Rechercher

Iga Swiatek à Roland-GarrosUn air de déjà vu…

Iga Swiatek, un air de déjà vu…
Iga Swiatek marche sur l'eau du côté de la Porte d'Auteuil. Victorieuse face à Coco Gauff, la Polonaise a ainsi trouvé l'occasion d'instaurer un peu plus son règne sur le circuit WTA. À seulement 21 ans, elle semble suivre les traces de son idole, le roi de Roland-Garros, Rafa Nadal...

Par Alexandre Hozé

Publié le 03 juin 2022 à 10h15, mis à jour le 19 juin 2022 à 17h14

Des ascensions rapides, il y en eu dans le tennis. Rafael Nadal, Roger Federer, Martina Hingis… Point commun entre ces champions et championnes : leurs noms sont en bonne place dans l’histoire de la petite balle jaune. 

“Rafa”, par exemple, s’est construit un palmarès de roi : 21 tournois du Grand Chelem, dont 13 Roland-Garros (en attendant le quatorzième) ! La terre battue parisienne a plutôt bien réussi au Majorquin (doux euphémisme). 

Et toutes ses victoires ont inspiré bien du monde. Il faut dire que Rafael Nadal est sur le circuit depuis 2001… et le 31 mai de cette année-là, à Varsovie, Iga Swiatek venait au monde. La jeune Polonaise a grandi en suivant de près les exploits de son idole espagnole. 

Aujourd’hui, à Roland-Garros, elle foule la même terre battue. Et ce n’est pas la première fois !

Déjà en junior, Iga Swiatek se hissait jusqu’aux demi-finales de Roland-Garros 2018. Dans la foulée, elle remportait Wimbledon. En parallèle de ces tournois, la jeune fille se faisait les dents de lait sur le circuit senior. 

Mais, très vite, l’ambitieuse polonaise dit adieu à la petite souris. Dès 2019, elle se plonge à 100 % dans le circuit WTA. L’apprentissage commence pour la joueuse, avec des hauts et des bas. Mais le talent est là, aucun doute. 

Et quand Iga Swiatek débarque à Roland-Garros, ça se remarque ! À 17 ans, elle se hisse jusqu’en huitièmes de finale du tournoi du Grand Chelem. Par la même occasion, miss Swiatek s’installe dans le top 100 mondial. Ça commence bien.

L’Open de Melbourne 2020 est le tournoi de la confirmation pour Iga Swiatek. Elle est de nouveau en huitièmes de finale, la régularité paye pour la tenniswoman. Mais, sa performance australienne deviendra bien anecdotique quelques mois plus tard… 

Pourquoi ? La Polonaise va tout déchirer à Roland-Garros. Pourtant, elle débarque à Paris en quasi-inconnue. Si vous n’êtes pas un spécialiste du circuit féminin, Iga Swiatek, 19 piges, même pas dans le top 50, vous ne la voyez pas aller bien loin. 

Tout le monde a droit à l’erreur… Car si une poignée de polonais avaient parié sur la victoire finale d’Iga Swiatek, ils étaient bien les seuls ! En tout cas, la joueuse les a fait rêver lors de l’édition 2020. Et le reste du circuit avec ! 

Iga Swiatek ne va pas perdre un seul set de tout le tournoi (ça nous rappelle quelqu’un…). Et pas question de se griller ! En moyenne, elle passe une grosse heure sur le court par rencontre. Ce n’était pas l’année pour arriver en retard ! 

Simona Halep, Markéta Vondrousova, Martina Trevisan… Elles tombent toutes face à la puissance de la demoiselle qui épate. Et malgré toute sa volonté, Sofia Kenin ne fera pas exception en finale. Iga Swiatek rentre définitivement dans la cour des grands (et dans le top 20 par la même occasion). 

Maintenant, il faut assumer. Fini l’effet de surprise pour la jeune championne. Il faut retourner au charbon. En 2021, Iga Swiatek déçoit un peu, pas de nouvel exploit en tournoi du Grand Chelem (pour l’instant). 

Mais, c’est bien connu, les erreurs et les échecs font progresser. Iga Swiatek continue de s’améliorer. Son coup droit devient une arme destructrice. Elle gagne en expérience et s’impose de plus en plus sur le court comme la métronome des échanges. 

Au début de la saison 2022, la fusée polonaise est prête au décollage. Elle commence par une demi-finale à l’Open d’Australie. Swiatek est maintenant deuxième mondiale. Et quand Ashleigh Barty décide de se retirer du circuit, elle hérite du trône. La révolution attendra ! 

Cette année, Iga Swiatek est arrivée à Roland-Garros en grande favorite : elle reste sur 5 tournois remportés et 28 victoires consécutives. Et alors que toutes les autres têtes de série trébuchent Porte d’Auteuil, la championne enchaîne les victoires avec une aisance déconcertante. Seul Qinwen Zheng lui arrache un set, avant de s’incliner face à la furia polonaise. 

De retour en finale, Iga Swiatek était opposée à l’Américaine Cori alias « Coco » Gauff, ce samedi. En forme et à l’humeur bagarreuse, la N°1 n’a pas laissé passer cette occasion de se réapproprier la coupe Suzanne Lenglen (6-1,6-3). Deux victoires à Roland-Garros à seulement 21 ans, c’est un exploit “nadalesque”. 

D'autres épisodes de "Tennis : femmes sur court"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Pauline Deroulede

Le questionnaire sportif de… Pauline Déroulède

Elle vise les Jeux paralympiques 2024. Pauline Déroulède, amputée d’une jambe après avoir été percutée par une voiture en 2018, est une combattante. Et c’est avec une raquette de tennis qu’elle lutte pour se reconstruire. Et gagner. Laissons-la se dévoiler en quelques questions Proustiennes.

Lire plus »
Il était une fois le rugby…féminin

Il était une fois le rugby… féminin

Pas facile encore aujourd’hui d’être joueuse de rugby tant ce sport ne correspond en rien aux stéréotypes féminins. Pourtant, il y a eu des pionnières qui ont su transformer l’essai. Et les filles d’aujourd’hui prennent la balle au bond avec maestria. Petite histoire express du ballon ovale en mode demoiselle.

Lire plus »
Senda Berenson, celle qui a conjugué le basket au féminin

Senda Berenson, celle qui a conjugué le basket au féminin

Longtemps réfractaire à l’éducation physique, Senda Berenson s’est servie du sport pour renforcer sa constitution fragile. Devenue professeure de sport à Boston, elle s’est mise en tête d’y convertir ses élèves en les initiant à une discipline toute jeune, le basketball. Retour sur le parcours d’une pionnière qui a su saisir la balle au bond.

Lire plus »
Kon Hiyori

Kon Hiyori, la little miss Sumo qui lutte pour la cause féminine

Elle a été élue l’une des femmes les plus inspirantes et influentes de la planète par la BBC. Lutteuse de sumo japonaise, connue pour défendre le droit des femmes à concourir professionnellement au Japon, Kon Hiyori est une force de la nature, déterminée à faire bouger les solides traditions de cette discipline ancestrale. Portrait.

Lire plus »
Cyclisme

La Grande Boucle fait un pied de nez au Covid-19

Le Tour de France aura finalement lieu en août. Il est le seul événement sportif à être maintenu en 2020. Ni reporté ni annulé, la plus célèbre course cycliste prendra la route avec plus d’un mois de retard sur le calendrier, mais ça va rouler malgré tout. Les coureuses, elles, vont (encore) devoir patienter. Autant dire que le Tour féminin n’est plus envisagé.

Lire plus »
Red Bull Ocean Rescue 2023, Tous à l'eau !

Red Bull Ocean Rescue 2023, alerte à Biarritz !

En ce mois de février, il n’y a pas que les Mondiaux de ski au programme. Comme toujours, sur ÀBLOCK!, on fait des vagues pour mettre en lumière des événements détonnants. C’est le cas du Red Bull Ocean Rescue qui va se dérouler le 18 février, sur la côte Basque. Une compétition de sauvetage côtier qui promet de l’animation.

Lire plus »
Agnès Fanjaud

Agnès Fanjaud : « De l’Or en 2024 pour…les dirigeant.e.s ? »

13 septembre 2017, Lima, Pérou. Sur l’écran géant du CREPS de Dijon est diffusée, en direct, la cérémonie qui va révéler le grand organisateur des Jeux 2024. S’affichent les officiels dans l’attente de la décision de la ville hôte. Joies et réjouissances à l’annonce de Paris ! Et que voit-on sur l’écran pour la photo de famille des fédérations… ?

Lire plus »
Manon Petit-Lenoir : « Sur mon snowboard, j’ai parfois une sacrée pression, mais j’en ai besoin ! »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des filles sur la glace, sur la neige et sur les plus hautes marches des podiums. Du hockey sur glace, du ski, du snowboard (avec Manon Petit-Lenoir sur notre photo) ou encore du short-track…Semaine glacée pour le lancement des JO de Beijing mais forcément brûlante quand on est ÀBLOCK!

Lire plus »
Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Elle est photographe et réalisatrice de documentaires. Son dernier film, « Bande de skateuses », est une épopée immersive sur l’explosion du skateboard féminin en France. Partie à la rencontre de plusieurs générations du milieu de la glisse sur bitume, Marion Desquenne en a rapporté un témoignage qui va au-delà de la simple pratique du skate et en dit long sur une société qui a encore du boulot en matière d’égalité des genres.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner