Rechercher

Alizé Cornet La tennis girl qui a brisé le plafond de verre

Alizé Cornet, la tennis girl qui a brisé le plafond de verre
Elle a écrit l'histoire lors de ce Wimbledon 2022. Pas en chutant en quarts de finale ce lundi 4 juillet, mais en mettant fin à la série de 37 victoires consécutives d'Iga Swiatek, deux jours plus tôt. Un nouvel exploit pour Alizé Cornet qui n'en est pas à son coup d'essai.

Par Alexandre Hozé

Publié le 05 juillet 2022 à 10h40, mis à jour le 06 juillet 2022 à 16h34

Dure saison pour le tennis français. Jo-Wilfried Tsonga qui s’en va, les jeunes qui peinent à franchir le cap… Heureusement qu’Alizé Cornet remonte le moral des amateurs tricolores de la petite balle jaune !

2022 est une année d’ores et déjà réussie pour la Niçoise, grâce à des résultats plus qu’honorables à l’Open de Melbourne et à Wimbledon. Madame s’est même permis d’écrire l’histoire lors des seizièmes de finale du tournoi londonien. 

Si elle a malheureusement été défaite ce lundi 4 juillet par l’Australienne Ajla Tomljanovic en huitièmes de finale au terme d’un match au scénario hitchcockien, c’est deux jours plus tôt que la Française a signé l’exploit de sa saison. 

Face à la numéro 1 mondiale, l’imbattable Iga Swiatek, toute fraîche auréolée de son deuxième Roland-Garros et sur une série de 37 victoires consécutives, Alizé Cornet a retourné le monde du tennis. 6-4, 6-2. Une affaire expédiée en deux sets et qui confirme qu’elle a insufflé du pep’s dans son tennis. 

Ce n’est pas la première fois que la tenniswoman française brille face à une adversaire au top du classement WTA. En 2014, la légendaire Serena Williams avait subi la loi d’Alizé Cornet à trois reprises (en comptant un abandon).

Depuis son arrivée sur le circuit professionnel, la Niçoise a toujours été cette joueuse piège pour les meilleures. Rien d’étonnant quand on se penche sur son début de carrière. 

Le talent, Alizé Cornet l’a toujours eu. En 2004, elle est championne de France des 13-14 ans. En 2005, championne d’Europe des 14-15 ans. Mais cette année-là, le véritable exploit de l’adolescente est d’une autre envergure.

Lors du Roland-Garros 2005, à seulement 15 ans, elle est alignée au premier tour du tournoi de la Porte d’Auteuil. Et cerise sur le gâteau, après avoir remporté son match, elle a la chance de se mesurer à son idole, Amélie Mauresmo. Le conte de fées n’ira pas plus loin mais, peu importe, son aventure a commencé de bien belle manière. 

Sa progression entre 2005 et 2009 est constante. Les résultats arrivent petit à petit, son classement grimpe progressivement… Après avoir ramassé un Roland-Garros junior au passage, Alizé Cornet fait son entrée dans le top 100 mondial en 2007.

Et, bien évidemment, la Française est loin de s’en satisfaire. Sa saison suivante est encore aujourd’hui l’une des meilleures de sa carrière. 

En 2008, la joueuse se hisse en finale du tournoi de Rome, puis remporte celui de Budapest. Premier titre WTA pour elle. Et quand les victoires s’enchaînent de cette façon, ça se ressent au classement. À 18 ans, Alizé Cornet intègre le top 20 mondial. 

Elle brille à l’Open de Melbourne 2009, se hissant jusqu’aux huitièmes de finale, alors son meilleur résultat dans un tournoi du Grand Chelem. Mais après ça, le parcours presque parfait entamé par la Française tourne court. 

Les victoires ne s’enchaînent plus, la régularité fuit la jeune joueuse. À force d’efforts déployés avec détermination, Alizé Cornet parvient à sortir de cette spirale négative, mais ne montera jamais plus aussi haut au classement. Pour autant, d’autres titres s’ajoutent régulièrement à son palmarès. 

Au total, la Niçoise a remporté neuf tournois WTA, dont trois en double. Et lors des tournois du Grand Chelem, elle grimpe à plusieurs reprises jusqu’aux huitièmes de finale.

En 2015 et 2017, elle fait vibrer le public français sur la terre battue parisienne, mais les quarts de finale se refusent toujours à elle. 

Il faudra attendre 2022 pour qu’Alizé Cornet brise ce plafond de verre. Lors de l’Open d’Australie, elle sort Garbine Muguruza, alors troisième mondiale, en deux sets et sans même concéder une seule balle de break.

Après un seizième de finale renversant, elle hérite de Simona Halep en huitièmes. Et la Française récidive ! Alizé Cornet surprend l’ancienne numéro 1 et accède pour la première fois aux quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem.

Sa défaite face la future finaliste Danielle Collins n’affecte en rien l’un des plus grands exploits de sa carrière. 

Et si son Roland-Garros laisse un sentiment d’inachevé avec une élimination au troisième tour, la 135e édition du tournoi de Wimbledon confirme que la Niçoise est le visage actuel du tennis féminin français. 

Battre Iga Swiatek, plus d’une adversaire avaient essayé depuis février 2022. Sans succès. Il aura fallu Alizé Cornet pour calmer les ardeurs de la meilleure joueuse de la planète. 

Alors, Alizé, on fait quoi maintenant ? Après sa défaite face à Ajla Tomljanovic, Alizé Cornet confiait à L’Équipe : « Si aujourd’hui ce devait être mon dernier match ici, franchement, j’ai tout donné. J’ai laissé mes tripes sur le court. Après, c’est sûr que ça me donne envie de revenir. »

Une fille ÀBLOCK!

D'autres épisodes de "Tennis : femmes sur court"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Eve Périsset, à force de détermination

Eve Périsset, à force de détermination

La constance paye. Grâce à ses années d’expérience dans différents clubs, Eve Périsset est toujours à la lutte pour une place de titulaire avec les Bleues. Sa polyvalence, ses ambitions et sa (déjà) grande connaissance du terrain ont fait la différence.

Lire plus »
Marie Loiseau

Marie Loiseau : « M’entraîner avec des filles m’a ouvert les yeux sur un autre univers. »

Ceinture noire de taekwondo, elle a découvert le MMA (Mixed Martial Arts) grâce à Tevi Say, pionnière française de la discipline. Une révélation pour Marie Loiseau, qui a choisi, depuis, de reprendre le flambeau. Combattante pro, elle milite pour ouvrir la pratique afin que les femmes se sentent, enfin, légitimes dans tous les sports. Rencontre avec une fille explosive qui s’apprête à disputer son premier combat en France à l’occasion du MMA Grand Prix.

Lire plus »
Stacey Allaster

Stacey Allaster, la nouvelle boss de choc de l’US Open

Elle est la première femme à prendre les rênes du tournoi américain. Responsable de la Fédération américaine de tennis, la Canadienne ajoute ainsi une ligne prestigieuse à son CV. Elle préside désormais aux destinés de l’US Open tout en conservant ses prérogatives au sein de la fédé. Portrait.

Lire plus »
Kon Hiyori

Kon Hiyori, la little miss Sumo qui lutte pour la cause féminine

Elle a été élue l’une des femmes les plus inspirantes et influentes de la planète par la BBC. Lutteuse de sumo japonaise, connue pour défendre le droit des femmes à concourir professionnellement au Japon, Kon Hiyori est une force de la nature, déterminée à faire bouger les solides traditions de cette discipline ancestrale. Portrait.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner