17 juillet 2017Les Italiens Giorgio Minisini et Manila Flamini remporte le duo mixte synchronisé aux Mondiaux de natation

17 juillet 2017, les Italiens Giorgio Minisini et Manila Flamini remporte le duo mixte synchronisé aux Mondiaux de natation
Une chorégraphie engagée pour le soutien des migrants en Méditerranée et le duo mixte italien de natation synchronisée s’impose ce 17 juillet 2017 lors des championnats du monde de natation en Hongrie. Mais comment les Italiens sont-ils parvenus à devancer les Russes, leaders incontestés de la discipline ? Décryptage d’une victoire.

Par Julie Begon

Publié le 16 juillet 2022 à 17h00

Un cri déchirant. Sa fiancée dans les bras… décédée. C’est ainsi que commence le programme de Giorgio Minisini et Manila Flamini, le duo mixte italien de natation synchronisée, le 17 juillet 2017, lors des championnats du monde de natation à Budapest (Hongrie).

Au terme de leur prestation, ils s’offrent la médaille d’or dans l’épreuve technique.

Il existe deux sortes de duo mixtes en compétition. Le programme libre dans lequel les athlètes et leur équipe créent leur propre enchaînement. Et le programme technique où les nageurs et nageuses doivent effectuer des figures imposées. C’est dans ce dernier que notre couple italien a excellé en 2017.

©Aurelia Nuoto, YouTube

Par leur nage engagée et émouvante sur une chorégraphie en hommage aux migrants qui arrivent sur l’île italienne de Lampedusa dans la méditerranée, Giorgio Minisini et Manila Flamini ont à la fois séduit le publique et le jury, obtenant la note de 90,2979 points qui les propulsera sur la première marche du podium.

Derrière eux, les paires américaine (3e avec 87.6682 points) et russe (2e avec 90.2639) pourtant habituées au métal le plus précieux.

La natation synchronisée, ou artistique, est depuis de nombreuses années la chasse-gardée de la Russie. Rien que sur ces championnats du monde 2017, sur les neuf épreuves de synchro, les Russes ont empoché sept médailles d’or.

Alors, la performance est d’autant plus impressionnante pour les Italiens. Mais comment ont-ils fait pour tenir tête à la Russie ? Facile, ils sont allés piocher chez elle !

Et pas n’importe qui, ils ont recruté Anastasija Ermakova, la nageuse de synchro quadruple médaillée olympique, pour chorégraphier leur routine intitulée « Un urlo da Lampedusa », « Un cri de Lampedusa ».

Anastsiya Ermakova… ©Twitter

« On commence par la fin, par la mort de ceux qui n’ont pas survécu au voyage, commente Giorgio Minisini, puis le flash-back démarre et nous retraçons l’histoire d’un couple plein d’amour qui commence avec l’espoir d’une fin heureuse mais se termine, malheureusement, par le chagrin et le désespoir. »

Avec ce titre mondial, le duo italien offre la première médaille d’or de ces championnats du monde 2017 à leur nation, mais surtout il remporte le deuxième sacre mondial en duo mixte technique de l’histoire de la natation synchronisée.

Au même titre que de nombreuses disciplines masculines peinent à s’ouvrir aux femmes-comme le saut à la perche féminin qui arrive aux jeux olympiques en 2000 alors que la version masculine y est présente depuis 1896-, la natation synchronisée, elle, tarde à s’ouvrir aux hommes.

Jusqu’en 2015, les nageurs artistiques ne sont pas autorisés à participer aux compétitions majeures. Leur première participation à des championnats du monde remonte à ceux de Kazan (Russie) en 2015 où ils ont pu concourir en duo mixtes libre et techniques. Alors, bientôt les JO ?

Ouverture ©Aurelia Nuoto, YouTube

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Il était une fois le breakdance… féminin

Il était une fois le breakdance… féminin

Née dans les rues du Bronx dans les seventies, cette danse acrobatique voit s’affronter des « crew » dans la rue et sur les pistes à coups de mouvements saccadés. Et les Bgirls y font bonne figure. Petite histoire du breaking conjugué au féminin.

Lire plus »
Capucine : « Être entre filles nous permet d’oser nous lancer. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière de la planche, une fille de la glisse qui n’a peur de rien (Capucine avec ses copines les Shreddeuses sur notre photo), un récap’ de l’Euro de hand, une runneuse toujours ÀBLOCK! (même en diagonale) ou une Question qui tue spécial insomniaques… C’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Isabelle : « Continuer le sport fait partie de ma lutte contre le cancer du sein. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une étude sur les corps féminins musclés à l’extrême, une crossfiteuse qui combat la maladie par le sport (Isabelle sur notre photo), une nouvelle chronique philo signée Marie Robert, un récap’ de la dernière compet de ballon ovale, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bonne (re)découverte !

Lire plus »
 Lilou Ruel : "Il faut donner confiance aux filles, leur dire qu'elles peuvent devenir hyper forte en parkour." 

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des filles qui partent à l’assaut du désert péruvien, une jeune gardienne qui connaît sa première compétition internationale, une championne qui vise les sommets (Lilou Ruel sur notre photo) et une pionnière sifflet en bouche ? C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine, bonne lecture !

Lire plus »
Tour de France Femmes 2023, la route sera longue !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le parcours 2023 du plus fameux road trip français à vélo et un zoom sur le handball avec l’Euro qui débute. Une Bleue du hand toujours en activité qui répond à notre questionnaire sportif et une autre qui retrace son parcours avec l’équipe de France, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Coralie Lassource

Le questionnaire sportif de… Coralie Lassource

Championne olympique, médaillée d’argent au championnat d’Europe 2021, la handballeuse Coralie Lassource est toujours ÀBLOCK! pour aller chercher de nouveaux succès. La capitaine de l’équipe brestoise (BBH) et membre de l’équipe de France répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Courtney Dauwalter

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un zoom sur une ultra-traileuse qui trace (Courtney Dauwalter sur notre photo), une arbitre qui change les règles et une plongeuse de haut-vol. Ou encore un nouvel Instant philo signé Marie Robert, une Question qui tue pour reprendre son souffle, un geste technique ballon ovale en main… C’est le meilleur d’ÀBLOCK pour cette semaine. En attendant la prochaine…

Lire plus »
J'veux améliorer mon cardio, je fais comment ? La question qui tue

J’veux améliorer mon cardio, je fais comment ?

« Faire monter le cardio », chez toi, ça prend 3 minutes ? Au moindre effort ton cœur s’emballe, tu suffoques ? Pas de panique ! Le cardio, c’est comme tout, ça se travaille ! Reprend ton souffle le temps qu’ÀBLOCK! te dise quel sport pratiquer pour l’améliorer.

Lire plus »
Laura Marino

Le questionnaire sportif de… Laura Marino

Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », elle nous invite à tester nos limites. L’ex-championne de plongeon, aujourd’hui spécialiste de Cliff Diving, répond à notre petit questionnaire entre deux voyages, là où elle plonge des plus hautes falaises.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Jeux de Beijing 2022 Les pionnières des JO d'hiverMarielle et Christine Goitsche

Jeux de Beijing 2022 : les pionnières des JO d’hiver

Les Jeux Olympiques de Pékin sont maintenant à porté de skis. En attendant le 4 février, ÀBLOCK! vous propose de (re)plonger dans l’histoire féminine des JO d’hiver. Retour sur 6 pionnières olympiques (dont les soeurs Goitschel sur notre photo) qui ont fait de la neige et la glace leurs podiums.

Lire plus »
Marie Appriou « Le boomerang, c'est une histoire de famille. »

Marie Appriou : « Le boomerang, c’est une histoire de famille. »

Depuis près de vingt ans, son coeur fait boom. Marie Appriou, championne du monde de boomerang, s’apprête à remettre son titre en jeu. Ce 17 août, les championnats du monde débutent à Bordeaux. Et la Française compte bien prouver qu’elle est toujours une lanceuse de haut vol. Rencontre avec une nana qui n’a qu’une idée en tête : mettre son sport en lumière.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner