Les 10 000 pas par jour, c'est vraiment obligatoire ?

La question qui tue
« Félicitations, vous avez atteint votre objectif de 10 000 pas ! » Si tu as un smartphone ou une montre connectée, tu sais de quoi on parle… Mais, elle vient d’où cette injonction à faire 10 000 pas par jour ?! C'est pas du tout ce que tu crois, lis plutôt...

Par Clotilde Boudet

Publié le 15 juillet 2022 à 16h58

Je me suis déjà surprise à me dire : « Ah cool, bravo à toi ! ». C’était après avoir reçu une notification sur mon portable qui disait : « Félicitations, tu as fait 10 000 pas aujourd’hui ».

Qu’un téléphone me félicite d’avoir marché me rendait étrangement un peu fière… Et je sais que je ne suis pas la seule !

Du coup, à la rédaction d’ÀBLOCK!, on s’est demandé : c’est quoi le truc avec les 10 000 pas par jour ? Pourquoi ce chiffre et pas un autre, est-ce que c’est vraiment obligatoire ?  

Il parait que c’est une recommandation de l’OMS… Mais en fait, non. Cette injonction vient d’un ancien slogan publicitaire japonais de 1964, année où Tokyo a accueilli pour la première fois les Jeux Olympiques !

Ce slogan, c’était celui d’un podomètre baptisé « Manpo-kei », ce qui signifie littéralement « jauge des 10 000 pas ». En gros, cette idée reçue selon laquelle 10 000 pas par jour est le minimum pour être en bonne santé vient d’un projet de marketing et pas du tout d’une vérité scientifique…  

©Shutterstock

Et non, l’observation faite quelque temps plus tard par le chercheur Yoshiro Hatano ne compte pas. Il affirmait, pour inciter la population japonaise à faire du sport, que les 10 000 pas par jour (et les 300 calories brûlées qu’ils représentent), étaient la marche à suivre (c’est le cas de le dire) pour garder « un poids de forme ».

Quand on sait aujourd’hui que le poids de forme est avant tout une question de ressenti… On a un peu envie de s’arrêter net de marcher. Parce que du coup, compter ses pas, ça sert à quelque chose ou pas du tout ?  

Clairement, toute activité physique est bonne à prendre (si tu veux en savoir plus sur les effets de la marche, direction notre Question qui tue sur le sujet). Mais ça n’est pas tant le nombre de pas qui compte (donc l’intensité) que le temps qu’on y passe.

Là-dessus, l’OMS est formelle : on a besoin de s’activer 20 min par jour pour être en meilleure santé. Or 10 000 pas, ça représente tout de même 7 km.

Et à moins d’être très motivé·e, à allure normale, une telle distance correspond plutôt à 50 min de marche. T’as compris, les chiffres ne sont pas bon, Kévin… 

En mai 2019, les scientifiques d’Harvard se sont posé une question : « Est-ce qu’un nombre de pas quotidien plus élevé baisse le taux de mortalité ? ». Pendant une semaine, ils ont compté les pas de 16 741 femmes en bonne santé, âgées de 62 à 102 ans.

Les résultats vont rassurer celles et ceux qui n’atteignent jamais les 10 000 pas ! Dès 4 400 pas par jour, le taux de mortalité baisse. Et plus on marche, meilleurs sont les chiffres… jusqu’à un certain point.

Hé oui, contre toute attente, cette étude a également démontré qu’au-delà de 7 500 pas, on n’arrive plus à mesurer l’impact positif de la marche sur le corps.  

©Shutterstock

Ça veut dire quoi ? Tout simplement que marcher 10 000 pas par jour, surtout quand on a un certain âge ou des problèmes de santé, ne sert à rien. Pour les plus fragiles, 4 000 pas quotidiens, c’est déjà -40 % de risque de souffrir d’un diabète de type II, de développer une maladie cardiovasculaire ou un cancer. Comme quoi, l’entraînement physique n’a pas toujours besoin d’être intense !  

En fait, comment tu dois pratiquer ton sport, intense ou pas, ou quelle activité physique tu dois faire quotidiennement (si tu veux en savoir plus, on te le dit ici) dépend de toi.

Ton âge, ta santé, ton métier, ta routine, ta volonté… Bref, mets donc ton smartphone, ta montre connectée ou ton podomètre en silencieux et va te promener. Juste comme ça, pour le plaisir.

Tu verras, l’effet sur ton moral, lui, va être immédiat et concret ! 

Ouverture ©Shutterstock

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Euro de natation 2022, les Tricolores vont faire des vagues !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le récap’ historique du mois d’août, une cycliste pleine d’espoir, une championne dans les nuages, un Euro dans l’eau, une Coupe du Monde sur la vague, neuf championnats d’Europe en un, le retour sur les femmes et la natation et un trail pour transpirer, c’est sur ÀBLOCK! cette semaine. À lire on the rocks.

Lire plus »
14 août 1982 Deux femmes en tête du Rallye du Brésil

14 août 1982, deux femmes en tête du Rallye du Brésil

La conduite et la direction sont leurs atouts. Depuis quatre jours, pilotes et copilotes sont lancés dans la 4e édition du Rallye du Brésil. L’arrivée de la course est plus attendue que jamais. D’autant plus quand, dans la première voiture, deux femmes sont à la manoeuvre, Michèle Mouton et Fabrizia Pons !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Nathalie Servais

Nathalie Servais

Après des années de danse pratiquée parallèlement à ses études de lettres à l’université Paris-Sorbonne, Nathalie découvre le fitness et

Lire plus »
Cléopatre Darleux

Cléopatre Darleux : « Le handball me donne l’impression d’être une wonderwoman ! »

Un rempart à toute épreuve. Cléopatre Darleux est une icône de l’équipe de France de handball et une gardienne de but multi-distinguée dans les compétitions internationales. La championne du monde 2017, épanouie et jeune maman, donne de la voix pour que les joueuses professionnelles soient soutenues dans leur projet perso autant que sportif. Un match qu’elle relève (encore) haut la main !

Lire plus »
Paris-Roubaix : l'Enfer des dames, saison 2 !

Paris-Roubaix : l’Enfer des dames, saison 2 !

Elles s’apprêtent à rouler en éclaireuses. Ce samedi 16 avril, la veille du départ des hommes, la deuxième édition du Paris-Roubaix féminin s’élancera sous le soleil nordiste. Des coureuses qui vont battre le pavé. Ou presque, car ces acharnées-là savent très bien où elles vont et pourquoi elles roulent : vers une plus grande reconnaissance des filles dans le cyclisme. Parcours mythique, casting de rêve… Attention au blockbuster !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner