17 juillet 2017Les Italiens Giorgio Minisini et Manila Flamini remporte le duo mixte synchronisé aux Mondiaux de natation

17 juillet 2017, les Italiens Giorgio Minisini et Manila Flamini remporte le duo mixte synchronisé aux Mondiaux de natation
Une chorégraphie engagée pour le soutien des migrants en Méditerranée et le duo mixte italien de natation synchronisée s’impose ce 17 juillet 2017 lors des championnats du monde de natation en Hongrie. Mais comment les Italiens sont-ils parvenus à devancer les Russes, leaders incontestés de la discipline ? Décryptage d’une victoire.

Par Julie Begon

Publié le 16 juillet 2022 à 17h00

Un cri déchirant. Sa fiancée dans les bras… décédée. C’est ainsi que commence le programme de Giorgio Minisini et Manila Flamini, le duo mixte italien de natation synchronisée, le 17 juillet 2017, lors des championnats du monde de natation à Budapest (Hongrie).

Au terme de leur prestation, ils s’offrent la médaille d’or dans l’épreuve technique.

Il existe deux sortes de duo mixtes en compétition. Le programme libre dans lequel les athlètes et leur équipe créent leur propre enchaînement. Et le programme technique où les nageurs et nageuses doivent effectuer des figures imposées. C’est dans ce dernier que notre couple italien a excellé en 2017.

©Aurelia Nuoto, YouTube

Par leur nage engagée et émouvante sur une chorégraphie en hommage aux migrants qui arrivent sur l’île italienne de Lampedusa dans la méditerranée, Giorgio Minisini et Manila Flamini ont à la fois séduit le publique et le jury, obtenant la note de 90,2979 points qui les propulsera sur la première marche du podium.

Derrière eux, les paires américaine (3e avec 87.6682 points) et russe (2e avec 90.2639) pourtant habituées au métal le plus précieux.

La natation synchronisée, ou artistique, est depuis de nombreuses années la chasse-gardée de la Russie. Rien que sur ces championnats du monde 2017, sur les neuf épreuves de synchro, les Russes ont empoché sept médailles d’or.

Alors, la performance est d’autant plus impressionnante pour les Italiens. Mais comment ont-ils fait pour tenir tête à la Russie ? Facile, ils sont allés piocher chez elle !

Et pas n’importe qui, ils ont recruté Anastasija Ermakova, la nageuse de synchro quadruple médaillée olympique, pour chorégraphier leur routine intitulée « Un urlo da Lampedusa », « Un cri de Lampedusa ».

Anastsiya Ermakova… ©Twitter

« On commence par la fin, par la mort de ceux qui n’ont pas survécu au voyage, commente Giorgio Minisini, puis le flash-back démarre et nous retraçons l’histoire d’un couple plein d’amour qui commence avec l’espoir d’une fin heureuse mais se termine, malheureusement, par le chagrin et le désespoir. »

Avec ce titre mondial, le duo italien offre la première médaille d’or de ces championnats du monde 2017 à leur nation, mais surtout il remporte le deuxième sacre mondial en duo mixte technique de l’histoire de la natation synchronisée.

Au même titre que de nombreuses disciplines masculines peinent à s’ouvrir aux femmes-comme le saut à la perche féminin qui arrive aux jeux olympiques en 2000 alors que la version masculine y est présente depuis 1896-, la natation synchronisée, elle, tarde à s’ouvrir aux hommes.

Jusqu’en 2015, les nageurs artistiques ne sont pas autorisés à participer aux compétitions majeures. Leur première participation à des championnats du monde remonte à ceux de Kazan (Russie) en 2015 où ils ont pu concourir en duo mixtes libre et techniques. Alors, bientôt les JO ?

Ouverture ©Aurelia Nuoto, YouTube

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Euro de natation 2022, les Tricolores vont faire des vagues !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le récap’ historique du mois d’août, une cycliste pleine d’espoir, une championne dans les nuages, un Euro dans l’eau, une Coupe du Monde sur la vague, neuf championnats d’Europe en un, le retour sur les femmes et la natation et un trail pour transpirer, c’est sur ÀBLOCK! cette semaine. À lire on the rocks.

Lire plus »
14 août 1982 Deux femmes en tête du Rallye du Brésil

14 août 1982, deux femmes en tête du Rallye du Brésil

La conduite et la direction sont leurs atouts. Depuis quatre jours, pilotes et copilotes sont lancés dans la 4e édition du Rallye du Brésil. L’arrivée de la course est plus attendue que jamais. D’autant plus quand, dans la première voiture, deux femmes sont à la manoeuvre, Michèle Mouton et Fabrizia Pons !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Cecilia Berder

Cécilia Berder, « L’escrime, c’est une conversation avec soi-même. »

La gagne chevillée au corps, la fougueuse multi-championne de France et vice-championne du monde d’escrime, manie pourtant le sabre comme un félin tournant autour de sa proie, avec stratégie, élégance et explosivité. Quand la sabreuse Cécilia Berder part à l’assaut, c’est une leçon de vie qui la fait grandir un peu plus chaque jour. En piste pour une démonstration de passion !

Lire plus »
Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine Marie-Amélie Le Fur

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un slalom XXL, une femme de trempe engagée, un rattrapage sur la culture handisport (avec notamment Marie-Amélie Le Fur sur notre photo), une sirène et une question gourmande et sportive à la fois, c’est le Best-of ÀBLOCK! de la semaine. Go !

Lire plus »
La question qui tue Un apéro après mon sport, ça peut pas faire de mal, si ?

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une arbitre qui refuse qu’on la mette sur la touche, une question qui tue sur le sport et l’alcool (notre photo), un 5 infos sur l’une des meilleures karatekas au monde, l’histoire du skateboard féminin, deux événements sportifs inédits à venir et un mouvement d’haltérophilie décrypté, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
Géraldine Rey

Géraldine Rey : « Dans le désert, on est toutes sur un pied d’égalité. »

Une baroudeuse, une femme sensible et volontaire. Une rêveuse aussi. Mais pas que. Sur les pistes comme au boulot, la créatrice de rallyes 100% féminins dont le Trophée Roses des Sables, est une boule d’énergie. Passionnée d’automobile, Géraldine Rey encourage les femmes à se surpasser en 4X4 ou à moto. Parce qu’elle en est sûre : femmes au volant, époustouflantes au tournant !

Lire plus »
Agnès Fanjaud

Agnès Fanjaud : « De l’Or en 2024 pour…les dirigeant.e.s ? »

13 septembre 2017, Lima, Pérou. Sur l’écran géant du CREPS de Dijon est diffusée, en direct, la cérémonie qui va révéler le grand organisateur des Jeux 2024. S’affichent les officiels dans l’attente de la décision de la ville hôte. Joies et réjouissances à l’annonce de Paris ! Et que voit-on sur l’écran pour la photo de famille des fédérations… ?

Lire plus »
Christine Duchamp

Christine Duchamp : « Avoir de l’impact sur le développement du hockey, ça, c’est fort ! »

Première femme à occuper le poste de Directrice Technique Nationale à la Fédé Française de Hockey sur Glace, Christine Duchamp s’offre un parcours de pionnière dans un sport de glisse où elle a toujours foncé vers les buts. Ancienne joueuse, capitaine de son équipe, entraîneure de l’équipe de France Féminine et première joueuse à avoir évolué en D1 masculine…un parcours inspirant !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner