Le sport qui fait bouger les lignes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Rugby : « Pourquoi les coachs préfèrent entraîner les féminines ? »

Le dessous des pelouses (Épisode 5)

rugby femme
Toutes les semaines, avant le confinement, elles avaient l'habitude de fouler (piétiner) l'herbe des stades de France, à la rencontre d'autres rugbywomen passionnées de ballon ovale. Il en reste des ambiances capturées pour les besoins de ce joyeux podcast.

C’était avant le confinement. Avant qu’elles ne raccrochent les crampons le temps de laisser passer la crise. Elles nous accueillaient dans leurs vestiaires très chahutés, nous racontant leurs périples en live. 

Alexandra, Delphine et Marion sont en Fédérale 1, la 3e division du championnat de France. Et elles ne se déplacent jamais sans leur micro. Pour capter une drôle d’ambiance, musclée et joyeuse. 

Il pleut en ce dimanche matin. Jour de rencontre avec l’équipe de rugby féminine de Lille.

L’une de nos “filles de l’herbe”, ces rugbywomen amateurs que l’on retrouve pour ce cinquième épisode, se pose la question : “Pourquoi les meufs sont-elles toujours entraînées par des gars ? “

Une équipe de rugby,  ce sont les joueuses, mais ce sont aussi les coachs.

Ils font partie intégrante du groupe. Pour ce nouvel épisode du “Dessous des pelouses”, Alexandra, Delphine et Marion leur ont laissé le micro.

Paroles d’entraineur.e.s. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

S’inscrire à la newsletter mensuelle :

(Nous ne sommes pas prêteurs, nous garderons vos coordonnées bien au chaud chez nous…)

Vous aimerez aussi écouter…

Rugby

Rugby : les mots qui plaquent ! (Le dessous des Pelouses. Épisode 12)

« Alors, les filles, vous vous broutez la chatte ? », « Dans l’équipe, vous êtes toutes des lesbiennes ? »… Elles en ont entendu des phrases pétries de préjugés, ces joueuses de rugby d’une équipe de Fédérale 1, la 3e division du championnat de France ! Et elles en parlent sans tabou dans ce nouvel épisode du « Dessous des Pelouses »…

Écoutez »

Vous aimerez aussi…

Erica Wiebe

Erica Wiebe, la lutteuse qui envoie les clichés au tapis !

Une guerrière, une passionaria, une femme de tête. Championne olympique 2016 en lutte libre, la Canadienne remettra son titre en jeu sur le tapis des prochains JO, à Tokyo. Ambassadrice de la lutte féminine, Erica Wiebe se bat pour que les jeunes filles soient intégrées dans l’arène sportive. Go for showtime !

Lire plus »

Manon : « J’ai longtemps cru que certains sports étaient réservés aux mecs ! »

Sportive tous azimuts depuis toujours – de l’équitation au tennis en passant par la course à pied, Manon n’aurait cependant jamais pensé soulever de la fonte un jour. Dans son esprit, c’était du « sport de mecs ! ». La passion communicative de son copain lui a fait pousser la porte d’une salle de CrossFit et, depuis, elle se sent plus forte. Un joli parcours d’ouverture d’esprit et d’émancipation par le sport.

Lire plus »
Fifty Fifty Sail

Fifty Fifty Sail, une régate solidaire pour aider les femmes à larguer les amarres

Mettre les voiles pour prouver que la femme a toute sa place dans le sport. C’est tout l’enjeu de cette chouette initiative qui a surgi dans la longue vue d’ÀBLOCK!. Cette régate 100% mixte fait la course contre les clichés et s’engage contre les violences faites aux femmes. Car le sport est un formidable outil de reconstruction pour se réapproprier son cœur et son corps. Embarquement immédiat au sein d’un enthousiaste et généreux équipage…

Lire plus »
Cheerleading

Alexandrine : « Je suis une cheerleader, pas une pompom girl, et c’est du sport ! »

Elle a trouvé son sport, son club, et quand elle en parle, elle donnerait envie aux plus récalcitrantes d’enfiler la tenue pour aller goûter au “cheer spirit”. Alexandrine pratique le cheerleading à travers ses casquettes d’athlète et de coach, en parallèle de ses études. Mais ne vous y trompez pas, elle est une cheerleader et pas une pompom girl ! Pour elle, la nuance est d’importance. Témoignage d’une jeune femme à la passion communicative.

Lire plus »