7 août 1983 Place aux premiers championnats du monde d’athlétisme

7 août 1983 Place aux premiers championnats du monde d’athlétisme
Pour la première fois, la Fédération Internationale d’Athlétisme lance ses championnats du monde. Du 7 août au 14 août 1983 à Helsinki, en Finlande, les athlètes entrent en piste pour se challenger. Un rendez-vous rien que pour eux !

Par Manon Gimet

Publié le 06 août 2021 à 20h30, mis à jour le 10 août 2021 à 22h17

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Ça commence maintenant. Le stade olympique d’Helsinki, en Finlande, ouvre ses portes aux meilleurs athlètes mondiaux pour les premiers championnats du monde d’athlétisme.

Une grande nouvelle et une belle avancée puisqu’auparavant, l’IAAF, la Fédération Internationale d’Athlétisme, considérait les Jeux Olympiques comme les championnats mondiaux.

En 1980, à Sittard, aux Pays-Bas, un championnat rassemblant deux épreuves féminines, le 3 000m et le 400m haies, a fait office de test.

Trois ans plus tard, naît cette première édition des championnats du monde d’athlétisme prévus alors tous les quatre ans (ils se dérouleront tous les deux ans à partir de 1991) et visant à réunir les disciplines majeures de l’athlétisme, à Helsinki : quarante-et-une épreuves au programme dont dix-sept féminines durant huit jours de compétition.

Le stade olympique d’Helsinki, en Finlande, en août 1983

Preuve de la pertinence de cet événement sportif, 153 nations et 1 333 athlètes y participent. Pendant ces huit jours de compétition, supporters étrangers et locaux emplissent le stade quand les médias internationaux couvrent l’évènement avec gourmandise.

C’est l’effervescence dans les rues, aux abords du stade, les Finlandais sont des férus d’athlétisme et ça se voit !

Ce 7 août 1983, le temps est idéal pour ouvrir ces Mondiaux dans de bonnes conditions. Les athlètes sont nombreux, on y attend notamment les prestations d’un duo de sprinteuses rivales au 100m : Marlies Göhr et Evelyn Ashford.

L’Est-Allemande et l’Américaine ont toutes deux battu le record du monde sur la distance plus tôt dans l’année.

Ce 7 août, le 100m verra Marlies Göhr décrocher l’or devant Evelyn Ashford, blessée à la cuisse pendant la course.

Marlies Göhr, championne du monde du 100m en 10s 97

Mais le monde a surtout les yeux rivés sur un jeune Américain prometteur : Carl Lewis. Celui qui deviendra le plus grand athlète de tous les temps, entre en piste. Carl Lewis, 22 ans, remporte le 100m en 10s 07.

Quelques jours plus tard, le 10 août, il participe au record mondial du relais américain en 37s 86 après avoir aussi conquis le titre au saut en longueur.

À une poignée de minutes d’intervalle, la Tchécoslovaque Jarmila Kratochvilova, 32 ans, devient la première femme de l’histoire à boucler le 400m en moins de 48 secondes (47s 99) alors qu’elle avait triomphé, la veille, sur la distance du 800m.

Deux records du monde battus lors de cette première édition qui en connaîtra d’autres.

C’était aussi un 7 août :

En 2017, la Vénézuélienne, Yulimar Rojas, monte sur la première marche du podium en triple saut lors des championnats du monde d’athlétisme, à Londres.

Une marque de 14,91 mètres qui lui permettra de devenir, à 21 ans, la plus jeune championne du monde de la discipline. Elle décrochera aussi le 1er titre mondial en athlétisme pour son pays.

  • Rendez-vous demain pour : Ça s’est passé un… 8 août

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

Céline Dumerc : 5 infos pour briller au panier

Céline Dumerc : 5 infos pour briller au panier

Ce dimanche, Stade Pierre de Coubertin à Paris, le Match des Champions ouvrira officiellement la saison 2021-22 de la Ligue Féminine de basket. L’occasion est toute trouvée de revenir sur la carrière de l’une des meilleures basketteuses françaises, Céline Dumerc, qui, Championne de France 2021 avec Basket Landes, jouera contre le vainqueur de la Coupe de France, Lattes Montpellier. Bio rapido en 5 points.

Lire plus »
Lauriane Lamperim

Le questionnaire sportif de…Lauriane Lamperim

Sept fois championne de France et multi-médaillée internationale en tumbling, Lauriane Lamperim s’est offert une deuxième vie de sportive après avoir subi une grave blessure sur les tapis. C’est aujourd’hui sur l’eau qu’elle glisse. Elle a pris le temps de remplir notre petit questionnaire entre deux vagues.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de…Lil’Viber

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Après un bel été chargé en émotions olympiques, retour du Best-of sur ÀBLOCK! Le meilleur de la semaine compilé pour une séance de rattrapage (comme le petit questionnaire sportif de la motarde Lil’Viber, ici en photo), c’est à grignoter le week-end et c’est tout benef !

Lire plus »
Un WOD ? Cékoiça ?

Un WOD ? Cékoiça ?

Parfois, ils ne sont pas faciles à décrypter. Les coachs ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Sur ÀBLOCK! on a pensé défricher tout ça avec un lexique pratique. C’est le petit dico « Coach Vocab' » Et on commence par le terme WOD propre au CrossFit.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de…Lil’Viber

Le questionnaire sportif de…Lil’Viber

Le week-end prochain, elle fera vrombir sa bécane au Bol d’Or. Aurélie Hoffmann alias Lil’Viber formera avec sa copine des circuits, Patricia Audebert, l’unique team 100 % féminine de l’événement du Castellet pour la course du Bol d’Or Classic. Entre deux entraînements sur l’asphalte, elle répond à notre petit questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »
Marinette Pichon 5 infos pour briller au ballon rond

Marinette Pichon : 5 infos pour briller au ballon rond

Elle est l’une des pionnières du football féminin français, son incarnation. Longtemps restée la meilleure buteuse des Bleues, le ballon rond est son plus bel accessoire. Que ce soit sur la pelouse, sur le banc ou derrière un micro, Marinette Pichon s’impose sur tous les terrains. À l’heure où débute le tournage de son biopic, revenons sur sa carrière ébouriffante en 5 infos.

Lire plus »
Motardes, vous avez un Bol…d’Or !

Motardes, vous avez un Bol…d’Or !

Le week-end prochain, ça va faire du bruit au circuit Paul Ricard ! Le Bol d’Or reprend la route au Castellet après plus d’un an de restrictions. Sur des dizaines de gars, vous pourrez compter les motardes sur les doigts d’une main. Alors, on les suit plutôt deux fois qu’une !

Lire plus »
C’est la rentrée, on bouge !

C’est la rentrée, on bouge !

La Fédération Française de Triathlon lance son opération de décrassage ! Avec  » Rentrée ? Bougez ! », elle souhaite permettre à toutes et tous de découvrir les bienfaits de la discipline du triple effort. À la clé : du sport pour pas cher !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Su-Wei Hsieh

Su-Wei Hsieh, l’esprit libre du tennis qui n’a rien à perdre

Elle inaugure son 16e Roland-Garros. En double, c’est la magicienne des courts. En simple, elle aime jouer les coupeuses de têtes du circuit féminin, même si elle n’a pas encore trouvé la recette pour gravir les marches des podiums. Mais, à 35 ans, la Taïwanaise Sue-Wei Hseih est l’une des joueuses de tennis les plus attachantes. Polyvalence, jeu atypique et force mentale, la numéro 1 mondiale en double, 64e en simple, séduit le monde de la raquette. Portrait d’une fille aux nombreux rebonds.

Lire plus »
Paty Audebert « Une fois sur la moto, je fais corps avec elle. »

Paty Audebert : « Une fois sur la moto, je fais corps avec elle. »

Pionnière des courses de motos féminines, championne de France à multiples reprises, Patricia Audebert alias “Paty“ a la moto dans la peau. Pilote passionnée et innée, la belle blonde n’a jamais eu froid aux yeux (bleus). À 66 ans, la voilà repartie sur la route mythique du Bol d’Or Classic, armée de son flegme légendaire.

Lire plus »
Johanne Defay

Johanne Defay : « À travers le surf, j’ai appris à me connaître. »

Un raz-de-marée. Cette fille-là emporte tout sur son passage ! Plus jeune championne d’Europe de surf de l’Histoire, Johanne Defay est devenue, grâce à ses performances sur le Pro Tour, la meilleure surfeuse française et rejoint ainsi l’élite mondiale. À bientôt 27 ans, la Réunionnaise, sélectionnée pour les JO de Tokyo, fait des vagues. Et on adore ça.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner