Caroline : « Le yoga, c'est la quête d’un corps non pas plus beau, mais plus sain. » Professeure de yoga, 33 ans

the yoginist

Propos recueillis par Claire Bonnot

Publié le 23 juin 2020 à 21h14, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h18

« Mes premières approches avec le sport ont été autour du corps avec la pratique de la danse classique et du tennis. Mais il est vraiment entré dans ma vie avec le running qui m’a permis de découvrir que l’on pouvait travailler le mental en même temps que le corps. Je trouvais ça très chouette d’y trouver un côté méditatif  !

«  À la fin d’un cours de yoga, je me souviens d’avoir pleuré et ça avait été libérateur. »

Il faut dire qu’avant j’avais une image un peu négative du sport. Je viens d’une famille de profs et j’avoue que je n’y voyais qu’une activité pour se gonfler les muscles, trop basée sur l’apparence !

Avec le yoga, clairement, dès le début, j’ai senti qu’on n’était pas dans une pratique sportive classique. C’était avant tout une pratique spirituelle.

the yoginist

J’ai découvert le yoga en Chine grâce à mes amies californiennes. Dès le premier cours, j’ai vite accroché. C’était un rendez-vous entre copines déjà et puis j’ai senti que ça faisait bouger des choses en moi, autres que dans le corps. À la fin d’un cours, j’avais pleuré et ça avait été libérateur. Ça devenait ainsi une vraie pratique personnelle, ça avait du sens !

«  Le yoga m’a peut-être permis de réaliser que mon corps était une enveloppe précieuse.. »

Je crois beaucoup à la mobilité comme la clé de la vraie liberté. Et, en ce sens, le yoga offre une expansion de ses capacités physiques et des limites que peut imposer un corps qui vieillit.

Il me permet de pouvoir bouger comme je l’entends, comme je le veux  !

Spirituellement, ça m’a permis de poser mes émotions, de transformer l’essai. De me dire : j’ai le pouvoir et la capacité en moi de ma propre guérison. Et ça a été salvateur !

yoga

 Je me suis toujours sentie bien dans mes pompes, mais le yoga m’a peut-être permis de réaliser que mon corps était une enveloppe précieuse.

Et que ça valait le coup de l’entretenir notamment pour tenir encore debout plus tard. Avoir une quête d’un corps non pas plus beau mais plus sain.

«  Ce qui m’aide dans ma pratique, c’est la méditation  : j’adore cette sensation de planer dans un monde très citadin où tout s’enchaîne. »

Je suis devenue professeure de yoga suite à une succession de décisions et un contexte qui me poussait à faire ma vie ailleurs qu’en Chine. J’ai suivi mon instinct et suis rentrée en France donner quelques cours à des amis du lycée pour commencer  !

Puis le bouche-à-oreille a fonctionné. La promotion de mes cours via les réseaux sociaux a aussi été une bonne vitrine.

Ce qui m’aide et qui revient beaucoup dans ma pratique du yoga, c’est la méditation  : j’adore cette sensation de planer dans un monde très citadin où tout s’enchaîne. Moi qui ai tendance à être hyperactive, j’arrive à m’octroyer ces moments de parenthèses très précieux.

the yoginist

D’ailleurs, dans mes cours j’ai de plus en plus envie de m’éloigner de la posture (les asanas) et de creuser un peu plus loin à la manière du chemin que j’ai pris personnellement.

Aider, par le yoga, à retrouver ses forces personnelles et les clés pour se débloquer.

En cela, je n’hésite pas à croiser les mondes, celui du yoga et de la danse par exemple qui apporte le mouvement du corps libéré ou celui du développement personnel pour comprendre comment le cerveau fonctionne par rapport à l’effort.

L’idée est de ne jamais perdre l’essence du yoga en ne suivant qu’un schéma prédéfini.

«  On ne doit pas forcément être vegan, porter un legging lycra ou faire sa méditation tous les jours pour pouvoir pratiquer le yoga…»

J’inciterai toutes les femmes à se lancer dans le yoga car il est très inclusif grâce à ses formes diverses et variées.

Les codes sont cassés aujourd’hui, il s’est vraiment démocratisé : on ne doit pas forcément être vegan, porter un legging lycra, faire sa méditation tous les jours pour pouvoir pratiquer etc…

Aujourd’hui est toujours le meilleur moment pour commencer  !

La philosophie même du yoga est qu’il peut se pratiquer à n’importe quel âge et pour tous les corps.

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Elles aussi sont inspirantes...

Adjudante Virginie V. : « Le sport, ce n’est pas loin d’être ma vie. »

Adjudante Virginie V. : « Le sport, ce n’est pas loin d’être ma vie. »

Elle est basée à Carcassonne, dans le Languedoc. Au sein du 3e RPIMa ou 3e régiment de parachutistes d’infanterie de marine, une unité d’élite de la 11e brigade parachutistes, elle n’a qu’un but : tenir physiquement la distance. Le sport est pour Virginie autant une respiration essentielle dans son quotidien qu’un moyen de se faire respecter dans un monde d’hommes. Vice-championne de cross-country de l’armée de terre, cette adjudante-là n’est pas prête à quitter le terrain.

Lire plus »
« Le vélo m'a appris qu'on a plus de ressources que ce que l’on pense. »

Fiona : « Le vélo m’a appris qu’on a plus de ressources que ce que l’on pense.”

À 22 ans, Fiona Colantuono, future ingénieure en énergies renouvelables, a décidé de prendre une année sabbatique pour mener à bien un projet un peu fou : parcourir l’Europe de l’Ouest en vélo solaire. Un défi de 8 000 kilomètres pour aller au bout d’elle-même, mais aussi pour mettre en lumière des initiatives locales consacrées à la transition énergétique. On vous embarque !

Lire plus »
Marine : « À vélo, je n’ai peur de rien. »

Marine : « À vélo, je n’ai peur de rien. »

Elle n’était jamais montée sur un vélo. Jusqu’à il y a quatre ans. Une révélation. En 2021, après un périple initiatique sur deux roues en Nouvelle-Zélande, Marine Gualino se frottait à la Race Across France, une course d’ultra cyclisme. Témoignage d’une nana qui avale des kilomètres jusqu’à plus soif.

Lire plus »
Isabelle : « La danse, c’est une pulsion de vie ! »

Isabelle : « La danse, c’est une pulsion de vie ! »

Avec la danse dans le sang et dans la peau, Isabelle Boileau ne pouvait que traverser sa vie en entrechats. C’est ce qu’elle a fait en pratiquant, très jeune, en semi-pro, avant d’opérer un petit saut de ballerine pour aller enseigner la danse. La danse comme une douce thérapie entre sport et création. En piste !

Lire plus »
Tassia : « J’ai tout de suite été douée en kayak, ça aide beaucoup à l’aimer ! »

Tassia : « Le kayak polo est un sport plus beau que brutal. »

Kayak-poloïste, quésaco ? Tassia Konstantinidis, la vingtaine énergique, est de cette espèce trop méconnue : une athlète de kayak-polo, discipline du kayak qui a porté l’équipe française féminine en championnat national, européen et mondial jusqu’au Graal : la première marche du podium des Championnats d’Europe 2021. Avec, à son bord, cette jeunette de l’équipe senior. Témoignage d’une sportive de haut niveau qui tient bon la pagaie.

Lire plus »
Véro Grafe : « Je viens des sports de combat et quand je masse ces sportifs surpuissants, ils me respectent. »

Véro Grafe : « Je viens des sports de combat et quand je masse ces sportifs surpuissants, ils me respectent. »

Métier : réparer les hommes les plus forts du monde. Massothérapeute pour gladiateurs du XXIe siècle alias les Strongmen, Véronique Grafe -appelez-la simplement “Véro“- envoie du lourd pour les remettre d’aplomb ! « Maman » de cette troupe de mecs super balèzes, l’ex-boxeuse se bat pour institutionnaliser sa discipline. Incursion au cœur de l’incroyable corps humain et de la force poussée à son extrême.

Lire plus »
Laurie Phaï

Laurie Phaï : « Le sport tel que je le pratique peut être vu comme un sacrifice, mais qui m’est vital. »

C’est à la force de ses pas et d’une histoire familiale de battants que Laurie Phaï, trentenaire franco-cambodgienne est devenue marathonienne et championne de trails. Après sept ans comme pongiste en équipe de France, elle s’est mise à courir pour conjurer un drame personnel et ça l’a (re)lancée sur le chemin de sa vie. Elle s’apprête aujourd’hui à représenter le Cambodge aux Jeux d’Asie du Sud-Est et s’engage, là-bas, pour le sport féminin.

Lire plus »
Marie-Laurence

Marie-Laurence : « En retrouvant le terrain du sport, j’ai retrouvé comme une lumière en moi… »

Marie-Laurence est totalement ÀBLOCK ! sur le sport depuis le plus jeune âge. Avec lui, elle a trouvé sa bouée de sauvetage, un moyen de canaliser son énergie. Mais c’est avec le football américain qu’elle a définitivement plaqué au sol tous ses conditionnements de vie : maintenant, le sport est un pur plaisir dans lequel elle s’engage à fond, comme une professionnelle. Elle souhaite passer le ballon aux plus jeunes, filles comme garçons : le sport peut changer des vies !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Sandrine Martinet, le judo pour mettre le handicap au tapis

Sandrine Martinet, le judo pour mettre le handicap au tapis

Championne paralympique de judo en 2016, à Rio, deux fois médaillée d’argent et douze fois Championne de France, Sandrine Martinet, porte-drapeau de la délégation française aux Jeux Paralympiques qui débutent le 24 août, est une incontournable du parajudo qui s’avance, plus forte que jamais, sur le tatami pour ses cinquièmes Jeux. Attention, elle va faire ippon à Tokyo 2021 !

Lire plus »
Agathe Bessard

Agathe Bessard : « En skeleton, t’as pas le choix, il faut foncer ! »

Une fusée qui glisse comme elle respire, un sang-froid et une concentration inébranlables… Celle qui aime se surnommer « Fast & Curious » a une longueur d’avance : pionnière dans le skeleton féminin français, médaillée de bronze aux JO de La Jeunesse 2016, vice-championne d’Europe junior par deux fois et au bout du tunnel (de glace) : les JO d’hiver 2022. Rencontre tout schuss avec une reine de la luge.

Lire plus »
une Grande Traversée VTT

De grandes traversées en VTT ? Ça roule !

Faire découvrir les régions en sillonnant, à vélo, les plus beaux sentiers du territoire, c’est l’ambition de la Fédération Française de Cyclisme. À partir du 22 mai, elle nous invite à rouler sur les itinéraires des Grandes Traversées VTT. En selle !

Lire plus »
Madeleine Larcheron

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une footballeuse à la détermination sans faille, une tireuse qui ne compte pas louper sa cible à Tokyo, une nageuse olympique de légende, deux skateuses qui vont “rider“ dur aux Jeux (dont Madeleine Larcheron sur notre photo), un 5 infos sur la porte-drapeau française, une course en treillis et un camp sportif pour l’été, c’est la séance ÀBLOCK! de rattrapage !

Lire plus »
La question qui tue

En sport, la récup, c’est obligé ?

On les adore ces séances où on pète la forme, où tous les exercices nous semblent easy, où on se dépasse en mode “même pas mal“. Forcément, ça donne envie de recommencer. Vite, trop vite. Et c’est là que la récupération joue son rôle. Pas convaincu ? Lis plutôt la réponse de notre coach, Nathalie Servais !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner