En 2023, le rugby nous invite au coeur de la mêlée !

rugby femme
Plaquez tout ! Le premier festival mondial du rugby amateur se déroulera du 22 au 30 septembre 2023 en région Sud, en parallèle de la Coupe du monde pro. Ça va dépoter !

Par Alexandre Hozé

Publié le 17 février 2022 à 9h59, mis à jour le 23 février 2022 à 17h55

L’année 2023 va avoir un petit goût d’ovalie. L’an prochain, la Coupe de monde de Rugby masculine se tiendra en France, du 8 septembre au 28 octobre, l’occasion de mettre en lumière ce sport qui séduit tous les publics.

Cerise sur le ballon, le lancement du premier Festival mondial du rugby amateur qui aura lieu en région Sud, entre le 22 et le 30 septembre 2023, en miroir à la Coupe du monde.

Les pros d’un côté, les amateurs de l’autre pour une belle communion du jeu et d’esprit. Et si on a bien tout compris, cette fête du rugby sera mixte.

©Festival mondial du rugby amateur

Vingt clubs amateurs de vingt pays sont invités à s’affronter pour devenir les meilleurs joueurs de rugby non pros (mais c’est déjà pas mal). Six-cents joueurs fouleront les terrains pour disputer une soixantaine de matchs, dans sept villes de la région Sud dont Saint-Raphaël (Var), Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) ou encore Arles (Bouches-du-Rhône).

La finale aura lieu à Digne-les-Bains, chef-lieu du département des Alpes-de-Haute-Provence, le club local du RCD étant à l’initiative de ce festival mondial. Vingt mille spectateurs sont attendus pour célébrer cette fête du rugby.

Le spectacle ne sera peut-être pas aussi impressionnant qu’avec les meilleurs rugbymen de la planète (les stars du ballon ovale), mais il y a plus d’une bonne raison d’aller voir les matchs. 

Lesquelles ? 1/ Les places seront plus simples à obtenir. 2/Ambiance Stade de France ou stades de quartiers, les supporters de rugby ont déjà prouvé qu’ils étaient capables de donner de la voix n’importe où. 3/Ce festival va faire découvrir le rugby au plus grand nombre dont…les filles. 

Un chèque d’une valeur de 5 000 euros a été remis par la fondation Rugby au Cœur (fond de dotation de France 2023) pour le programme Rugby@School porté par l’AFEMORA. Programme qui permet à 1 500 enfants de découvrir le rugby sur l’ensemble de la Région Sud.

Mais, surtout, l’ambition de cet événement sort des limitations du terrain. C’est un rendez-vous sociétal, l’occasion de transmettre les valeurs du rugby à toutes et tous. Et l‘AFEMORA, organisateur de ce festival, montant déjà des événements dans les écoles, se donne pour mission de montrer aux jeunes la force d’un sport collectif comme facteur de cohésion sociale.

À commencer par l’esprit d’équipe. La preuve : l’hébergement et le déplacement du club originaire du Tonga seront pris en charge. Message de soutien après la terrible catastrophe naturelle qui a eu lieu sur cette île. 

Le Festival mondial du rugby amateur symbolise l’esprit de ce sport, où le collectif passe avant l’individu. « La fête sera belle sur le terrain, mais surtout en dehors avec des bodegas et des chapiteaux, s’enthousiasme Henri Mondino, membre du comité directeur du rugby dans la Région Sud. Les vraies valeurs seront présentes. »

Y a plus qu’à organiser un petit tour dans le sud à la rentrée 2023 !

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Nouran Gohar, la « Terminator » du squash mondial

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une reine de glace, une number one du squash (Nouran Gahor sur notre photo), du vélo en mode détente, des filles sur les courts de tennis, une question qui tue spécial été, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Ronda Rousey

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un photographe aux clichés détonants, une athlète aux rebonds imprévisibles, l’histoire des wonderwomen du MMA (dont Ronda Rousey sur notre photo) et la Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine.

Lire plus »
Il était une fois le MMA… féminin !

Il était une fois le MMA… féminin

Le MMA s’organise. Légalisé il y a deux ans en France, le ministère des Sports vient de confirmer son affiliation à la Fédération française de boxe. La deuxième édition des Championnats de France devrait avoir lieu à la fin de l’année et ses moyens renforcés. Une occasion en or pour cette discipline d’Arts Martiaux Mixtes de restaurer une réputation sulfureuse. Mais qui sont les premières combattantes à s’être battues pour avoir le droit d’entrer dans la cage ?

Lire plus »
Le questionnaire sportif de Maëlle Dumitru-Marin

Le questionnaire sportif de… Maëlle Dumitru-Marin

Le 1er juin prochain, elle sera de celles qui s’envoleront tutoyer les nuages pour décrocher un titre aux Championnats d’Europe de trampoline et tumbling en Italie. La Bretonne Maëlle Dumitru-Marin, championne du monde et d’Europe de tumbling par équipe l’an dernier, représentera cette fois la France en individuel. À 22 ans, la tumbleuse fait partie des quatre meilleures Françaises de cette discipline acrobatique. Elle a répondu à notre questionnaire express entre deux séances de préparation.

Lire plus »
Photo...griffe, Antoine Bréard/Carissa Moore

Antoine Bréard : « Que je photographie une sportive ou un sportif ne change rien, le sport, c’est avant tout de l’émotion. »

ÀBLOCK! lance une série consacrée aux photographes de talent, pros ou amateurs, qui ont l’œil pour mettre en lumière les femmes dans le sport. Mais pas que…car le sport n’a pas sexe, c’est en tout cas ainsi qu’Antoine Bréard voit les choses. Journaliste et photographe, il balade son objectif sur tous les terrains de sport depuis maintenant une dizaine d’années. Il partage, avec ÀBLOCK!, 5 clichés qui lui ressemblent.

Lire plus »
Les triathlètes (re)débarquent à Paris !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une course d’orientation nouvelle génération, un triathlon en capitale (celui de Paris, le retour, sur notre photo), une pro de la ride, une volleyeuse qui nous bluffe et une question qui tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

La taille affinée, les tablettes de chocolat, les muscles bombés… on est une ribambelle à se mettre au sport pour sculpter nos corps (que l’on trouve) imparfaits. Et nous voilà un peu frustrés quand, après trois séances, rien ne semble bouger. Mais combien de temps ça va donc prendre pour se réveiller ? T’impatiente pas, on t’explique tout !

Lire plus »
Maame Biney, la black short-track attitude

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un mix de course, natation et paysages, une flèche sur glace (Maame Biney sur notre photo), une artiste tatouée, une monumentale capitaine et une question qui tue, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Burpees

Burpees, tout ce qu’il faut savoir pour passer à l’action !

Il est cet exercice de CrossFit que tout le monde redoute. Quatre mouvements qui sollicitent tous les muscles du corps, ultra efficaces mais vite épuisants. Tout l’art de l’activité sportive !
Cet instrument de bien-être – oui, oui ! – a été inventé dans les années 1940 par un physiologiste américain du nom de Royal H. Burpee. Action !

Lire plus »

Pauline : « Au sommet d’une montagne, je me sens à ma place. »

Ado, elle pratiquait déjà le ski de randonnée. Et, depuis, elle n’a jamais cessé de grimper les sommets. Le plus souvent, dans sa région d’adoption, Grenoble.
La montagne, Pauline s’y sent bien, loin de tout esprit de compétition ou de performance. Elle nous partage sa passion. Celle qui la fait vibrer, celle qui l’aide à respirer.

Lire plus »
Leonie Brodmann

Léonie : « Le parkour m’a libérée de certains diktats. »

Basket, équitation, danse moderne… Léonie a toujours eu la bougeotte. Lorsqu’elle a découvert le parkour, c’est devenu son sport de prédilection. À Lausanne, avec les traceurs (comme on nomme les pratiquants de cette discipline) de son association, Léonie Brodmann se réapproprie l’espace public à grand renfort de bonds et de roulades.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner