manquer. Elle apporte son savoir-faire, son matériel et son naturel généreux aux enfants qui découvrent alors une activité amusante et enrichissante en-dehors des heures d’école. Une belle école de la vie… sur des rollers ou dans une sacrée partie de hockey !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner