13 juillet 1889Blanche Bingley-Hillyard remporte son deuxième sacre à Wimbledon

13 juillet 1889, la Britannique Blanche Bingley-Hillyard remporte son deuxième sacre à Wimbledon
Le 13 juillet 1889 sur le gazon londonien du tournoi de Wimbledon, la Britannique Blanche Bingley-Hillyard renverse la tendance et l’emporte en trois sets sur sa compatriote irlandaise Lena Rice au terme d’une finale à suspense que la gagnante qualifiera plus tard comme un des matchs « les plus excitants » de sa carrière.

Par Julie Begon

Publié le 12 juillet 2022 à 17h00

Le 13 juillet 1889, le Centre Court de Wimbledon abritait la sixième finale dames de son histoire. Sur le gazon londonien, ce sont deux Britanniques qui ont assuré le spectacle : Blanche Bingley-Hillyard et Lena Rice.

Ces joueuses aux carrières radicalement différentes, ont toutes deux profondément marqué l’histoire du tennis féminin.

On ne veut rien enlever au mérite qu’elles ont eu de se hisser en finale, mais il faut tout de même préciser qu’en 1889, seulement six femmes participent au tournoi de Wimbledon. Mais, attention, elles ne sont pas là par hasard et leur finale le prouve.

Cette année-là, comme en 1886, c’est Blanche Bingley-Hillyard qui s’impose sur le dernier match 4-6, 8-6, 6-4. Pour celle qui remportera encore quatre autres titres sur le green anglais, ce deuxième sacre à un goût un peu particulier. Il représente toute la force mentale et l’abnégation dont l’Anglaise est capable.

©Wikipedia

L’Irlandaise Lena Rice mène la danse d’entrée de jeu. Elle empoche le premier set et obtient même trois balles de match à 5-3 dans le deuxième. Mais Blanche, n’a pas dit son dernier mot. Elle stoppe l’hémorragie et se concentre sur son coup droit puissant et ravageur pour mettre en difficulté son adversaire à la peine côté revers.

Jeu, set et match. Blanche Bingley-Hillyard remporte son deuxième Wimbledon et ouvre la porte à d’autres records.

Celle qui s’imposera par six fois en Angleterre, détient aujourd’hui encore le record du nombre de finales disputées dans le tournoi britannique avec treize participations. Mais ce n’est pas tout, Blanche, c’est aussi un gage de longévité. Elle parviendra à s’imposer sur trois décennies différentes en 1886, 1889, 1894, 1897, 1899 et 1900.

Et puis, après avoir donné naissance à son fils Jack en 1991, elle devient la première mère à remporter Wimbledon quand elle gagne en 1894. Elle empochera encore trois titres après la naissance de sa fille Marjorie en 1896.

Lena Rice… ©Wikipedia

Face à cette femme et joueuse exceptionnelle, une sportive incroyable, hélas rapidement tombée dans l’oubli. Contrairement à Blanche Bingley-Hillyard, l’Irlandais Lena Rice ne brillera que brièvement. Non pas à cause de son niveau, mais tout simplement parce qu’elle disparaitra des courts.

Bourrée de talent, Lena Rice participe à sa première compétition, le Irish Championship, à Dublin en 1889… seulement quelques mois avant sa première participation à Wimbledon, où elle se hissera en finale contre Blanche Bingley-Hillyard, déjà tenante du titre.

La résistance qu’elle opposera à cette dernière fera dire à l’Anglaise en fin de carrière que ce match « a été un des plus excitants » de sa carrière.

Lena Rice rate le coche. Une seule fois. L’année suivante elle devient la seule et unique Irlandaise à avoir remporté Wimbledon. Un avenir radieux s’offre à elle dans le monde du tennis, pourtant c’est la dernière fois qu’elle est vu jouer en public.

Son père, décédé en 1868, et sa mère venant de tomber malade, elle aurait été rappelée à ses « devoirs domestiques », laissant les amoureux de tennis sur leur faim et à leurs spéculations sur la championne qu’elle aurait pu devenir…

Ouverture ©Wikipedia

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Euro de natation 2022, les Tricolores vont faire des vagues !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le récap’ historique du mois d’août, une cycliste pleine d’espoir, une championne dans les nuages, un Euro dans l’eau, une Coupe du Monde sur la vague, neuf championnats d’Europe en un, le retour sur les femmes et la natation et un trail pour transpirer, c’est sur ÀBLOCK! cette semaine. À lire on the rocks.

Lire plus »
14 août 1982 Deux femmes en tête du Rallye du Brésil

14 août 1982, deux femmes en tête du Rallye du Brésil

La conduite et la direction sont leurs atouts. Depuis quatre jours, pilotes et copilotes sont lancés dans la 4e édition du Rallye du Brésil. L’arrivée de la course est plus attendue que jamais. D’autant plus quand, dans la première voiture, deux femmes sont à la manoeuvre, Michèle Mouton et Fabrizia Pons !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Karen Chataîgnier : « Il y a quelque chose de sacré dans le discours d’Alice Milliat. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des épreuves éprouvantes en altitude, des femmes en selle, une humoriste engagée (Karen Chataîgnier sur notre photo), une cycliste solaire, une super-héroïne à cheval et une nouvelle Question qui tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine.

Lire plus »
Claire la sirène

Sport de sirène : enquête sur une vague déferlante

Dans la famille natation, je demande le dernier-né palmé : le “mermaiding“ ou comment nager comme une sirène. Désormais reconnu comme une activité sportive, à l’enseignement encadré, il prend dans ses filets de plus en plus d’adeptes heureux de plonger dans leurs rêves d’enfant. Immersion toute !

Lire plus »
Kate Hudson

Kate Hudson, nouvelle étoile de la planète fitness

Au royaume d’Hollywood, il n’y a qu’un pas entre le tapis rouge et l’entrepreneuriat. L’actrice Kate Hudson a fait ce pas de côté, en 2013, en co-créant Fabletics, une marque de sport pour femmes. Ou comment Kate Hudson est devenue un « coach sportif » bankable en deux temps trois mouvements…

Lire plus »
Valeria Kechichian

Valeria Kechichian, l’emblématique pasionaria du skateboard

Elle a découvert le skate à 28 ans et en a fait une arme de lutte contre les discriminations de genre. Valeria Kechichian est à l’origine du « Longboard Girls Crew », une communauté qui rassemble des femmes autour d’une même passion, le longboard. L’Argentine de 41 ans est également à la tête d’une ONG venant en aide aux populations défavorisées. Portrait d’une rideuse militante.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner