Rechercher

Il était une fois le tennis…féminin

Il était une fois le tennis…féminin
Les qualif' ont déjà commencé à Roland-Garros où 128 joueuses s'affrontent sur terre battue, l'heure pour ÀBLOCK! de revenir sur l’épopée tennistique des femmes sur les courts. Ou comment les dames ont pu sortir des garden-party pour jouer de la raquette en compet’.

Par Clotilde Boudet

Publié le 05 janvier 2022 à 13h05, mis à jour le 17 mai 2022 à 17h10

On doit l’invention du tennis à l’anglais Walter Clapton Wingfield, en 1874. Les femmes s’imposent très tôt dans l’histoire de ce qu’on appelle alors le « lawn tennis » ou tennis sur gazon en français.

Walter Clapton Wingfield…©Wikipedia

Lors des garden party, les dames de la haute société jouent aussi bien entre elles que contre des hommes, mais toujours chapeautées et vêtues de leur robe longue à jupons et corset.

©Library of Congress

Pour ce qui est de participer aux compétitions, c’est un peu plus compliqué… Wimbeldon est créé en 1877 mais voit d’un mauvais œil la présence des femmes sur les terrains, sans doute en raison du combat des Suffragettes qui a déjà commencé.

C’est donc deux ans plus tard, à Dublin, lors du Irish Open, qu’a lieu le premier tournoi féminin. Il est remporté par une pionnière oubliée : l’Irlandaise May Langrishe, Elle a seulement 14 ans et continuera par la suite à se frotter à la compétition, notamment avec sa sœur Beatrice.

Dublin, 1879, premier croquis d’une compétition féminine. Source : histoiredutennis.com

Côté Wimbledon, il faut attendre 1884 pour que le prestigieux club se décide à accepter les joueuses officiellement sur les courts… des grands.

May Langrishe sera d’ailleurs de celles-ci en participant à deux éditions, en 1885 et 1891.

Un peu long à la détente, donc, mais pas plus que l’Hexagone dont la première épreuve féminine du Championnat de France n’est créée qu’en 1897. Un coup manqué pour l’heure, puisque seulement trois joueuses s’y inscrivent.

Le désintérêt des Français pour le tennis féminin n’empêchera pas la Britannique Charlotte Cooper Sterry d’être, à Paris, lors de l’été 1900, la première médaillée d’or individuelle des premiers Jeux Olympiques ouverts aux femmes !

Charlotte Cooper… ©Wikipedia

Les choses changent quelques années plus tard, notamment lorsque la championne de France Catherine Marie Blanche Gillou, dite Kate (ou Katie) Gillou, fait la une du magazine Femina en juillet 1908…

Les femmes pourront alors, peu à peu, grignoter du terrain.

Katie Gillou en 1904… ©Wikipedia

Ouverture, magazine Femina, 1908

D'autres épisodes de "Tennis : femmes sur court"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Isabelle : « Continuer le sport fait partie de ma lutte contre le cancer du sein. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une étude sur les corps féminins musclés à l’extrême, une crossfiteuse qui combat la maladie par le sport (Isabelle sur notre photo), une nouvelle chronique philo signée Marie Robert, un récap’ de la dernière compet de ballon ovale, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bonne (re)découverte !

Lire plus »
Le Q&A de l'haltérophile Romain Imadouchène

Le Q&A de l’haltérophile Romain Imadouchène

Sur ÀBLOCK!, nous mettons en lumière des championnes, mais il arrive que notre cœur fasse boom pour un champion et c’est le cas avec l’haltérophile dunkerquois Romain Imadouchène, généreux et déterminée. Alors, pourquoi se passer d’en parler ? Petit Q&A avec un sacré bonhomme.

Lire plus »
Laura Marino

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

De l’histoire de la gym féminine à celle d’une plongeuse de haut vol qui a pris la tangente pour ne pas se noyer (Laura Marino sur notre photo), en passant par une sportive écolo, une marathonienne hors-norme et une course parisienne, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Céline Dumerc : 5 infos pour briller au panier

Céline Dumerc : 5 infos pour briller au panier

Ce dimanche, Stade Pierre de Coubertin à Paris, le Match des Champions ouvrira officiellement la saison 2021-22 de la Ligue Féminine de basket. L’occasion est toute trouvée de revenir sur la carrière de l’une des meilleures basketteuses françaises, Céline Dumerc, qui, Championne de France 2021 avec Basket Landes, jouera contre le vainqueur de la Coupe de France, Lattes Montpellier. Bio rapido en 5 points.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner