En 2023, le rugby nous invite au coeur de la mêlée !

rugby femme
Plaquez tout ! Le premier festival mondial du rugby amateur se déroulera du 22 au 30 septembre 2023 en région Sud, en parallèle de la Coupe du monde pro. Ça va dépoter !

Par Alexandre Hozé

Publié le 17 février 2022 à 9h59, mis à jour le 23 février 2022 à 17h55

L’année 2023 va avoir un petit goût d’ovalie. L’an prochain, la Coupe de monde de Rugby masculine se tiendra en France, du 8 septembre au 28 octobre, l’occasion de mettre en lumière ce sport qui séduit tous les publics.

Cerise sur le ballon, le lancement du premier Festival mondial du rugby amateur qui aura lieu en région Sud, entre le 22 et le 30 septembre 2023, en miroir à la Coupe du monde.

Les pros d’un côté, les amateurs de l’autre pour une belle communion du jeu et d’esprit. Et si on a bien tout compris, cette fête du rugby sera mixte.

©Festival mondial du rugby amateur

Vingt clubs amateurs de vingt pays sont invités à s’affronter pour devenir les meilleurs joueurs de rugby non pros (mais c’est déjà pas mal). Six-cents joueurs fouleront les terrains pour disputer une soixantaine de matchs, dans sept villes de la région Sud dont Saint-Raphaël (Var), Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) ou encore Arles (Bouches-du-Rhône).

La finale aura lieu à Digne-les-Bains, chef-lieu du département des Alpes-de-Haute-Provence, le club local du RCD étant à l’initiative de ce festival mondial. Vingt mille spectateurs sont attendus pour célébrer cette fête du rugby.

Le spectacle ne sera peut-être pas aussi impressionnant qu’avec les meilleurs rugbymen de la planète (les stars du ballon ovale), mais il y a plus d’une bonne raison d’aller voir les matchs. 

Lesquelles ? 1/ Les places seront plus simples à obtenir. 2/Ambiance Stade de France ou stades de quartiers, les supporters de rugby ont déjà prouvé qu’ils étaient capables de donner de la voix n’importe où. 3/Ce festival va faire découvrir le rugby au plus grand nombre dont…les filles. 

Un chèque d’une valeur de 5 000 euros a été remis par la fondation Rugby au Cœur (fond de dotation de France 2023) pour le programme Rugby@School porté par l’AFEMORA. Programme qui permet à 1 500 enfants de découvrir le rugby sur l’ensemble de la Région Sud.

Mais, surtout, l’ambition de cet événement sort des limitations du terrain. C’est un rendez-vous sociétal, l’occasion de transmettre les valeurs du rugby à toutes et tous. Et l‘AFEMORA, organisateur de ce festival, montant déjà des événements dans les écoles, se donne pour mission de montrer aux jeunes la force d’un sport collectif comme facteur de cohésion sociale.

À commencer par l’esprit d’équipe. La preuve : l’hébergement et le déplacement du club originaire du Tonga seront pris en charge. Message de soutien après la terrible catastrophe naturelle qui a eu lieu sur cette île. 

Le Festival mondial du rugby amateur symbolise l’esprit de ce sport, où le collectif passe avant l’individu. « La fête sera belle sur le terrain, mais surtout en dehors avec des bodegas et des chapiteaux, s’enthousiasme Henri Mondino, membre du comité directeur du rugby dans la Région Sud. Les vraies valeurs seront présentes. »

Y a plus qu’à organiser un petit tour dans le sud à la rentrée 2023 !

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

La genèse du basket féminin, une réalisatrice qui roule sur les préjugés (via son doc Bande de Skateuses sur notre photo), une joueuse de rugby qui les plaque, une QQT (Question qui tue) pour s’ouvrir l’appétit et un Q&A (Questionnaire sportif) avec une handballeuse qui en impose, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

On y est, la première division de handball féminin a repris. L’occasion d’admirer des joueuses qui se donnent à 200 % sur le terrain. Pauline Robert, pivot de Besançon, ne fait pas exception à la règle. Elle répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Il était une fois… le basket-ball féminin

Il était une fois… le basket-ball féminin

À l’heure où les filles battent les parquets australiens pour le Mondial de basket qui se joue jusqu’au 1er octobre, si on remontait un peu le temps ? Lorsque le basket conjugué au féminin n’était que « le jeu favori des jeunes filles » et luttait pour se faire une place dans les instances.

Lire plus »
Laura Marino

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

De l’histoire de la gym féminine à celle d’une plongeuse de haut vol qui a pris la tangente pour ne pas se noyer (Laura Marino sur notre photo), en passant par une sportive écolo, une marathonienne hors-norme et une course parisienne, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois la gymnastique...féminine

Il était une fois la gymnastique… féminine

Les Nouveaux Internationaux de France de Gymnastique débutent le 24 septembre à Paris. Au programme : cent-soixante-quinze gymnastes mondiaux issus de trente-sept pays se bousculeront sur les tapis. Et, bien sûr, il y aura des filles. Mais ce ne fut pas toujours le cas. Petite histoire de la gym conjuguée au féminin.

Lire plus »
Laura Marino

Laura Marino, la plongeuse de haut-vol qui a tout plaqué se livre

Championne d’Europe et du monde en plongeon individuel et d’équipe, elle a mis fin à sa carrière, il y a trois ans, après un burn-out. Aujourd’hui, elle s’élance des plus hautes falaises pour le plaisir. Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », dernier né de la collection ÀBLOCK!, elle se raconte sans fard et partage ses secrets pour se (re)construire sans peurs.

Lire plus »
Caroline Suné : « Dans le sport, il faut être humble et travailler dur. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le come-back de l’instant philo, un fait de société fédérateur, un questionnaire express pour handballeuse qui ne rigole pas, une nouvelle question qui tue, une rugbywoman forte et engagée ou une multi-sportive à l’emploi du temps bien chargé, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

La première division du handball féminin reprend… et, avec elle, la course au titre ! Qui pour détrôner Metz ? La capitaine messine Bruna De Paula compte bien écraser la concurrence avec ses coéquipières. Mais avant ça, elle répond à notre questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

La question qui tue Un apéro après mon sport, ça peut pas faire de mal, si ?

Un apéro après mon sport, ça peut pas faire de mal, si ?

On vous voit venir, inutile de le nier. Cette belle excuse de la séance de sport pour pouvoir aller picoler ensuite, tellement déculpabilisant, pas vrai ? Nous, ici, on est ÀBLOCK! et pas là pour interdire quoique ce soit. Notre truc, ce sont les faits. Réponse à cette question existentielle de notre coach qui ne se noie jamais dans un verre d’eau.

Lire plus »
Jeux de Beijing 2022 : 1 fille, 2 garçons pour un drapeau

JO Beijing 2022 : 1 fille, 2 garçons et 1 drapeau

Et le drapeau est attribué à… Tessa Worley, Kevin Rolland et Benjamin Daviet ! Cette semaine ont été désignés les porte-drapeaux de la délégation française pour les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de Pékin 2022. Récompense méritée pour trois sportifs au palmarès de feu et au mental bien trempé. Petite fiche de révision pour ceux qui ne les connaissent pas (encore).

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner